Avertir le modérateur

31/08/2010

Alain Bauer contre les Chronophages

http://www.lefrelonvert.com/wp-content/uploads/2010/07/jason-and-the-argonauts.jpg

Les suppressions de postes se poursuivent dans les commissariats, au grand dam des syndicats. La Place Beauvau veut limiter le temps passé par les policiers aux “charges judiciaires”.

Le mécontentement monte dans les commissariats. Surveillance dans les quartiers et banlieues difficiles, lutte contre les cambriolages ou les violences domestiques… Le besoin de sécurité se fait croissant, tandis que les effectifs, eux, poursuivent un mouvement inverse. Sous l’influence de la Révision générale des politiques publiques et du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, qui conduit à la suppression de 10 000 postes entre 2004 et 2012 – dont 4 000 rien que cette année –, il ne restera plus que 100 000 policiers à terme pour effectuer l’ensemble des missions de sécurité sur le territoire.

Il faut “faire plus avec moins”, regrette Nicolas Comte, secrétaire général d’Unité police (premier syndicat des gardiens de la paix), pour qui cette politique pose “un problème de présence sur le terrain”. Et ce n’est pas la création de nouvelles “unités territoriales de quartiers” (Uteq), qui vont changer la donne. Ce déploiement, ou plutôt ce redéploiement, se fait à “effectifs constants”, déplore le responsable syndical.

Tâches chronophages

Au lieu de se polariser sur les effectifs de policiers, auxquels il faudrait ajouter quelque 98 000 gendarmes, le secrétaire général du syndicat Alliance, Jean-Claude Delage, appelle pour sa part à décharger les policiers de certaines tâches indues, comme le transfert ou la garde des détenus. Une option également retenue par Alain Bauer qui, dans son dernier rapport publié en avril dernier, intitulé Où sont les policiers et les gendarmes ?, appelait à limiter les charges judiciaires (audiences, escortes des détenus pour soins ou présentation, comparution, extraction, etc.), très chronophages. Selon le criminologue, ces tâches ont, en équivalent temps plein, augmenté de 4 % pour la police et de 16,8 % pour la gendarmerie entre 1998 et 2008.

Le ministère de l’Intérieur semble décidé à explorer cette piste, puisqu’il a mis en place plusieurs groupes de travail chargés de plancher sur la question.

Xavier Sidaner

piqué sur www.acteurspublics.com - 30/08/2010

 

15:44 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu