Avertir le modérateur

21/02/2011

Evasion de Steenokkerzeel !

Un résident du centre 127 bis à Steenokkerzeel, un demandeur d’asile de nationalité algérienne, s’est échappé lors de la manifestation et des troubles de dimanche, a indiqué lundi Freddy Roosemont, directeur de l’Office des Etrangers.

L’homme a reçu l’aide de manifestants, selon le directeur, qui attribue une partie de la responsabilité des incidents aux protestataires.

“Différents témoins ont vu comment ce résident a été aidé par des manifestants pour passer la clôture”, affirme Freddy Roosemont. “Il est signalé et la police le recherche mais pour l’instant sans résultat.” D’après le directeur de l’Office des Etrangers, la manifestation est à l’origine de l’incendie et des troubles dans le centre même.

“Ces manifestants ont le droit absolu de manifester contre l’existence de ce centre mais pas avec la manière qui a été utilisée ce dimanche. Il y a une différence entre prononcer des slogans calmement et s’agripper à la clôture et hisser des résidents.”

Les dégâts dans deux ailes sont considérables. Dans une chambre, le feu a été bouté mais il y a également eu du vandalisme: les sanitaires sont en grande partie détruits, tout comme l’éclairage et une série de fenêtres. Les coûts pour les travaux de réparation ne sont pas encore connus, selon le directeur qui n’exclut pas de se constituer partie civile si les auteurs sont poursuivis pénalement.

piqué au tas sur www.sudpresse.be - 21/02/2011

 

The power of solidarity in front of the detention centre 127Bis in
Brussels

today at 16h30 there was a solidarity action from voices without
borders in front of the detention centre 127 Bis in Brussels.  The
action was planned because of a hungerstrike from detained migrants.?
The hungerstrike started when detained migrants heard about the
mistreatment of a 18year old egyptian migrant.  He was tied up and
beaten by the guards of the centre.

When we arrived in front of the detention centre, we held up banners,
saying 'human rights in danger', and a banner with a telephone number
which the detained migrants could call.  There was a lot of interaction
with the people inside, they were clearly in a resistant mood.  After
some time, a fire broke out in a cell of the centre, and people were led
into the court of the centre while the fire was raging in the cell.
Pretty soon we saw guard pushing migrants, preventing them to go op a
stair outside of the detention centre.

Then a miraculous thing happened: a migrant jumped the 6 m high fence,
jumped another fence, and dissapeared in mid air....

activists immediatly showed solidarity  and stayed close to the centre
in support of those in revolt.

No borders, No nations,

18:58 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu