Avertir le modérateur

31/12/2010

Comme un boomerang - Serge Gainsbourg

Cette version originale, retrouvée en Allemagne, sera diffusée en radio à partir du 7 janvier mais est déjà à l’écoute sur le site dédié à Serge Gainsbourg.

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L'amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A pleurer les larmes dingues

D'un corps que je t'avais donné

J'ai sur le bout de la langue

Ton prénom presque effacé

Tordu comme un boomerang

Mon esprit l'a rejeté

De ma mémoire, car la bringue

Et ton amour m'ont épuisé

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L'amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A s'aimer comme des dingues

Comme deux fous à lier.

Sache que ce cœur exsangue

Pourrait un jour s'arrêter

Si, comme un boomerang

Tu ne reviens pas me chercher

Peu à peu je me déglingue

Victime de ta cruauté

Je sens des boums et des bang

Agiter mon cœur blessé

L'amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A t'aimer comme une dingue

Prête pour toi à me damner

Toi qui fait partie du gang

De mes séducteurs passés

Prends garde à ce boomerang

Il pourrait te faire payer

Toutes ces tortures de cinglés

Que tu m'as fait endurer.

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L'amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

C'est une histoire de dingue

Une histoire bête à pleurer

Ma raison vacille et tangue

Elle est prête à chavirer

Sous les coups de boomerangs

De flash-back enchaînés

Et si un jour je me flingue

C'est à toi que je le devrais

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L'amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A pleurer les larmes dingues

D'un corps que je t'avais donné

 

16:30 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30/12/2010

Journalisme : le coût de l'imprudence vraiment coupable

 

 

09:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

27/12/2010

G8/G20 Appel de Dijon : Deauville nous ne boirons pas de ton eau

16:00 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/12/2010

Afghanistan: raid contre une entreprise de sécurité privée à Kaboul

Afghanistan: Deux hommes tués alors qu'ils préparaient un attentat

Mis à jour le 25.12.10 à 10h28

Les forces afghane et internationale ont tué deux hommes à Kaboul lors d'une opération nocturne après avoir reçu «une menace crédible» d'attentat contre l'ambassade américaine, annonce ce samedi la force internationale de l'Otan (Isaf).

L'Isaf a confirmé l'opération de vendredi soir contre l'immeuble d'une société privée de sécurité, annoncée plus tôt par des responsables afghans. «Des informations de renseignement indiquaient que deux véhicules garés sur place étaient chargés d'explosifs», indique l'Isaf.

Lors de l'opération, les soldats ont été visés et deux hommes sont morts dans la fusillade. Les victimes étaient des agents de sécurité afghans, selon des responsables afgans. Un grand nombre d'armes ont été trouvées durant l'opération, a dit l'Isaf sans préciser si des explosifs avaient été découverts. Cette semaine, la direction nationale de la sécurité afghane a affirmé détenir trois personnes impliquées, selon elle, dans un projet d'attentat contre l'ambassade américaine et le palais présidentiel afghan piloté par les taliban pakistanais.

Avec Reuters

piqué au tas sur 20minute.fr - 25/12/2010

 

KABOUL (AP) — Deux gardes afghans ont été tués et deux autres blessés au cours de la nuit de jeudi à vendredi lors d'une opération des forces de l'OTAN contre les locaux d'une entreprise de sécurité privée à Kaboul, selon un porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur.

Zemeri Bashary a précisé qu'une enquête avait été ouverte afin de déterminer les raisons pour lesquelles les forces internationales avaient mené une opération contre les locaux de Tiger International, une entreprise afghane de sécurité privée. La coalition n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

D'après le chef des services d'enquête Mohammad Zahir, aucun des gardes qui se trouvaient sur place au moment des faits n'avait ouvert le feu sur les troupes de la coalition. Il a affirmé qu'il n'y avait eu aucune coordination avec les autorités afghanes avant l'opération.

Le président Hamid Karzaï a ordonné le démantèlement des entreprises de sécurité privées en Afghanistan, mais certaines ont été dispensées de cette mesure, comme celles assurant la protection des missions diplomatiques et des projets d'aide et de développement.

Cette semaine, le responsable du ministère de l'Intérieur en charge du processus, le général Abdul Manan Farahi, a déclaré que 57 entreprises de ce type avaient déjà été fermées.

Par ailleurs, l'explosion d'une bombe au bord d'une route a coûté la vie à un soldat afghan et à un homme dans la province orientale de Khost vendredi. Un autre militaire afghan a été blessé, a déclaré le chef des forces de police de la province Abdul Hakim Esaqzai. AP

piqué au tas sur tempsreel.nouvelobs.com - 24/12/2010

 

Des soldats de l'Isaf ont attaqué à Kaboul un complexe appartenant à une société de sécurité afghane, tuant deux gardiens afghans et saisissant des armes, rapporte vendredi le ministère afghan de l'Intérieur.
En vertu de nouvelles réglementations, les autorités afghanes doivent donner leur feu vert à de telles opérations nocturnes et des militaires afghans doivent y prendre part.
L'opération a été menée dans la nuit de jeudi à vendredi, a précisé le porte-parole du ministère, Zemari Bashary. L'Isaf (Force internationale d'assistance à la sécurité) n'a pas réagi pour le moment à ces informations.
Selon Bashary, deux gardiens afghans ont été tués et trois autres blessés dans ce raid, qui, a-t-il dit, n'a pas été lancé en coordination avec l'armée afghane. Une enquête a été ouverte sur l'incident, a-t-il ajouté.
Un responsable de la police de Kaboul a précisé que la société de sécurité visée s'appelle "Tigre national" [Tiger International] et est chargée de la sécurité et du transport du personnel d'au moins trois entreprises afghanes.
Le président afghan Hamid Karzaï a interdit toutes les sociétés privées de sécurité à partir de la mi-décembre, à l'exception de celles chargées de garder les ambassades, les installations militaires, les résidences et le personnel diplomatiques.

piqué au tas sur www.lexpress.fr - 24/12/2010

KABUL, Afghanistan — NATO forces, acting on apparently faulty intelligence, killed two Afghan private security guards and wounded three others in a gun battle early Friday that could lead to renewed criticisms of foreign forces by President Hamid Karzai.

The foreign troops were searching for two cars they had been told were packed with explosives and were going to be used in a car bomb attack on the United States Embassy in Kabul, according to a statement from the NATO-led International Security Assistance Force, or ISAF.

An ISAF representative said the battle started when troops took fire from a building near the lot where the cars were parked.

In the end, no explosives were found, and the troops released 15 people they had detained in the operation.

The ISAF statement described the raid as a joint operation with Afghan troops, but Col. Mohammed Zahir, director of criminal investigations with the Kabul police, denied that Afghan forces had been involved. Often on raids, NATO troops are accompanied by Afghan commandos not necessarily under the same command as the Afghan police and regular military.

Mr. Karzai has chafed at the lack of notification of Afghan commanders and complained bitterly about night raids in general because of the higher likelihood that innocent people — many of them armed for safety — will be killed by mistake.

The United States military has repeatedly promised to work hard to avoid deadly errors, but American commanders consider night raids effective because they often catch militants off-guard.

On Friday, Colonel Zahir expressed some of the Afghan frustration with such raids.

“NATO forces do not share the information with us, and it causes casualties,” he said.

The ISAF representative declined to speak about what appeared to be faulty intelligence, saying that the troops acted on what was considered credible information and shot only because they were shot at.

The Afghan government said it would investigate the shooting deaths. The guards who were killed worked for Tiger International, a private security company. They were protecting the Irshad Elham office building, a modern complex nestled among neon-lit wedding halls on the outskirts of Kabul.

“ISAF forces went to third floor of the Irshad Elham building and targeted Tiger International security guards,” Colonel Zahir said. “They killed the people based on the wrong intelligence that they had. After killing the guards, they did not find anything. There were no terrorists.”

A guard with Tiger International confirmed that two men had been killed there.

“There names were Mubin and Sadiq,” said the guard, who insisted on anonymity. “They had young children at home; they were good men, poor men.”

According to Hamidullah, a security guard who uses only one name and works at a neighboring building, the operation started at 1 a.m. Dozens of coalition vehicles descended on the neighborhood, blocking the road in all directions. “There were about 70 soldiers on foot approaching the building, and then the shooting started,” he said.

“The foreign troops came here as brothers to help us,” he added. “But now we are seeing the damage.”
A version of this article appeared in print on December 25, 2010, on page A12 of the New York edition.

piqué au tas sur Times.fr - NATO Night Raid in Kabul Leaves Afghan Guards Dead By MICHAEL KAMBER and SHARIFULLAH SAHAK December 24, 2010

 

Tiger International Armor

Tiger International is an ISO 9001:2008 accredited company Designing and Manufacturing Armoured vehicles. Our product range included SUVs, Pick-up's, Cash in transit vehicles,buses, Trucks, Armoured personnel Carriers, Vans, Ambulances. We are looking for a well Qualified and experienced Quality controller who will be responsible for the final certification of armoured vehicle manufactured in the companhy. Who will be also responsible for the checking and certifying of material purchased for the production process and will be responsible to implement policies and proceedures to avoid any kind of quality issues or manufacturing defects at all the stages of production process process.

Skills

>The Candidate should have strong technical knowledge of the auto mobile.
>Computer
>Skill and knowledge to keep the manufacturing and production process in line with ISO standards.

 

12:47 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Le cracheur de feu

http://www.lavieengris.com/wp-content/uploads/2007/02/lecracheur.jpg

12:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |

20/12/2010

Offensive sous la neige à noël - les blindés interviennent dans toute la France

 

En Seine-et-Marne, des blindés de la gendarmerie interviennent dans plusieurs secteurs pour dégager les routes bloqués : à Coutevroult, ils dégagent actuellement les accès à l'hôpital de Lagny. Ils sont également à pied d'oeuvre sur la RN4 et la RN36 pour dégager les véhicules et aider les automobilistes en difficulté.

12:22 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/12/2010

Un oeil sur les prospectives de la Gendarmerie nationale - étude sur les « nouveaux rassemblements de personnes »

Entre novembre 2007 et août 2009, le Centre des Hautes Etudes de l’Armement (CHEAr), sous l’égide de la Direction Générale de l’Armement (DGA) [1], a piloté une étude sur les « nouveaux rassemblements de personnes ». Inscrite au catalogue des études prospectives de défense à caractère politico-militaire, économique ou social (EPMES) sous le numéro 2007/061, cette étude a été lancée par le Centre de Prospective de la Gendarmerie Nationale (CPGN) pour déterminer et analyser les nouvelles formes de regroupements de personnes dans l’espace public. Pour le ministère de la Défense, l’enjeu de cette étude est de taille, car il s’agit de mieux connaître les nouvelles formes d’action collective, leur « typologie, les caractéristiques de la mobilisation, leurs modes de fonctionnement, le mode de constitution des groupes, les tendances futures et les réponses policières apportées (dimension comparative) ». L’objectif étant « d’adapter les modes d’action et moyens à engager ».

 

la suite sur Non-Fides : http://www.non-fides.fr/?Un-oeil-sur-les-prospectives-de-la

 

10:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/12/2010

COP 15 - La police danoise a été condamnée "pour privation illégale de liberté".

La police danoise condamnée pour arrestations abusives lors du Sommet de Copenhague

La police danoise a été condamnée jeudi 16 décembre pour avoir abusivement arrêté 250 manifestants en marge du sommet de Copenhague sur le climat en décembre 2009. Elle devra leur payer des indemnités "pour privation illégale de liberté durant le COP15 [conférence de l'ONU sur le changement climatique à Copenhague], a annoncé le tribunal de Copenhague.

Sur les 1 900 personnes détenues durant plusieurs manifestations qui se sont déroulées du 11 au 16 décembre 2009 en marge du sommet, ces 250 avaient porté plainte contre la police. Un groupe de 178 de ces plaignants, arrêtés au cours de la grande manifestation du 12 décembre à laquelle avaient pris part environ 100 000 personnes qui avaient tenté d'approcher du Bella Center où se tenait le sommet, ont reçu un dédommagement de 9 000 couronnes danoises – 1 200 euros – chacun.

ARRESTATIONS SANS MÉNAGEMENT

Ils faisaient partie des 905 personnes interpellées lorsqu'un groupe de manifestants, vêtus de noir, avaient commencé à jeter des pierres sur la police.
"La cour a estimé que (...) toutes les 905 personnes arrêtées étaient loin de faire partie de ce groupe" de fauteurs de trouble auquel aucune preuve ne liait les 178 plaignants.

Les arrestations s'étaient déroulées sans ménagement, la police obligeant les manifestant à notamment rester assis pendant des heures sur le sol gelé en attendant d'être transportés dans un centre de détention. "La cour a considéré que les conditions de privation de liberté étaient dégradantes et violaient pour ces raisons la Convention européenne des droits de l'homme", ajoute le communiqué pour justifier le montant élevé des dommages et intérêts.

Les 72 autres plaignants ont reçu chacun une compensation de 5 000 couronnes [environ 670.00€]. Un an après l'échec du sommet de Copenhague, 200 pays se sont mis d'accord samedi 11 décembre à Cancun (Mexique) sur une série de mécanismes favorisant lutter contre le changement climatique.

piqué au tas sur Lemonde.fr - 16/12/2010

14:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/12/2010

Quelques visages (considérations toutes subjectives sur les "événements")

« Quiconque veut penser aujourd’hui humainement pensera dangereusement, car tout pensée humaine met en cause l’ordre tout entier qui pèse sur nos vies. » Nizan

Je parcours les photos que, depuis quelques semaines, j’emmagasine dans la mémoire de mon ordinateur. Grèce, Italie, Royaume-Uni, France, Espagne...Elles semblent se faire écho : la même révolte, la même violence, les mêmes slogans, les mêmes cibles. Mais une analogie me frappe en tout premier lieu : deux visages, dont les traits sont marqués par un mélange de stupeur et de terreur. Ces visages sont ceux de Camilla, femme du prince de Galles, et de Costis Hatzidakis, ancien ministre grec des transports. Quelque chose dans leur regard est né, au milieu de l’étonnement et de la peur soudaine, et ce quelque chose est probablement le reflet de "ce qui se passe" actuellement, au détour des combats de rue, de Lyon, en octobre, à Londres, Rome et Athènes, au cours de ce mois de décembre. Camilla, qui salue les « sujets », vitre baissée, tancée d’un coup de bâton, menacée du sort des rois/reines qui prétendent régner innocemment -« Off with their heads ! Off with their heads ! »- ; Costis Hatzidakis, frappé au visage, et du nom qui est celui des gens de sa classe : celui de « voleur ». Dans leur regard à tout deux, l’étonnement de voir ainsi les moutons devenir lions.

L’avenir nous en dira probablement plus sur ce qui se joue actuellement que toutes les supputations que je pourrais formuler au cours de ce texte, mais il est bien évident que nous ne « rejouons » nullement les révoltes des années 70, et que ce que nous faisons est bien plus « grave ». Depuis quelques années déjà, la révolte gronde partout en Europe et dans le monde, et nous assistons aux prémices d’un mouvement international, qui porte bien en lui les germes de la révolution. Il ne s’agit nullement de dire que, parce qu’une héritière et un député auront été corrigé, le communisme est à portée de main, non : mais je ne puis que constater la montée irrésistible d’un besoin vital de bouleversement du monde. Et, chaque fois que la révolte déborde, j’en viens à espérer qu’il sera, dans un avenir proche, possible de vivre ces instants de revanche dans nos rues, sans qu’aucune intersyndicale, aucun départ en vacances ne puisse stopper nos ardeurs.

Je crois faire partie d’une génération qui a tout intérêt à renverser l’ordre qui pèse sur nos vies, car elle n’en a jamais été la génération dorée. Ce que les regards ronds et, finalement, stupides, de Camilla et de Hatzidakis me renvoient, c’est l’image d’une génération zéro, que je pense à même d’incendier le vieux monde, profitant de ce qu’il se tétanise devant l’imprévu.

Nous ne sommes pas des casseurs, des anarcho-autonomes, des jeunes de banlieue, des étudiants, des lycéens, nous ne sommes rien de ce qu’on peut penser de nous, ou prétendre penser de nous.

Il n’y a aucune différence entre l’étudiant d’Athènes qui, deux cocktails molotov à la main, traverse la place du parlement, vers les putrides lignes de flics en faction, et le jeune chômeur de Clichy qui, la rage au cœur, lance pierre sur pierre sur la BAC, les CRS ou la nationale. Le métallo italien pris dans l’émeute romaine respire au même rythme que le lycéen londonien rigolard, un casque pris à un agent de la MP sur la tête.

Je crois que, cette semaine, j’ai tabassé un député, comme la semaine dernière j’ai donné des coups dans la Rolls du prince Charles. J’ai tiré à la grenaille sur des flics au-delà du périph’, j’ai envoyé des lettres piégées aux ambassades. J’ai tenu dans mes mains une pelle, dans les rues enflammées de Rome. J’étais un infirmier courant dans les rues de Paris. Un ouvrier chinois en grève. J’ai été beaucoup de monde. Je veux l’être en sortant de chez moi.

Faisons un présent à la hauteur de ses possibles

piqué au tas sur Indimédia Paris-île-de-France - 15/12/2010

21:24 | Lien permanent | Commentaires (0) |

DEAD KENNEDYS ..... LET,S LYNCH THE LANDLORD

 

16:08 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu