Avertir le modérateur

13/03/2012

Tarnac : les officiers anti-terroristes commettent une bourde

Un policier a égaré lors d'une perquisition un document où figuraient les numéros de portables personnels d'officiers de police judiciaire.

Grosse bourde à la Sous-direction Anti-Terroriste (SDAT) de la police judiciaire, lors de l’interpellation le 23 février dernier de Charles Torres, un forgeron de Roncherolles-sur-le Vivier près de Rouen, proche du groupe du Tarnac, soupçonné des sabotages des voies TGV en novembre 2008.

A la fin d’une perquisition de sept heures au domicile du suspect, l’un des officiers anti-terroristes présents est reparti sur Paris en oubliant sa pochette contenant les documents préparatoires à l’opération (photos d’identification des membres de la famille, plan des lieux, coordonnées des contacts policiers et judiciaires…).

Celle-ci ne comportait aucune donnée réellement confidentielle si ce n’est… les numéros de portables personnels des officiers de police judiciaire présents.

Charles Torres relâché

Petit vent de panique au quartier général de la SDAT à Levallois-Perret, quand on s’est aperçu de la bourde. L’étourdi s’est fait remonter les bretelles par sa hiérarchie et ses collègues en ont été quitte pour changer de numéros de portable.

Charles Torres, un ancien co-locataire d’un des mis en examen du groupe de Tarnac, que les policiers soupçonnaient d’avoir façonné les crochets placés sur les caténaires SNCF, avait de son côté été relâché sans aucune charge après 35 heures de garde-à-vue.

 

piqué au tas sur http://tempsreel.nouvelobs.com - 12/03/2012

SDATntarnac,police,sncf,levallois-perret,

glou,glouglouglouglou...

16:42 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu