Avertir le modérateur

19/05/2011

Libye - Terrain de jeux pour les marchands de canons...

Ici les marchands de canons déclarent :

Le ministre de la Défense Gérard Longuet l'a indiqué récemment aux députés : "l’opération Harmattan représente un surcoût de 53 millions d’euros, dont 31,7 millions en munitions". Ces propos ont été tenus le 3 mai alors que l'opération a débutée le 19 mars, soit 44 jours auparavant. Le surcoût de la guerre peut donc être évalué à 1,2 millions d'euros par jour. 

C'est une somme légèrement inférieure à celle de l'opération française en Afghanistan. Comme nous l'indiquions alors sur ce blog, le ministère de la Défense prévoyait lors de l'élaboration du budget de consacrer 470 millions d'euros en 2011 au théâtre afghan, soit 1,3 millions par jour. Nous sommes donc dans les mêmes ordres de grandeur, la seule différence provenant de la durée des opérations en question.

Ce constat permet de faire fi des accusations selon laquelle la guerre aérienne serait, par nature, très couteuse. Certes, le coût des munitions air-sol - souvent très sophistiquées - représente 60% de la dépense. Mais ce poste est composé par la relative faiblesse de celui des RCS (remunérations et charges sociales) qui représentent le principal de la dépense en Afghanistan - où plus de 4000 hommes sont déployés.

piqué au tas sur sercret-défense

 

Et encore un pti' coup de pub pour les marchands de canon :

Libye : un Rafale a détruit un blindé à plus de 55 km

Un Rafale de l'armée de l'air est parvenu à détruire un blindé en larguant une munition A2SM (image ci-contre) à plus de cinquante-cinq kilomètres de sa cible, au premier jour des opérations.

Une première dans l'histoire de l'aviation française, rendue possible grâce à l'Armement air-sol modulaire, une munition stand-off, capable d'être tirée à longue distance et avec une précision remarquable. Elle permet à l'avion de rester hors de portée des défenses aériennes de l'ennemi. Jusqu'à présent, l'A2SM était qualifiée jusqu'à une distance de 50 kilomètres. 

Cette arme est fabriquée par le français Sagem. Certes, son prix est élevé, de l'ordre de 115.000 euros pièce, mais elle permet de détruire d'un coup des matériels beaucoup plus couteux. Un Rafale peut en tirer jusqu'à six.

Lundi 4 Avril 2011 - Jean-Dominique Merchet

[A titre de comparaison, les concurrents américains Paveway 2 et Enhanced Paveway de Raytheon, coûtent "seulement" à 18 000 et 35 000 euros.]

Mais il n'y en a pas que pour SAGEM :

L'arme air-sol de précision tirée par le Rafale, fabriquée par l'industriel Sagem, est l'armement air-sol modulaire (AASM). Elle a été commandée à 744 exemplaires en 2000, et les dernières livraisons de ce premier marché sont prévues en 2011. Le député François Cornut-Gentille précise dans un rapport en date du 14 octobre 2010 : "En 2009, la cible de dotation en AASM est passée de 3 000 à 2 348 unités, dont 1 200 avec le kit laser." La France en achètera donc moins que prévu, mais ses stocks lui permettent de poursuivre ses opérations en Libye sans difficulté. Selon le rapport, le coût de ce programme est de 846 millions d'euros, ce qui mettrait le kit AASM à plus de 350 000 euros. Cela fait cher pour détruire un pick-up kadhafiste qui en vaut 15 fois moins...

Les Français ont aussi tiré des missiles de croisière SCALP-EG, en nombre limité (une douzaine). Selon des informations de source parlementaire, ils disposent actuellement de 500 de ces engins, dont 400 doivent être rénovés. Là encore, aucun problème de stocks pour ces armes de précision.

Enfin, la France a acquis aux États-Unis, pour ces Super-Étendard et ses Mirage 2000, plusieurs dizaines de kits Paveway, de différents modèles. Montés sur des bombes lisses à gravité, ils permettent de les transformer en armes de précision, et la France dispose, depuis plusieurs années, de cet équipement. Le Point.fr a précisé que les avions français avaient tiré des bombes à guidage laser GBU-12 de 250 kilos, des bombes GBU-24 de 500 kilos, et que les Mirage 2000-D de l'armée de l'air avaient tiré des GBU-49. Ce modèle le plus récent est équipé du kit de guidage Enhanced Paveway II et la France en a acheté 200 exemplaires en février 2008 pour son Mirage 2000D.

piqué au tas sur lepoint.fr

Encore un pti' contrat :

Safran : Sagem emporte un contrat pour 1.175 jumelles infrarouges auprès de la DGA

(Boursier.com) -- A la suite d'un appel d'offres international, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a notifié à Sagem un contrat portant sur 1175 Jumelles Infrarouges Multifonctions longue portée JIM LR 2 destinées aux armées françaises, dans le cadre du programme JIR - TTA - NG (Jumelle Infrarouge Toutes Armes de Nouvelle Génération).

JIM LR 2 permettra la détection des menaces, la désignation précise des cibles et le renseignement au profit du commandement et des unités au contact. Elément de la numérisation de l'espace de bataille (NEB), JIM LR 2 sera interopérable avec les moyens de commandement et de coordination de FELIN.

Le contrat inclut également 500 terminaux tactiques de télé-opération, optimisés en termes d'ergonomie et de compacité, avec une nouvelle tablette au format A4.

Le déploiement des JIM LR 2 bénéficiera de la chaîne de soutien (niveau 1 et 2) des JIM LR déjà en service, Sagem assurant également la formation des personnels utilisateurs et ceux en charge de la maintenance.

Ce contrat porte à 4 500 le nombre de JIM LR en commande ou en service dans des forces armées et de sécurité, dont plus de 2 000 pour les armées françaises.

piqué au tas sur www.boursier.com

10:56 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu