Avertir le modérateur

10/01/2011

Quelques précisions sur l’arrestation de Bruno

http://nantes.indymedia.org/article/22689

Nous publions quelques nouvelles informations concernant l'arrestation de Bruno à la suite du texte publié il y a deux semaines.

Nous publions quelques nouvelles informations concernant l'arrestation de Bruno à la suite du texte publié il y a deux semaines.

"Lundi 20 décembre 2010, Bruno a été arrêté à Paris.

Il est mis en examen dans l’"affaire des fumigènes" depuis janvier 2008 sous enquête antiterroriste, accusé de « transport et détention de produits incendiaires ou explosifs », en l’occurrence des fumigènes, alors qu’il allait à une manifestation devant le Centre de Rétention de Vincennes (voir Mauvaises Intentions).

Il avait été incarcéré pendant 4 mois et demi début 2008, puis avait choisi de se soustraire à son contrôle judiciaire depuis juillet 2008. Il était donc sous mandat d’arrêt.

Alors que l’instruction devait être close en cette fin 2010, il a été incarcéré ce mardi 21 décembre à la prison de Fresnes."

Bruno a été arrêté à Paris dans le métro suite à un contrôle d'identité, un de ces contrôles quotidiens de la police pour faire le tri entre ceux qui ont leurs papiers et ceux qui n'en ont pas.

Depuis les arrestations de janvier 2008, nous avons toujours tenté de parler de la répression au sein des luttes, et non de la penser comme un moment séparé. Et cela parce que la chaine répressive poursuit toujours le même objectif : arrêter par tous les moyens des actes d'insoumission, qu'ils soient individuels ou collectifs.

Pendant les trois dernières années, des actions de solidarités ont eu lieu dans différentes villes de France et d'ailleurs. Cette solidarité nous semble d'autant plus forte lorsqu'elle s'exprime non seulement avec des camarades de lutte, mais aussi et surtout avec les actes qui leur sont reprochés. N'oublions pas que face à la répression, l'expression de la solidarité n'appartient à personne et qu'elle peut être reliée de pleins de manières différentes à d'autres luttes pour tenter d'éviter les impasses des combats strictement antirépressifs.

Voici son numéro d'écrou à la prison de Fresnes si certains souhaitent lui écrire. Evidemment tous les courriers sont lus à la fois par le juge d'instruction et par les services pénitentiaires de Fresnes. Il faut donc faire attention au contenu des lettres.

BRUNO LAKMECHE

Numéro d'écrou 953738 – Division 3


Maison d'Arrêt de Fresnes


Allée des Thuyas


94261 Fresnes Cedex


Liberté pour tous !

La solidarité est une arme !

Des textes et analyses liés à cette affaire dans le dossier « Mauvaises Intentions » :
http://infokiosques.net/spip.php?article597

Liens:: http://infokiosques.net/spip.php?article597

 

08:56 | Lien permanent | Commentaires (0) |

UNE LEGAL-TEAM TOURANGELLE

http://paris.indymedia.org/spip.php?article5094

À l’occasion des prochaines manifestations du 14 et 15 Janvier contre la tenue du congrès du FN à Tours, une Legal-Team se constitue. Non affiliée aux organisations partisanes, syndicales et autres associations caritatives, cet organe de lutte et de coordination contre la répression a vocation à disparaître dés qu’il le pourra, au profit s’y nécessaire de la création d’une commission anti-répression. Ses objectifs sont dans un premier temps :
- De mettre à disposition et de diffuser un ensemble de connaissances utiles sur les « droits » juridiques de chacun.
- De recueillir les informations sur les personnes arrêtées. (noms, ville, circonstances hors infos préjudiciables)
- De coordonner les premiers efforts de soutien et de lutte anti-répression.
- D’aider à la mise en relation avec des avocats. Pour se faire un numéro sera diffusé et rendu public lors de la manifestation et sur internet le jour même...

Salutation Fraternelle à Tous ceux qui Luttent...

 

08:51 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/12/2010

COP 15 - La police danoise a été condamnée "pour privation illégale de liberté".

La police danoise condamnée pour arrestations abusives lors du Sommet de Copenhague

La police danoise a été condamnée jeudi 16 décembre pour avoir abusivement arrêté 250 manifestants en marge du sommet de Copenhague sur le climat en décembre 2009. Elle devra leur payer des indemnités "pour privation illégale de liberté durant le COP15 [conférence de l'ONU sur le changement climatique à Copenhague], a annoncé le tribunal de Copenhague.

Sur les 1 900 personnes détenues durant plusieurs manifestations qui se sont déroulées du 11 au 16 décembre 2009 en marge du sommet, ces 250 avaient porté plainte contre la police. Un groupe de 178 de ces plaignants, arrêtés au cours de la grande manifestation du 12 décembre à laquelle avaient pris part environ 100 000 personnes qui avaient tenté d'approcher du Bella Center où se tenait le sommet, ont reçu un dédommagement de 9 000 couronnes danoises – 1 200 euros – chacun.

ARRESTATIONS SANS MÉNAGEMENT

Ils faisaient partie des 905 personnes interpellées lorsqu'un groupe de manifestants, vêtus de noir, avaient commencé à jeter des pierres sur la police.
"La cour a estimé que (...) toutes les 905 personnes arrêtées étaient loin de faire partie de ce groupe" de fauteurs de trouble auquel aucune preuve ne liait les 178 plaignants.

Les arrestations s'étaient déroulées sans ménagement, la police obligeant les manifestant à notamment rester assis pendant des heures sur le sol gelé en attendant d'être transportés dans un centre de détention. "La cour a considéré que les conditions de privation de liberté étaient dégradantes et violaient pour ces raisons la Convention européenne des droits de l'homme", ajoute le communiqué pour justifier le montant élevé des dommages et intérêts.

Les 72 autres plaignants ont reçu chacun une compensation de 5 000 couronnes [environ 670.00€]. Un an après l'échec du sommet de Copenhague, 200 pays se sont mis d'accord samedi 11 décembre à Cancun (Mexique) sur une série de mécanismes favorisant lutter contre le changement climatique.

piqué au tas sur Lemonde.fr - 16/12/2010

14:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/12/2010

La Grèce brûle de tous ses feux contre l'austérité

 

New General Strike Paralyzes Greece As 100,000 Protesters Take To Athens Streets

Perhaps it is time for Eurostat to adjust its Greek economic numbers. According to a back of the envelope analysis, roughly 5% of GDP in 2010 was lost to a string of increasingly more potent general strikes, and another 10% due to downstream effects. A new one is in process currently, which will be particularly crippling as workers in the transportation industry have called for a near week-long shut down of the capital. For those travelling to the city (not sure how as all flights into the city have been cancelled), here is revised operational schedule of various means of transportation...

15:56 | Lien permanent | Commentaires (0) |

14/12/2010

L'appel au peuple des Amis de [la Commune de] Tarnac

Installation d'une scierie et d'un atelier bois, ouverture d'un lieu de rencontres, projet de maison de soins : les Amis de Tarnac regorgent de projets. Ils lancent un appel aux dons.

Au téléphone de l’épicerie générale de Tarnac, c’est Julien Coupat, lui-même, qui confirme le projet. Même s’il préfère ne pas s’étendre sur son contenu : « Voyez plutôt avec Benjamin ». Benjamin Rosoux, c’est le gérant du magasin général de la commune.

Après avoir défrayé la chronique, depuis deux ans, comme membres présumés d’une « structure en lien avec la mouvance anarcho-autonome », les jeunes du plateau travaillent désormais à l’aménagement du territoire sur lequel ils sont installés. Sans pour autant renoncer à leur projet de société.

Le plateau pas un refuge

C’est en tous les cas le sens d’un courriel qu’ils viennent de faire parvenir à leurs soutiens au nom d’un fond de dotation, baptisé « Les Amis de la commune de Tarnac ».

Dans ce texte, ils annoncent tout à la fois leurs projets et leurs besoins. Tout en assumant leurs idées : « Notre idée n’a jamais été de nous y réfugier (sur le plateau, NDLR), mais au contraire de nous y regrouper pour y élaborer d’autres rapports sociaux ».

Coté projets justement, renforcés par les deux ans qu’ils viennent de passer, ils confirment leur intention d’une installation durable entre Corrèze, Creuse et Haute-Vienne : « Ce plateau qu’il s’agissait de nettoyer de toute dissidence, finit par l’attirer comme magnétiquement. Quant à nous, tout cela n’a fait que tremper un peu plus notre détermination et nous attacher un peu plus fermement à réaliser nos perspectives initiales ».

" 90.000 euros d'ici janvier "

Après avoir pu maintenir l’épicerie générale de la commune, ils veulent se lancer dans « l’installation d’une scierie et d’un atelier bois afin de construire des habitats à bas coût pour qui viendrait repeupler le plateau ». À compter du printemps prochain, ils souhaitent également transformer le bâtiment principal de la ferme du Goutailloux en un « grand lieu ouvert à l’organisation de toutes sortes de rencontres ». Et, dans le courant 2012, ils espèrent faire l’acquisition d’un bâtiment dans le centre du bourg pour le transformer en « maison de soins accessible à tous ».

Mais, s’ils estiment avoir l’énergie et la volonté nécessaires à la réalisation de ces projets, les  Amis de la commune de Tarnac ont besoin d’argent. Le courrier envoyé doit permettre de récolter 90.000 euros « d’ici la fin du mois de janvier ».

Un appel aux dons (déductibles d’impôts) qu’ils justifient : « C’est un des paradoxes de l’époque qu’il faille de l’argent pour se doter des moyens de s’affranchir de l’argent. Or, quelque chose nous dit que ce n’est pas l’État qui, dans les circonstances présentes, va nous soutenir… ».

Pour étayer cette démarche, la structure créée a pris la forme d’un fonds de dotation qui a vocation à recueillir et redistribuer des fonds à des initiatives vivifiantes. Pour, concluent-ils, « rendre au mot partage un sens non dérisoire ».

Les Amis de la commune de Tarnac peuvent être contactés au magasin général de la commune, 12 rue du Tilleul, 19170 Tarnac.

Olivier BONNICHON

olivier.bonnichon@centrefrance.com

piqué au tas sur lamontagne.fr - 14/12/2010

18:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/12/2010

[La Fabrique Infos] - Les Amis de la Commune de Tarnac

Bonjour!


Nous ne vous écrivons pas, aujourd'hui, pour vous entretenir des obscurs dédales de procédure dans lesquels la justice s'attache à enfermer certains d'entre nous, et dont nous essayons encore de les sortir. Nous vous écrivons dans une perspective nettement plus joyeuse : ce que nous avons commencé à construire, depuis plusieurs années, sur le plateau de Millevaches.

Si nous nous sommes installés à Tarnac, c'est bien sûr pour la vieille tradition de résistance à l'autorité centrale, d'entraide populaire, de communisme rural qui y survivait. Notre idée n'a jamais été de nous y réfugier, mais au contraire de nous y regrouper pour y élaborer d'autres rapports sociaux, y rendre vivables d'autres rapports au monde que ceux qui dominent, et précisément dévastent le monde.

Nous imaginions des communes qui se répartissent les cultures élémentaires et se partagent lors de fêtes mémorables les récoltes selon leurs besoins, des garages collectifs, des camions sillonnant le plateau pour apporter à ceux qui ne peuvent se déplacer le ravitaillement nécessaire, des discussions de bar plus pointues qu'un séminaire à la fac, une laiterie commune qui fournirait à tous le lait à prix coûtant, bref : tout un territoire qui s'affranchit peu à peu du recours à l'argent, à la police, à l'Etat.

L'offensive policière qui nous a frappés visait, entre autres choses, à détruire l'expérience qui commence à prendre racine ici, à trancher les liens qui nous unissent et nous unissent aux autres habitants du plateau : isoler pour mieux anéantir. Non seulement l'opération n'a pas rencontré le succès escompté, mais elle a eu l'effet exactement inverse. La solidarité qui s'est exprimée ici a dépassé tout espoir raisonnable. Grâce au soutien de tant d'inconnus aux quatre coins de la France et du monde, grâce à votre soutien donc, nous avons pu traverser l'épreuve qui devait nous pulvériser. Ce plateau qu'il s'agissait de nettoyer de toute dissidence finit par l'attirer comme magnétiquement. Quant à nous, tout cela n'a fait que tremper un peu plus notre détermination, et nous attacher un peu plus fermement à réaliser nos perspectives initiales. Le bar-épicerie est toujours là. La ferme du Goutailloux voit paisiblement croître son troupeau et ses cultures communes. Une assemblée populaire a même vu le jour sur le plateau afin d'intervenir et d'appuyer le dernier mouvement contre la réforme des retraites; et elle est intervenue.

(la suite à lire en pièce jointe)


--
Des Amis de la Commune de Tarnac
act@boum.org

courriel du 09/12/2010

 

Lien vers doc pdf : ACT.pdf

 

15:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

06/12/2010

6 décembre 1986 Malik Oussekine - 6 décembre 2008 Alexandros Grigoropoulos

 

2006_12_07_malikoussekine_003.jpg

Phototèque du mouvement social

 

http://mke.indymedia.org/images/2008/12/210554.jpg

mke.indymedia.org

07:24 | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/12/2010

31 janvier 2009 - Jusqu’où va votre philosophie de l’engagement ?

solidarite-avec-les-revoltes-incarcere.jpg

17:06 | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/10/2010

Bulletin Rebetiko n2 : s'organiser pour continuer

Le retour à la normale tant annoncé a raté son rendez-vous avec les vacances. Chaque jour les blocages continuent et ce mercredi
un quart des stations n’étaient toujours pas approvisionnées. Dans le même temps, l’auto-organisation s’enracine : rapidité de
décision et d’action, mobilité, prise d’initiative, mais aussi assemblées populaires, caisses de grève et de solidarité.
...

 

PDF Document bulletin rebetiko n2 0,85 Mb

19:58 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/10/2010

17 octobre 1961

http://www.pressafrique.com/images/papon%2017%20octobre%201961.JPG

09:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu