Avertir le modérateur

28/01/2010

Manifestations pour la libération de Georges Cipriani et de Jean-Marc Rouillan, samedi 20 février

- Samedi 20 février, à 13h30, devant la prison de Fresnes, avenue de la Liberté. Depuis Paris : bus 187, Porte d’Orléans, station Maison d’arrêt ou RER B, direction Robinson, station Arcueil-Cachan, puis bus 187.
- Samedi 20 février, à 11 heures, devant la préfecture, place Saint-Etienne, à Toulouse.

Il y a deux ans, Jean-Marc Rouillan avait pu obtenir un régime de semi-liberté, dernière étape avant la liberté conditionnelle. C’était sans compter sur le délire médiatico-politique qui a suivi une interview accordée à L’Express. Retour à la case prison. Depuis, on sait que Jean-Marc Rouillan souffre d’une maladie rare et évolutive. Scandaleusement sans soins, à la prison des Baumettes, puis au centre de détention de Muret depuis le 27 octobre, Jean-Marc Rouillan est la proie d’une justice antiterroriste revancharde. Le militant, devenu écrivain et éditeur chez Agone à Marseille, a déposé une nouvelle demande de libération. Elle pourrait être examinée après un passage au centre national d’observation (CNO) de Fresnes. Des « experts » psychologues et psychiatres examineront la « dangerosité » du militant révolutionnaire alors que c’est d’un expert du syndrome de Chester-Erdheim dont Jean-Marc Rouillan a besoin de toute urgence.

Pour sa part, Georges Cipriani n’a jamais pu bénéficier d’un seul jour de liberté depuis vingt-trois ans. En avril 2009, un jugement lui avait accordé un régime de semi-liberté. Le parquet avait fait appel et des juges ont osé dire que son dossier, accepté en première instance, n’était pas recevable après vingt-deux mois de procédure ! Incarcéré dans la prison d’Ensisheim, Georges Cipriani a déposé une nouvelle demande de libération conditionnelle. Elle devrait être examinée le 5 février.

Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan subissent un intolérable chantage au reniement, voire au repentir, deux notions étrangères au droit français. Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan, qui ont terminé leur peine de sûreté en 2005, doivent être rapidement libérés.

 

Plus d’informations sur le site de Ne laissons pas faire !, et sur le blog de soutien aux militants d’Action directe emprisonnés.

Paco

08:08 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu