Avertir le modérateur

10/03/2011

Xavier Raufer soutient Eric Zemmour devant le Vlaams Belang


"Eric Zemmour est un martyr de la liberté d'expression"

Un expert français, invité à Bruxelles par le Vlaams Belang à débattre sur la relation banditisme-immigration, évoque Eric Zemmour en tant que martyr de la liberté d'expression.

Xavier Raufer, un expert français en terrorisme et en criminologie a été invité à Bruxelles le 19 février dernier à l'initiative du Vlaams Belang.  Une vidéo de cette conférence, organisée par le Forum des Seniors Brabançons dans les murs du Parlement flamand, a été postée sur internet et diffusée par les Inrocks

Dans celle-ci, on y voit l'expert français être interviewé au sujet de l'hybridation du terrorisme et du banditisme. Il est ensuite revenu sur la condamnation d'Eric Zemmour, le chroniqueur de RTL et Ruquier, pour provocation à la haine raciale. Un jugement illogique, selon lui. "La justice poursuit fréquemment toute atteinte à la présomption de racisme ou des affaires comme celle-là, et donc on est obligé d'être très vigilant sur ce qu'on dit, on est obligé de mesurer ses propos, ce qui est normal, il faut mesurer ses propos quand on a une expression publique", confesse l'expert.

"Mais deuxièmement, nous constatons deux poids deux mesures, parce qu'en même temps les auteurs de chansons de type rap, enfin si on peut appeler ça des chansons, tiennent des propos extrêmement machistes, racistes à l'égard du pays dans lequel ils vivent, à l'égard des femmes et caetera et on les laisse parler pour liberté d'expression, et on condamne Zemmour qui n'a dit que la vérité, à savoir que si on va à la porte d'une prison en France, huit sur dix des gens qui en sortent et qui y entrent sont issus de l'immigration, c'est une simple vérité. Alors la condamnation, elle provient du fait qu'on n'a pas le droit de faire des statistiques ethniques en France, donc on n'a pas le droit de dire la vérité sur ce plan-là. Mais, dans le fond, Zemmour n'a fait que dire ce que tout le monde pense".

Interrogé par la rédaction des Inrocks, l'expert, décrié en France pour ses prises de position ("Ses productions idéologiques constituent une sorte d'archétype de la collusion entre l'idéologie  sécuritaire et l'extrême-droite", dit de lui Mathieu Rigouste, chercheur en sciences sociales à Paris dans Les marchands de peur) a refusé de justifier sa présence en ces lieux. Cet homme, qui se considère comme martyr de la liberté d'expression, a déjà été attaqué pour provocation à la haine envers les Roms. (7sur7)
piqué au tas sur www.7sur7.be/7s7 - 08/03/11

 

Ce criminologue français s’est rendu à Bruxelles le 19 février pour parler de criminalité et d’immigration devant un parterre de dirigeants du parti indépendantiste flamand.

Les idées françaises s’exportent, la preuve. Criminologue réputé, tenant d’une ligne sécuritaire sans faille, Xavier Raufer a fait un petit tour à Bruxelles, pour un débat organisé au Parlement flamand par le Brabants Seniorenforum (Forum brabançon des seniors), organisation du troisième âge satellite du Vlaams Belang.

Ce parti politique, qui a succédé au Vlaams Blok en 2004, souhaite la partition de la Belgique entre Wallons et Flamands et la constitution de grands Pays-Bas. Il défend une ligne anti-immigration, anti-islam et pro-sécurité. Il dispose de 21 députés au Parlement flamand (onze de moins que pendant la législature précédente). C’est donc le deuxième parti de cette assemblée, derrière les démocrates-chrétiens et à égalité avec les libéraux.

Ancien d’Occident et d’Ordre Nouveau, Xavier Raufer intervient régulièrement dans les médias, en tant qu’expert en terrorisme et criminologue. Mathieu Rigouste, chercheur en sciences sociales à Paris VII (et pas du tout sur la même ligne politique), en dresse un portrait acide dans Les marchands de peur :

“Depuis la fin des années 1990, Xavier Raufer, de son vrai nom Christian de Bongain, est l’un des plus proches et des plus constants collaborateurs d’Alain Bauer. Ses productions idéologiques constituent une sorte d’archétype de la collusion entre l’idéologie sécuritaire et l’extrême-droite.”

Fiers de leur invité, les membres du Vlaams Belang ont diffusé une vidéo de la rencontre, dans laquelle Xavier Raufer répond à trois questions. Il développe un petit discours sur l’hybridation du terrorisme et du banditisme. Puis, sur la condamnation d’Eric Zemmour pour provocation à la haine raciale, le criminologue est très clair :

“La justice poursuit fréquemment toute atteinte à la présomption de racisme ou des affaires comme celle-là, et donc on est obligé d’être très vigilant sur ce qu’on dit, on est obligé de mesurer ses propos, ce qui est normal, il faut mesurer ses propos quand on a une expression publique. Mais deuxièmement, nous constatons deux poids deux mesures, parce qu’en même temps les auteurs de chansons de type rap, enfin si on peut appeler ça des chansons, tiennent des propos extrêmement machistes, racistes à l’égard du pays dans lequel ils vivent, à l’égard des femmes et caetera et on les laisse parler pour liberté d’expression, et on condamne Zemmour qui n’a dit que la vérité, à savoir que si on va à la porte d’une prison en France, huit sur dix des gens qui en sortent et qui y entrent sont issus de l’immigration, c’est une simple vérité. Alors la condamnation, elle provient du fait qu’on n’a pas le droit de faire des statistiques ethniques en France, donc on n’a pas le droit de dire la vérité sur ce plan-là. Mais, dans le fond, Zemmour n’a fait que dire ce que tout le monde pense.”

la suite sur www.lesinrocks.com/actualite

*Les marchands de peur, la bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire, Mathieu Rigouste, éditions Libertalia, février 2011.

09:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu