Avertir le modérateur

26/03/2010

De la "kale borroka" de Pampelune au braquage de la Sidam...

Le compte des armes n'est pas le même entre les infos données par les Journaux Français et Espagnols...le taux de change, sans doute...

Surlignage, mise en gras et barbouillage par Probe

Pottoka Tchopendoz.jpg

Aspurz, a été interpellée en possession d'une arme de poing. On précisait de source judiciaire que cette arme provient d'un stock dérobé en 2006 dans une manufacture d'armes à Vauvert (Gard) (Nouvel Obs - AP | 21.03.2010 )

 

La piste de l'ETA privilégiée après un vol d'armes dans le Gard

LE MONDE.FR avec AFP | 25.10.06

Extraits :

Lundi en début de soirée, deux hommes et une femme encagoulés s'étaient présentés au domicile de la gérante de l'entreprise Sidam à Vauvert, dans le Gard, qui vend notamment des armes de poing. Après avoir annoncé à la gérante l'enlèvement de sa belle-fille et de ses deux petits-enfants, les hommes ont finalement amené celle-ci à ouvrir les locaux de l'entreprise. Les trois personnes ont fait main basse sur quelque 200 armes de poing et pièces (barillets, canons...), qu'ils ont chargés dans un 4 × 4 avant de prendre la fuite. Simultanément, un autre groupe de deux ou trois personnes s'est rendu au domicile de la belle-fille, qu'ils ont emmenée ainsi que ses deux enfants dans un véhicule...

 

"ACTIONS VIOLENTES,  ÉQUIPES DÉTERMINÉES,  PRÉMÉDITATION INCONTESTABLE"

Si les ravisseurs ont opéré sous "l'intimidation", en revanche "aucun coup n'a été porté" aux otages, a ajouté M. Gelli. Le procureur a également parlé d'"actions violentes, d'"équipes déterminées, de "préméditation incontestable" puisque les voleurs ont donné à la gérante les prénoms de ses petits-enfants pour la convaincre de la réalité de l'enlèvement.

"Beaucoup de gens ignoraient que cette entreprise fabriquait des armes à Vauvert", a poursuivi le magistrat, ses seuls clients étant des armuriers. Le hold-up implique donc "beaucoup de travail de préparation". "L'entreprise Sidam est une entreprise confidentielle, implantée à Vauvert depuis plus de vingt-cinq ans et qui ne souhaite pas faire de la publicité à son activité", a déclaré par la suite le maire UMP de Vauvert, Gérard Gayaud. Ce vol "n'est pas un cambriolage banal, c'est quelque chose d'un peu plus gros", a-t-il encore estimé.

L'entreprise, un bâtiment moderne de plain-pied, est située dans une zone d'activités non loin d'un centre commercial et de l'office de tourisme de Vauvert. L'étonnement était à son comble parmi les habitants de cette localité d'environ 10 000 âmes, qui ignoraient tout des faits et jusqu'à l'activité de cette entreprise très discrète.

 

Boris De La Cruz | 25.10.2006 Le Parisien

DEUX CENTS ARMES de poing ont été volées à Vauvert, près de Nîmes (Gard). Sous la menace d'un commando, une gérante de société d'armement et de munitions a été obligée d'ouvrir les portes de son entreprise. Les braqueurs, parfaitement renseignés, avaient kidnappé sa fille et ses deux petits-enfants en vue d'en faire une monnaie d'échange. La piste de l'ETA est envisagée par les enquêteurs car les malfaiteurs parlaient avec un accent espagnol, selon le procureur de la République de Nîmes. La PJ de Montpellier et la DNAT (division nationale antiterroriste) ont été saisies. Il est à peine plus de 19 heures, lundi, lorsque trois individus, deux hommes et une femme, sonnent à la porte d'une jolie villa située près de Nîmes. Une mère de famille qui se trouve seule avec ses deux enfants ouvre sans prendre garde. Un commando encagoulé fait irruption dans le hall et la menotte immédiatement. Les kidnappeurs et leurs otages quittent le domicile. Ils se rendent dans un endroit désert où la femme, âgée d'une trentaine d'années, et ses deux enfants de 7 ans et 9 mois sont ligotés dans leur véhicule. Sous la surveillance des malfaiteurs une bonne partie de la nuit, la petite famille sera finalement libérée au petit matin par les gendarmes. Une société dont les riverains ignoraient l'activité Pendant que cette opération se déroule, une autre équipe agit simultanément à quelques kilomètres de là. La gérante d'une société d'armement basée à Vauvert reçoit la visite, vers 20 heures, de trois hommes qui lui demandent d'ouvrir les portes de son entreprise. Les malfaiteurs précisent qu'ils ont pris en otage sa fille et ses petits-enfants en prenant soin de donner les prénoms des gamins. Contrainte et forcée, la gérante prend la direction de ses locaux professionnels au centre de Vauvert. Un site inaccessible, clôturé et muni de caméras. Peu de villageois connaissent cette entreprise et encore moins ce qu'elle fabrique. « Je n'ai jamais réussi à savoir ce qui se passe derrière ses murs, confie l'un des plus proches voisins. J'en ai souvent parlé avec des anciens du village qui eux-mêmes ne savaient pas trop. Ils se disaient qu'ils montaient des pièces détachées. Sur la sonnette un unique sigle Sidam est visible. » « Le commando était très bien renseigné et très bien organisé. Il a agi avec un sang-froid impressionnant », a déclaré hier le procureur de la République, Robert Gelli. Selon une source proche de l'enquête, « il paraît évident que ce groupe avait à la fois minutieusement repéré les lieux et connaissait parfaitement les habitudes des gens ». En effet, ils savaient qu'à l'heure où ils agissaient il n'y aurait pas d'homme à la maison des victimes et de la gérante. Le parquet antiterroriste de Paris a été saisi.

 

Qu'est ce que la SIDAM ?

 


SIDAM
Présente depuis plus de 20 ans sur le marché français, la société SIDAM est spécialisée dans l'importation et la distribution d'articles de chasse, de tir sportif, de tir de loisir et de défense. Forte de ses exclusivités telles que les grandes marques CZ, SMITH & WESSON, BRNO, SELLIER BELLOT, ATA, MAROCCHI, SCIROCCO, HATSAN, KRICO, FINN CLASSIC, MEOPTA, MATCH GUNS by Cesare Morini, KOZAP, ALFA, FEINWERKBAU, BSA, KOLPIN, OTIS, BRUNI, CAREER, TAU, AERON, WEIHRAUCH, et de ses co-distributions comme PIETTA, PEDERSOLI, LYMAN, UMAREX, HN, NORINCO, la société SIDAM est présente au travers du réseau d'armuriers détaillants et de l'Administration.

 

- Et vous croyez que se sont les pisseux qui ont fait ça ?

- Pour l'instant on ne peux pas encore savoir...

26-10-2006 02:50:37

ABC

MADRID. La Policía ha localizado las dos furgonetas utilizadas por ETA en el robo de 350 pistolas y revólveres en la empresa Sidam en Vauvert (Francia). Una fue hallada a unos 20 kilómetros de la armería y la otra, a 300. Esta última, una Citroën Berlingo, fue quemada por los terroristas con el fin de borrar huellas, ya que estaba en poder de ETA desde el pasado 28 de marzo, día en que la robaron en Peyriac Minervois. La segunda furgoneta utilizada por los terroristas es propiedad de la empresa Sidam y, en su interior, la Policía encontró varias cajas vacías de la armería asaltada. Los investigadores creen que la abandonaron tan cerca de Vauvert, a unos 20 kilómetros, porque no quisieron arriesgarse a circular durante mucho tiempo con ella.

 

Dos hombres y una mujer asaltaron a punta de pistola una empresa cerca de Nimes

AGENCIAS / ELPAIS.es - Madrid - 24/10/2006

 

Un comando etarra formado por al menos tres hombres y una mujer se apoderó ayer de más de 350 pistolas en un almacén de la empresa Sidam situado en la localidad francesa de Vauvert, a unos 20 kilómetros de Nimes. Así lo piensa la policía francesa, que sigue la pista de la banda terrorista.

 

 

ETA ya atentó así en el puente de diciembre de 2004

02-09-2007 - Diariocrítico/Agencias

 

Asimismo, fueron halladas tres pistolas, todas ellas del calibre 9 milímetros. Dos de ellas son de la marca Browning y una tercera de Smith & Wesson. De ésta última se coteja en los archivos policiales por si fuera una de las alrededor de 350 que de esta marca y calibre robó ETA en una empresa de Vauvert en octubre de 2006.

ABANDONADO EN UN TAXI.

Antes de eso, el pasado 19 de julio, un etarra --tras percatarse de la proximidad de un control de la Guardia Civil-- huyó abandonando en el taxi en el que viajaba desde Castellón a Tarragona una bolsa de deportes que contenía una fiambrera de color blanco con seis detonadores, dos temporizadores del tipo lapa preparados con ampolla de mercurio, una bolsa con cordón detonante y otra bolsa de plástico con un polvo blanco que podría ser pentrita.

Por su parte, el 11 de julio, son detenidos en Angulema (sur de Francia) dos presuntos integrantes del 'aparato militar' de ETA, Iker Mendizábal, que estaría al frente del subaparato de aprovisionamiento de armas y explosivos, y Jon García González, miembros de la dirección de logística.

En la furgoneta robada que conducían en el momento del arresto se les incautó distinto material utilizado por la banda para la fabricación de artefactos explosivos, entre el cual había un centenar de bolsas con hidróxido de magnesio, así como una pistola automática y un revólver marca "Smith & Wesson", proveniente del robo a mano armada cometido por miembros de ETA, el 23 de octubre de 2006, en la sociedad 'Sidam' de Vauvert.

 

 

http://www.mir.es/DGRIS/Notas_Prensa/Ministerio_Interior/...

  • Un revólver marca “Smith & Wesson”, calibre 38 especial con número de serie CJV3248 y otros 4 cartuchos. Este revolver proviene del robo a mano armada cometido por miembros de ETA, el 23 de octubre de 2006, en la sociedad “Sidam” de Vauvert.

     

     

Detenido en París un etarra ebrio que tenía un arma robada durante la tregua

26.05.09 -

FERNANDO ITURRIBARRIA

| CORRESPONSAL. PARÍS


La Policía francesa detuvo ayer lunes de madrugada en el centro de París al presunto militante de ETA Iker Esparza Ortega ...

En el momento del arresto, Esparza Ortega arrojó al suelo el arma que portaba sin hacer ademán de utilizarla. Es un revólver marca Smith & Wesson del calibre 38 que forma parte de las 344 armas de fuego robadas en el atraco a la empresa Sidam de Vauvert, cerca de Nîmes, perpetrado por un comando de ETA en octubre del 2006, durante el último alto el fuego mantenido por la banda.

El automóvil en el que viajaba, un Peugeot 407, había sido robado el pasado mes de enero en el departamento de Vienne (oeste de Francia) y llevaba placas de matrícula falsas correspondientes a la provincia de Isère (este del país).

 

douane14.jpg

 

22:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu