Avertir le modérateur

18/02/2010

Tabassage à Grande Vitesse dans la Vallée de Suse

TGV Lyon-Turin : quatre blessés dont un grave dans des affrontements

Faits divers jeudi 18 février 2010 (Ouest-France)

Des affrontements entre des opposants à la future ligne de TGV Lyon-Turin et la police ont fait quatre blessés, mercredi soir lors d’une manifestation contre des sondages de terrain, indiquent les médias italiens. Environ 300 protestataires ont tenté d’empêcher l’avancée de la foreuse dans la vallée de Suse (nord), non loin de Turin. Des manifestants ont lancé des pierres et morceaux de bois contre les forces de l’ordre qui les ont dispersés en chargeant avec des grenades lacrymogènes.

Au cours des heurts, deux policiers ont été blessés ainsi que deux protestataires, dont un jeune homme en état grave pour un hématome cérébral.

 

 

18-02-2010 LyonMag

Des affrontements entre opposants à la future ligne de TGV Lyon-Turin et la police

Quatre personnes ont été blessées, mercredi soir, dont une grièvement, dans la vallée de Suse, non loin de Turin.
Environ 300 protestataires ont tenté d’empêcher l’avancée d’une foreuse. Ils ont lancé des pierres et morceaux de bois contre les forces de l’ordre qui les ont dispersés en chargeant avec des grenades lacrymogènes. Ce sont deux policiers et deux protestataires qui ont été blessés

 

Le patron de la Fiat « roule à fond » pour le TGV Lyon-Turin

le 23.01.2010 04h00 Le Progrès.fr

Contestée par des habitants du Val de Suze en Italie qui dénonce l'impact l'environnemental du projet, la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin a reçu hier le soutien du groupe Fiat. « La Fiat a toujours considéré le TGV comme un ouvrage d'une importance cruciale. Il s'agit de la plus importante occasion que l'Italie a pour moderniser son propre réseau d'infrastructures et pour jeter les bases du développement économique que nous laisserons aux générations futures », indique Sergio Marchionne dans un communiqué. « Il faut choisir entre faire faire au pays un pas vers la modernité ou le condamner à l'isolement. Le choix doit être fait le plus rapidement possible (...) », ajoute le patron du constructeur automobile italien dont le siège est à Turin. La construction de cette ligne, jugée stratégique pour le réseau européen, doit démarrer en 2013 pour une mise en service vers 2023. Elle raccourcira la durée du trajet entre Paris et Milan à 4 heures contre 7 et pourrait permettre d'ôter de la route de 600 000 à 1 million de camions par an. Son coût total est estimé à plus de 15 milliards d'euros, dont une partie financée par l'Union européenne.

17:53 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu