Avertir le modérateur

24/09/2009

Colonna - Clearstream et les journalistes

Source / auteur : SNJ

Le procès Clearstream ne doit pas être celui du journalisme

mis en ligne jeudi 24 septembre 2009 par jesusparis


Denis Robert est un des premiers protagonistes du procès Clearstream à être entendu ce mardi par le tribunal.

Il a été mis en examen pour « recel de vol et abus de confiance ». Derrière ces incriminations, c’est le vrai travail d’un journaliste opiniâtre et courageux qui est mis en cause et plus particulièrement, pour tout journaliste, le droit d’enquêter et l’obligation de protéger ses sources.

Denis Robert a fait son travail en informant le public sur Clearstream et le blanchiment d’argent à l’échelle mondiale.

Dans ce procès à très grand spectacle, ce n’est pas ce blanchiment qui est traité, mais les complots d’officines peu regardantes sur la vérité et la morale.

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, aux côtés de Denis Robert depuis plusieurs années, lui renouvelle son soutien et appelle l’ensemble de la profession à être très attentive à cette affaire.

http://www.hns-info.net/spip.php?article19431



Source / auteur : Rebellyon info

L’affaire Colonna : bataille de presse et "justice" anti-terroriste

mis en ligne jeudi 24 septembre 2009 par jesusparis


Le sujet du livre est la justice antiterroriste, qui est à la justice ce que la fanfare de la Garde Républicaine est à la musique. Et comment en parle la presse, qui est parfois à l’information objective ce que l’innoubliable Agence Tass fut à la liberté d’expression.

En quatrième de couverture, l’auteur est ainsi présenté : "Gérard Amate n’aime pas l’Etat. Il est libraire à Lyon." En réalité, il bosse à la Gryffe, excellent établissement au demeurant, sis 5 rue Sébastien Gryphe, dans le 3e. On y trouve son livre, ce qui n’est pas le cas dans toutes les librairies lyonnaises : l’ouvrage est mal distribué et superbement ignoré par la presse.

On la comprend.

Il parle d’elle.

Car le sujet du bouquin n’est pas la Corse, ni l’irrédentisme insulaire, et encore moins le terrorisme.

Le bouquin raconte le procès en appel à l’issue duquel Yvan Colonna prit perpette et 22 ans de sûreté, sans preuve, sans aveux, contre l’avis des expertises légales qui l’innocentaient, et contre les dépositions des témoins directs du crime, jurant qu’il n’était pas l’assassin.

Le tout rapporté par différents médias, tels que le Figaro, France-Soir, Libération ou le Nouvel-Obs, sans oublier le Monde et le Parisien.

Sous le scalpel, une vérité apparait : le parti politique le plus acharné à perdre Colonna ne fut pas l’UMP mais le PS.

Et les plus ardents défenseurs de la raison d’Etat contre les immortels principes de 89, et ses libertés démocratiques, furent Libération, le Nouvel Obs, l’Humanité et, en définitive, Le Monde, après quelques hésitations.

Comme on pouvait s’y attendre, "L’Affaire Colonna" fait un tabac en Corse. Il vengera à Lyon ceux qu’une vieille addiction entraine à lire encore le quotidien des Rothschild et de Laurent Barbichette.


19:55 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu