Avertir le modérateur

21/12/2012

Nos prisonniers

Cyril s'est fait condamner en comparution immédiate fin novembre après s'être fait arrêter sur la zad par des gendarmes infiltrés sur une barricade ('y a déjà eu des articles publiés là-dessus).

Il nous répond et nous envoie une chanson qu'il nous demande de publier.

pour lui écrire ;

centre pénitentiaire
quartier maison d'arrêt
Cyril n°d'écrou 57360
rue de la Mainguais
44300 nantes
Mes chers camarades,

Un très grand merci pour votre soutien et celui des autres camarades zadistes. Pas une journée ne se passe sans que je pense à vous tous. Merci pour ces infos non muselées que tu m'apportes, cela renforce encore plus mes convictions déjà fortes et ne me désespère pas pour notre cause qui est juste, elle. Nous ne sommes peut-etre qu'une épine dans le pied de ce gouvernement mais elle est assez profonde pour qu'il puisse la retirer. Remplie d'un venin qui se mourit d'amour et de solidarité, elle envenime ceux qui sont pour la destruction, la repression violente et les constructions capitalistes inutiles pour une population pacifiste mais resistante qui ne demande que de vivre en paix et en harmonie avec la mère nature. Ils ne sont pas à leur premier coup d'essai. Mais la resistance est toujours là. Nous faisons partie de la nouvelle et de l'ancienne génération qui lutte depuis tant d'années contre ces multiples projets inutiles. Ils depassent les bornes. Ces souffrances qu'ils infligent à nous et à la mère nature sont malheureusement irreversibles et nous ne les oublieront jamais. Qui sont-ils pour penser que la valeur de l'argent est plus importante que celle de l'être humain et de son environnement. Pour moi c'est un devoir envers les miens de crier mon opposition à tout celà. La destruction massive de notre mère la terre doit cesser car les conséquences en sont désastreuses. Que laisserons-nous à nos enfants? Une chose est sûre, nous ne sommes pas des lâches. Nous nous battons pour des valeurs sûres, justes et ils en seront fiers. L'Etat ne peut en dire autant, car il en est pas à sa première erreur. Mes grands parents et mon père ont subis les memes erreurs à un'échelle differente et leur etait reproché à l'epoque le simple fait d'etre juifs et de vouloir protéger cette terre qui est la nôtre.
Refusant de partir de leur terre pendant la guerre, ils en ont payé le prix fort. Fusillés par les collabos de l'époque devant mon père qui n'avait que 5 ans. Certaines choses ont changés mais le gouvernement lâche et hypocrite reste ferme devant les cris et les pleurs de ses enfants qu'il dit capricieux. Je pense que le caprice vient d'eux et que la Raison vient de notre passion et de notre amour pour ces nombreuses causes justes et défendables. Ils ne l'entendent pas de même et nous poussent dans l'illegalité et la rébellion. Ma peine est celle d'un être humain qui ne se soumet pas. Comme la vôtre. Faut-il pourtant subir? Ma réponse est Non. Nous ne lâcherons rien. Car peu importe le temps , ce qui compte ce sont les messages et le résultat ainsi que les erreurs flagrantes que le peuple voit. Ne changez rien, reste comme vous êtes, libres!
Mes bottes me manquent, vous me manquez camarades et ami-e-s et je continue la lutte d'une autre manière. Grace à vous j'ai assez de contacts à l'exterieur pour me faire entendre. Cela fait plus de dix ans que je me bas pour differents causes. Je suis originaire de cette région et je le resterais malgré mon interdiction de séjourner dans le 44 pendant 2 ans. Sauf Avessac où j'ai acheté un petit corps de ferme que je rénove pour tous ceux qui aiment la nature et la liberté. Je suis tailleur de pierre et cela me plait. Ma lutte se fait aussi dans la musique depuis 12 années et passera ces messages grace à l'aide exterieure, étant à l'heure actuelle prisonnier. Je suis sur le projet d'un nouveau CD destiné à notre cause. Car il me semble nécessaire de faire passer ces messages.
Je vous fais donc part du premier jet de la première chanson que je vous offre en espèrant votre participation future d'une verité qu'on nous demande de cacher.
J'aimerais si possible que cette lettre ainsi que cette chanson soient mises sur Indymedia. Merci.
Je compte sur vous et vous remercie tous pour le soutient que vous m'apportez et surtout pour cette cause juste. La terre de nos parents est la future terre de nos enfants, ne l'oublions pas.
V.D.R et S

Je vous embrasse,

Cyril
n°ecrou 57360
prison de Nantes

 La chanson à lire chez Quadru

 

 

08:15 | Lien permanent | Commentaires (0) |

20/12/2012

Square Appert le Samedi 22 décembre, de midi à plus tard...

mainbasse.jpg

10:31 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/12/2012

Festi-ZAD - 4 & 5 janvier 2013

festi-zad.jpg.jpg

16:31 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/12/2012

15 Décembre 2012 à 16h Manif Anti-Rep - Nantes

nantes,nddl,zad

09:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

11/12/2012

Le nouvel an devant les prisons !

Partout, depuis les centres de rétention jusqu’aux institutions pénales !

 

Les manifs bruyantes devant les prisons pendant le réveillon sont une tradition courante dans plusieurs endroits du monde pour se souvenir de ceux qui sont détenus par l’État ; une façon d’exprimer sa solidarité avec les personnes emprisonnées.

 

la suite sur Non Fides

13:19 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Bibliothèque-La Rue

Pendant quatorze ans, les membres du groupe La Rue ont assuré la gestion de la bibliothèque La Rue, y consacrant beaucoup de temps et d’énergie. Grâce à eux, ce lieu historique est resté ouvert et vivant malgré une baisse de la fréquentation. Ne se sentant pas la force de continuer l’aventure, ils ont lancés de nombreux appels afin de trouver des personnes susceptibles d’assurer à leur suite les permanences de La Rue.


 Nous avons décidés d’y répondre et sommes heureux d’annoncer qu’à partir de janvier 2013 la bibliothèque sera ouverte tous les samedis de 15h à 18h.

la suite ici

11:35 | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/12/2012

La ZaD est partout

NDDL,ZAD,nantes,aéroport,la ZaD est partout,

à Toulouse

 

A Strasbourg : Action en solidarité avec les inculpé-e-s de la ZAD

 

15:56 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Notre Dame des Landes : l’Etat a manipulé les chiffres.

 

NDDL,ZAD,aéroport,manipulation,préfet,, Bernard Hagelsteen,Vinci

à lire sur Reporterre

14:18 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/12/2012

Appel à témoins et à solidarité concernant les arrestations du lundi 26 novembre sur la ZAD

Le lundi 26 novembre 2012, 5 personnes ont été interpellées par des gendarmes en civil, infiltrés derrière la barricade du sabot. Selon des témoins, il n’y a pas eu de sommations. Pourtant, elles ont été accusées de ne pas avoir obéi aux ordres de dispersion. Selon les personnes arrêtées, les gendarmes ne portaient pas de brassard au moment de l’interpellation et ne l’ont mis qu’après. Elles ont également été rouées de coup (visages tuméfiés, bleus sur le corps). Ayant tenté de se défendre contre un agresseur non-identifié en l’absence de brassards visibles, elles sont accusées de violence envers les gendarmes. En l’absence de preuves formelles (photos,vidéos,témoignages), le juge a validé la version policière au détriment de celle des accusées. Une personne a été emprisonnée et deux procès restent à venir.

Nous appelons toutes les personnes possédant des images (photos ou vidéos) de la foule avant ou pendant la scène (selon des témoins, les flics déguisés en Black Block auraient incité les gens à commettre des délits), ainsi que les témoins à nous contacter au plus vite sur zad@riseup.net (merci de mettre en objet qu’il s’agit d’un témoignage concernant les interpellations du 26). Ces informations pourraient permettre de disculper les personnes accusées.

via http://zad.nadir.org

infiltré,police,ZAD,NDDL,demande témoignage

photo piqué au tas sur 20minutes.fr

07:47 | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/11/2012

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

Bon, c’en est assez. Moi ça me fait peine. Beaucoup trop de contre-vérités sont énoncées quotidiennement sur l’affaire de l’Aéroport Grand-Ouest, outrageusement raccourci en NDDL par les supporters de la bande de squatteurs basanés polygames crypto-anarchistes néo-staliniens qui ne se lavent même pas tous les jours. Il est peut-être temps de prendre UN PEU de hauteur, de dépassionner le débat, et de ramener UN PEU de sérieux sur ce sujet de haute voltige.

;

Un peu d’histoire(s)

Le site de Notre-Dame-Des-Landes fut choisi en 1967 (selon les normes européennes environnementales et de préservation de la biodiversité qui devaient à l’époque déjà probablement être les mêmes qu’aujourd’hui) par le Service technique des bases aériennes, puis validé en 1970 par le Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT) pour remplacer “Nantes Atlantique” existant déjà à l’époque, notamment pour y développer le fret, et aussi un peu pour pouvoir accueillir fièrement le tout nouveau Concorde. Mais si, vous savez, cet avion qui a eu un petit souci le 25 juillet 2000, tuant 113 personnes, et qui ressemblait à un burn-out de cigogne sous extasy avec une paire de Ray-Ban.

S’il semble aujourd’hui – mais je m’avance peut-être un peu  – que le projet n’accueillera finalement pas le Concorde, dès mai 1967, les autochtones les plus civilisés pouvaient déchiffrer dans la presse locale avec leurs quelques rudiments de langue française que “La métropole Nantes – Saint Nazaire pourrait devenir le Rotterdam aérien de l’Europe par la création d’un aéroport international de fret au nord de la Loire”. Les hommes politiques et leurs experts avaient parlé. Et tout le monde sait ça, ils tiennent toujours leurs promesses.

la suite ici chez pierrederuelle.com

16:03 | Lien permanent | Commentaires (1) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu