Avertir le modérateur

27/08/2013

Contre l’hégémonie de Google


« Contre l'hégémonie de Google », Multitudes 1/2009 (n° 36), p. 62-70.
URL :
www.cairn.info/revue-multitudes-2009-1-page-62.htm.
DOI : 10.3917/mult.036.0062.


Au premier regard, l’ouvrage La face cachée de Google est l’une des charges les mieux argumentées contre l’emprise et les méthodes de Google sur le Net. Le collectif italien Ippolita y analyse notamment son « système de gestion des connaissances incroyablement invasif », ses stratégies qui « combinent un marketing agressif et une gestion sage et circonspecte de sa propre image », mais aussi et surtout son système de « création de contenus standards délégués aux utilisateurs ». Mais le propos de ce groupe informel, composé selon les moments de trois à huit « amateurs » libertaires, plus ou moins « hacktivistes » et férus de technologie, va mille fois au-delà de Google, qui n’est pour eux qu’un parfait exemple d’une dérive vers toujours plus de passivité sur Internet. Leur dessein est de nous inciter, nous autres internautes trop endormis, à jouer et à nous jouer des faiseurs de miracles que sont Google ou les nouvelles multinationales du Web 2.0. La meilleure illustration en est sans doute l’idée qu’ils ont trouvée à propos des « biscuits », ou « cookies » pour ceux qui préfèrent l’anglais opérationnel. Ces petits fichiers de texte espions, rappelons-le, sont envoyés discrètement depuis le serveur du site visité vers le disque dur de l’utilisateur, afin que son profil soit identifié par ce même site, au travers des informations qu’il a bien voulu laisser, mais aussi de ses parcours mis en mémoire. À que cela ne tienne, Ippolita a créé les « scookies », soit un système permettant aux internautes de s’échanger entre eux leurs biscuits numériques pour mettre un zeste de chaos dans l’organisation si magnifiquement « profilée » du moteur de recherche, de ses robots et de ses pubs si bien personnalisées.

2 Voici le compte-rendu d’une libre conversation aux multiples entrées avec Karlessi (c’est un pseudo), membre (forcément non encarté) du collectif sans cartes d’Ippolita.

à lire sur Cairn

 

12:03 | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/08/2013

STRASBOURG OTAN 2009... la répression continue

extrait :

La plainte:

« En Avril 2009 (j’ai oublié les dates), Mr X a déposé plainte pour vol et dégradation dans sa propriété en construction située rue de la Ganzau à Strasbourg, des personnes ont volé de nombreux éléments de mobilier et de construction, ont fait passer un lit par la fenêtre, et lorsque la victime (le propriétaire) est venue constater les faits vers 9H le matin, il a découvert des gens assis sur ses chaises et parlant français, allemand et anglais et ses biens servant de barricade empêchant tous véhicules d’accéder au camp Anti OTAN. Il a intercepté deux personnes qui partaient avec deux valises et il a pu en récupérer une.

Toutes les personnes présentes étaient cagoulées si bien qu’il n’a pu en identifier aucune, en parlementant avec certains, il a été conduit auprès des responsables (sic) qui lui ont assuré qu’ils garderaient sa maison pour que de tels évènements ne se reproduisent pas, il a constaté dès le soir que des affiches avaient été apposées sur sa propriété qui expliquaient que « lui, avait déjà assez pris », puis, en revenant le lendemain, que sa maison avait effectivement été gardée durant la nuit. »

Les suites… Je rigole intérieurement, je me suis fait arrêté comme bien d’autres le jeudi,et, placé en garde à vue, le temps d’en sortir, de passer faire ma déposition à la legal team et de rentrer à pied, je n’ai assisté à la barricade que depuis derrière les keufs, qui nous empêchaient de rejoindre le camp.

 

article complet sur lechatnoiremeutier

11:52 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu