Avertir le modérateur

17/06/2012

Les policiers à nouveau victimes d’un guet-apens à Bourtzwiller

Depuis une dizaine de jours, une poignée de jeunes trublions défient les forces de l’ordre dans le quartier de Bourtzwiller.

 

Dans la nuit de vendredi à samedi, plusieurs équipages ont essuyé des jets de cocktails Molotov. Personne n’a été blessé mais deux véhicules des fonctionnaires ont été endommagés.

Le principe est toujours le même. Les trublions mettent le feu à des voitures ou des poubelles pour attirer les pompiers et les policiers qui les accompagnent. Cela a commencé peu avant minuit par un feu de voiture rue de la Tuilerie, puis vers 0 h 40 par une autre voiture rue du Progrès et finalement juste avant 1 h par deux voitures, rue de Dieppe. Une vingtaine de jeunes visages dissimulés s’en sont pris aux véhicules de la BAC (brigade anticriminalité) et de la Canine ; véhicules qui ont essuyé des jets de cocktails Molotov. Résultat : depuis hier, une compagnie de CRS est en poste dans le quartier.

piqué au tas sur dna.fr - 17/06/2012

Bourtzwiller,molotov,guet-apen

11:32 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Pour une anthropologie de « l’entre pauvres » ou « POOR TO POOR » apparenté au « PEER TO PEER » (entre experts)

Par Alain Tarrius

L’entraide « horizontale » pour l’expertise entre consommateurs ou la collaboration gratuite pour des travaux d’auto construction, la libre organisation de courses à pied ou de natation, et toute sorte d’activités productives, commerciales ou de loisirs librement consenties et partagées, se sont particulièrement développées dans les pays anglophones sous la dénomination de « PEER to PEER », « l’entre pairs », « l’entre experts » : chacun, qui a une expérience de l’activité concernée devient l’expert des nouveaux venus dans des associations informelles de pairs et le fait souvent connaître à une multitude de partenaires par des forums internet : par exemple, pour l’auto-construction, des procédures libérées des normes et conditions des fournisseurs, sont suggérées et aboutissent à des assemblages, des savoir-faire, originaux1. Le choix d’appareils électroniques est soumis aux avis motivés d’usagers, au cours de ces mêmes « forums », et il en va de même pour la santé, pour l’auto-organisation de voyages, le choix d’appareils ménagers, photographiques, etc.

Le « POOR to POOR», « l’entre pauvres », traduit une aspiration à l’entraide entre pauvres afin d’obtenir des produits peu accessibles dans les conditions usuelles de distribution commerciale officielle et hiérarchisée : le « marché entre pauvres » suppose une organisation spécifique des échanges, constat étant fait que « the poor gets poorer, the rich gets richer », la résolution des problèmes posés par la mise à disposition de biens en évidence sur le marché international, -tels les appareils photographiques numériques, les caméras, les mp3, les micro-ordinateurs et leurs compléments, clefs USB, imprimantes, scanners, etc-, passe par la reconnaissance d’un vaste marché des pauvres et l’organisation de circuits originaux coupant court aux divers contingentements et taxes, locaux comme internationaux, les plus-values liées aux aménagements de stockage et de vente, aux salaires de commerciaux, de divers experts patentés…bref de nombreux réseaux hiérarchisés et couteux qui n’ont souvent pour fonction que répéter les quelques lignes descriptives du produit, figurant sur les publicités usuelles. Autant d’informations dont peuvent s’emparer les clients du poor to poor / peer to peer.

la suite sur FTP

08:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/06/2012

[Marseille 20 juin 2012] Outrage et Rebellion : un joker pour nous faire taire !

21:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/06/2012

Trois ONG bâillonnées devant le salon de l'armement Eurosatory

 

22:46 | Lien permanent | Commentaires (0) |

rando vélo contre la THT - 17-21 juin 2012

rando,vélo,tht

Venez nous rejoindre nombreu.x.ses pour une étape ou plus le long du fuseau de la ligne THT Cotentin Maine, afin de marquer notre opposition à ce projet.

Durant cette semaine nous pédalerons de village en village afin de relier les diverses forces s’opposant quotidiennement au centralisme énergétique imposé par RTE, AREVA et l’Etat français. Les diverses étapes permettront de s’arrêter pour discuter du week end de résistance (22-24 juin au Chefresne, Manche), et de nous rencontrer pour faire état du retard dans la construction de la ligne et de la lutte contre la THT.

Infokiosques et moments conviviaux seront, au rendez-vous pour se rencontrer, discuter, échanger à chaque étape.

Les étapes prévues seront relativement courtes et avec de nombreuses pauses nous permettant de discuter avec le plus de personnes concernées possibles afin que chacun.e puisse nous rejoindre et ainsi manifester son opposition aux aménageurs de nos vies.

Celles et ceux qui ne se sentent pas très à l’aise sur un vélo seront les bienvenu.e.s aussi pour partager les pic nic du midi avec nous ainsi que les soirées discussion ou projection.

Nous ne résignerons pas à voir la THT se construire, nous ne ferons pas de compromis : nous ne voulons de la THT ni ici, ni ailleurs.

Tou.te.s à vélo ! ¡THT no pasara!

13:51 | Lien permanent | Commentaires (0) |

07/06/2012

Propos sur Karachi : Morano et Hortefeux devant la justice

"Vous faites votre pub sur le dos du président de la République", avait lancé l'ex-ministre à l'avocat des familles des victimes de l'attentat.

L'ancienne ministre UMP Nadine Morano, poursuivie devant la justice par l'avocat des familles de victimes de l'attentat de Karachi qui a fait 15 morts en 2002, a été mise examen lundi 4 juin pour diffamation, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

La mise en examen de la personne poursuivie est automatique en matière de diffamation.

Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes, avait porté plainte fin octobre 2011 contre l'ancienne ministre de l'apprentissage qui avait accusé l'avocat de "se faire de la pub sur le dos" de Nicolas Sarkozy.

Lors d'un vif échange, le 22 septembre sur Canal +, alors que deux proches de Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert venaient d'être mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, Me Morice avait accusé l'ex-chef de l'Etat d'être "au coeur de la corruption, c'est-à-dire au coeur du système qui a été mis en place pour verser des commissions et surtout pour permettre le retour illicite" de rétrocommissions.

"Vous êtes en train de faire votre pub sur le dos du président de la République", avait répliqué Nadine Morano en accusant l'avocat de "ne pas défendre dignement les familles" des victimes.

Il "devrait être fracassé"

Dans sa plainte, Me Morice estimait qu'"il s'agit d'une accusation extrêmement grave à l'égard d'un avocat" et que l'ex-ministre a porté "une atteint majeure à l'honneur professionnel".

Simultanément, l'avocat avait porté plainte pour "menaces" contre Brice Hortefeux après que l'ex-ministre de l'Intérieur eut déclaré dans un hebdomadaire que Me Morice "devrait être fracassé". Le procès de Brice Hortefeux se tiendra le 18 octobre 2012.

L'attentat de Karachi, le 8 mai 2002, qui a fait 15 morts, dont 11 salariés français de la Direction des Constructions Navales (DCN), pourrait être lié, selon les enquêteurs, à l'arrêt, en 1996, du versement de commissions liées à des contrats d'armement.

Dans le volet financier de l'enquête, les enquêteurs s'interrogent sur l'existence de rétrocommissions qui auraient financé la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

piqué au tas sur le nouvelsobs.fr - 04/06/12

20:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Le député néonazi du parti Aube dorée Ilias Kasidiaris frappe Liana Kanelli

Ilias Kasidiaris a giflé Liana Kanelli, une députée communiste, à deux reprises puis l'a frappée d'un coup de poing, avant de quitter le plateau...

Il n'y a pas qu'en Ukraine que les débats politique tournent au pugilat. Ilias Kasidiaris, membre du Conseil politique et porte-parole du parti Aube Dorée, a violemment frappé au visage Liana Kanelli, une députée communiste, sur le plateau de la chaîne de télévision ANT1, ce jeudi matin.

Alors qu'il débattait en direct en vue des législatives du 17 juin prochain, le député grec néonazi est sorti de ses gonds quand la députée de Syriza, Rena Dourou, a évoqué les poursuites lancées contre lui par la justice pour un vol à main armée en 2007. Ilias Kasidiaris lui a alors jeté un verre d'eau au visage, puis s'est levé. Il a ensuite bousculé Liana Kanelli, qui s'était levée pour protester, et malgré George Papadakis, l'animateur de l'émission, qui a tenté de s'interposer, a réussi à la gifler et à la frapper d'un coup de poing.

La classe politique s'insurge

Il a ensuite réussi à quitter le studio, bousculant des employés qui tentaient de le retenir. Le parquet d'Athènes a ordonné son arrestation, selon la procédure de flagrant délit pour «tentative d'infliger un dangereux dommage corporel», selon le site d'information grec HBNews.

Le gouvernement intérimaire a «condamné l'attaque de la manière la plus catégorique», appelant le parti Aube Dorée à faire de même, indique le porte-parole officiel, Dimitris Tsiodras, dans un communiqué. La droite conservatrice a pour sa part jugé que cet incident était «une honte pour la société et le système politique». A gauche, Syriza a estimé que Kasidiaris avait «dévoilé le vrai visage de l'organisation criminelle» qu'est Aube Dorée, et le Pasok socialiste a appelé les électeurs à «reconsidérer sérieusement» leur vote.

Dans un appel téléphonique ultérieur à la chaîne, Ilias Kasidiaris s'est défendu en accusant Liana Kanelli de l'avoir agressé en premier, et a menacé de porter plainte contre ANT 1, soutenant que les images avaient fait l'objet d'un montage, selon l'AFP. Une première vidéo de l'incident postée sur Youtube a rapidement été retirée, la plate-forme invoquant un contenu choquant. Les images continuaient toutefois à circuler sur d'autres adresses.

piqué au tas sur 20minutes.fr - 07/06/2012


20:00 | Lien permanent | Commentaires (0) |

La correspondante du figaro et de France 24 en Grèce soutient ouvertement les néo-nazis

Dans l'émission C dans l'air, la correspondante de France 24 et du Figaro en Grèce soutient les néo nazis d'Aube Dorée . Pour elle, les ratonnades ont permis de  "nettoyer" les quartiers athéniens, et les squats d'immigrés. Pour elle les ratonnades sont du "travail social". Quant au salut bras tendu d'Aube dorée, ce n'est qu'un sympathique 'salut grec'.

Ces propos n'ont pas suscité de réaction chez le Figaro ni chez France 24 qui continuent à travailler avec Alexia Kefalas.

Cette journaliste bourgeoise, puante dans ses propos, nous montre que la fascisme est souvent la planche de salut du capitalisme qui coule....

via al-montpellier

Le « chantage grec » s’invite au comptoir d’Yves Calvi

par Frédéric Lemaire, le 5 juin 2012

 

Le plateau de l’émission « C dans l’air » diffusée sur France 5 a parfois des airs de vieux bistrot, avec ses habitués – toujours les mêmes –, son taulier affable et plein de bon sens, et ses sempiternelles discussions de café du commerce. L’émission du 22 mai 2012, « Europe, la crise dope les extrêmes », le confirme : dans le rôle des piliers, on retrouve notamment Roland Cayrol, ex-sondeur chez CSA, directeur de recherche au Centre de recherches politiques de Sciences-po (34 participations à l’émission depuis mai 2011), Pascal Perrineau, directeur du Centre de recherches politiques de Sciences-po (26 participations à son palmarès depuis mai 2011) et un petit jeune plein d’avenir, Jérôme Fourquet, ex-diplômé de Sciences-po, sondeur chez IFOP (seulement huit émissions depuis mai 2011) [1].

Invitée pour témoigner de la situation en Grèce, Alexia Kefalas n’est pas tout à fait une habituée du plateau de « C dans l’air », avec (seulement) quatre émissions depuis mai 2011. Mais son CV joue pour elle : correspondante multicarte pour France 2, France 24, Courrier international, TV5 Monde, et journaliste au Figaro ainsi que pour le « quotidien de référence » grec (dixit Calvi), Kathimerini (un journal historiquement conservateur et proche du parti de centre-droit « nouvelle démocratie » [2]), elle fait office de parfaite « représentante » grecque. Le plateau est bouclé : place au débat.

Les connaisseurs de « C dans l’air » le savent : Yves Calvi n’est pas seulement le garant de l’authentique pluralisme de son émission ; c’est aussi un expert dans l’art de poser des problématiques avec finesse : « Partout en Europe, la crise fait monter les partis populistes et extrémistes ; en France, ils viennent de remporter un tiers des suffrages au premier tour de l’élection présidentielles, au Pays-Bas l’extrême-droite provoque des élections anticipées, en Grèce, la gauche de la gauche est en tête des sondages et dans le Pas-de-Calais, le choc entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon aura donc bien lieu. Nous avons donc intitulé cette émission "Europe, la crise dope les extrêmes". »

la suite sur acrimed


19:43 | Lien permanent | Commentaires (2) |

06/06/2012

Cannabig business et petites polémiques...

La légalisation contrôlée du cannabis prônée par Europe Ecologie-les Verts - position rappelée par la ministre du Logement Cécile Duflot - a pour but d’acter l’échec politique et économique de la répression. En 2005, l’économiste de Harvard Jeffrey Miron estimait que légaliser la marijuana aux Etats-Unis permettrait d’économiser 7,7 milliards de dollars (6,1 milliards d'euros) par an, soit l’argent dépensé pour la répression. S’y ajoutaient 2 à 6 milliards provenant de la taxation du cannabis...

piqué au tas sur Libe.fr

Cécile Duflot a minimisé les critiques de l'opposition, qui a crié au "désastre moral" et continué d'alimenter mercredi la polémique sur ses propos.  "L'UMP peut faire des polémiques sur le menu des repas ou la toile d'un pantalon, donc on ne va pas se casser la tête avec l'UMP", a-t-elle poursuivi. "Quand on est en situation de responsabilité au gouvernement", a-t-elle ajouté, "qu'on fait face à des réalités sociales et à des urgences et à des dossiers extrêmement importants, on a peu de temps à consacrer à ce genre de divertissements qui visiblement sont le coeur de l'activité de ce qui est désormais, et j'espère durablement, l'opposition". En milieu de journée, Cécile Duflot avait déjà dénoncé sur son compte Twitter une "polémique stupide" suscitée par l'UMP "tendance lourdauds".

piqué au tas sur tfouane

cannabis,weed,cécile duflot,

 

 

19:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/06/2012

Ne fermez pas la porte, le Blunt s'en chargera...

coquille

16:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu