Avertir le modérateur

09/07/2010

Le terrorisme frappe à Bollène ! Un quinquagénaire récidiviste est maîtrisé à coup de taser...

Dinamita.jpg

Un forcené menace de faire exploser un quartier

 

Après un différend familial, l'individu de 58 ans, retranché dans sa maison, menace de la faire exploser avec deux bouteilles de gaz.

Alertés à 12 h 45, les secours, gendarmerie et pompiers d’Ussel et de Bort-les-Orgues, ont sécurisé les alentours dans un périmètre de 100 m autour de la maison, en éloignant de chez eux les habitants d’une vingtaine de maisons.

Ils ont également demandé à EDF de couper le courant dans le quartier, « pour éviter tout risque d’étincelle qui pouvait s’avérer fatal », précise le sous-préfet d’Ussel, Wilfrid Pélissier, également sur les lieux. y_connait_pas_Raoul.jpg

Accompagnés d’un médecin, les gendarmes ont pu négocier avec l’homme retranché dans sa maison et réussir à le raisonner.

« L’individu a pu être maîtrisé, sans violence, à peine une heure après l’arrivée des secours et les riverains ont pu regagner leur maison, poursuit le sous-préfet. L’individu, qui était redevenu calme au moment de son interpellation, avait commencé à exécuter sa menace en ouvrant une des bouteilles ».

L’homme a été immédiatement évacué vers l’unité psychiatrique de l’hôpital d’Ussel. Il venait juste de sortir d’un séjour dans un autre établissement psychiatrique.

L’individu avait déjà fait parler de lui il y a un mois et demi à Bort-les-Orgues : il avait piqué un coup de colère à la Poste, apparemment pour une banale histoire de colis, en donnant un coup de massue sur le guichet et causant une belle frayeur à l’employée.

Un coup de folie qui reste toujours inexpliqué. « L’homme a des problèmes personnels ; en grande souffrance psychiatrique, il a du mal à gérer son raisonnement », d’après Wilfrid Pélissier.

Pour connaître le déroulement du drame d’hier et ses causes, une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

Christine Moutte et  Maxime Terracol

Retrouver l'intégralité de l'article ce vednredi [sic] dans votre journal.

piqué sur www.lamontagne.fr - 09/07/2010

 

 

Un forcené récidiviste menaçait de tout faire sauter

 

Un homme d'une cinquantaine d'années s'était retranché chez lui hier après-midi, route de Mondragon, à Bollène. Il menaçait de tout faire sauter avec deux bouteilles de gaz. Après près de cinq heures de vaines négociations, les gendarmes ont maîtrisé le forcené, vers 20h30.

C'est l'ex-femme de ce quinquagénaire qui avait alerté les gendarmes, aux environs de 15 heures. Dès 15h30, un important dispositif de bouclage du quartier a alors été mis en place par les forces de gendarmerie, aidées par la police municipale. La route départementale qui relie Bollène à Mondragon a été fermée.traitement_psychiatrique.jpg

Les trois ou quatre maisons alentours ont été évacuées par mesure de précaution. Des agents de GRDF sont venus couper le réseau d'alimentation au gaz de la ville du secteur et purger les canalisations.

Dès 16h30, une première négociation a été tentée par téléphone. En vain. Le Bollénois a aussitôt raccroché. Deux négociateurs de crise venus des Bouches-du-Rhône ont ensuite essayé de raisonner le quinquagénaire. Sans succès. Le beau-frère du Bollénois retranché, n'a pas eu plus de réussite.

L'assaut a alors été décidé, les gendarmes ayant pu vérifier avec leurs jumelles, que l'homme n'avait aucune arme, ni bouteilles de gaz, près de lui.

Les gendarmes l'ont maîtrisé avec leur taser

Entrés par une fenêtre, les militaires ont dû se servir de leur taser, une arme qui envoie des décharges électriques, car l'homme réagissait violemment à la vue des forces de l'ordre. Immobilisé mais toujours très agité, il a dû être ensuite endormi par un médecin du Smur. En à peine cinq minutes, il a été maîtrisé.

Le Bollénois, âgé de 58 ans, serait en grande détresse psychologique. Le 4 avril 2008, il avait déjà menacé de faire sauter sa maison. Les militaires avaient réussi à le maîtriser également par la force. Il avait ensuite été pris en charge dans un établissement spécialisé.

Le quinquagénaire a été transporté hier à l'hôpital de Montfavet. En tout, 18 gendarmes ont été mobilisés, ainsi qu'une dizaine de pompiers. L'alimentation au gaz a pu être rétablie en fin de soirée.

piqué sur www.ledauphine.com - 08/07/2010

une_ordonnance_sévère.jpg

20:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu