Avertir le modérateur

03/08/2009

Nouveau concept : MOURIR POUR L'OTAN EN AFGHANISTAN EN TUANT DES CIVILS

Une image du "concept stratégique"

attachement_news.phtml.jpg

« Communiquer est un acte de combat »

Derrière les vocables toujours trompeurs et galvaudés d’opérations d’aide au retour à la paix, de stabilisation ou de normalisation, se cachent de véritables opérations de guerre.

 

Extrait d’un article de Romain Rosso paru dans l’Express.
Le journaliste y retranscrit les mots du chef d’état-major de l’armée de terre (CEMAT), le général Elrick Irastorza.

Ce dernier avait déjà fait une déclaration lors de son audition sur le projet de loi de finances pour 2009 : « La mort de nos dix camarades dans la vallée d’Uzbeen a rappelé à nos concitoyens, et parfois dans nos propres rangs, que derrière les vocables toujours trompeurs et galvaudés d’opérations d’aide au retour à la paix, de stabilisation ou de normalisation, se cachaient de véritables opérations de guerre avec tout ce que cela comporte, et surtout qu’une fois choisi ce métier, on ne choisit plus ses missions. Mais elle a aussi rappelé que toute opération militaire comporte un volet médiatique qui va bien au delà de la simple relation des faits et devient partie intégrante du conflit, fût ce au prix de dommages collatéraux pour nos familles et nos soldats en opérations ou en cycle de préparation opérationnelle ».

C’est, peut-être, la seule fois que l’on ose parler de ce que représente l’engagement d’effectifs humains dans un combat. On peut noter toutefois que l’on ne parle pas de « l’adversaire ».

De l’importance de la communication :

Deux résultats de sondages datant de 2008 :

Celui de BVA sur « La décision d’envoyer de nouvelles troupes françaises en Afghanistan » datant de mars 2008 qui nous montre que :

-68% des personnes interrogées désapprouvent ce choix.

-18% des personnes interrogées approuvent ce choix.

Ce rapport souligne que « Au final, quelle est la portée de ces données ? C’est-à-dire, enregistre-t-on simplement une forme de bonne volonté générale des Français, voire un pacifisme hexagonal aussi atavique qu’un peu honteux ? Certainement pas. Lors d’autres conflits, et notamment lors de la Guerre du Golfe de 1991, l’opinion publique nationale s’est montrée au moins aussi déterminée que ses dirigeants. Dès lors, l’opposition des Français à une plus forte implication militaire dans ce que l’on peut nommer la guerre d’Afghanistan constitue une donnée politique véritable et nouvelle ».

Celui de CSA sur « l’opinion des français à l’égard de la présence de troupes en Afghanistan » datant d’août 2008 duquel ressort que :

-55% des personnes interrogées pensent qu’"il faut retirer les troupes car la France s’enlise dans un conflit sur lequel elle n’a pas de prise".

-36% des personnes interrogées pensent qu"’il faut maintenir les troupes car elles participent à la lutte contre le terrorisme international".

A la suite d’un article sur ce sondage, JD Merchet nous rend attentif au fait que : « Maintenir le consensus sur la légitimité des opérations militaires est l’un des premiers devoirs de tout dirigeant politique. Un chef de l’Etat qui a l’opinion derrière lui (à des niveaux de 70% ou 80%) est d’autant plus fort sur la scène internationale. Manifestement, les opérations en Afghanistan, qui apparaissent comme étant liées au retour dans l’Otan, et nolens volens comme un alignement sur la politique américaine suscitent de fortes réticences, qui mettent à mal le consensus ».

Il n’y a plus qu’à attendre les résultats de l’impartial Opinion Way qui a été chargée par le ministère de la Défense de sonder les Français afin mesurer l’impact de com’ de la DICoD, commencée par la campagne "Défense" (le clip vidéo) (au service de la Paix), le 15 juin, et qui s’est fini par l’émission de Michel Drucker sur l’armée de Terre, diffusée le soir du 14 juillet où on a vu :

-Bixente Lizarazu, en otage exfiltré par les RAPAS du 1er RPIMa et baladé au bout d’une corde (la grappe) accroché à un hélicoptère…Cela a beaucoup plût au footballeur.

-Gérard Darmon en Afghanistan, où l’acteur a partagé le quotidien de nos soldats, qu’il a voulu « regarder de manière décalée » et les soldats lui ont chanté pour son départ ,de manière décalée, "La petite Piste" en allemand.

-Arielle Dombasle, en visite au Tchad. « Le pays est très pauvre, très pauvre, je n’imaginais pas cette misère et pourtant, des pays pauvres, j’en ai vu », témoigne l’actrice. Heureusement, comme en Afghanistan, au Liban ou au Kosovo, nos soldats interviennent pour soigner les habitants dans leurs hôpitaux militaires, rehausser le niveau scolaire, distribuer de l’eau dans les villages et assurer la bonne gestion des orphelinats. « L’aide des pays riches ici se fait criante », résume Arielle Dombasle, avant de chanter dans une magnifique robe.

L’actualité réelle en Afghanistan a malheureusement pris le pas sur les efforts des médias de divertissement. Nous avons encore à déplorer plusieurs blessés et un mort, un jeune caporal-chef du 3ème RIMa de Vannes, portant maintenant à 29 le nombre de soldats français tués depuis leur déploiement en 2001.
Source de l’article :
-Blog Secret défense
-Blog Le Mammouth
-Blog de Samuel Gontier
-DICoD

Afghanistan: neuf soldats de l'Otan tués en deux jours

Cette flambée de violence intervient alors que les forces internationales ont accru leurs opérations contre les bastions d'insurgés, à l'approche des élections qui doivent se tenir le 20 août prochain.

 

Patrouille de l'armée britannique à Baba Ji le 26 juillet 2009

Patrouille de l'armée britannique à Baba Ji le 26 juillet 2009 (© AFP Abdul Malik)

Neuf morts en deux jours: c'est le lourd bilan pour les forces de l'Otan présentes en Afghanistan. Samedi, un Français, trois Américains et deux autres soldats dont la nationalité n'a pas été précisée avaient été tués. Ce dimanche, trois nouveaux soldats américains ont péri dans l'est du pays lorsque «leur patrouille a été d'abord touchée par l'explosion d'une bombe artisanale, puis attaquée à l'arme légère par des insurgés», selon un communiqué de l'Otan.

Ces attaques surviennent alors que les pertes étrangères en Afghanistan, avec 75 morts, ont atteint au mois de juillet un record absolu depuis la chute des talibans fin 2001, lorsqu'ils avaient été chassés du pouvoir par une coalition internationale menée par les Etats-Unis. En incluant ces derniers décès, 240 soldats étrangers ont perdu la vie en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un décompte réalisé à partir du site internet spécialisé icasualties.org. En France et au Royaume-Uni, ces attaques provoquent un débat sur les objectifs de l'intervention internationale dans le pays.

Attaques redoublées

Plus de 100.000 soldats étrangers sont déployés en Afghanistan dans deux forces internationales, l'Isaf (la Force internationale d'assistance à la sécurité, qui dirige les troupes de l'Otan) et l'OEF (Operation Enduring Freedom, sous commandement américain).

Depuis le début de l'été, les troupes étrangères ont intensifié leurs opérations contre les bastions d'insurgés, en particulier dans le sud et l'est du pays, en prévision des élections présidentielle et provinciales du 20 août prochain, tandis que les insurgés ont augmenté la fréquence de leurs attaques.

La crédibilité du scrutin en question

Cette flambée de violences fait craindre que les insurgés ne s'en prennent au processus électoral et que les électeurs ne se tiennent éloignés des bureaux de vote, posant ainsi le problème de la crédibilité du scrutin.

Les civils sont également touchés par l'intensification du conflit: plus d'un millier d'entre eux ont été tués sur les six premiers mois de l'année, soit une hausse de 24% par rapport à la même période de 2008, selon l'ONU. Et en l'absence de mesures préventives, le nombre de victimes civiles devrait encore augmenter face à l'aggravation de la situation, a prévenu vendredi l'ONU.

Le principal groupe d'insurgés, les talibans, a appelé les Afghans à boycotter les élections et à prendre les armes contre les «envahisseurs» étrangers.

(Source AFP)



Arrêtons le massacre de part et d'autre. Retour immédiat des troupes d'occupation. Utilisons l'argent pour des projets positifs et communautaire

10:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu