Avertir le modérateur

19/08/2010

Brice "Super Surfeur" Hortefeux, après le sommet de l'intégration à Vichy, le retour des "Brigades spéciales"...bientôt la BS2 !

 

« Je ne ferai pas de politiquement correct. Je revendique à mort le choix de Vichy » (Brice Hortefeux)

 

http://anarchie23.a.n.pic.centerblog.net/ffoytrrk.jpg

Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement durable, a prononcé un discours à Bruxelles le 10 septembre 2008 [1] consacré à « la gestion des flux migratoires et la mise en place d’un Pacte européen sur l’immigration et l’asile ».

« Conscient de l’importance du sujet de l’intégration, il a déclaré qu’il organisera, les 3 et 4 novembre prochains à Vichy, la troisième conférence ministérielle sur ce sujet, après celles de Gröningue en 2004 et de Postdam en 2007. »

« On va mettre fin à l’opprobre sur cette ville, a-t-il déclaré au Figaro. Ce sera la première réunion internationale depuis soixante ans à Vichy, l’ancienne capitale de la France de Pétain. »(La Montagne - 21 septembre 2008)

 

 

Hortefeux: des "Brigades spéciales" de sinistre mémoire

Le terme désignait sous l'Occupation, les unités chargées de traquer "l'ennemi intérieur".

"Brigades spéciales de terrain". En annonçant une "nouvelle génération" d'unité de police, à Toulon (Var), le 17 août, Brice Hortefeux est sans doute allé un peu vite, oubliant le poids de l'histoire. "Ce nom n'est pas anodin", a dit le ministre de l'Intérieur, en faisant référence à leur mission d'intervention dans les quartiers sensibles.

Pourtant, les "brigades spéciales" sont de sinistre mémoire dans la police. Sous l'Occupation, à Paris, les "BS" étaient en effet chargées de traquer "l'ennemi intérieur", juifs et résistants en tête (1). Certains responsables policiers commencent à s'inquiéter de cette appellation. Surtout à l'heure où le gouvernement s'engage dans une surenchère sécuritaire.

(1) Policiers français sous l'Occupation, d'après les archives de l'épuration, par Jean-Marc Berlière, avec la collaboration de Laurent Chabrun, Ed. Perrin.

piqué sur l'Express.fr - 19/08/2010

 

La police, de Vichy à l'épuration

L'enquête de Jean-Marc Berlière et de Laurent Chabrun, portrait vérité des gardiens de la paix sous l'Occupation, vient de recevoir le prix Derogy

Jean-Marc Berlière est un récidiviste. Biographe du préfet Lépine, analyste rigoureux, en 1996, du Monde des polices en France (Complexe), qui reste la meilleure approche historique du sujet, il nous livre aujourd'hui, avec la collaboration de Laurent Chabrun (journaliste à L'Express), son regard sur... Sur quoi exactement? Moins sur les policiers français sous l'Occupation, comme le suggère le titre de l'ouvrage, que sur des policiers, placés dans la double contrainte de l'obéissance à Vichy et de la collaboration avec l'occupant nazi. Nourri d'archives (mais sans fétichisme: le lecteur aura tout intérêt à commencer le livre par les réflexions des pages 76-77, qui tordent le cou à «l'effet scoop» si recherché de nos jours), l'ouvrage se présente en effet comme une impressionnante galerie de portraits, depuis le gardien de la paix chargé, dans les brigades spéciales de sinistre mémoire, de la répression des résistants, jusqu'au directeur qui, sans jamais se salir les mains, organise le fichage des juifs parisiens et leur détention à Drancy.

Mais le livre est aussi, et peut-être d'abord, une passionnante analyse de l'épuration, de ses mécanismes, de ses enjeux, de ses temporalités. Les auteurs s'y livrent à une décapante relecture du véritable dictionnaire des idées reçues qui s'est aujourd'hui constitué sur le sujet. Il doit être désormais acquis que l'épuration a été un phénomène de grande ampleur, qui s'étale sur une longue durée, et que le lampiste n'a pas payé pour le haut gradé: à la fin de 1945, nous rappelle Berlière, le pourcentage de fonctionnaires de police révoqués en province s'élève à 2,7% pour les gardiens de la paix, contre 37% au sommet de la hiérarchie.

De cette visite, intelligemment guidée, des années 40 de la police française, le lecteur sera tenté de faire une pièce, particulièrement sombre, à ajouter au volumineux dossier de l'introspection collective rétrospective sur Vichy; comme l'y incitent les auteurs, sans doute devrait-il aussi en déduire quelques réflexions sur la question, pas totalement périmée de nos jours, de l'obéissance à l'ordre inique.

Les Policiers français sous l'Occupation, par Jean-Marc Berlière et Laurent Chabrun. Perrin, 390 p., 135,13 F (20,60 euros).

piqué sur l'Express.fr - Baruch Marc-Olivier - 08/11/2001

 

 

« Mardi 16 novembre 1943, la Brigade Spéciale, après quatre mois de filature, décide de frapper en commençant par Epstein et Manouchian. Ce dernier est attendu devant son domicile clandestin par le commissaire Barrachin, chef de la Brigade Spéciale n°2 des Renseignements Généraux. Manouchian est pris en filature. Il prend le train à la gare de Lyon et descend à Evry-petit-Bourg. A la sortie de la gare, il aperçoit Epstein qui se met à marcher en direction de la Seine. Il le suit à une cinquantaine de mètres. Epstein, qui s’est déjà retourné à plusieurs reprises, convaincu d’être filé, descend vers la berge, très grasse et détrempée, et accélère le pas. Manouchian, qui s’est sans doute aussi aperçu de la filature, hésite puis continue son chemin. Poursuivi par deux inspecteurs et le commissaire Barrachin, échelonnés tous les quatre-vingts mètres environ, Epstein conserve son avance et arrive dans une allée au sol plus dur. Se retournant, il aperçoit trois policiers et se met à courir. L’inspecteur Chouffot tire à plusieurs reprises avant de le neutraliser. Rejoint par les trois policiers, il leur oppose une très forte résistance. Finalement, menotté dans le dos, il tente à nouveau de s’échapper mais sans succès. De son côté, Manouchian a été rattrapé par deux inspecteurs. Il tient dans la poche droite de son manteau un 6.35 avec une balle dans le canon mais décide de se rendre à la deuxième sommation. Il est 10 heures du matin. »
(d’ après le rapport de police – Archives nationales, Z6 82/1260).
Paragraphe extrait de « l’Affiche rouge, une victoire posthume » d’Adam Rayski, DMIH, 1999.

piqué au tas sans demander sur ce blog fort instructif

15:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Boycott des produits israéliens: Cinq militants poursuivis à Mulhouse - Tribunal correctionnel de Mulhouse le 13 septembre 2010

Après avoir appelé au boycott des produits israéliens à l’hypermarché Carrefour d’Illzach, cinq militants de la cause palestinienne sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Mulhouse.

Ce sont eux qui l’annoncent, dans un communiqué diffusé hier : cinq membres du collectif Boycott 68 devront répondtribunal correctionnel Mulhouse,re, le 13 septembre prochain au tribunal correctionnel de Mulhouse, de provocation « à la discrimination, à la haine ou à la violence ». Il leur est reproché d’avoir participé, le 26 septembre 2009, à une action appelant au boycott des produits importés d’Israël dans les rayons de l’hypermarché Carrefour d’Illzach revêtus de T-shirts portant l’inscription « Palestine vivra, Boycott Israël » ( L’Alsace du 27 septembre 2009).

L’accusation est choquante […] Notre action vise à faire appliquer le droit

Les poursuites engagées font suite à une plainte du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), une émanation de différents conseils des communautés juives, qui sera partie civile au procès. Carrefour a-t-il aussi déposé plainte et sera-t-il partie civile ? Contacté par L’Alsace, le service juridique de Carrefour France — vers qui le magasin d’Illzach avait fait remonter les faits — n’était pas en mesure, hier, de l’indiquer, en raison de congés en son sein.

Les cinq militants convoqués au tribunal correctionnel de Mulhouse sont membres de différents mouvements politiques ou associatifs : Les Verts 68, le Parti communiste 68, Justice pour la Palestine Alsace, l’association Reda (Dynamique présence musulmane) et l’association France Palestine solidarité 68. Dans le texte diffusé hier, ils s’indignent contre leur mise en cause : « Ce procès est politique […] L’accusation est choquante parce qu’elle veut étouffer notre liberté d’expression. Elle est choquante parce qu’elle cherche à pénaliser une action légitime et à faire taire les militants de la cause palestinienne », estiment-ils.

« Notre action a été menée dans le cadre de la Campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), une initiative non-violente lancée par 171 organisations palestinienne et soutenue par des organisations israéliennes […] Elle vise à faire appliquer le droit international, le droit humanitaire et les droits de l’Homme en Palestine […] Cette campagne se veut une sanction de la politique israélienne pour faire cesser la colonisation des territoires palestiniens, lever le blocus de Gaza et défendre les droits d’un peuple qui vit sous l’occupation. Le boycott a été utilisé efficacement par Gandhi pour la décolonisation de l’Inde, par Martin Luther King contre la ségrégation envers les noirs américains et pour dénoncer l’apartheid qui sévissait en Afrique du Sud […] S’indigner devant le non-respect du droit est une liberté et à nos yeux un devoir », écrivent encore les cinq militants.

Le BNVCA estime de son côté que l’appel au boycott des produits israéliens lancé par les militants de la campagne BDS participe au développement de l’antisémitisme en France.

Ils importent un conflit. Ils échauffent les esprits

« Ils importent un conflit. Ils échauffent les esprits. S’ils pensent faire gagner la cause palestinienne par ce biais, ils se trompent », dit Sylvain Zenouda, vice-président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, joint hier par L’Alsace. Il fustige « d’autant plus » cet appel au boycott « que certains produits israéliens sont fabriqués avec le concours de Palestiniens », relève-t-il, voyant par ailleurs dans les actions menées en grandes surfaces « une atteinte à la liberté de circuler » des consommateurs. Et quand on évoque « l’atteinte à la liberté d’expression » mise en avant par les militants haut-rhinois poursuivis en justice, M. Zenouda répond : « Il y a des moyens démocratiques pour s’exprimer ».

Les poursuites engagées au tribunal correctionnel de Mulhouse ne sont pas les premières du genre en France. Le 10 février dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à 1 000 € d’amende, pour incitation à la haine raciale, une militante de la Ligue des droits de l’Homme qui avait apposé un autocollant « Boycott apartheid Israël » sur des jus de fruit provenant d’Israël dans une grande surface de Mérignac.

F.F.

piqué au tas sur www.lalsace.fr - 10/08/2010

 

Communiqué de soutien aux militants mulhousiens

Soutien aux militants du Collectif Boycott 68 convoqués au tribunal correctionnel de Mulhouse le 13 septembre

Cinq militants du Collectif Boycott 68 sont assignés en correctionnelle pour une action d’information des consommateurs du magasin Carrefour de Mulhouse le 26 septembre 2009 les appelant au boycott des produits exportés par Israël.

L’action qu’ils mènent en vue de faire respecter le Droit International est inscrite dans la campagne internationale « Boycott / Désinvestissement / Sanctions » initiée à la demande de la société civile palestinienne afin de faire cesser l’impunité dont jouit l’Etat d’Israël qui viole systématiquement le Droit International (Résolution du conseil de sécurité de l’ONU), le Droit Humanitaire (Conventions de Genève interdisant la colonisation, la spoliation et le déplacement de populations en  territoire occupé, siège et bombardements de la bande de Gaza) et les Droits de l’Homme (pratique de discrimination selon l’origine des citoyens, emprisonnements massifs de résistants).

Il est particulièrement choquant de voir mis en accusation, des militants pacifistes, non violents, luttant contre toute discrimination à l’égard d’un peuple quel qu’il soit et défendant le principe du Droit et de la Justice pour le peuple palestinien.

Nous constatons qu’à l’occasion de cette action de sensibilisation il n’y a eu aucune violence, dégradation ou pression sur les personnes. Nous constatons également à cette occasion que les autorités israéliennes violent, au vu et au su des autorités françaises,  le Droit Commercial de l’Union Européenne en pratiquant une fraude systématique quant à l’origine des produits, ceux issus des colonies en territoire palestinien occupé étant abusivement estampillés « made in Israël ».

Les organisations soussignées dénoncent avec la plus extrême gravité les pressions exercées par le pouvoir exécutif sur la Justice en vue de poursuivre systématiquement à Mulhouse comme à Bordeaux ou ailleurs des militants défenseurs du Droit, participant à cette campagne.

Nous exigeons que les cinq militants soient relaxés. Il en va de la possibilité de défendre en France les Droits du peuple palestinien comme de la défense de la liberté d’opinion et d’expression dans notre pays.

Premiers signataires :

  • Collectif Palestine 68
  • Collectif Boycott 68
  • Association France Palestine Solidarité (groupes AFPS Haut-Rhin et Nord Franche Comté)
  • Association CLEFS Colmar
  • Association Internationale de Préservation du Patrimoine Palestinien (AIPPP-Strasbourg)
  • Association Justice Immigration et Droits (JID)
  • Association La petite Vigne - Ribeauvilllé
  • Association Républicaine des Anciens Combattants du Haut-Rhin - (ARAC 68)
  • Association des Musulmans d’Alsace Lorraine (AMAL – Mulhouse)
  • Association REDA (de la dynamique Présence Musulmane) – Alsace
  • Collectif judéo arabe et citoyen pour la paix de Strasbourg
  • Comité BDS 67
  • CCFD – Terre Solidaire du Haut-Rhin
  • Confédération Paysanne du Haut-Rhin
  • Coordination de l’Appel de Strasbourg
  • Civimed Initiatives (Médiation Mediterr.)
  • Farrah-France (réfugiés)
  • Femmes en noir de Strasbourg
  • Handicap Solidarité (Strasbourg)
  • Institut d’histoire sociale de la CGT Alsace
  • Justice Pour la Palestine  Alsace
  • Les Amis de l’Emancipation Sociale (Belfort)
  • Les Alternatifs 68
  • Les Verts Alsace
  • Ligue des Droits de l’Homme  (sections Mulhouse, Colmar et comité régional Alsace)
  • Maison de la Citoyenneté Mondiale (MCM – Mulhouse)
  • Mouvement pour une alternative non violente du Haut-Rhin (MAN 68)
  • Parti Communiste Français Fédération du Haut-Rhin et du Bas-Rhin
  • Parti de Gauche du Haut Rhin et Bas Rhin
  • Parti Socialiste Fédération du Haut-Rhin
  • Union Départementale CGT Haut-Rhin
  • Union Juive Française pour la Paix Alsace
  • Union Locale des syndicats CGT de Colmar et environs
  • NPA 68

Liste complète des signataires mise à jour chaque jour

pris chez palestine68.canalblog.com

07:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/08/2010

Eden Abargil : Tribute to Lynndie England et Sabrina Harman ?

http://www.lepoint.fr/images/2010/08/17/145094-75174-jpg_51959.jpg

Eden Abargil ne peut pas être sanctionnée dans la mesure où elle a terminé son "service"

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fa/Sabrina-Harman.jpg

Abu Ghraib. Sabrina Harman posing over the body of Manadel al-Jamadi - Photo courtesy of Philip Zimbardo

 

 

Lynndie_england

A photo obtained by The Washington Post and released May 6, 2004, shows U.S. Army Spc. Lynndie England, of the 372nd Military Police Company with a naked detainee at the Abu Ghraib prison in Baghdad.
AP Photo/The Washington Post

18:39 | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/08/2010

No Border Bruxelles - Le camp : lieu et accès

Le camp aura lieu sur le site de TOUR&TAXIS. Il peut accueillir plusieurs milliers de campeurs.

Adresse : 86c avenue du Port, 1000 Bruxelles

Ce qu’il faut amener :

- tente
- sac de couchage
- matelas (le sol est en béton)
- tout matériel qui puisse aider à l’organisation du camp voir l’appel du groupe logistique
- ...

Accès : 1. En Voiture

EN VENANT D’ANVERS / PAYS-BAS > Prendre l’autoroute E19 en direction de Bruxelles > Prendre le Ring de Bruxelles, direction Gand jusqu’à la  sortie 7bis & 8 > Prendre direction EXPO > Directement prendre vers « Liège-Namur » (Luik-Namen) et  « Bruxelles-Laeken » pour rejoindre l’A12. > Suivre Bruxelles Centre > Passer devant le Palais de Laeken, ensuite passer sous  le chemin de fer > Aux feux, tourner à droite sur « Avenue du Port », passer à  gauche de la pompe Total > Longer le canal, le site de TOUR&TAXIS se trouve sur  votre droite

EN VENANT DE GAND / OSTENDE OU DE MONS / CHARLEROI / PARIS > Prendre l’autoroute E40 et suivre la direction  « Bruxelles-Koekelberg » > Prendre les tunnels à droite de la Basilique de Koekelberg > Prendre la sortie « Sainctelette ». > A la sortie du tunnel, tourner à gauche « Avenue du Port » > Le site de TOUR&TAXIS se trouve sur votre gauche

EN VENANT DE LIEGE / ALLEMAGNE > Suivre l’autoroute E40 jusque Bruxelles > Suivre la direction « Bruxelles-Meiser » > Aux feux, continuer tout droit > Suivre le boulevard « Lambermont » jusqu’au Pont Van Praet > Prendre à gauche sur le pont, l’Avenue du port > Suivre le canal en laissant la pompe Total sur votre droite > Le site de TOUR&TAXIS se trouve sur votre droite

EN VENANT DU LUXEMBOURG > Prendre l’autoroute E411 vers Bruxelles > Prendre l’autoroute E40 en direction de Bruxelles > Suivre les descriptions de Liège

2. EN BUS

14 : arrêt TOUR&TAXIS 57 : arrêt Steamers  (à proximité de l’entrée place des Armateurs) 89 : arrêt Picard (5 minutes à pied) 20 : arrêt Simonis (15 minutes à pied) 87 : arrêt Simonis (15 minutes à pied) 13 : arrêt Simonis (15 minutes à pied) De Lijn : ligne 245, arrêt TOUR&TAXIS.

3. EN TRAM 51 : arrêt Sainctelette (7 minutes à pied)

4. EN MÉTRO Ligne 2 : arrêt Ribaucourt (10 minutes à pied) ;  arrêt Yser (15 minutes à pied) Ligne 6 : arrêt Belgica ( 15 minutes à pied)

5. EN TRAIN La Gare du Nord se trouve à proximité du site (20 minutes à pied).

 

 

22:24 | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/08/2010

Pandora's Box


podcast

17:52 | Lien permanent | Commentaires (0) |

O Cangaço

16:46 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Stroszek is dead...

Actualités

Bruno Schleinstein

7 résultats (0,13 secondes)

  1. Bruno S., Street Musician Turned Lead Actor in Herzog Classics ...


    New York Times - Douglas Martin - Il y a 13 heures
    His full name, which he seldom used, was Bruno Schleinstein. He died Wednesday at the age of 78 in Berlin, according to the German Press Agency, ...
  2. Fallece actor alemán Bruno Schleinstein


    El Universal (Venezuela) - Il y a 2 jours
    El actor alemán Bruno Schleinstein que interpretó la película conocida como "El enigma Kaspar Hauser" del cineasta Werner Herzog murió en Berlín a los 78 ...
    Vida y muerte de Bruno S.- Clarín.com
    Autres articles (4) »
  3. Film Schauspieler Bruno Schleinstein gestorben


    FOCUS Online - Il y a 3 jours
    Bruno Schleinstein, Hauptdarsteller in Werner Herzogs Kaspar-Hauser-Film „Jeder für sich und Gott gegen alle“, ist tot. Der Schauspieler, Maler und Musiker ...
    Schauspieler Bruno Schleinstein tot- Kuvi
    Autres articles (17) »
  4. MUBI: Herzog Muse, 'Kaspar Hauser' Star Dead at 78


    Indie Wire (blog) - Il y a 2 jours
    MUBI is reporting that Bruno Schleinstein, the star of Werner Herzog's “The Enigma of Kaspar Hauser” (for which he was credited as Bruno S.), died yesterday ...
  5. Bruno Schleinstein (Geb. 1932)


    Tagesspiegel - Il y a 2 jours
    Bruno S. war sein Künstlername, zu sehen auf einem Filmplakat aus dem Jahr 2003. „The Rise & Fall of the former Werner-Herzog-Star“. ...
  6. Verletzte bei Granatenanschlag in Ruanda


    FOCUS Online - Il y a 3 jours
    Das geht aus einem Gesundheitsbericht hervor, den die Techniker Krankenkasse am Donnerstag vorstellte. zum Artikel Bruno Schleinstein, Hauptdarsteller in ...
  7. Jury will 14 Jahre Haft für Bin Ladens Koch


    FOCUS Online - Il y a 3 jours
    Das geht aus einem Gesundheitsbericht hervor, den die Techniker Krankenkasse am Donnerstag vorstellte. zum Artikel Bruno Schleinstein, Hauptdarsteller in ...

16:12 | Lien permanent | Commentaires (0) |

J. S. (1947-2010)

http://1.bp.blogspot.com/_bU9TfO-vJPQ/TGfXGYhCXfI/AAAAAAAAAag/tWjm24Nt6zc/s1600/Lib%C3%A9ration.jpg

 

JAIME SEMPRUN

Apologie pour l'insurection algérienne
L'abîme se repeuple

16:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Plants de vigne OGM à Colmar - Soutien à l’action des faucheurs volontaires

Aujourd’hui, 15 août 2010, une vigne génétiquement modifiée résistante au court noué a été neutralisée par les Faucheurs Volontaires à l’INRA de Colmar. Cette même parcelle avait déjà été coupée par Pierre Azelvandre le 7 septembre 2009. Quelques jours auparavant, le tribunal administratif de Strasbourg avait annulé l’autorisation de cet essai – déjà en place depuis 5 ans

Estimant que celle-ci, délivrée par le ministère de l’agriculture, était illégale. L’INRA a fait appel de cette décision. Le procès de Pierre Azelvandre pour destruction de biens destinés à l’utilité publique s’est tenu le 7 octobre 2009 et a abouti à une condamnation à une amende de 2000 euros.

la suite sur www.altermonde-sans-frontiere.com

 

13:29 | Lien permanent | Commentaires (0) |

14/08/2010

Réflexions sur l’individualisme

http://4.bp.blogspot.com/_X1Q516f-5rg/TGWKOq1mB_I/AAAAAAAAAEc/fBnvsMzmD58/s1600/devaldes-page001.jpg

08:12 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu