Avertir le modérateur

31/10/2012

Quelques élements de language totalitaire autour d'une expulsion de squat...

Chasser les artistes de la cité ?

Les propos du maire PS de Schiltigheim Raphaël Nisand au sujet de son refus de voir s’installer l’imprimerie Papier Gâchette au centre de tri (DNA du vendredi 26 octobre) ont suscité moult réactions sur les réseaux sociaux.

Nathalie Guibilei, la porte-parole du groupe local EELV Cus Nord, s’exprime par le biais d’un communiqué de presse intitulé « Faut-il chasser les artistes de la cité ? ». Le texte explique que les membres d’EELV Cus Nord « sont très étonnés de ce revirement et des propos qui le justifient ». Le communiqué cite des propos que le maire de Schiltigheim a tenus au printemps et que l’on peut entendre dans une vidéo diffusée sur Internet. « Il y a quelques mois en effet, Raphaël Nisand se montrait ravi d’accueillir ces artistes et déclarait lors de l’inauguration des futurs locaux le 15 avril : “Ça fait très plaisir de voir ce lieu réinvesti… et consacré à l’échange culturel. “

Il ajoutait même en montrant les clés : “Faites en bon usage “et “on vous fait confiance “». Une inauguration qui n’avait rien d’officiel, puisqu’elle était organisée par les artistes sous forme de parodie des cérémonies traditionnelles.

Le communiqué d’EELV Cus Nord constate que Raphaël Nisand n’est « plus à l’heure de la confiance mais de la défiance » et estime que « l’argumentaire de son refus a des accents sécuritaires quelque peu disproportionnés ».

Le communiqué s’oppose à l’idée que l’association puisse « poser problème » comme l’a affirmé le maire de Schiltigheim. « Le contrat d’occupation proposé par la Cus ne concerne que l’association qui, faute de locaux disponibles, n’a eu d’autre solution jusqu’à présent que l’hébergement dans un squat, ce qui est le sort de beaucoup d’artistes. Insinuer que leur venue générerait des troubles dont il faut protéger la population est un amalgame inconvenant. En réfutant la proposition de la Cus, Raphaël Nisand ne fait que précariser davantage cette association et prive ses concitoyens d’une proximité avec l’art qui n’aurait pu être qu’enrichissante ». « Ce qui est certain en tout cas, c’est que le centre de tri continue de bien porter son nom » conclut le message d’EELV Cus Nord.

 

Politique du bac à sable

Le sort des squatters de la route des Romains et de l’imprimerie Papier-Gâchette donnait matière à un débat de fond : quelle place pour les cultures alternatives dans notre ville ? Las ! L’échange d’idées sera pour une autre fois. En revanche, on a quand même touché le fond, le PS et les Verts ayant décidé d’en découdre, façon bac à sable, sur les réseaux sociaux. Raphaël Nisand (PS), maire de Schiltigheim, lançant à Paul Meyer (PS), qui voulait lui dire ses quatre vérités après son refus d’accueillir les squatters : « Que de la gueule M. le froussard… » Une vacherie saluée en retour : « Ce n’est pas parce qu’on est élu d’une ville brassicole que l’on doit tenir des propos de comptoir. » Alain Jund s’en est mêlé, accusant Nisand de choisir la « préférence communale ». Quand les petites phrases squattent le débat…

 

Imprimerie dedans, imprimeurs dehors

Les responsables de l’imprimerie associative Papier Gâchette, née dans le squat du 2 route des Romains, ont reçu lundi un courrier signé par le maire de Strasbourg. Roland Ries y confirme l’attribution d’un local au 8 rue du Rempart, ce qui rassure un peu les artistes. En effet, après l’épisode piteux du centre de tri de Schiltigheim (DNA du 26/11), la ville de Strasbourg avait proposé à l’association le local de la rue du Rempart, mais sans garantie écrite. Papier Gâchette est désormais assuré de pouvoir récupérer au 2 route des Romains son matériel. Mais la date de son installation rue du Rempart demeure en suspens, le local nécessitant quelques adaptations.

 

piqué au tas sur dna.fr - 31/10/2012

13:53 | Lien permanent | Commentaires (0) |

expulsion du 2 route des romains à Strasbourg


expulsion du 2 route des romains à Strasbourg par lesfilmsderosebonbon

07:59 | Lien permanent | Commentaires (0) |

26/10/2012

Ça coûtera cher de nous foutre en l'air

lutte

Il existe peu de témoignages audios ou écrits qui évoquent les luttes des sidérurgistes de Vireux et des antinucléaires de Chooz dans les Ardennes entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1980. Ce documentaire radiophonique, en 3 episodes, constitue une introduction indispensable pour tout individu cherchant à se renseigner sur ce pan largement méconnue de l’histoire de l’autonomie politique en France.

Lutte antinucléaire et fermeture de l’usine a Vireux – 26min
Manifestations – Affrontements et rencontres -32 min
Actions des sidérurgistes et signature du plan social – 29min

Le tout est disponible sous forme de pack (pour ceux disposant d’une bonne connexion) : Ça coûtera cher de nous foutre en l’air

lutte,sidérurgiste

piqué au tas chez archivesautonomies.wordpress.com

11:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/10/2012

ALERTE EXPULSION

Nous habitons le 2, route des Romains depuis presque 6 ans. L'huissier est passé ce mercredi 24 octobre pour nous mettre en demeure de quitter les lieux pour... le lendemain. On nous demande de mettre six années de vie en carton en une nuit. Il leur faut se dépêcher pour ne pas atteindre la date du 1er novembre, début de la trêve hivernale. Si nous sommes expulsés avant la date limite, nous aurons certainement moins froid cet hiver. Quant à l'atelier Papier Gâchette, après les nombreux rebondissements survenus depuis ce printemps dans le processus de relogement, l'expulsion du site laisse douter de la concrétisation rigoureuse des engagements de la Mairie. Depuis une semaine, l'association était censée avoir les clés d'un atelier qui a été spécialement aménagé (pour la modique somme de 120000 euros). Mais après moult imbroglios internes à la Cus, celle-ci n'est plus en mesure de laisser ce lieu à Papier Gâchette et lui demande de déménager au plus vite dans un autre site, présentement en état de friche. Le déménagement promis sans histoire paraît aujourd'hui douteux même si la C.U.S. se veut rassurante: elle promet malgré les menaces d'expulsion que Papier Gâchette aura toujours accès à son atelier de la route des romains via des rendez-vous avec l'huissier. Combien de temps l'association sera-t-elle entre un local dont elle n'aura plus les clefs, et un autre en travaux ? Papier Gâchette n'a pas à faire les frais de leur mauvaise gestion. Alors que faire ? Nous avons une semaine devant nous, durant laquelle tout est à craindre. Nous comptons bien faire un maximum de bruit autour de cette histoire, parles-en à ta grand'mère, à ton voisin, si tu veux appeler les élus pour les mettre en face de leur responsabilité, fais donc ! Il faut que l'expulsion ne passe pas inaperçue, et pour ça, s'il y a un max de monde pour observer leur manège, c'est mieux. Alors si tu te sens l'âme d'un agitateur, et que tu es prêt à rameuter tes amis, envoie-nous un mail à zik@no-log.org avec « je suis prêt à avertir tant de personne tôt le matin, voici mon contact ».

16:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

La rupture face aux autorités juridiques

Nouvelles de Mike, condamné suite à l’explosion du 1er mai 2009 à Chambéry

Le 16 octobre 2012, j’ai été convoqué chez une JAP (juge d’application des peines) pour discuter des formes que prendra la condamnation à une année de prison dont 6 mois avec sursis simple prononcée contre moi au procès du 25 mai 2012 en relation avec l’explosion du 1er mai 2009 à Cognin (73).


la suite sur Non Fides

10:31 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Quelle tête de linotte !

tarnac,enquête,justice,police,montage,cb,

09:22 | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/10/2012

interrogatoire à propos du blog

Les questions portent sur un texte publié sur des dizaines de sites fin avril 2010 : "Analyse d’un dossier d’instruction antiterroriste", concernant "le dossier d’instruction judiciaire sur ce qui fut, en janvier 2008, la première affaire traitée par une juridiction antiterroriste concernant ce que policiers, juges et médias nomment « la mouvance anarcho-autonome »".

Le délit supposé serait la divulgation de l'identité de fonctionnaires de police:

Arrêté du 27 juin 2008 relatif au respect de l'anonymat de certains fonctionnaires de police 

anonymat,police,antiterrorisme,clous tordus et fumigènes


14:54 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Kokopelli - Les semences fermières condamnées ?

kokopelli,semence,justice

En 2008, le tribunal de grande instance de Nancy condamnait Kokopelli à des dommages et intérêts au bénéfice du semencier Graines Baumaux qui portait plainte pour concurrence déloyale, du fait de la vente aux jardiniers amateurs de graines ne figurant pas sur le catalogue officiel.

Saisie par la cour d’appel de Nancy, la Cour de justice de l’UE a estimé en juillet quela législation européenne qui interdit la commercialisation de semences non inscrites aux catalogues officiels était valide.

La Cour précise néanmoins que les variétés anciennes qui ne répondent pas aux critères exigés pour l’inscription aux catalogues disposent d’un régime dérogatoire soumis à des restrictions géographiques, quantitatives et de conditionnement. Elle laisse le soin au tribunal de Nancy d’apprécier si Kokopelli respecte ces restrictions.

Une petite fenêtre de droit pour l’association qui se bat depuis 1999 pour la protection de la biodiversité végétale ?

Source : Campagnes solidaires n°276

piqué au tas sur herbi-mag.com - 10/10/2012

11:34 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2012

idéal pour les activités en conditions extrêmes...

extrême,radical

Sous vêtement homme manches longues avec cagoule attenante, idéal pour les activités en conditions extrêmes. Compatible avec le port du casque. 
Matière : 100 % polyester, 175 g/m². 
Coupe près du corps. 
Transfert d'humidité optimal pour toutes les activités. 
Ions d'argent sur de microscopiques supports céramiques qui limitent la prolifération des bactéries donc des odeurs. 
Intérieur doux et gratté. 
Tailles : S à XL.

11:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Grève dans toute l'Europe le 14 novembre [2012] ?

La Confédération européenne des syndicats (CES) a appelé à "une journée d'action" en Europe le 14 novembre prochain pour dénoncer les mesures d'austérité en vigueur dans l'UE, a-t-on appris jeudi auprès de cette confédération.

© Belga

 

"Cette journée du 14 novembre prendra diverses formes: grèves, manifestations, rassemblements et autres actions", a précisé la CES. Un appel à la grève générale a été lancé à cette date au Portugal et des actions sont également prévues en Grèce et en Espagne. La CES, qui rassemble 85 organisations syndicales dans 36 pays européens ainsi que 10 fédérations sectorielles, s'est déclarée "fermement opposée aux mesures d'austérité qui font plonger l'Europe dans la stagnation économique, voire la récession, ainsi qu'au démantèlement continu du modèle social européen". 
"Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu'aggraver les déséquilibres et créer des injustices", a déploré la Confédération européenne qui soutient par ailleurs "l'objectif d'assainissement des budgets". Mais, insiste la CES, "on ne pourra mettre fin à la récession que par un assouplissement des contraintes budgétaires et la suppression des déséquilibres". 

Avec Belga 

piqué au tas sur levif.fr 18/10/2012

"assouplissements des contraintes"... 

11:13 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu