Avertir le modérateur

25/11/2012

Conférence CIVITAS le 28 novembre 2012 à Strasbourg...le catho a les foies...

civitas,strasbourg,alain escada,manifestation

Un avertissement contre la manif "gauchiste et probablement LBGT" [c'est LGBT] émis par un certain "Dante" suite à l'appel à vigilance... l'enfer est pavé des bonnes intentions ?

15:51 | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/11/2012

Zone à défendre - site miroir

Si Jamais le site nous lâche comme l’autre jour, allez voir là-bas : http://lazad.noblogs.org/

Photos de hier et aujourd’hui ICI

Pique nique à la Chataigneraie : Les traveaux continuent à la Chataigneraie ! On vous invite tou-te-s à un pique-nique dimanche à 13h. Amenez vos outils pour continuer la reconstruction ensemble !

Point d’info permanent sur le campement établi le long de la d81 entre le lieu dit les domaines (la vache-rit) et la Rolandière.

Si vous nous rejoignez sur la zone, soyez le plus autonomes possible pour le couchage et la bouffe. Aussi venez avec une carte, des bottes voire une boussole. Il ya des barrages pour des voitures, les sacs sont fouillés et les masques à gaz quelquefois confisqués. MAIS ce possible d’y avancer à pied !!

Les trucs utiles à prendre en partant d’ici :
- Legal team : 06 75 30 95 45 : à contacter si vous êtes témoins d’arrestation, si vous êtes arrêté-e-s après votre libération
- Medix Team : 06 43 28 15 97

POINT INFO CE SOIR 20 H A LA VACHE RIT !

” HÉ VALLS, KYSTE MY ASS ! “

18:18 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Une étude indépendante remet en cause le projet NDDL

L’étude indépendante demandée par le collectif des élus contre l’aéroport (CeDpa) montre une nouvelle fois l’étendue de ce grand projet inutile. Quels sont les points intéressants qui soulignent les fautes dans la Déclaration d’Utilité Publique de 2008 ?

À la demande du collectif d’élus opposés au projet de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, un cabinet d’études européen indépendant nommé CE-Delft a analysé la solidité économique de l’étude menée lors de la Déclaration d’Utilité Publique ; puis comparé les deux projets,  le réaménagement de l’aéroport Nantes Atlantique et la construction du nouvel aéroport.

Des procédures administratives incohérentes

Une Déclaration d’Utilité Publique (DUP) a été décrétée en février 2008 suite à une enquête publique qui présente de nombreuses zones floues. Lors de l’enquête publique, 80 % des contributions faites aux sept enquêteurs étaient opposées au projet. Cependant, l’enquête s’est quand même avérée positive pour déclarer une DUP. Sur les sept enquêteurs qui ont fait le travail, deux ont abandonné leur position avant la fin de la commission d’enquête. L’enquête amenant à la DUP n’a donc été signée que par cinq enquêteurs. En 2010, les enquêtes parcellaires ont continué et en 2011 la concession de ce futur aéroport a été donné à Vinci. En juin 2012, les enquêtes sur la gestion des eaux et les zones humides seront lancées et avant 2014 les études environnementales, foncières et archéologiques.
Lors de la DUP, l’ACIPA a déposé cinq recours au Conseil d’Etat pour annuler la procédure. Ils ont été rejetés sans motivation. Afin de poursuivre les recours juridiques, la Cour européenne des droits de l’Homme a été saisie par l’ACIPA en 2010. La Cour européenne a pour traiter la demande et faire en sorte que l’État français motive ses rejets. Parallèlement, trois recours sont en cours depuis la publication du cahier des charges au Tribunal Administratif de Nantes. Tous les recours ne sont pas suspensifs.
Par ailleurs, le projet était condamné par le Grenelle de l’environnement en 2007 qui dans ses lois ne prévoyait  pas d’augmentation de capacité aéroportuaire. Le projet Notre Dame Des Landes est multiplié par trois. Jean Marc Ayrault et François Fillon ont fait pression disant que cet aéroport serait le premier aéroport HQE et qu’il n’était ici que question de transfert, donc le projet de NDDL ne rentre pas dans le cadre des lois du Grenelle.

Entre pressions et soutiens politiques, les choses bougent

Le projet est aujourd’hui compris partout en France mais également en Europe. En 2009, le CeDpa a été créé. il regroupe 1000 élus opposés au projet, 500 élus des Pays de Loire et 500 élus de la France entière. En 2011, ils se sont constitués en association pour financer l’étude indépendante publiée depuis le mois d’octobre dernier. Il entend bien faire pression pour faire bouger les politiques. L’ACIPA quant à elle regroupe 42 associations, partis et syndicats qui se réunissent tous les mois. Des comités de soutiens se développent partout en France et un collectif de pilotes de Nantes Atlantique a rejoint le mouvement. Tous travaillent avec des géographes à dénoncer le projet et mettre en avant une « métropolisation » à outrance. De plus en plus d’actions sont organisées, des installations de jeunes en maraîchage entendent bien rester sur la commune et une opération « citoyens vigilants » est mise en place depuis trois ans. Il s’agit de deux personnes par jour qui stationnent devant les bâtiments importants de Nantes : la préfecture, le siège du Parti Socialiste, de l’UMP, le CG…

L’argument de la saturation de Nantes Atlantique ne tient pas

Michel Tarin explique qu’« au niveau des passagers il y a bien une augmentation du trafic. Depuis 2004, notamment l’arrivée des compagnies low-cost, on est à 3,3 millions de passagers par an ». Néanmoins ce qui sature un aéroport ce n’est pas le nombre de passagers mais le nombre de mouvements c’est dire de décollages et d’atterrissages. Nantes Atlantique stagne à ce sujet depuis dix ans. « Ce sont les avions qui aujourd’hui sont plus remplis qu’avant puisqu’en 10 ans on est passé de 40 à 80 passagers par avion » ajoute-t-il. La particularité de Nantes Atlantique a été qu’il y a eu une augmentation très importante des vols charters vacances, c’est une des principales plateformes qui accueillent le plus d’évolution dans ce sens-là.
À ce propos, l’étude du cabinet CE-Delft propose un comparatif des aéroports. En surface, l’aéroport de Nantes avec ses 320 ha est dans la moyenne internationale, sa piste de 2 900 m de long est la même que celle de l’aéroport de San Diego aux États unis. Sur ces pistes qui font la même taille, on traite à San Diego 223 000 mouvements annuels alors qu’à Nantes on traite à ce jour  42 000 mouvements. San Diego traite 17 millions de passagers par an quand Nantes Atlantique peine à traiter 3,3 millions de passagers. Michel Tarin explique « La longueur de piste par ailleurs ne veut pas dire grand-chose. À Gatwick, le deuxième aéroport de Londres, la piste fait 3 200 m, et bien un A380 ne peut pas décoller sur une piste a pleine charge. On y traite pourtant 280 000 mouvements avec 35 millions de passagers par an sur 270 ha ». Nantes Atlantique peut accueillir encore jusqu’à 200 000 mouvements, même si ce n’est pas souhaitable, sans problème technique majeur. Il ajoute que le projet de Vinci à Notre-Dame-des-Landes, aujourd’hui modifié par rapport au projet initial, compte deux pistes de 2 900 m qui ne pourront pas accueillir d’A380. Souhaitons nous refaire un aéroport à l’identique qui ne sera de toute façon jamais un grand hub intercontinental ? NDDL nécessite 940 ha pour la plateforme aéroportuaire, mais la DUP compte 1 650 ha. Ce sont plus de 2 000 ha de terres agricoles qui sont menacés !

la suite ici

10:02 | Lien permanent | Commentaires (0) |

20/11/2012

NOTRE-DAME-DES-LANDES : LES VANDALES, C’EST PAS NOUS - article 11

avec des photos même pas floues !!!

zad,NDDL

à lire sur A.11

12:25 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/11/2012

Civitas dévoile ses fachos et frappent les manifestantes de FEMEN...

Les Civitas s'en prennent aux manifestantes de Femen

Extrait piqué chez Civitas :

Leur contre-manifestation n’était pas déclarée. Elles se sont approchées de notre colonne en hurlant, en présence des forces de sécurité. Il faut noter que toutes ces contre-manifestantes agressives, Caroline Fourest comprise, ont été arrêtées par celles-ci. En revanche, la police n’a interpellé aucun des manifestants qui ont pu continuer dans le calme leur marche jusqu’à l’Assemblée Nationale. Qu’il nous soit permis de remercier les autorités pour leur professionnalisme afin d’assurer la sûreté de tous.

Alain Escada

 

GUD,Femen,civitas

Le facho exulte dans la violence contre les femmes, sous l'oeil bienveillant des autorités et des services de sécurité...

20:05 | Lien permanent | Commentaires (4) |

16/11/2012

Grève des mineurs 1948 - MOCH le menteur

La police lance des bombes lacrymogènes importées d'Allemangne...

Les mineurs aux mains nues ripostent avec ce qu'il peuvent...

11:49 | Lien permanent | Commentaires (0) |

31/10/2012

Quelques élements de language totalitaire autour d'une expulsion de squat...

Chasser les artistes de la cité ?

Les propos du maire PS de Schiltigheim Raphaël Nisand au sujet de son refus de voir s’installer l’imprimerie Papier Gâchette au centre de tri (DNA du vendredi 26 octobre) ont suscité moult réactions sur les réseaux sociaux.

Nathalie Guibilei, la porte-parole du groupe local EELV Cus Nord, s’exprime par le biais d’un communiqué de presse intitulé « Faut-il chasser les artistes de la cité ? ». Le texte explique que les membres d’EELV Cus Nord « sont très étonnés de ce revirement et des propos qui le justifient ». Le communiqué cite des propos que le maire de Schiltigheim a tenus au printemps et que l’on peut entendre dans une vidéo diffusée sur Internet. « Il y a quelques mois en effet, Raphaël Nisand se montrait ravi d’accueillir ces artistes et déclarait lors de l’inauguration des futurs locaux le 15 avril : “Ça fait très plaisir de voir ce lieu réinvesti… et consacré à l’échange culturel. “

Il ajoutait même en montrant les clés : “Faites en bon usage “et “on vous fait confiance “». Une inauguration qui n’avait rien d’officiel, puisqu’elle était organisée par les artistes sous forme de parodie des cérémonies traditionnelles.

Le communiqué d’EELV Cus Nord constate que Raphaël Nisand n’est « plus à l’heure de la confiance mais de la défiance » et estime que « l’argumentaire de son refus a des accents sécuritaires quelque peu disproportionnés ».

Le communiqué s’oppose à l’idée que l’association puisse « poser problème » comme l’a affirmé le maire de Schiltigheim. « Le contrat d’occupation proposé par la Cus ne concerne que l’association qui, faute de locaux disponibles, n’a eu d’autre solution jusqu’à présent que l’hébergement dans un squat, ce qui est le sort de beaucoup d’artistes. Insinuer que leur venue générerait des troubles dont il faut protéger la population est un amalgame inconvenant. En réfutant la proposition de la Cus, Raphaël Nisand ne fait que précariser davantage cette association et prive ses concitoyens d’une proximité avec l’art qui n’aurait pu être qu’enrichissante ». « Ce qui est certain en tout cas, c’est que le centre de tri continue de bien porter son nom » conclut le message d’EELV Cus Nord.

 

Politique du bac à sable

Le sort des squatters de la route des Romains et de l’imprimerie Papier-Gâchette donnait matière à un débat de fond : quelle place pour les cultures alternatives dans notre ville ? Las ! L’échange d’idées sera pour une autre fois. En revanche, on a quand même touché le fond, le PS et les Verts ayant décidé d’en découdre, façon bac à sable, sur les réseaux sociaux. Raphaël Nisand (PS), maire de Schiltigheim, lançant à Paul Meyer (PS), qui voulait lui dire ses quatre vérités après son refus d’accueillir les squatters : « Que de la gueule M. le froussard… » Une vacherie saluée en retour : « Ce n’est pas parce qu’on est élu d’une ville brassicole que l’on doit tenir des propos de comptoir. » Alain Jund s’en est mêlé, accusant Nisand de choisir la « préférence communale ». Quand les petites phrases squattent le débat…

 

Imprimerie dedans, imprimeurs dehors

Les responsables de l’imprimerie associative Papier Gâchette, née dans le squat du 2 route des Romains, ont reçu lundi un courrier signé par le maire de Strasbourg. Roland Ries y confirme l’attribution d’un local au 8 rue du Rempart, ce qui rassure un peu les artistes. En effet, après l’épisode piteux du centre de tri de Schiltigheim (DNA du 26/11), la ville de Strasbourg avait proposé à l’association le local de la rue du Rempart, mais sans garantie écrite. Papier Gâchette est désormais assuré de pouvoir récupérer au 2 route des Romains son matériel. Mais la date de son installation rue du Rempart demeure en suspens, le local nécessitant quelques adaptations.

 

piqué au tas sur dna.fr - 31/10/2012

13:53 | Lien permanent | Commentaires (0) |

expulsion du 2 route des romains à Strasbourg


expulsion du 2 route des romains à Strasbourg par lesfilmsderosebonbon

07:59 | Lien permanent | Commentaires (0) |

26/10/2012

Ça coûtera cher de nous foutre en l'air

lutte

Il existe peu de témoignages audios ou écrits qui évoquent les luttes des sidérurgistes de Vireux et des antinucléaires de Chooz dans les Ardennes entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1980. Ce documentaire radiophonique, en 3 episodes, constitue une introduction indispensable pour tout individu cherchant à se renseigner sur ce pan largement méconnue de l’histoire de l’autonomie politique en France.

Lutte antinucléaire et fermeture de l’usine a Vireux – 26min
Manifestations – Affrontements et rencontres -32 min
Actions des sidérurgistes et signature du plan social – 29min

Le tout est disponible sous forme de pack (pour ceux disposant d’une bonne connexion) : Ça coûtera cher de nous foutre en l’air

lutte,sidérurgiste

piqué au tas chez archivesautonomies.wordpress.com

11:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/10/2012

ALERTE EXPULSION

Nous habitons le 2, route des Romains depuis presque 6 ans. L'huissier est passé ce mercredi 24 octobre pour nous mettre en demeure de quitter les lieux pour... le lendemain. On nous demande de mettre six années de vie en carton en une nuit. Il leur faut se dépêcher pour ne pas atteindre la date du 1er novembre, début de la trêve hivernale. Si nous sommes expulsés avant la date limite, nous aurons certainement moins froid cet hiver. Quant à l'atelier Papier Gâchette, après les nombreux rebondissements survenus depuis ce printemps dans le processus de relogement, l'expulsion du site laisse douter de la concrétisation rigoureuse des engagements de la Mairie. Depuis une semaine, l'association était censée avoir les clés d'un atelier qui a été spécialement aménagé (pour la modique somme de 120000 euros). Mais après moult imbroglios internes à la Cus, celle-ci n'est plus en mesure de laisser ce lieu à Papier Gâchette et lui demande de déménager au plus vite dans un autre site, présentement en état de friche. Le déménagement promis sans histoire paraît aujourd'hui douteux même si la C.U.S. se veut rassurante: elle promet malgré les menaces d'expulsion que Papier Gâchette aura toujours accès à son atelier de la route des romains via des rendez-vous avec l'huissier. Combien de temps l'association sera-t-elle entre un local dont elle n'aura plus les clefs, et un autre en travaux ? Papier Gâchette n'a pas à faire les frais de leur mauvaise gestion. Alors que faire ? Nous avons une semaine devant nous, durant laquelle tout est à craindre. Nous comptons bien faire un maximum de bruit autour de cette histoire, parles-en à ta grand'mère, à ton voisin, si tu veux appeler les élus pour les mettre en face de leur responsabilité, fais donc ! Il faut que l'expulsion ne passe pas inaperçue, et pour ça, s'il y a un max de monde pour observer leur manège, c'est mieux. Alors si tu te sens l'âme d'un agitateur, et que tu es prêt à rameuter tes amis, envoie-nous un mail à zik@no-log.org avec « je suis prêt à avertir tant de personne tôt le matin, voici mon contact ».

16:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu