Avertir le modérateur

31/07/2011

Burn Hollywood Burn "I against the world" (live)


Burn Hollywood Burn - I against the world (live) par everything_happens

08:37 | Lien permanent | Commentaires (0) |

29/07/2011

Aéroport Nantes-Atlantique : blessés à la manif

Des echauffourées ont éclaté entre CRS et manifestants, hier, à l'occasion d'une manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes.

La manifestation d'hier contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, et notamment contre la prochaine expulsion de personnes squattant des maisons situées sous l'emprise du projet, a donné lieu à de sérieuses échauffourées entre CRS et manifestants. Et ce au sein de l'actuel aéroport, Nantes-Atlantique.

D'après la version des manifestants, des « cordons de CRS » les auraient « violemment pris à partie ». D'après la version de la préfecture, des manifestants auraient « tenté de s'introduire dans des locaux où travaillaient des personnels de l'aéroport en agressant des forces de l'ordre qui en assuraient la sécurité » (source : AFP).

En l'occurence, une chose est sûre, il n'y a pas de CRS grièvement blessé, mais c'est bien le cas d'une manifestante, qui a dû être hospitalisée et qui aurait un poumon perforé... 200 opposants à la construction du nouvel aéroport participaient à ce rassemblement initialement pacifiste. 4 d'entre eux ont été interpellés, puis rapidement libérés.

via www.entreprise-nantes.fr

21:22 | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/07/2011

[La Fabrique Infos] Des nouvelles des Tarnacois : Invitation aux "Nuits du 4 août"

Bonjour,

Nous vous aurions fait parvenir plus tôt cette invitation aux "Nuits du 4 août" si les autorités n'avaient pas fait tout ce qui est en leur triste pouvoir pour, au dernier moment, tenter d'obtenir l'annulation de la fête. Le collectif d'organisation n'étant pas du genre à se laisser faire, ces manigances ont été déjouées, et les "Nuits du 4 août" se tiendront finalement, à Peyrelevade, avec un programme inchangé.

L'idée de cette fête, c'est de rassembler sur le plateau de Millevaches un peu de l'Histoire en cours : des acteurs des révolutions égyptiennes et tunisiennes, des opposants au nucléaire du Japon et d'ailleurs, des gens qui résistent à la destruction de leur territoire par la technocratie et l'affairisme, qu'ils viennent du Val de Suse en Italie ou de Notre-Dame-des-Landes en région nantaise. C'est aussi l'idée que se rencontrent tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans un monde qui déraille si visiblement, et que cette rencontre soit une vraie fête populaire. C'est enfin le défi d'inventer quelque chose qui ne serait ni un festival de plus, ni une université d'été de trop, bref : de nouer les sons, les images et la parole, de faire affleurer le plan commun où chercheurs, écrivains, musiciens, cinéastes et simples anonymes peuvent s'écouter voire s'entendre. Et tout cela sous le signe de la nuit du 4 août 1789, la nuit où fut annoncée, et seulement annoncée, l'abolition des privilèges.

L'essentiel des informations concernant les "Nuits du 4 août" est disponible sur le site www.nuitsdu4aout.com.

À tout de suite donc, pour ceux qui peuvent.

Des amis de la commune de Tarnac

courriel du 28/07/2011

12:02 | Lien permanent | Commentaires (0) |

27/07/2011

Comment la France surveille ses extrémistes

http://www.groingroin.org/images/Aime50.jpg

Entre 300 à 400 individus d'extrême-droite sont l'objet d'une attention particulière. Une centaine d'agents de renseignement spécialisés opèrent sur tout le territoire.

Au ministère de l'Intérieur, la police suit au sein des mêmes structures les extrémistes de gauche comme de droite. Les enquêtes sont assurées par une centaine d'agents spécialisés de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, ex-RG), rattachés à la sous-direction «subversion violente». Une soixantaine d'agents travaillent au siège de l'agence à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), tandis qu'une quarantaine d'autres se répartissent sur le territoire national. On les trouve notamment à Toulouse, fief historique de l'ultra gauche, mais aussi dans l'Est et le Nord, près des frontières belges et allemandes, où évoluent des groupuscules perméables aux idées de la droite radicale.

Paris dispose, de son côté, d'une section spécialisée d'une vingtaine de policiers, ex-RG, au sein de sa Direction du renseignement de la préfecture de police. Tous alimentent et exploitent le fichier de renseignement «Cristina» sur les profils dits «inquiétants». «On compte, selon les périodes, 300 à 400 individus identifiés comme proches de l'extrême-droite», estime un agent de la DCRI. L'agence, confiée au préfet Bernard Squarcini, révèle que des groupes ont nécessité, ces derniers temps, une surveillance particulière, sans lien avec l'homme qui vient de s'illustrer en Norvège.

http://www.marianne2.fr/photo/art/default/892070-1053806.jpg?v=1297162545

«Rien ne vaut le flair des agents expérimentés»

«Le cas Anders Breivik est ce qu'il y a de pire : il s'agit d'un terroriste isolé, donc difficilement détectable, comme ces islamistes qui font leur Djihad tous seuls», confie un policier. Pour les repérer, «rien ne vaut le flair des agents expérimentés, doués d'un solide bon sens et curieux de nature», ajoute un commissaire des ex-RG. La surveillance au jour le jour des éléments à risques s'effectue par un travail classique de suivi des déplacements, à l'étranger notamment, en liaison avec les services des pays «amis». Dès que l'un d'eux se signale quelque part, une filature et quelques questions posées lors de discrètes enquêtes de voisinage permettent de prendre la température.

«Les écoutes administratives sont diligentées dès le premier signe d'une possible volonté de passage à l'acte», explique un enquêteur. Car la police ne peut se permettre de «brancher» toute cette mouvance au quotidien. Une plateforme dédiée, à Levallois, épie les SMS et remonte les données de connexion des mobiles utilisés par ces individus, pour déterminer qui contacte qui et avec quelle fréquence.

http://i.ytimg.com/vi/RbGh4Y77ZbM/0.jpg

La veille Internet moins contraingnante juridiquement

Les forums Internet, où ces extrémistes aiment à se retrouver, sont scrutés en permanence. Cette pratique policière présente l'avantage de n'être pas encadrée aussi strictement que les branchements de lignes téléphoniques, contingentés et visés par Matignon. La méthode se révèle d'autant plus payante que ces personnes sont obsédées par l'idée de laisser une trace dans l'Histoire. Ce complexe les pousse à commettre des erreurs et, dans certains cas, à signer par avance leurs forfaits. Internet reste toutefois un terrain de jeu très vaste et la multiplicité des sites rend vaines les tentatives de veille exhaustive.

«Il est certain que l'affaire norvégienne va conduire Paris à resserrer les mailles du filet autour de ces marginaux», confie un haut fonctionnaire, place Beauvau. Des opérations préventives sont à prévoir dans les jours et les semaines qui viennent, histoire de maintenir la pression sur ces milieux qui ont tendance à «recruter» en période de crise.

 

piqué au tas sur lefigaro.fr - 27/07/2011 [les illustrations ne font pas partie de l'article]

14:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Bruxelles veut s'immiscer dans la lutte contre les mouvances radicales

Les attentats survenus en Norvège relancent l'opportunité d'une action européenne visant à lutter contre les groupuscules extrémistes.

La Norvège n’est pas dans l’UE mais les attentats dont elle a fait l’objet trouvent une résonance à Bruxelles. La surveillance des mouvances et des individus menaçant la sécurité publique nationale incombe bien sûr aux Etats membres, mais l’Europe peut intervenir en tant que coordinatrice des missions de contrôle.

A cette fin, Bruxelles souhaiterait créer un réseau d’échange d’information, afin de “surveiller la croissance de la radicalisation des discours sur Internet”, rappelle Michele Cercone, porte-parole de la Commission. Avant de commettre son acte funeste, l’auteur présumé Anders Behring Breivik avait mis en ligne son manifeste de 1500 pages, où il décrivait minutieusement le protocole meurtrier auquel il s’est livré.

Reste que la Commission peine à intervenir sur ces sujets. En septembre dernier, elle avait proposé la mise en place de contrôles plus stricts des sites internet mettant en vente des produits potentiellement utilisables dans la fabrication de bombes artisanales, à l’instar des engrais agricoles, dont le suspect norvégien aurait fait usage pour concocter ses bombes.

Ces propositions s'étaient à l'époque heurtées aux réticences des Etats, qui refusaient de livrer les données personnelles de leurs internautes.

"Les événements en Norvège vont sans doute relancer les négociations," a affirmé le porte-parole, "le contexte n'est plus le même", a t-il ajouté.

Signe d'une inflexion, le 25 juillet, le premier ministre espagnol, José Luis Zapatero, a déclaré "attendre une réponse politique de l'UE", après le drame d'Oslo. La commissaire aux Affaires intérieures Cécilia Malmström est en contact avec le ministre de la justice norvégien, mais le fruit de ces échanges reste à ce stade inconnu.
Sophie Forcioli

piqué au tas sur EurActiv France - 26/07/2011

14:16 | Lien permanent | Commentaires (0) |

26/07/2011

Attentats politique en Norvège : Anders Behring Breivik glisse une quenelle à toute l'Europe

Quenelle_europe2.jpg
Tous les Croisés,Templiers et Hussards bruns dématérialisés de l'Europe blanche sont en émoi !

la "fachosphère" française entre colère et fascination

"UNE VOLONTÉ D'ANÉANTIR TOUTE RÉSISTANCE À L'ISLAMISATION"

[Extrait]

Cette thèse du complot et de la manipulation médiatique est très reprise sur d'autres blogs. Recherche de la vérité, à la fois fondamentaliste chrétien et islamophobe, réfute qu'Anders Breivik ait pu se définir comme chrétien, arguant que ce qualificatif a été rajouté sur sa fiche Wikipedia, et demande s'il "n'y a pas là l'indice d'une volonté d'anéantir toute résistance à l'islamisation de l'Europe".

Novopress, portail proche du Bloc identitaire, pose la question d'une modification de la page Facebook du tueur présumé, et cite une prétendue revendication d'un groupe islamiste, s'interrogeant sur le fait qu'elle est "absente de bien des articles consacrés au drame norvégien". Sur islamisation.fr, on oscille entre billets sur "l'islamisme conquérant en Norvège" et rappel de l'appartenance de M. Breivik à une loge franc-maçonne. Nombre de sites de la "fachosphère" l'appellent d'ailleurs "le maçon Breivik".

Egalité et réconcilitation, blog proche d'Alain Soral, s'interroge aussi sur la lenteur des forces de police norvégiennes à intervenir, reprend des vidéos évoquant une conspiration internationale, ou consacre un long billet aux "contradictions" de l'affaire. Le fait notamment d'avoir ciblé de jeunes socio-démocrates et non des musulmans suffit à soulever le doute chez les rédacteurs du site.

"DES ANNÉES DE POLITIQUEMENT CORRECT"

D'autres sites, enfin, voient dans le geste d'Anders Behring Breivik une forme d'avertissement. C'est le cas du site de "géopolitique" Drzz, qui mèle islamophobie, ultra-sionisme et théories néoconservatrices. Dans un billet, le cofondateur du site, Jean-Patrick Grumberg, explique ainsi que "la folie meurtrière de Breivik a été nourrie par des années de politiquement correct et de déni de réalité, d'humiliation des défenseurs de la culture européenne, et de frustration de la passivité de son gouvernement face à la montée de la violence islamiste".

La thèse est la même sur le blog du collectif Riposte Laïque, les organisateurs des "apéros saucisson pinard", qui établissent dans une longue note une comptabilité des attentats commis par des fondamentalistes musulmans depuis 2011 (un rapport d'Europol en 2010 attribuait aux "islamistes" 0,4% des attentats commis sur le sol européen l'année précédente).

Christine Tasin, l'une des fondatrice du mouvement, s'insurge dans un billet contre "l'amalgame commode entre Anders Behring Breivik et tous les islamophobes". Agitant elle aussi la théorie du complot, elle juge que "l'attentat d'Oslo tombe bien, au moment où les hommes et les partis qui s'opposent à l'immigration et au développement préoccupant de l'islam se voient plébiscités par les électeurs" . Et Christine Tasin; ancienne professeure de lettre classiques, n'hésite pas non plus à se demander : "Quel rapport entre l'islamophobie et la haine de l'autre ?"

piqué au tas sur lemonde.fr - 26/07/2011

L'extrême droite européenne dénonce des «amalgames»

[Extrait]

Rejet du multiculturalisme, dénonciation de l'«islamisation de l'Europe», connexions avec des partis populistes, le profil du responsable de la tuerie d'Oslo fait tourner les regards vers l'extrême droite européenne. Le parti du Progrès (FrP), formation de la droite populiste norvégienne, l'a reconnu dès samedi : Anders Breivik a compté parmi ses adhérents de 1999 à 2006. L'homme a même animé une section locale de jeunes du parti entre 2002 et 2004. De là à conclure à la responsabilité des idées véhiculées par l'extrême droite dans son passage à l'acte vendredi, il n'y a qu'un pas que plusieurs n'ont pas hésité à franchir.

En France, le porte-parole du parti socialiste Benoît Hamon, a ainsi dénoncé «l'idéologie du choc des civilisations, de l'incompatibilité des cultures, de l'impossibilité de construire des mondes au-delà de nos sociétés habituelles», menant selon lui «à la haine, à la destruction, au terrorisme». «En Hongrie, au Danemark, en Finlande, en Belgique ou en France, les thèses d'extrême droite gagnent du terrain. Aucun parti d'extrême droite ne doit être banalisé», conclut-il. L'accusation la plus directe est venue du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap). «Dans toute l'Europe, les partis populistes et les extrêmes droites (…) portent une lourde responsabilité dans le climat délétère qui pèse sur le continent», a ainsi dénoncé l'organisation, qui pointe nommément le Front national et le collectif Droite populaire, l'aile droite de l'UMP.

piqué au tas sur lefigaro.fr - 26/07/2011

17:07 | Lien permanent | Commentaires (1) |

25/07/2011

Europol : "L'Europe est toujours menacée par des groupes terroristes"

http://www.webdorado.fr/wp-content/uploads/2011/05/europol.gif

L'Europe est toujours menacée par des groupes terroristes qui utilisent de plus en plus l'internet pour attaquer le continent, a affirmé vendredi [1er juillet] le chef d'Europol, Rob Wainwright.

Le directeur de cet organisme européen de la police, qui s'exprimait à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux d'Europol à La Haye, a souligné que l'absence d'attentats en Europe depuis ceux commis à Madrid en 2004 (191 morts) et à Londres en 2005 (52 morts), imputés à Al-Qaïda, ne signifie pas que des attaques ne continuent pas à être planifiées.

"Nous savons que ces groupes restent actifs. Nous savons qu'ils poursuivent leurs projets de préparer des attaques majeures en Europe", a déclaré M. Wainwright à la presse à l'issue d'une rencontre de trois jours avec 40 chefs de la police des pays membres et environ
300 agents de la sécurité.

"La menace est toujours là et il est très important que nous en restions conscients. C'est notre devoir de maintenir cet état d'alerte en tant que responsables de la sécurité", a-t-il poursuivi.

Europol est inquiet des liens croissants constatés par ses services entre des groupes terroristes et le crime organisé, en Afrique par exemple, et la cybercriminalité est un autre de ses soucis, a expliqué M. Wainwright. (belga/chds)

piqué au tas sur www.7sur7.be - 02/07/11

 

19:23 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les dents de ma mère

via negativepleasure

15:20 | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/07/2011

Anders Behring Breivik, norvégien de souche, en croisade contre ses ennemis politique...

Deux attentats on été commis à une heure d'intervale en Norvège, le premier au moyen d'une voiture piégée devant des bâtiments, dont celui qui abritait les bureaux du Premier ministre Jens Stoltenberg et l'autre sur l'île d'Utoeya où se déroulait, comme chaque année, l'université d'été des jeunes du parti travailliste. Le parti travailliste forme depuis 2005 une coalition avec le Parti socialiste de gauche et le Parti du Centre.

Le premier article énonce les objectifs du parti [source wiki] :

« Le Parti norvégien du travail veut créer une société juste qui assure à tous les mêmes valeurs humaines. Nous bâtissons sur les valeurs de liberté, d'égalité et de solidarité. Nous désirons un monde sans guerre ni pauvreté, où des hommes libres et égaux ont une influence sur leurs conditions de vie, où les êtres humains vivent en harmonie avec la nature, et où l'exploitation capitaliste est combattue. Le Parti du travail veut développer notre pays comme une société démocratique, et nous collaborons avec ceux qui combattent pour la démocratie et les droits de l'homme dans les autres parties du monde. Le Parti du travail veut stimuler la tolérance et la diversité et lutter contre toutes les formes de discrimination. Nous voulons bâtir sur une interaction du travail et du capital, et à partir de notre vision de base, développer la volonté des peuples à la responsabilité et au pouvoir social. Pour concrétiser son but le Parti du travail cherchera la réalisation par le vote démocratique. Nos valeurs sociale-démocrates seront les guides pour notre travail politique. »

Dans un "manifeste", Anders Behring Breivik écrit (sous le pseudo Behring Breivik):

- "une guerre préventive contre les régimes culturellement marxistes/multiculturalistes d’Europe" afin "de repousser, battre ou affaiblir l’invasion/colonisation islamique en cours, pour avoir un avantage stratégique dans une guerre inévitable avant que la menace ne se matérialise".

- "Le temps du dialogue est passé. Nous avons donné une chance à la paix. L’heure de la résistance armée a sonné", dit-il également.
Frappé d’une croix des Templiers sur sa première page, le texte est rempli de références à des chefs de guerre chrétiens dans les conflits contre les musulmans.

templier_de_l'Otan.jpeg

Ce triste membre de "l’Ordre militaire et tribunal pénal européen - les chevaliers Templiers" a donc mis son discours en application en s'en prend uniquement à ses ennemis politique, car il n'est fait nullement mention de crime raciste au cours de ces deux attentas.

Pourquoi Anders Behring Breivik, Norvégien de souche qui vient de tirer depuis plus d'une heure sur des jeunes sans défense, n'a pas opposé de résistance face aux policiers de la Beredskapstroppen ? Pourquoi n'a-t-il pas tiré un seul coup de feu dans leur direction ? Il est interpelé, sans violence, en deux minutes...

Il n’a opposé aucune résistance

Les rescapés ont raconté des scènes atroces. Déguisé en policier, Breivik, sous couvert de rassurer les participants, ouvrait les tentes des militants avant de les abattre méthodiquement avec son fusil d’assaut M16 et son pistolet Glock qu’il rechargeait régulièrement. Des images terribles ont été prises par la police norvégienne en train de survoler les berges de la petite île, jonchées de victimes. Sur l’une de ces photos, le tueur, au milieu des corps, vise un jeune homme, qui l’implore d’un geste de l’épargner. En vain. Le suspect s’est laissé arrêter sans opposer la moindre résistance à l’arrivée de la police sur l’îlot livré pendant près de deux heures à la folie meurtrière de Breivik. Selon les témoignages recueillis, le tireur faisait feu toutes les dix secondes sur une victime. La police norvégienne vérifie toujours s’il n’avait pas de complice, comme certains survivants l’avancent. Face à l’impact de cet attentat sur la population, la Croix-Rouge norvégienne a ouvert partout dans le pays des centres d’accueil et d’écoute. Ce matin, une messe sera célébrée à la grande cathédrale d’Oslo à la mémoire des victimes. Tandis que tous les pays du monde apportent leur soutien et leur compassion au royaume scandinave.

piqué au tas sur leparisien.fr - 24/07/2011

18.03: Melding om at båt var på vei - 18.03: Boat is on it's way

18.09: Beredskapstroppen til stede på fastlandet -18.09: Beredskapstroppen (police special forces) arrives on the mainland

18.25: Beredskapstroppen gikk i land på Utøya - 18.25: Beredskapstroppen went ashore on Utøya

18.27: Gjerningsmannen pågripes. - 18.27: Perpetrator apprehended

source

 

15:16 | Lien permanent | Commentaires (1) |

23/07/2011

Nuits du 4 août : tentative de sabotage déjouée

Une manifestation a tout de même eu lieu à Eymoutiers

On aurait voulu saboter les « Nuits du 4 août » que l’on ne s’y serait pas pris autrement : annoncer aux organisateurs de la fête, à trois semaines de l’événement, qu’elle était interdite, « pour raisons de sécurité ». Nul n’ignore que de nos jours les opérations politiques les plus louches se trament à peu près toutes derrière des « raisons de sécurité ». Cette fois-ci, c’était donc la préfecture de Haute-Vienne et la mairie d’Eymoutiers, où devaient se dérouler les festivités, qui parlaient d’une seule voix. Elles arguaient du déferlement de « populations à risque » et du fait que les organisateurs auraient été « manipulés par l’ultra-gauche ». Tout ce radotage trop connu n’exprime que la vieillesse d’un monde, qui voit sa fin venir dans chaque nouveau visage qui surgit.

Malheureusement pour les autorités, le plateau de Millevaches étant ce qu’il est, il s’est trouvé une commune proche pour accepter au pied levé d’accueillir les Nuits du 4 août, et sauver ainsi et la fête et l’honneur. C’est donc à Peyrelevade, sur le versant corrézien du plateau, que se dérouleront les Nuits du 4 août. Rien n’a changé de ce qui était programmé, tout a été adapté aux nouvelles conditions. Ce fut seulement un petit surcroît de travail pour les organisateurs. Mais cela n’est rien : ce n’est pas tous les jours que l’on a le privilège d’organiser une fête interdite. Et puis, de vous à moi, peut-on rêver plus franche reconnaissance de la nécessité politique des Nuits du 4 août que cette tentative ratée de les empêcher ? Venez nombreux. Nous comptons sur vous pour rencontrer la population de ce plateau qu’on dit désert et qui est pourtant si bien habité, pour lui manifester votre respect en respectant ses lieux et ses rythmes de vie, pour construire avec elle et avec tous ceux qui viendront de partout un moment d’intensité fait de rêves, de réflexion et de joie pour en finir avec le vieux monde. Programme et infos pratiques bientôt sur : http://www.nuitsdu4aout.com/

via toulouse.indymedia.org

photo limousin.france3.fr

 

09:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu