Avertir le modérateur

31/05/2012

War starts here ! Camp du 12 au 17 Septembre 2012 au « GÜZ1 Altmark »

war starts here camp 2012

Discussions et actions contre le centre d'entraînement au combat de la Bundeswehr et de l'OTAN.

... nous vous appelons à venir participer au camp antimilitariste au GÜZ-Altmark du 12 au 17 septembre 2012 et à combattre avec nous pour un monde meilleur !


11:22 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/05/2012

Nato, Chicago, Occupychicago, Nonato, Natosummit, Occupynato

00:09 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/05/2012

La voiture du chef de la "Task Force" pour la Grèce a été incendiée

Le chef de la "Task Force" européenne  chargée d'aider la Grèce, l'Allemand Horst Reichenbach, a été la cible d'actes de vandalisme. Ils ont été revendiqués par un groupe grec, visant son domicile et son  véhicule à Potsdam, près de Berlin, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.  

"Le véhicule de la famille a été incendié", a expliqué à l'AFP Helmut Lange, procureur du parquet de Potsdam.
Photo AP

"Le véhicule de la famille a été incendié" et il y a eu des jets de peinture  sur la maison de M. Reichenbach, a expliqué à l'AFP Helmut Lange procureur du  parquet de Potsdam, joint au téléphone.

Il a ajouté que ces actes avaient été  revendiqués par un groupe grec, sans plus de précision.   "Nous condamnons cette attaque isolée sur un membre de la Commission", a  déclaré le porte-parole de la Commission européenne, Antony Gravili. Il s'est refusé à "commenter les motivations" éventuelles des auteurs.

"La  police allemande a ouvert une enquête et elle est en contact avec notre propre  service de sécurité", a-t-il ajouté.   Ces actes, survenus dans la nuit de dimanche à lundi, ont été revendiqués  mardi auprès d'un journal berlinois par un groupe appelé "Les amies de  Loukanikos", selon l'édition internet du journal Die Welt qui évoque une  organisation d'extrême gauche.

"Les amies de  Loukanikos", du nom d'un chien devenu emblématique

Loukanikos est le nom d'un chien présent dans la plupart des  manifestations contre l'austérité à Athènes et repéré par les photographes de  presse, qui est devenu un emblème planétaire de la contestation sociale grâce au  magazine américain Time qui en a fait une de ses personnalités de l'année.

 Dans un communiqué en cours d'authentification, ce groupe accuse l'Union  européenne d'avoir provoqué une "dégradation extrême" du niveau de vie des  Grecs,  selon Die Welt.  Le parquet de Potsdam a annoncé avoir ouvert une enquête.

"Nous en sommes au  début de l'instruction, toutes les pistes sont envisageables", a précisé M.  Lange.     

La "Task Force" européenne compte une quarantaine de hauts fonctionnaires  chargés de coordonner l'assistance technique des pays membres pour aider la  Grèce à mettre en oeuvre les réformes destinées à sortir le pays de la crise.

piqué au tas sur wort.lu - 16/05/2012

07:07 | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/05/2012

Georges Cipriani: une liberté très surveillée

Déterminé économiquement et politiquement par un passé vieux de plus de 25 ans, il est aujourd’hui nécessaire que le système politico-judiciaire cesse de s’acharner contre Georges Cipriani. Après 24 ans d’incarcération, l’ancien militant d’Action directe est aujourd’hui sous libération conditionnelle. Cependant, ses conditions d’existence ne se résument qu’à vendre sa force de travail pour survivre et continuer à indemniser les parties civiles.

Une libération conditionnelle n’est pas une libération, elle est un mode de vie où les conditions relatives à la libération ne permettent qu’une liberté en peau de chagrin. En effet, soumis aux décisions du juge anti-terroriste, sa liberté de mouvement n’est, par exemple, qu’une vaste mascarade. Enchainé aux murs de Strasbourg, Georges doit, pour sortir du département au-delà de deux semaines, « prévenir » le juge. Cependant, sa présence est indésirable dans bon nombre de départements, où il est interdit de séjour. En effet, il lui est interdit de se rendre aussi bien au sein des grosses agglomérations françaises (Marseille, Lyon, Bordeaux, Ile de France…) que dans l’intégralité des départements jouxtant les pays frontaliers et la méditerranée. Inutile de préciser également qu’il ne peut, sous aucun prétexte, quitter le territoire.

 

la suite sur CNT67

07:14 | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/05/2012

Que de gendarmes pour une simple haie d’arbres !

Compte-rendu d’une matinée dans les champs

Ce samedi matin, 5 mai 2012, une vingtaine de personnes sont allées joyeusement planter une centaine d’arbres et d’arbustes à Bréal-sous-Vitré, en Ille-et-Vilaine.

Bien que hautement symbolique, cette action a aussi pour but de mettre mal à l’aise RTE et ses sous-traitants. Vont-ils arracher sauvagement cette haie qui théoriquement empèche un chemin d’accès de se construire ? Vont-ils suivre la loi et refaire une enquête de servitude ?

En tout cas, nous étions très surveillés pour cette activité terreau-riste !

Des motos de gendarmes qui démarrent en trombe au risque de provoquer un accident, des fourgons de gardes mobiles stationnés à quelques kilomètre de peur qu’on prenne goût à ces armes biologiques...

A noter aussi que les gendarmes surveillent désormais les chantiers avec des jeeps militaires avec l’uniforme qui va avec. Bientôt le fusil d’assaut en bandoulière ? C’est la guerre nucléaire pour vous ?

Nous, en tout cas, on ne veut pas de champs de bataille, mais des champs avec des paysans dedans, et sans pylône THT s’il vous plaît !

via stop tht

23:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/04/2012

No Border / STOCKHOLM - 17 juin au 24 juin 2012

08:43 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/04/2012

Le Printemps de la Nouvelle Droite... à combattre !

collard,nouvelle droite,GRECE,marine, le pen,extrême droite

"On est la Nouvelle Droite" Gilbert Collard - 22/04/2012 sur France 2

20:30 | Lien permanent | Commentaires (0) |

20/04/2012

Concert de soutien aux prisonniers de Villiers-le-Bel et au collectif Vies Volées

http://www.demosphere.eu/files/docs/vengeance_d_etat.png

19:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

11/04/2012

Appel à soutien du Collectif du Centre de Tri le 15 avril 2012

« La Grande Cérémonie d’inauguration » des « nouveaux locaux » du Collectif du Centre de Tri, au 5 rue du Chêne, situé entre Schiltigheim et Cronenbourg, le dimanche 15 avril à partir de 16h.
Que la fête soit belle ! Apportez à boire ou à manger !

Le Collectif du Centre de Tri.

via L'Alsace Libertaire

07:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/04/2012

squat 69 : "Un compromis avec la Ville vient d’être trouvé"...

Ce que Strasbourg fait de son patrimoine immobilier vacant

 

Le n° 69 de la Carpe-Haute était inhabité depuis un an et demi avant l'arrivée des six occupants. (photo L.D)

Depuis l’automne 2011, six jeunes âgés de 20 à 23 ans occupent illégalement le numéro 69 de la rue de la Carpe-Haute à la Robertsau. Ce logement appartient à la Ville, géré par le bailleur social Habitation Moderne. Le « squat du 69 » est sous le couperet d’un mandat d’expulsion depuis le 26 mars. Retour sur cette affaire, qui interroge sur ce que fait la commune de son patrimoine immobilier vacant.

 

Ils l’ont cherché leur squat et ils l’ont déniché au bout d’une longue rue calme de la Robertsau, à proximité d’un terrain de sport et de petits jardinets. Les six occupants, dont trois étudiants, se renseignent alors auprès du cadastre, car ils souhaitent intégrer un lieu qui appartient à la collectivité. C’est le cas pour cette maison qu’ils occupent donc depuis octobre. Aux dires des habitants, leur projet pour ce squat se fonderait sur « l’envie de remplir un lieu vide et partager une expérience collective ».

La visée sociale ou culturelle, portée dans certains projets d’ouverture de squats, n’est pas clairement établie pour celui du 69 (à la différence, par exemple, de la Maison Mimir et la conclusion d’un bail emphytéotique de 20 ans, acté lors du conseil municipal de février dernier). Changement des barillets, ouverture du compteur électrique, inscription des noms au gros feutre noir sur la boîte aux lettres,  la bande trouve son rythme de vie, jusqu’à ce qu’une société d’élagage repère sa présence en janvier. Les jeunes ne veulent pas quitter les lieux : le bailleur social Habitation Moderne dépose une plainte.

Les habitants ont décoré les murs de leur squat avec les citations évoquées lors de leur jugement. (photo L.D)

Le 17 février, le tribunal ordonne une expulsion après le 26 mars, le paiement d’une astreinte provisoire de 1000€ par jour de retard et une amende de 100€ par habitant.

Les occupants expriment alors leur souhait de dialoguer avec Philippe Bies, adjoint au maire en charge du logement et vice-président de la CUS, et se rapprochent de Paul Meyer, conseiller municipal, délégué à la vie étudiante. Dans une lettre adressée au Préfet de région, Pierre-Etienne Bisch, les habitants invoquent l’argument de la poursuite de leur année universitaire pour demander un délai d’occupation des lieux. Un compromis avec la Ville vient d’être trouvé. Les squatteurs s’engagent à quitter les lieux d’ici le 15 juin. D’ici là, il ne sera pas fait usage de la force publique.

 

piqué au tas sur rue 89

05:27 | Lien permanent | Commentaires (1) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu