Avertir le modérateur

25/03/2010

Carla, Smith, Wesson & moi...et la "kale borroka"

AmiE de lutte,  sais-tu que Carla nous a annoncé aujourd'hui une bien triste vérité :

"La rumeur fait partie de la nature humaine même si elle est un avilissement. Elle a toujours existé", a-t-elle jugé. Avant d'enfoncer : "Mais je méprise celle qui vient d'un blog internet et qui est signée Mickey ou Superman (en  même temps faut être un peu naïve pour croire un mec qui signe Superman, non...si ?). Je méprise aussi les soi-disant journalistes qui se servent des blogs comme d'une source crédible."

C'est donc sous cette angle ( et en rouge) que je vais décortiquer les articles de " journalistes qui écrivent dans de vrais journaux de la presse officielle."

Mais tu t'en doutes, je ne suis pas allé chercher des articles dans des journaux d'investigations comme Voici ou sur un site web comme Pure People...

A la lecture d'un article de Médiapart déjà posté sur Probe, je me suis mis à faire quelques simples "recherches" derrière mon clavier...oui, je sais, amiE de lutte, je m'étais déjà attelé à cette tâche depuis un certain "11"...pas septembre, tu t'en doutes...

laisser venir à moi les petits enfants...non, le blond, là....jpg

De la crédibilité "des sources", regard sur deux articles


Un policier aurait été tué par un militant d’ETA au cours d’un braquage

LE MONDE | 16.03.10 | 21h58  •  Mis à jour le 17.03.10 | 16h07

 

 

Extraits :

Un policier est mort, mardi 16 mars, près de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne), tué par des hommes armés ( supposition, peut-être 1 seul tireur...) qui venaient de braquer le garage automobile, Auto Contact, (faux, c'est Contact Auto ) où ils s'étaient emparés de six voitures (6 voitures)après avoir menacé le gérant et l'un des employés.

 

Il était un peu plus de 19 heures, lorsque la fusillade a éclaté. Une patrouille de police composée de quatre fonctionnaires (4, à fortiori, des hommes avant tout...) circulait à proximité de la concession automobile à Villiers-en-Bière, non loin de Dammarie-les-Lys. La patrouille n'a pas été alertée du braquage (mis en  gras par Probe, c'est une patrouille banale ? ), mais elle a repéré quatre personnes suspectes (le flair...toujours le flair..ou des barbus...) en train de remplir le réservoir d'essence (en cette période de crise, hé oui,  c'est forcément suspect que de faire le plein) de quatre voitures (4 voitures vrout...merdre il en manque déjà deux). Le contrôle a très vite dégénéré. L'un des individus a brandi une arme.(...certainement des sans papiers...)

C'est alors qu'un autre véhicule s'est approché. Deux hommes ont surgi. L'un d'eux a ouvert le feu sur les policiers. Le brigadier-chef Jean-Serge Nérin, 52 ans, s'est effondré. Il a été atteint de deux balles (deux balles ) au thorax. Le gilet pare-balles ne l'a pas protégé (à Dammarie-les-Lys on patrouille toujours en gilet pare-balle ?), le projectile étant passé sous l'aisselle. Il a été touché à l'artère pulmonaire. Il est mort une heure plus tard à l'hôpital de Dammarie-les-Lys où il avait été transporté d'urgence.

 


L'ETA à l'origine de la mort d'un policier français

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 17/03/2010 à 07:19 - mis à jour le 17/03/2010 à 11:04

 

Extraits :

Selon des sources proches de l'enquête(comme disait Carla), voici le déroulement des faits. Un vol d'une BMW (BMW, c'est comme les canards, ça fait plus cossu...) est signalé vers 19h00 (Le  Monde parle de 6 voitures ) à Dammarie-les-Lys. La voiture, avec trois hommes et une femme, est localisée ( donc à priori recherchée, car en + "on" sait qu'il y a 3 hommes et 1 femme )par un équipage de policiers dans la commune limitrophe de Villiers-en-Bière. ( L'Express parle ici d'une seule voiture et Le Monde rappelle que la patrouille n'a pas été alertée du  braquage...mystère... )

 

Au moment où les policiers tentent d'interpeller les quatre personnes dans la BMW (ici c'est 4 personnes et non 4 voitures...en même temps tu me diras, amiE de lutte, qu'il est difficile de faire le plein de 4 personnes..quoique avec du rosé m'est avis que j'en appâterait au moins deux ;-) ...), un second véhicule -vraisemblablement une Citroën (généralement on fait vite la différence...mais bon un peu de pub pour une voiture française en ces temps de crise, hein, l'ami journaliste, ça ne fait pas de mal...et tu remarquera que l'article cite 2 x BMW...)- avec deux hommes à bord s'approche. Un de ces deux hommes tire alors trois balles (3 balles) qui touchent mortellement le brigadier de police au thorax. Des (forcément les 3 autres...pourquoi "des" ?) policiers ripostent mais on ignorait en fin de soirée si un ou plusieurs agresseurs avaient été touchés(donc des policiers ripostent mais sont incapables de dire où ils tirent...c'est ce qu'on appelle les balles "perdues"...)

 

Dans la fusillade qui a suivi, les assaillants ont réussi à prendre la fuite. Mais l'un d'eux a été interpellé. Il était armé d'un 357 Magnum de calibre 11,43mm (vrout vrout vrout : le 357 Mag c'est un calibre dont la balle fait 9mm de diamètre à la louche...et c'est le 45 ACP dont la balle fait 11,43 mm ) et s'exprimait en basque (notez que d'après cette info le policier sait reconnaître le Basque). Il s'appellerait Joseba Fernandez Aspurz et serait né en 1983. Militant de l'organisation terroriste basque ETA, il serait recherché en Espagne depuis novembre 2009.( c'est à priori depuis  mars 2009 pour non présentation devant la justice )

Un avis de recherche a été lancé contre Joseba Fernandez Aspurz le 4 mars (qu'elle année ?) par la plus haute instance pénale espagnole, qui lui reproche des actes de «kale borroka» (lutte de rue, en basque). Le jeune homme ne s'est pas rendu à l'audience pour répondre de jets de cocktails Molotov contre les forces de l'ordre en marge des élections législatives espagnoles de mars 2008, à Pampelune (notez qu'à Poitiers la justice est plus expéditivé pour 2 vitrines cassées et une pile lançée...). ( Julien Ménielle - 20 Minutes 17/03/2010 )


Selon un article du Nouvel Obs (AP | 21.03.2010 )

Aspurz, a été interpellée en possession d'une arme de poing. On précisait de source judiciaire que cette arme provient d'un stock dérobé en 2006 dans une manufacture d'armes à Vauvert (Gard). Un vol attribué à l'époque à l'ETA. L'etarra présumé ne serait pas l'auteur des coups de feu mortels bien qu'il ait fait usage de son arme ce soir-là (précision ) AP (Nouvel Obs)

Selon REUTERS 17/03/2010 :

L'homme interrogé, Joseba Fernandez Aizpurua, 27 ans, a fait feu lors de l'accrochage mais n'a blessé personne.



Please, Daddy ! Make-my-day.jpg
Make my Day


Tu vois, Carlita, il n'y a pas que dans les blogs que l'on peut trouver des conneries...et généralement, dès que c'est un peu gros, c'est qu'il faudrait peut-être commencer à penser (oui...) à prendre l'article au deuxième degré...


20:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu