Avertir le modérateur

20/11/2012

NOTRE-DAME-DES-LANDES : LES VANDALES, C’EST PAS NOUS - article 11

avec des photos même pas floues !!!

zad,NDDL

à lire sur A.11

12:25 | Lien permanent | Commentaires (0) |

"Bomb it to the Stone Age, son" ou, Gaza : « Nous les ramènerons au Moyen Age »

gaza,israël,gretsch,bomb,napalm,stone age,age de pierre,guerre,palestine

Le 17 novembre, selon le quotidien Haaretz, le ministre de l’intérieur israélien Eli Yishai déclarait à propos de Gaza : « The goal of the operation is to send Gaza back to the Middle Ages. Only then will Israel be calm for forty years. » (« Le but de cette opération est de renvoyer Gaza au Moyen Age. Alors seulement, nous serons tranquilles pour quarante ans. »)

Il s’agit là d’une déclaration « humaniste » d’un Etat démocratique. En général, les civilisés menacent de ramener les barbares à l’âge de pierre (on aurait pu penser qu’ils y étaient déjà) ; ici, le ministre israélien se révèle plus modéré : après tout, le Moyen Age, c’est mieux que la préhistoire...

Le général Curtis LeMay, responsable du Strategic Air Command de l’armée américaine, déclarait à propos du Vietnam qu’il écrasait sous les bombes dans les années 1960 : « My solution to the problem would be to tell [the North Vietnamese Communists] frankly that they’ve got to draw in their horns and stop their aggression or we’re going to bomb them into the Stone Age. And we would shove them back into the Stone Age with Air power or Naval power—not with ground forces. » (« Ma solution au problème est de dire franchement aux communistes nord-vietnamiens d’être prudents et d’arrêter leurs agressions, ou nous allons les bombarder assez pour les ramener à l’âge de pierre. Et nous le ferons avec nos forces aériennes et navales, pas avec nos troupes au sol) Mission With LeMay : My Story (1965), p. 565.) LeMay a affirmé plus tard qu’il avait simplement voulu dire que les Etats-Unis avaient la capacité de ramener le Vietnam à l’âge de pierre, pas qu’ils le feraient.

la suite sur blogmondediplo

la photo ne fait pas partie de l'article original

11:53 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/11/2012

L’antiterrorisme travaille - Jugé pour un maillot floqué “Ben Laden”

Un jeune homme de 21 ans, qui portait un maillot du Paris Saint-Germain avec au dos la mention “Ben Laden”, s’est retrouvé aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Paris pour “apologie du terrorisme”.

Il avait fait faire ce maillot, où figurait à la place du nom des joueurs celui du défunt chef d’al-Qaida, dans la boutique du club de football parisien, sur les Champs-Élysées. Ce qui lui vaudra d’être interpellé par un CRS. Dans la procédure, le policier affirmait que le jeune homme avait ainsi voulu rendre “hommage” à Oussama Ben Laden.

“C’est faux, j’ai jamais dit ça”, a protesté le prévenu face aux magistrats de la 17e chambre, “c’était le policier qui voulait que je dise ça”. À l’issue d’un “simple contrôle”, le policier l’a fait “passer de camion en camion en disant “regardez, il a ce maillot”, a raconté le jeune homme. Selon le prévenu, il s’agissait en fait d’une référence à un titre du rappeur “La Fouine”, dont il n’a pas été en mesure d’évoquer le contenu, car “le rap, ça n’a pas trop de sens, ce qui compte, c’est le rythme”.

“Si j’avais su que ça me ramènerait jusqu’ici, je l’aurais jamais fait”, s’est-il défendu, ajoutant que, près du stade, il a “vu bien pire que ça, comme (des maillots) Adolf Hitler”. “C’est vraiment pas une provocation, j’étais en vacances avec ce maillot, on ne m’a jamais rien dit”, a-t-il poursuivi.

Aurait-il porté un maillot estampillé al-Qaida ? a demandé le président Marc Bailly. Réponse : “Ah non ! C’est revendiquer quelque chose, c’est un groupe al-Qaida.” Initialement le parquet voulait s’en tenir à un simple rappel à la loi. Mais le jeune homme n’a pas répondu à la convocation, car, a-t-il expliqué, étant absent de chez lui, il l’a connue trop tard. La procureure, “convaincue par aucun des arguments développés” par le prévenu, a requis une amende de 300 euros.

Cette peine retomberait sur ses parents, modestes retraités, a plaidé son avocate, demandant au tribunal, s’il refusait de relaxer son client au bénéfice du doute, de prononcer une peine “juste” et assortie du sursis.

Le soir des faits, un blouson recouvrait son maillot, il l’avait enlevé “un moment alors qu’il faisait chaud”, a-t-elle fait valoir, écartant toute idée de provocation de la part du jeune homme. Il avait 10 ans en 2001, années des attentats du World Trade Center, a-t-elle souligné. Jugement le 21 décembre.

Presse terroriste (Agence Faut Payer, 16 novembre 2012)

via http://juralib.noblogs.org - 19/11/2012

Laden,ben

13:58 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/11/2012

Domaine Public (Domínio Público) - Expropriations au Brésil pour la coupe du monde de football 2014 et des Jeux Olympiques 2016

Domaine Public (Domínio Público) - Sous-Titres Français from Paêbirú Realizações on Vimeo.

17:51 | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/11/2012

Grève des mineurs 1948 - MOCH le menteur

La police lance des bombes lacrymogènes importées d'Allemangne...

Les mineurs aux mains nues ripostent avec ce qu'il peuvent...

11:49 | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/11/2012

EADS impliqué dans une affaire de corruption liée à la vente d'avions de combat à l'Autriche

L’affaire menace d’entraîner l’annulation du contrat avec l’Autriche (18 appareils pour un montant de deux milliards d’euros), qui a été violé, le versement de dommages considérables par EADS à l’Autriche, et par ricochet de compromettre l’exportation de l’appareil en Suisse, où il est en concurrence avec un avion suédois pour équiper l’armée de l’air helvétique. La perte des marchés à l’exportation aurait aussi pour conséquence de renchérir considérablement le prix unitaire des 140 appareils déjà commandés par l’armée allemande. Dans la mesure où le versement de 113,5 millions a difficilement pu échapper à la direction d’EADS, Tom Enders, la tête de l’entreprise, pourrait assez rapidement sauter, même sans être personnellement mis en cause par la justice.

Cette affaire présente nombre de fortes similitudes avec les affaires dites de Karachi, des frégates de Taïwan etc …, dont mediapart nous a informé.

 

l'article sur Médiapart

11:55 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/11/2012

Confusion et amalgame du sycophante...

sycophante,diseur de figue,presse,média

08:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |

11/11/2012

"Grands" patrons, fermez vos gueules...

dassault,serge,homosexuel,

Serge Dassault, grand patron de l'armement, sénateur UMP et maire de Corbeil-Essonne :


Les journaux doivent diffuser des « idées saines », car « nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche ». « J'espère que vous allez cesser de former des journalistes de gauche ! »


"Les Chinois ils travaillent 45 heures, ils dorment sur place dans leurs usines, ils font de bons produits pas chers, parce qu'ils travaillent. La France ne travaille pas."

"On va avoir un pays d'homos. Et bien alors dans dix ans il n'y a plus personne. C'est stupide"


«Prime pour l’emploi, et bientôt RSA… c’est quand même anormal de vouloir donner de l’argent de l’Etat qui n’en a pas beaucoup à des gens qui ne veulent pas travailler parce qu’on les paye trop et coûtent aussi beaucoup d’argent à l’Etat»

 

gurlain,raciste

Jean-Paul Guerlain, parfumeur à la retraite

«la France est un pays de merde, c'est une boîte de merde et en plus on n'est servi que par des immigrés»


« Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin... »

 

16:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/11/2012

Nantes/Nddl : premières prises de distance avec les dégradations de locaux du PS

Ça y est, les premières déclarations de distanciation arrivent, suite aux cris d’orfraie de plusieurs responsables du PS (notamment Harlem Désir ou David Assouline) contre la dégradation d’une vingtaine de leurs locaux sur tout le territoire. De la même façon que le préfet de région Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, travaille sur place pour diviser les opposants entre "riverains, agriculteurs, qui forment l’opposition institutionnelle, et les activistes anarcho-libertaires", d’autres sont en effet en train de préparer le terrain de l’Etat à l’échelle nationale, à propos des sabotages et attaques solidaires décentralisées contre l’aéroport de Nantes et le monde qui va avec. L’un des premiers objets de ces déclarations est donc de commencer par séparer le bon grain de l’ivraie :


- D’abord en tentant d’extraire les méchants du marécage de l’anonymat des attaques diffuses : nommer pour mieux identifier (avec une étiquette imaginaire comme "extrême-gauche", "ultra-gauche", etc.), identifier pour désigner, désigner pour isoler, isoler pour réprimer ;

 

la suite sur Non Fides

18:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/11/2012

La malédiction du caténaire...du 7 au 8 novembre...

PARIS (AFP) - Le trafic du RER a été très fortement perturbé mercredi soir pendant plusieurs heures au nord de Paris par un incident de caténaire suivi de la présence de personnes sur les voies, a indiqué à l'AFP la SNCF.

Nés d'un problème d'alimentation électrique en Seine-et-Marne en début de soirée, les perturbations ont été accrues quand des voyageurs sont descendus sur les voies, forçant la SNCF à couper l'électricité alimentant les voies pour des raisons de sécurité.

Peu avant minuit, il restait des voyageurs sur les voies à certains points du réseau, selon des témoignages recueillis par l'AFP.

"C'est reparti sur la ligne D. Cela va repartir sur la B avec un premier train qui est en train de reconnaître la voie de manière prudente", a expliqué peu après 23H30 ANtoine Debièvre, porte-parole de SNCF-Transilien, en ajoutant que le trafic serait normal jeudi matin.

Il a évoqué "une succession d'incidents qui ont fait boule de neige" et qui ont débuté à 17H45 par un problème d'alimentation dans la gare de Mitry en Seine-et-Marne.

Si le problème technique a été réglé à 18H40, des voyageurs, impatients, sont descendus sur les voies, provoquant une diffusion des incidents de trafic jusqu'en fin de soirée, a expliqué M. Debièvre.

D'après des témoins contactés par téléphone par l'AFP, à 23H45 les gens étaient toujours sur les voies du RER B, escortés par des agents pour regagner à pied les stations les plus proches.

"C'est l'effet boule de neige, une fois que les gens sont sur les voies cela bloque tout le trafic", avait expliqué un porte-parole de la SNCF.

Sur le site de la RATP un message indiquait toujours à 23H45: "Présence de personnes sur le voies à Paris Nord sur la ligne B du RER. L'application de mesures de sécurité, nous impose l'arrêt immédiat de toutes les circulations dans les deux sens sur les axes".

La circulation des trains a également été interrompue sur les lignes D, H et K, précise le site.

"C'est n'importe quoi! Nous sommes arrêtés en pleine voie depuis plus de trois heures sans information et il y a des gens partout sur les voies. On nous demande de rejoindre la station la plus proche mais on en a pour des heures car le Stade de France est encore loin", a expliqué sous couvert de l'anonymat et par téléphone à l'AFP Christiane.

"Les gens ont dépassé le stade de l'énervement, on est épuisé", a-t-elle ajouté.

Plusieurs passagers relayaient également sur Twitter les difficultés: l'un d'eux évoquant "800 à 1.000 personnes sur les voies d'après un conducteur".

Le réseau ferré d'Ile-de-France accueille chaque jour quelque 7.500 trains transportant plus de 3 millions de passagers. Cela représente 40% des circulations ferroviaires françaises sur seulement 10% du réseau national. Il est souvent saturé et son trafic connaît des perturbations régulières.

 

piqué au ats sur nouvelobs.fr - 7/11/2012

06:51 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu