Avertir le modérateur

08/07/2010

La France adopte la vidéosurveillance

La France adopte la vidéosurveillance

Des petites communes aux villes les plus circonspectes en matière de vidéosurveillance, 23 000 caméras équipent déjà 1 200 localités françaises.

Le contrôle des images…

Depuis deux ans, un pas semble avoir été franchi en France en matière de vidéosurveillance qui n’est plus un tabou. Le territoire français compte donc désormais quelque 23 000 caméras, et “5 200 doivent être installées d’ici la fin de l’année”, selon le ministère de l’Intérieur.
En Ile-de-France, c’est le syndicat des transports régional (le Stif) qui a débloqué le 2 juin de nouveaux crédits permettant de doubler le nombre d’autobus équipés de vidéoprotection, passant ainsi à 2 000 véhicules sous surveillance électronique.
Même les petits villages se mettent à la page, toutes tendances politiques confondues. Avec douze nouvelles caméras, Saint-Tropez a rejoint les 1 200 communes françaises qui ont recours à la vidéoprotection.
Aujourd’hui, les clivages politiques gauche-droite ont volé en éclats. La vidéoprotection est devenue un critère de sérieux pour les villes, les entreprises et les petits commerçants exercent désormais un chantage sur les élus pour la mise en place de caméras. Quant aux citoyens, la plupart sont persuadés que les caméras sont susceptiblesde régler les problèmes d e sécurité pour eux et leurs enfants. Les caméras font désormais partie intégrante du paysage urbain et on ne les remarque même plus.


Mais, pour l’heure, il n’existe pas d’autorité de contrôle au plan national, ce que déplore Alex Türk, président de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) : “Lorsqu’il s’agit d’un secteur où le grand public est filmé, il n’y a que la préfecture qui est habilitée à déclencher un contrôle. Le problème, c’est qu’aujourd’hui les préfectures ne font pas assez ce travail de contrôle. Personne ne vérifie que la loi est appliquée partout de manière égale, ce qui est anormal. Il est vital que les Français aient l’assurance qu’il n’y a pas de dérives avec leurs images, et qu’il y ait une autorité nationale qui harmonise et contrôle tous les systèmes de vidéosurveillance.” En réponse au président, un amendement autorisant la CNIL à déclencher des contrôles inattendus sur les systèmes de vidéosurveillance publics a été voté en commission des lois au Sénat.

Evelyne Guitard

www.videosurveillance-infos.com - 05/07/2010

 

Jean-Louis Blanchou à la tête du Comité de pilotage stratégique pour le Développement de la vidéo protection

Comme l’avait annoncé le Président du Comité de pilotage stratégique pour le développement de la vidéo protection, lors de son dernier entretien pour la lettre Vidéosurveillance Infos en mars dernier, l’heure de la retraite a sonné pour Philippe Melchior. Jean-Louis Blanchou, nommé Préfet hors cadre par décret du 20 mai 2010 (JORF n°0116 du 21 mai 2010), lui succède donc en tant que « Responsable de la mission pour le développement de la vidéo protection ».

Dans un entretien accordé à Vidéosurveillance Infos, Jean-Louis Blanchou a donc confirmé que, par décision ministérielle, il devenait Responsable de la mission pour le développement de la vidéo protection (et non Président, NDLR) ; mais « ceci ne remet pas en cause l’existence du Comité de pilotage stratégique qui est une structure qui va continuer à fonctionner et que je vais bien évidemment présider et animer», a tenu à préciser l’ancien directeur de la sûreté et du management des risques chez Aéroports de Paris.

« Mes nouvelles missions, au sein de ce comité de pilotage, tournent autour de trois axes »

Conforter la dynamique, mettre l’Etat au cœur de cette dynamique, donner aux différents services de l’état une doctrine pour utiliser les images : voici les trois priorités de Jean-Louis Blanchou, dans ses nouvelles fonctions.

Conforter la dynamique
Le nouveau Responsable de la mission pour le développement de la vidéo protection déclare vouloir tout d’abord poursuivre et accentuer la dynamique créée par son prédécesseur et ses collaborateurs « de manière à ce que les collectivités locales, les établissements scolaires et les sociétés de logements sociaux s’équipent le plus rapidement possible en matériel de vidéosurveillance, et fassent fonctionner ces dispositifs. »

Partenariat avec les services publics
« Avant d’installer des caméras, il faut réaliser un plan d’actions dont la vidéo protection est un des éléments ; et il faut le faire avec les services de police et de gendarmerie ainsi que les services préfectoraux. »
Selon Jean-Louis Blanchou, les référents sûreté doivent pouvoir conseiller les élus et participer à l’étude du dossier technique « de manière à s’ assurer que les projets sont réalisés dans des budgets raisonnables, car les dispositifs les plus chers ne sont pas toujours les plus performants et ne sont pas toujours nécessaires ». A ce titre, le Responsable de la mission annonce que chaque département est à présent pourvu de référents sûreté, ceux-ci étant dorénavant tous formés et prêts à « jouer leur rôle au moment de l’instruction du dossier ». Toujours dans cet axe, Jean-Louis Blanchou affirme sa volonté d’encourager le déport d’images « pour que les commissariats ou la gendarmerie puissent bénéficier des images qui sont prises sur la voie publique via les collectivités qui s’équipent. » Cette action serait prise en charge à 100% par les crédits du FIPD.

Le 24 juin dernier, lors du grand débat organisé par Pierre Cohen sur le bien-fondé de l’évolution du dispositif de caméras de vidéosurveillance urbaine, Jean-Louis Blanchou déclarait que le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, avait demandé aux inspections générales un rapport sur les modalités permettant d’accroître l’efficacité de la vidéosurveillance.

Donner aux différents services de l’état une doctrine pour utiliser les images
Concernant ce troisième axe, le Préfet annonce l’élaboration d’une ‘doctrine d’emploi’ : « il faut que nous puissions fournir aux services de police et de gendarmerie ainsi qu’aux collectivités, des règles pour une utilisation des images exploitées la plus efficace possible, tant pour la prévention que l’élucidation des faits. » Or, constate ce Haut Fonctionnaire, « la sécurité publique, les services de renseignement et les services chargés de l’ordre public n’ont pas forcément tout à fait les mêmes besoins et les mêmes façons d’utiliser les images. » C’est la raison pour laquelle une codification lui paraît nécessaire. Une réflexion va donc être engagée, à ce sujet, dans les prochaines semaines, pour aboutir à la rédaction de cette doctrine très prochainement...

Enfin, Jean-Louis Blanchou a évoqué les actions qui devront être engagées pour limiter le coût de fonctionnement des dispositifs de vidéo protection "afin de ne pas rendre la charge trop lourde à supporter pour les budgets des communes " (mutualisation des achats, emploi de la vidéosurveillance intelligente permettant de limiter le nombre d'opérateurs...)




Jean-Louis Blanchou
Né en 1948, Jean-Louis Blanchou a étudié à l'École Nationale d'Administration (ENA), après être passé par l'Etablissement National Supérieur des Sciences Agronomiques de Dijon et l'Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier (ENSAM).
Il a donc tout naturellement commencé sa carrière comme ingénieur au Ministère de l'Agriculture avant d’embrasser la carrière préfectorale en 1982. Puis, il passe par le Ministère du Commerce, le Ministère de la Justice et le Ministère de l'Economie et des Finances, est nommé Secrétaire général pour l’administration de la police à Versailles, puis obtient le grade de Préfet, cette fois, à la préfecture de police, avant de devenir directeur de la sûreté et du management des risques chez Aéroports de Paris en 2002.
Virginie CADIEU

www.videosurveillance-infos.com - 04/07/2010

robbie_watching_you.jpg

17:12 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu