Avertir le modérateur

10/10/2010

Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, approché par près de 400 manifestants

Près de 400 manifestants ont débordé les cordons de sécurité en fin de matinée pour être stoppés à proximité du cinéma où se tenait le congrès, en présence de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, venu inaugurer le nouveau centre de secours de Meymac.

Réunis sur la place de l'hôtel de ville de Meymac, près de 400 manifestants ont débordé les cordons de sécurité pour être stoppés, à proximité du cinéma où se tenait le congrès, par une centaine de gendarmes mobiles.

« On va essayer de s'approcher du cinéma pour protester contre toutes les mesures du gouvernement, le discours de Sarkozy à Grenoble et la circulaire d'Hortefeux pour stigmatiser les Roms », a expliqué Erwin Bliesenick, le président de la section de Tulle de la Ligue des droits de l'homme, au départ de la manifestation, dans le centre de Meymac, vers 10 h 45. À l'appel d'une vingtaine de partis de gauche, associations et syndicats, elle a grossi petit à petit, avec des élus de gauche ceints de leur écharpe tricolore et pas mal de jeunes. La proximité de Tarnac doit également avoir joué dans la mobilisation.

Encouragés par leur nombre, les manifestants ont vite submergé le premier, puis le deuxième cordon de sécurité constitué par les gendarmes corréziens. Portant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Si t'as oublié Vichy, pas nous » ou « Hortefeux au lac », le grouillant et bruyant cortège s'est approché du cinéma Le Soubise, alors que le ministre arrivait. Il a fallu l'intervention tonitruante de sept fourgons de gendarmes mobiles pour contenir la manifestation.

Dans la bousculade qui a suivi, quatre manifestants ont été interpellés, dont le conseiller régional écologiste Marc Horvat. Ils étaient rapidement relâchés alors qu'un sit-in était organisé jusqu'à la sortie du ministre. La manifestation s'est déroulée sans violence et ne s'est pas poursuivie lors de l'inauguration du centre de secours.

Après le départ de Brice Hortefeux, le préfet a tenu « à condamner fermement cette manifestation qui a dépassé le périmètre autorisé et qui aurait pu gâcher le congrès des pompiers. Nous avions affaire à des individus organisés et désireux d'en découdre », a-t-il estimé.

piqué sur La Montagne.fr - 09/10/2010

 

10:04 | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

j'y étais!!!!! et je peux dire que je ne suis pas un individu organisé et désireux d'en découdre comme le dis le Préfet
mais par contre ce que personne ne précise c'est que l'on a usé contre moi et d'autre de gaz lacrymogènes alors qui est organisé et dangereux pas nous mais les CRS !!!!
nous avons été rejetés comme des fous furieux c'est une honte honte sur la France et le régime que représente cette France facho

Écrit par : annette | 11/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu