Avertir le modérateur

01/08/2012

En réponse au tir de Flashball à Bourtzwiller, le collège incendié.

Bourtzwiller a connu une nuit agitée. La loge du concierge du collège a été incendiée, ainsi que des voitures et des bennes. Des CRS ont été dépêchés. Selon des habitants, une intervention musclée de la police lundi en début de soirée aurait mis le feu aux poudres.

Le collège de Bourtzwiller offre ce matin une image désolante. L’entrée en a été incendiée dans le courant de la nuit et la loge du concierge est en grande partie détruite. Les dégâts sont importants.

Le Conseil général a estimé à au moins 150.000 euros le coût des travaux de réfection du collège.

Selon des habitants du quartier, au moins deux abribus ont également été détruits, plusieurs bennes à ordures incendiées, et au moins une voiture brûlée rue de Bordeaux. Par ailleurs, des gravats et des cailloux ont été placés en travers de la route.

Si côté autorités c’était le silence radio ce matin, dans le quartier les habitants évoquaient une nuit particulièrement agitée.

Selon des riverains, une intervention de la police serait à l’origine des débordements. Lundi vers 19-20 h, un équipage de police aurait procédé à un contrôle jugé musclé et inopportun dans le secteur de la rue de Saint-Nazaire. Certains parlent de l’utilisation d’un flash-ball dont un projectile aurait touché un garçon que les secours auraient tardé à prendre en charge. Mais cette version n’a pour le moment pas été confirmée, elle reste donc au conditionnel, la chronologie et la nature des faits devra être précisée.

Toujours est-il que selon des habitants, l’intervention serait à l’origine de la colère de jeunes gens qui s’en sont pris la nuit tombée à différents biens privés et équipements publics ainsi qu’aux pompiers et aux policiers venus intervenir.

Des renforts de CRS ont été déployés dans le quartier, notamment pour protéger le collège, qui avait déjà été la cible d’un incendie en juin 2011. Un hélicoptère a également été envoyé vers 1 h pour survoler le quartier et repérer les déplacements.  Ce matin, la situation était redevenue calme.

Le mineur blessé a été placé en garde à vue, accusé de refus d’obtempérer et de jet de pierres. Un autre mineur ainsi qu’un troisième jeune âgé de 20 ans ont été interpellés, soupçonnés d’avoir jeté des projectiles sur les forces de l’ordre.

Plusieurs incidents entre la police et les jeunes du quartier ont été signalés depuis le début de l’été. Une patrouille de pompiers appelée pour un incendie de voiture a récemment été la cible de projectiles.

Lors d’un point-presse dans l’après-midi, le maire (UMP) de Mulhouse, Jean Rottner, a fustigé ceux que «la présence policière gêne» et lancé un appel au calme. «Je demande aux parents et aux adultes qui ont un poids sur les jeunes de demander l’apaisement», a-t-il dit.

piqué au tas sur www.dna.fr - 31/07/2012

incendie,cocktail,molotov

11:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu