Avertir le modérateur

18/01/2013

Plaintes contre Mark STONE - KENNEDY : la moitié des plaignantes seront entendues à huit-clos

Mark Stone, Kennedy,spie,espion,embedded,environnement,activisme,infiltré,justice

la suite ici

19:30 | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/01/2013

Strasbourg et ses voeux d'artifices...

Alors qu'Olivier Bitz, adjoint anti-pyrotechnie au maire PS de Strasbourg, appelle à une «interdiction générale» des pétards pour mettre fin à une "tradition stupide", on découvre avec étonnement la page "Voeux d'Artifices" sur le site de la ville de Strasbourg, qui vous invite à créer une carte de voeux en 4 étapes...

A la première on choisit un des deux personnages, Jeanne ou Antonin :

strasbourg,artifice,bitz,pétards

la deuxième étape permet de choisir entre 3 couleurs de boîte d'artifices :

artifices,strasbourg,bitz,pétards,tradition

la troisième propose deux lieux : la cathédrale ou la presqu'île Malraux. La quatrième étape permet de finaliser l'envoi avec un message et l'animation commence pour se terminer par... un feu d'artifice :

bitz,artifice,strasbourg,pétards,interdiction,tradition

Détonnant, non ?

10:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

04/01/2013

Essai nucléaire : indemnisation et déclassification de documents

Essais nucléaires: cinq Polynésiens indemnisés

Publié le mardi 11 décembre 2012 à 15H05

 
 

 

Une réunion consultative du suivi des conséquences des essais nucléaires s'est tenue aujourd'hui à Paris, au Ministère de la Défense. Suite à cette réunion, le Comité d’indemnisation des essais nucléaires à donné son accord d’indemnisation à cinq Polynésiens suite à l’étude de leur dossier.

Une étude épidémiologique devrait également être réalisée en Polynésie française pour l’évaluation de l’impact sanitaire des retombées des essais nucléaires aériens de 1966 à 1974.

Mais pour le Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, la modification de la Loi Morin n’est pas d’actualité malgré la demande des associations, qui souhaitent modifier l’article 4 alinéa 2 afin de supprimer la notion de risque relatif.

piqué au tas sur lesnouvelles.pf

déclassification de documents d'essais nucléaires en Polynésie française 

JORF n°0003 du 4 janvier 2013 page 

texte n° 86 

AVIS 

Avis n° 2012-20 du 20 décembre 2012 

NOR: CSDX1300001V

La Commission consultative du secret de la défense nationale, régulièrement convoquée et constituée, en ayant délibéré,

Vu le code de la défense ;

Vu l'article L. 2312-4 du même code qui dispose qu'une « juridiction française dans le cadre d'une procédure engagée devant elle peut demander la déclassification et la communication d'informations, protégées au titre du secret de la défense nationale » et que « cette demande est motivée » ;

Vu l'article L. 2312-7 du même code selon lequel l'avis de la commission « prend en considération les missions du service public de la justice, le respect de la présomption d'innocence et les droits de la défense, le respect des engagements internationaux de la France ainsi que la nécessité de préserver les capacités de défense et la sécurité des personnels » ;

Vu le jugement du 7 octobre 2010 du tribunal administratif de Paris, rendu à la requête de l'Association des vétérans des essais nucléaires et de l'association « Mururoa E Tatou », par lequel il est demandé au ministre de la défense de se prononcer à nouveau, après saisine et avis de la Commission consultative du secret de la défense nationale, sur la déclassification et la communication de divers rapports établis par les services mixtes en charge du contrôle biologique et de la sécurité radiologique à la suite des tirs nucléaires réalisés au Sahara et en Polynésie française entre 1960 et 1996 ;

Vu la lettre de saisine de M. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la défense, en date du 3 octobre 2012 ;

Considérant que, si par son jugement susvisé le tribunal administratif de Paris a notamment enjoint au ministre de la défense de saisir de certains documents la Commission consultative du secret de la défense nationale, il ne réclame pas à avoir lui-même communication de ces documents après leur éventuelle déclassification ;

Considérant dans ces conditions qu'il n'est pas possible à la commission, pour arrêter l'avis qu'elle doit rendre au ministre de la défense, de prendre en considération parmi les critères que la loi lui prescrit de mettre en œuvre celui qui est relatif aux « missions du service public de la justice » ;

Emet un avis favorable à la déclassification des 58 documents communiqués par les services du ministère de la défense.

Sont toutefois exceptés de cet avis favorable :

― le dernier paragraphe de la page 7 et le premier paragraphe de la page 8, les pages 64 à 86 du compte rendu de la campagne 1974. ― Rapport n° 149/74-11/SMSR/DIR du 26 novembre 1974 ;

― les pages 36, 37 et 38 du document « Conséquences radiologiques du tir Andromède » n° 113/SMSR de juin 1970 ;

― les pages 35, 36, 37 et la planche n° 37 du document « Conséquences radiologiques du tir Dragon » n° 136/70/SMSR de juillet 1970 ;

― les pages 22, 23, 32, 33 et 34 du document « Conséquences radiologiques du tir Canopus » n° 72/68/SMSR de décembre 1968 ;

― les pages 31, 32 et la planche 29 du document « Conséquences radiologiques du tir Cassiopée » n° 113/70/SMR de juin 1970 ;

― les spectres n° 15246, 15278 et 15276 du compte rendu de l'opération « Arcturus » n° 76/SMSR/PEL/PAC du 20 juillet 1967 ;

― la totalité de l'annexe IV du compte rendu de l'opération « Antares » n° 75/SMSR/PEL/PAC du 18 juillet 1967 ;

― la totalité de l'annexe 2 du document « Opération Altaïr » n° 72/SMSR/PEL/PAC du 6 juillet 1967 ;

― la totalité des annexes 5 et 6 du document « Bilan des mesures physiques concernant TUREIA » n° 3/SMSR du 28 juillet 1967 ;

― les pages 31 à 35 du document « Conséquences radiologiques du tir Licorne » n° 156/SMSR de juillet 1970 ;

― les tableaux I et II et la figure n° 3 du document « CENTAURE » n° 101/SMSR/PAC du 7 septembre 1974 (Retombées Centaure et divers Retombées Tahiti) ;

― la totalité de l'annexe 5 du document « Conséquences radiologiques du tir Capella » n° 68/DAM/SDE/SPS d'août 1968 ;

― la totalité de l'annexe 4 et de l'annexe 5 (pages 28 à 31) du document « Conséquences radiologiques du tir Castor » n° 69/DAM/SDE/SPS de septembre 1968 ;

― la totalité des annexes 3, 4 et 5 (pages 34 à 48) du document « Conséquences radiologiques du tir Pollux » n° 70/DAM/SPE/SPS de novembre 1968 ;

― la totalité de l'annexe 4 (pages 30 et 31) et la planche n° 26 du document « Conséquences radiologiques du tir Procyon » n° 73/DAM/SDE/SPS de janvier 1969.

A l'exception des mentions à caractère nominatif ou des mentions à caractère interne dont la suppression paraîtra nécessaire au ministre.

Fait le 20 décembre 2012.

Pour la Commission consultative

du secret de la défense nationale :

La présidente,

E. Ratte

13:59 | Lien permanent | Commentaires (5) |

30/12/2012

La domination policière. Une violence industrielle - Présentation par Mathieu Rigouste - Intervention d'Éric Hazan

Le mercredi 5 décembre 2012 au "Lieu-dit" (75020 Paris)


Vidéo : Lanval Monrouzeau

14:41 | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/12/2012

Nos prisonniers

Cyril s'est fait condamner en comparution immédiate fin novembre après s'être fait arrêter sur la zad par des gendarmes infiltrés sur une barricade ('y a déjà eu des articles publiés là-dessus).

Il nous répond et nous envoie une chanson qu'il nous demande de publier.

pour lui écrire ;

centre pénitentiaire
quartier maison d'arrêt
Cyril n°d'écrou 57360
rue de la Mainguais
44300 nantes
Mes chers camarades,

Un très grand merci pour votre soutien et celui des autres camarades zadistes. Pas une journée ne se passe sans que je pense à vous tous. Merci pour ces infos non muselées que tu m'apportes, cela renforce encore plus mes convictions déjà fortes et ne me désespère pas pour notre cause qui est juste, elle. Nous ne sommes peut-etre qu'une épine dans le pied de ce gouvernement mais elle est assez profonde pour qu'il puisse la retirer. Remplie d'un venin qui se mourit d'amour et de solidarité, elle envenime ceux qui sont pour la destruction, la repression violente et les constructions capitalistes inutiles pour une population pacifiste mais resistante qui ne demande que de vivre en paix et en harmonie avec la mère nature. Ils ne sont pas à leur premier coup d'essai. Mais la resistance est toujours là. Nous faisons partie de la nouvelle et de l'ancienne génération qui lutte depuis tant d'années contre ces multiples projets inutiles. Ils depassent les bornes. Ces souffrances qu'ils infligent à nous et à la mère nature sont malheureusement irreversibles et nous ne les oublieront jamais. Qui sont-ils pour penser que la valeur de l'argent est plus importante que celle de l'être humain et de son environnement. Pour moi c'est un devoir envers les miens de crier mon opposition à tout celà. La destruction massive de notre mère la terre doit cesser car les conséquences en sont désastreuses. Que laisserons-nous à nos enfants? Une chose est sûre, nous ne sommes pas des lâches. Nous nous battons pour des valeurs sûres, justes et ils en seront fiers. L'Etat ne peut en dire autant, car il en est pas à sa première erreur. Mes grands parents et mon père ont subis les memes erreurs à un'échelle differente et leur etait reproché à l'epoque le simple fait d'etre juifs et de vouloir protéger cette terre qui est la nôtre.
Refusant de partir de leur terre pendant la guerre, ils en ont payé le prix fort. Fusillés par les collabos de l'époque devant mon père qui n'avait que 5 ans. Certaines choses ont changés mais le gouvernement lâche et hypocrite reste ferme devant les cris et les pleurs de ses enfants qu'il dit capricieux. Je pense que le caprice vient d'eux et que la Raison vient de notre passion et de notre amour pour ces nombreuses causes justes et défendables. Ils ne l'entendent pas de même et nous poussent dans l'illegalité et la rébellion. Ma peine est celle d'un être humain qui ne se soumet pas. Comme la vôtre. Faut-il pourtant subir? Ma réponse est Non. Nous ne lâcherons rien. Car peu importe le temps , ce qui compte ce sont les messages et le résultat ainsi que les erreurs flagrantes que le peuple voit. Ne changez rien, reste comme vous êtes, libres!
Mes bottes me manquent, vous me manquez camarades et ami-e-s et je continue la lutte d'une autre manière. Grace à vous j'ai assez de contacts à l'exterieur pour me faire entendre. Cela fait plus de dix ans que je me bas pour differents causes. Je suis originaire de cette région et je le resterais malgré mon interdiction de séjourner dans le 44 pendant 2 ans. Sauf Avessac où j'ai acheté un petit corps de ferme que je rénove pour tous ceux qui aiment la nature et la liberté. Je suis tailleur de pierre et cela me plait. Ma lutte se fait aussi dans la musique depuis 12 années et passera ces messages grace à l'aide exterieure, étant à l'heure actuelle prisonnier. Je suis sur le projet d'un nouveau CD destiné à notre cause. Car il me semble nécessaire de faire passer ces messages.
Je vous fais donc part du premier jet de la première chanson que je vous offre en espèrant votre participation future d'une verité qu'on nous demande de cacher.
J'aimerais si possible que cette lettre ainsi que cette chanson soient mises sur Indymedia. Merci.
Je compte sur vous et vous remercie tous pour le soutient que vous m'apportez et surtout pour cette cause juste. La terre de nos parents est la future terre de nos enfants, ne l'oublions pas.
V.D.R et S

Je vous embrasse,

Cyril
n°ecrou 57360
prison de Nantes

 La chanson à lire chez Quadru

 

 

08:15 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/12/2012

STRASBOURG - Pinar Selek « reste debout »

« La justice veut fatiguer les gens qui me soutiennent. ». Après 14 ans de procédure judiciaire, deux passés en prison et 3 acquittements, Pinar Selek devrait être fixée le 24 janvier, son procès ouvert jeudi ayant été reporté.
Réfugiée à Strasbourg, où elle mène une thèse sur les mouvements sociaux en Turquie et dispose de nombreux soutiens, la sociologue turque risque la condamnation à perpétuité pour « terrorisme » concernant une explosion dans un bazar d'Istanbul en 1998, pour laquelle les rapports d'expertises parlent de fuite de gaz. Pinar Selek a été arrêtée par la police turque et subi « une dure torture pour que je donne les noms des militants du PKK* que j'ai rencontré pour mes recherches »,raconte celle qui n'a rien perdu de son militantisme. « ça me déchire, mais je suis une résistante, je reste debout. Je suis fatiguée mais pas morte ! »A.I.

piqué au tas sur 20minutes.fr-strasbourg - 17/12/2012

15:31 | Lien permanent | Commentaires (0) |

jean-Marc Rouillan : «La prison est une usine à délinquants»

Jean-Marc Rouillan (1) clôturait ce mercredi un séjour en Haute-Garonne par une rencontre autour de ses livres à Montbrun Bocage. L'ancien membre d'Action Directe, originaire de Toulouse, vit aujourd'hui à Marseille, sous le régime de la liberté conditionnelle. Bien qu'il ne porte plus de bracelet électronqiue, ses déplacement hors des Bouches du Rhône restent soumis à l'approbation de la justice. De même qu'il lui demeure interdit de s'exprimer sur les faits qui l'ont conduit à passer un quart de siècle en prison. Jean-Marc Rouilland conserve cependant sa liberté de parole sur l'univers carcéral, auquel il a consacré de nombreux ouvrages. A Montbrun, il a de nouveau témoigné sur son expérience de la prison, ainsi que de la liberté conditionnelle, et de l'usage des bracelets électroniques. L'homme fait preuve d'une vivacité tranquille. Il dresse des constats mais se défend de porter un message. S'il pense que la prison est irrémédiablement appelé à disparaître, au profit d'autres formules, il ne propose rien pour la remplacer, et se refuse à l'angélisme : «il y a des prédateurs en prison, des personnes très dangereuses. Je suis contre la prison, mais pas pour le «libérez les tous». Pour ces personnes il faudra trouver autre chose, mais je ne sais pas quoi, ce n'est pas à moi de le proposer». Sur un plan politique plus général, on sait que Rouillan milite au sein du NPA, où sa présence a pu faire polémique. Mais son action militante reste discrète, concentrée sur le terrain, loin des micros. A propos de Toulouse, où il est donc revenu ce mois ci après près de quarante années d'absence, il remarque que la ville a perdu l'empreinte espagnole qui la marquait encore à la fin des années soixante, lorsque le militantisme local était fortement inspiré par les résistants au franquisme. Elle est devenue une cité comme les autres, où «la contestation a disparu au profit de la protestation». Une nuance lourde de sens sur l'évolution d'une société française, largement dépolitisée, selon Rouillan, qui se borne à dresser un constat et laisse ses interlocuteurs tirer leurs propres conclusions.

(1) Jann-Marc pour les intimes.

piqué au tas sur La Dépêche du Midi - 01/12/2012



DU SON CONTRE LES PRISONS

Entretien avec Jean-Marc Rouillan

par AnarSonore

 


 

 

12:08 | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/12/2012

Fausse tentative d'attentat à Bonn et caméra de Mc Donald

bonn,attentat,bombenleger

Un faux attentat a bloqué la gare de Bonn lundi.

Tu ne le savais pas ?

Pourtant toute la police allemande est sur le qui-vive...

Pas grand chose a été relayé dans nos médias nationaux d'habitude si prompt à nous vendre le péril salafiste et eurabien au moindre mouvement de voile ou de convertion forcément "radicale"...salafiste,bonn,bombenleger

Donc ce lundi, les as de l'antiterrorisme on fait ouvrir (par un engin qui propulse de l'eau sous forte pression) un sac bleu trouvé au milieu de la gare de Bonn et on apprend que, par la voix du sous-procureur général Rainer Griesbaum, se trouvait dans ce sac : un tube métallique rempli de nitrate d'ammonium, quatres bouteilles de butane, un dispositif d'allumage avec un réveil fonctionnant sur batterie, mais pas de détonateur...gloups...

En septembre dernier, dans la gare de Dortmund, un colis suspect avait également été trouvé. Les experts de la police d'État et de la police fédérale on fait sauter (un peu trop fort) le colis mais comme il n'en restait plus rien, ils n'ont pu prouver qu'il contenait quelque chose de dangereux.

Mais hier, deux suspects ont été arrêtés assez rapidement, car encartés salafistes radicaux et ayant fréquentés les camps d'entraînement Somalien, reconnus promptement sur photos par un jeune témoin.

sac bleu,bonn,mac donald,gare

Mardi 12/12/12, les deux suspects ont été relachés et "grâce" à une caméra de surveillance de chez "Ronnie", on apprend que le porteur du sac est finalement "de peau claire"...ce qui tendrait à faire chanceller la piste somalienne...

Selon Rainer Wendt, président du syndicat allemand de la police, il y a "toujours" une forte menace du terrorisme en Allemagne : "Et pas seulement par des fanatiques islamistes, mais peut-être aussi par d'autres mouvements terroristes".

Ce qui n'a pas empêché Hans-Peter Uhl, porte-parole du groupe parlementaire CDU / CSU, de plaider pour l'expulsion des salafistes.

Bernd Carstensen, haut responsable de la police criminelle allemande, emet une hypotèse : "Il se pourrait théoriquement que même des extrémistes de droite aient voulu donner l'impression que les salafistes ont voulu faire exploser la station»

 

info traduite piqué au tas chez bild et n-tv.de/politik - 12/12/12

21:16 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/12/2012

Appel à témoins et à solidarité concernant les arrestations du lundi 26 novembre sur la ZAD

Le lundi 26 novembre 2012, 5 personnes ont été interpellées par des gendarmes en civil, infiltrés derrière la barricade du sabot. Selon des témoins, il n’y a pas eu de sommations. Pourtant, elles ont été accusées de ne pas avoir obéi aux ordres de dispersion. Selon les personnes arrêtées, les gendarmes ne portaient pas de brassard au moment de l’interpellation et ne l’ont mis qu’après. Elles ont également été rouées de coup (visages tuméfiés, bleus sur le corps). Ayant tenté de se défendre contre un agresseur non-identifié en l’absence de brassards visibles, elles sont accusées de violence envers les gendarmes. En l’absence de preuves formelles (photos,vidéos,témoignages), le juge a validé la version policière au détriment de celle des accusées. Une personne a été emprisonnée et deux procès restent à venir.

Nous appelons toutes les personnes possédant des images (photos ou vidéos) de la foule avant ou pendant la scène (selon des témoins, les flics déguisés en Black Block auraient incité les gens à commettre des délits), ainsi que les témoins à nous contacter au plus vite sur zad@riseup.net (merci de mettre en objet qu’il s’agit d’un témoignage concernant les interpellations du 26). Ces informations pourraient permettre de disculper les personnes accusées.

via http://zad.nadir.org

infiltré,police,ZAD,NDDL,demande témoignage

photo piqué au tas sur 20minutes.fr

07:47 | Lien permanent | Commentaires (0) |

29/11/2012

Le détournement de l’anhydride acétique

les précurseurs de drogues sont des substances chimiques destinées à une grande variété d'usages licites, tels que la synthèse des matières plastiques, les produits pharmaceutiques, les cosmétiques, les parfums, les détergents ou les arômes. Ils sont échangés à des fins légitimes sur les marchés régionaux et mondiaux, mais certains d’entre eux peuvent également être détournés des circuits de distribution licites vers la fabrication illicite de stupéfiants. Dans ces conditions, et compte tenu de leurs nombreuses utilisations légitimes, on ne peut totalement en interdire le commerce.

Cependant, afin d’éviter leur détournement pour la fabrication illicite de stupéfiants, un cadre réglementaire spécifique a été mis en place à l’échelle internationale en vertu de l’article 12 de la convention des Nations unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes (ci-après dénommée «convention des Nations unies de 1988»). L’Union européenne est partie à cette convention et a mis en œuvre les obligations qui lui incombaient à ce titre en adoptant le règlement (CE) nº 273/2004 qui régit la surveillance des échanges intra-UE de précurseurs de drogues et le règlement (CE) n° 111/2005 du Conseil qui fait de même en matière de commerce extérieur.

la suite ici 

relire "Poppy"

12:14 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu