Avertir le modérateur

28/10/2011

DJ Nelson VS gardien de prison sympathisant du Bloc Identitaire...Guerre des stickers à Neudorf


Tu ne le sais peut-être pas encore, mais une guerre invisible aux yeux des "citoyens" lambda, une guerre sourdoie au quartier du Neudorf à Strasbourg.

Cette guerre vient d'éclater au grand jour grâce aux lumières apportées par un encart sur la couverture du quotidien gratuit radical 20 minutes Strasbourg suivit d'un article dans les pages "grand Strasbourg" [il y aurait donc, à priori, un petit Strasbourg] article bizarrement intitulé : "DJ Nelson tapé, un gardien de prison suspect".

Alors que les journaux de la presse capitaliste de l'armement et du béton te promène depuis 6 mois de G 8 en G 20, dans tout les printemps arabes, des voitures brûlant dans les suburbs de Londres jusque sous le soleil Grec des rues d'Athènes, des primaires à n'en plus finir, des sordides histoires de chambre d'hôtel de New-York à Lille, tu viens seulement d'apprendre maintenant qu'un conflit de basse intensité est en train de se jouer dans "un quartier du côté de chez toi"...

"Il passait de poteau en poteau coupant mes autocollants", rapporte DJ Nelson.

Je ne sais pas si tous les lecteurs connaissent DJ Nelson ?

Il est tout juste champion du monde DMC 2011 dans la catégorie « Battle for World Supremacy », rien que ça... le Mozart du scratch... 


"Ses influences, d'abord nourries par celles de son père et de sa sœur, naviguent du rap pur et dur à la pop. « Je suis fan de Michael Jackson, mais j'aime aussi Prince, Rage against the machine... » qu'il sample parfois pour ses soirées. La dernière en date l'a conduit, vendredi dernier, à Doha au Qatar. « C'était la quatrième fois que j'y jouait », s'enthousiasme le jeune entrepreneur « qui vit de sa passion depuis deux ans ». S'il s'est déjà produit, notamment, au Brésil et en Angleterre, il regrette « que rares soient les organisateurs alsaciens de soirées à faire appel » à lui. « A cause de mon palmarès, ils ont peut-être peur que je demande de gros cachets », s'interroge Amédomé, qui préfère rester discret sur le montant de ses prestations. Pour l'heure, les Strasbourgeois se contenteront donc d'écouter l'émission « Streetbeats » qu'il anime depuis 1998, chaque samedi de 14 h à 16 h, sur RBS 91,9 FM. Ou d'assister aux formations qu'il donne aux plus jeunes dans les quartiers dits sensibles de la ville."interview du 20/10/2011.


Métapolitique des stickers ou la guerre des poteaux

Mais qu'est ce que la métapolitique, vas-tu me demander ??? Tu en as déjà entendu parler dans un précédant article pourtant :

Et bien cousin, comme nous le pésentait la revue Quartier Libre :

"La métapolitique est une conception idéologique et une pratique politique qui vise à s'inscrire dans les rapports de force sociaux et économiques en déployant des concepts au niveau culturel pour influencer la sphère politique et y faire progresser ses idées."

Mouais, je sens que tu restes quelque peu  imperméable au concept... essayons avec une autre phrase de l'article :

"Antonio Gramsci [...] est considéré comme le fondateur de la théorie du « métapolitique » (bien que le terme ne se trouve pas dans son oeuvre). Gramsci envisageait un dépassement des cadres traditionnels de l'action politique marxiste en insistant sur l'importance d'une prise de « pouvoir culturel », qui serait le préalable nécessaire et efficace à la prise du pouvoir politique."

Là, ça te parle un peu plus ?

Le "« pouvoir culturel », qui serait le préalable nécessaire et efficace à la prise du pouvoir politique."

Tu comprends maintenant pourquoi Nicolas Sarkozy s'est entouré de Johnny et de Sardou pendant sa campagne de 2007 ?

Tu comprends aussi maintenant pourquoi il s'est marié et a fait un enfant à une chanteuse ?

Oui, je sais, ce n'est pas crédible dit comme ça... ça fait même carrément conspi... hein ?

Et c'est ce que tu trouveras également inscrit un peu plus loin dans l'article de Quartier Libre :

« depuis 2002, j’ai donc engagé un combat pour la maîtrise du débat d’idées […] Au fond, j’ai fait mienne l’analyse de Gramsci : le pouvoir se gagne par les idées » Nicolas Sarkozy - Entretien au Figaro, 2007 

100_0093.jpg


Que c'est-il donc alors passé ce mardi après-midi 25 octobre 2011 ?

Je te poste l'article des DNA, c'est plus simple pour te faire une idée (également un pdf) :

Mardi en milieu d'après-midi, DJ Nelson, alias Amédomé Amouzou, papote devant les studios Les sons d'la rue à Neudorf avec deux jeunes rappeurs qui sont en train d'enregistrer un morceau. Soudainement, le petit groupe voit surgir un homme, une lame à la main, à l'angle de la rue de Rhinau et de la rue de Grossau (DNA d'hier). « Il passait de poteau en poteau coupant mes autocollants (*), rapporte DJ Nelson.

L'homme, âgé de 40 ans, et le groupe de musiciens se dirigent d'un pas décidé l'un vers l'autre. « Il avait sa serpette dans la main gauche », confie le DJ strasbourgeois.

Amin, l'un des jeunes rappeurs, et le quadragénaire se retrouvent face à face. L'homme l'invective, tout « en brandissant sa lame ».

Amin tente de le désarmer en lui donnant un coup de pied dans le bras. La tentative échoue et le quadragénaire lui porte un coup avec son arme blanche à la tête qui l'entaille sur quinze centimètres. « Il a ensuite agrippé Amin et tous les deux sont tombés. Là, le gars a essayé de lui porter plusieurs coups au niveau du cou. Il suffit de voir ce qui reste de la veste d'Amin pour se rendre compte de son acharnement », témoigne DJ Nelson.

Une serpette pour décoller des autocollants de hip-hop «qui polluent son quartier»

« A ce moment, je me suis dit : "je ne peux pas laisser ce jeune mourir", poursuit le champion du monde DMC 2011. J'ai tapé l'homme avec mon pied au niveau de son côté gauche pour qu'il lâche enfin son arme. Mais rien n'y a fait. J'ai alors cherché dans mon sac un rouleau à pâtisserie, que je venais d'emprunter à ma copine pour faire une pizza. Et je l'ai utilisé pour taper sur la main de l'agresseur.

La manoeuvre réussit et le jeune rappeur parvient à s'extirper de l'emprise du plus âgé, après avoir été une nouvelle fois atteint par la lame au doigt.

Les musiciens reculent aussitôt pour se mettre à l'abri dans les studios.

« Le gars a ramassé mon sac à dos et s'est mis à courir vers nous avec son couteau. Il a encore donné un coup dans la porte, puis est parti. »

Le surveillant de prison s'est ensuite rendu au commissariat pour déposer plainte, assurant avoir été agressé par une bande de jeunes et avoir été obligé de faire usage d'un couteau pour se défendre. Des témoins extérieurs ont mis à mal sa version, confirmant les déclarations du DJ et de ses copains musiciens.

Lors de sa garde à vue, le surveillant de prison - bien noté par sa hiérarchie et jusque-là sans histoire - a avoué avoir été dépassé par les événements. Il se souvient avoir fait des moulinets avec le bras pour se protéger.

Il raconte être sorti avec une serpette pour décoller les autocollants relatifs au hip-hop, qui selon lui « polluent son quartier ». Il a apposé ces propres autocollants, achetés sur internet auprès du site d'un bloc identitaire. Un certain nombre d'adhésifs ont été découverts à son domicile.

L'homme se présente comme un militant du Front national, mais exclut être raciste. Le parquet de Strasbourg a demandé hier son placement en détention provisoire.

« Tout ça pour des autocollants, c'est ridicule », glisse en conclusion DJ Nelson.

 

Télecharger la version PDF

Une serpette pour décoller des autocollants de hip-hop «qui polluent son quartier»

Est-ce si ridicule que ça ? Pas certain Nelson... car si pour toi qui fait la promotion de ton émission musicale, celà peu paraître ridicule, pour le gardien de prison, les idées ultra-nationalistes imprimées sur ses stickers "non polluant" sont bien affirmées, sous couvert d'Anti-Otan, d'anti-américanisme, d'arrêt de la guerre en Afghanistan... car c'est partir de là-bas où les "forces de la coalision" se font botter le cul depuis des années pour mieux commencer une guerre de pacification ici.

Petit florilège des slogans :

  • * C'est dans nos banlieues qu'on a besoin d'eux... Exigeons le retour de nos soldats d'Afghanistan !

  • * Pas un mort de plus pour une guerre américaine... Exigeons le retour de nos soldats d'Afghanistan !

  • * C'est chez nous que la burqa s'installe... Exigeons le retrait de nos soldats d'Afghanistan !

  • * C'est dans nos quartiers qu'il faut combattre l'islamisme... Exigeons le retour de nos soldats d'Afghanistan!

 

identitaire_stickers.png


Ô surprise, c'est bien sur le site bloc identitaire que tu trouves une page : Autocollants - Série 2011 Prix TTC : 11,00 € les 200 tagé sous "materiel militant" avec "4 nouveaux modèles disponibles"...

Tu trouveras aussi cet article qui explique que  "depuis sa fondation, le Bloc Identitaire a prouvé qu'il n'était pas un mouvement comme les autres, démontrant campagne après campagne sa capacité à investir de nouvelles voies d'action et de propagande."

On voit où cette propagande a mené Anders Breivik, notre Norvégien aux cheveux blonds et aux yeux bleus...

et bravo à DJ Nelson d'avoir eû le courage et l'abnégation pour tirer son ami des bras du salopard qui voulait l'égorger.

probe

15:52 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu