Avertir le modérateur

18/01/2009

Cougar down

Un hélicoptère de l'armée s'abîme au large du Gabon

C.J. (lefigaro.fr) avec AFP
18/01/2009 | Mise à jour : 09:53
| Commentaires 4 | Ajouter à ma sélection
.

Dix soldats français se trouvaient à bord du Cougar. Deux militaires ont trouvé la mort et deux ont survécu. Six hommes sont toujours portés disparus.

Pour une raison encore inconnue, un Cougar de l'armée française qui prenait part à un exercice bilatéral avec l'armée gabonaise s'est abîmée samedi soir, au large du Gabon quelques minutes après le décollage. Sur les dix militaires français qui avaient pris place dans l'appareil, un a été retrouvé mort, six sont toujours portés disparus et seuls trois rescapés ont pu être repêchés. Parmi ces survivants, deux hommes ont été récupérés blessés dont un très grièvement. Transporté à l'hôpital de Libreville, il a succombé à ses blessures dimanche matin

L'hélicoptère avait décollé du pont de La Foudre, un bâtiment de la marine nationale française qui croisait à une cinquantaine de kilomètres des côtes gabonaises, à la hauteur de Nyonié, une petite localité située entre Libreville et la ville portuaire de Port-Gentil. A bord du Cougar se trouvaient quatre membres d'équipage, tous issus d'un détachement d'aviation légère de l'armée de terre basé à Libreville, auxquels appartiennent les deux militaires décédés, et six commandos du 13e Régiment de dragons parachutistes, une unité des forces spéciales stationnée à Dieuze. La Foudre qui a déclenché l'alerte, s'est rendue sur les lieux du crash avec ses propres moyens et a pu récupérer les blessés dans la demi-heure.

 

La nuit et les orages compliquent les opérations de recherche

 

Les opérations de recherche se sont poursuivies toute la nuit. Si la mer était calme et le vent faible au moment du crash, la nuit d'encre et des orages ont compliqué la tâche des sauveteurs. Outre la Foudre, deux autres hélicoptères de l'armée et trois navires mis à disposition par la compagnie pétrolière Total sillonnent la zone à la recherche des disparus. Nicolas Sarkozy a demandé que tous les moyens disponibles soient immédiatement engagés et a dépêché sur place son ministre de la Défense Hervé Morin devrait arriver dimanche matin au Gabon.

Les forces françaises au Gabon (FFG) effectuaient samedi avec les forces gabonaises «un exercice de coordination d'opérations de sécurisation maritime». 600 militaires dont 120 Gabonais, des hélicoptères Cougar et Fennec ainsi qu'un C160 étaient engagés sur l'exercice baptisé N'Gari. L'opération, qui devait se dérouler du 17 au 21 janvier, prévoyait notamment des parachutages d'hommes sur des objectifs déterminés à l'avance, notamment à Nyonié.

Les FFG sont constitués d'environ un millier d'hommes, notamment ceux du 6e bataillon d'infanterie de marine (6e BIMA). Les FFG veillent notamment à assurer la sécurité, s'ils venaient à être menacés, des 12 000 ressortissants français installés au Gabon et mènent des missions d'aide au profit de l'Etat et des forces armées gabonaises. Elles constituent également un point d'appui et d'accueil pour les opérations menées en Afrique» notamment Epervier au Tchad. En février 2008.

 

Un hélicoptère Cougar s'abîme en mer au large du Gabon : 2 morts et 6 disparus

Un hélicoptère Cougar AS 532 de l'armée de terre s'est écrasé en mer, samedi soir au large du Gabon. Dix militaires, dont une équipe de six forces spéciales du 13ème régiment de dragons parachutistes (13ème RDP), étaient à son bord. Quatre personnes ont été récupérées rapidement, mais seules deux sont vivantes, dont un légèrement blessé. Six personnels sont toujours portés disparus, dont cinq du 13ème RDP . Les conditions météo étaient orageuses, mais les causes de l'accident sont inconnues. L'hélicoptère repose par trente-cinq mètres de fond et des plongeurs devraient intervenir sur l'épave.

L'accident s'est produit hier soir à 20h08 alors que l'hélicoptère venait de décoller du bâtiment amphibie français la Foudre, un transport de chalands de débarqement (TCD) qui participait à des manoeuvres franco-gabonaises. L'accident s'est produit à une cinquantaine de kilomètres des côtes, au large de Nyoné, une petite localité située entre Libreville et la ville portuaire de Port-Gentil ). La France possède une base militaire permanente au Gabon.

Des moyens de secours ont été dépêchés sur place, comme trois bateaux de la société pétrolière Total

Le président Nicolas Sarkozy a "demandé que tous les moyens disponibles sur zone soient immédiatement engagés pour retrouver les militaires qui se trouvaient à bord". Le ministre de la Défense Hervé Morin doit  se rendre sur place.

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/

http://www.defense.gouv.fr/terre/decouverte/materiels/hel...


L'AS.532 Cougar

Ayant fait l'impasse sur le modèle AS.331 dont le prototype a volé le 5 septembre 1977, l'Aérospatiale a développé le AS.332, lequel présente de nombreuses améliorations par rapport au SA.330 "Puma": puissance accrue (deux turbine Turboméca "Makila" 1A de 1775 ch), plus grande charge utile, meilleures performances, maintenance simplifiée, bruit interne réduit, moindre vulnérabilité aux tirs terrestres, plus grande résistance à l'attérissage d'urgence. A la suite des essais du prototype AS.332 n°01, qui a accompli son premier vol le 13 septembre 1978, plusieurs versions ont été proposées en série : AS.332B militaire (transport 21 soldats); AS.332C civil (pour 19 passagers); AS.332F destiné aux missions navales anti-surface et anti- sous-marines (avec deux missiles Exocet); AS.332L (le C allongé de 0,76 m pour loger 22 passagers); AS.332M (le B avec fuselage long pour loger 24 soldats). En 1986 le montage de deux turbines Makila 1A1 de 1877 ch a entraîné l'apparition des variantes AS.332B1, AS.332F1 et AS.332M1. A dater de premier janvier 1990, un nouveau système de désignations a été appliqué aux versions militaire, celle-ci porte désormais le nom de "Cougar". Sont apparus les AS.532AC et AS.532UC (ex AS.332B1), AS.532MC et AS.532UC (ex AS.332F1), AS.532AL et AS.532UL (ex AS.332M1). Le 6 février 1987 a volé le prototype appelé "Super Puma" Mk II, celui-ci possédant un nouveau rotor principal améliorant les performances. La version civile de série s'est appelée AS.332L, et la version militaire AS.332M2 a donné lieu aux AS.532A2 et AS.532U2 Cougar Mk II en 1990. Au total, 501 Super Puma et Cougar ont été livrés à 45 pays, 33 d'entre eux s'étant équipés de Cougar. Cinq armée de l'air ont en outre acquis des Cougar Mk.II. Les principaux pays utilisateurs sont le Brésil, l'Arabie Saoudite, Singapour, l'Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie et les Pays-Bas. Quelques AS.332 et AS.532 ont été assemblés sous licence par IPTN en Indonésie, par CASA en Espagne et par F+W (aujourd'hui SASC) en Suisse.


http://www.avions-militaires.net/fiches/as332.php

 

Marine nationale : La Foudre met le cap sur l'Afrique

Le Transport de Chalands de Débarquement (TCD) Foudre a appareillé de Toulon dimanche dernier, cap sur l'Afrique de l'ouest. Le bâtiment prendra la suite du TCD Orage, parti de Toulon le 24 juillet. La relève entre les deux navires est prévue dimanche prochain à Dakar, au Sénégal. Pour cette 87ème mission Corymbe, qui durera quatre mois, la Foudre assurera la présence de la France dans le golfe de Guinée, des coopérations et exercices étant prévus avec les marines africaines de la zone. Admise au service actif en 1998, la Foudre peut transporter 10 chalands de débarquement, un tiers des moyens d'un régiment de l'armée de terre et 4 hélicoptères lourds. Nettement plus ancien, l'Orage a été livré par l'arsenal de Brest en 1968. Capable de transporter 8 chalands et plusieurs centaines de soldats, il ne dispose pas de hangar hélicoptère. Comme son sistership l'Ouragan, retiré du service au sein de la marine française début 2006, l'Orage doit être transféré à l'Argentine. Toutefois, comme tous les navires de leur génération, les deux TCD contiennent de l'amiante et l'affaire du démantèlement de l'ex-porte-avions Clemenceau a suspendu la procédure de transfert. L'Ouragan, armé partiellement par un équipage argentin, est toujours bloqué à Toulon, alors qu'il devait traverser l'Atlantique en mars dernier. L'Orage et l'Ouragan seront remplacés par les Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) Mistral et Tonnerre.
_____________________________________________

- Voir la fiche technique du TCD Foudre

- Voir la fiche technique du TCD Orage

- Voir la fiche technique du BPC Mistral

http://www.defense.gouv.fr/marine/content/download/44757/...

 

Histoire et actualités du TCD Foudre

Novembre 2008 - février 2009 : Mission Corymbe 95
Le 31 octobre 2008, la Foudre et ses 246 marins quitte Toulon pour une mission Corymbe - la 95e du nom - de quatre mois au large des côtes africaines, quatre mois de présence dans le Golfe de Guinée. Le TCD fait escale technique de 24h00 à Dakar le 7 novembre pour relever le Jules Verne, décharger plus de 80 tonnes de fret et embarquer quelques véhicules de l’armée de Terre.
La Foudre fait ensuite escale à Port-Gentil (Gabon) du 18 au 21 novembre, Lagos (Nigéria) du 1er au 5 décembre.


Mai 2008 : Exercice Anvil
L’exercice Anvil, qui se déroule du 8 au 16 mai au large de Fréjus, met en oeuvre le Tonnerre, les TCD Foudre et Siroco, le Commandant Ducuing, des aéronefs, des commandos, des plongeurs démineurs de la Marine nationale, 365 blindés et véhicules de la 6ème Brigade légère blindée. Le débarquement de 1500 hommes sur la plage de Saint-Aygulf, et des interventions en zone urbaine en sont les temps forts.



Le TCD Foudre, l'EDIC Rapière et des hélicoptères de l'Armée de Terre, pendant l'opération "Ecume éternelle" (7 février 2008).
Février 2008 : Journées de présentation Marine
Baptisées « opération Ecume éternelle », les journées de présentation marine (JPM) ont lieu les 5 et 7 février au large de Toulon. Ces journées permettent de faire découvrir, à un échantillon de représentants de la société civile et militaire, les principales unités de la Marine nationale, et les opérations qu'elle mène quotidiennement sur l’ensemble des océans : assaut amphibie, évacuation de ressortissants, ravitaillement à la mer, lutte sous la mer, lutte anti-surface, guerre des mines, action de l'Etat en mer et sauvegarde maritime.
De nombreuses unités sont engagées dans cette démonstration : BPC Mistral, sous-marin Casabianca, TCD Foudre, frégates Dupleix, Cassard, Courbet, aviso EV Jacoubet, pétrolier-ravitailleur Meuse, chasseur de mines Capricorne, EDIC Rapière, BSAD Ailette, BSR Chevreuil, CTM 27 et 28, commando Hubert, avions Super-Etendard, Hawkeye, Atlantique, Falcon 50, hélicoptères Super-Frelon, Panther, ainsi que des Tigre, Puma et Gazelle de l’ALAT.

Septembre 2007 : L'école de Design monte à bord
Du 17 au 19 septembre, les élèves de l’École Internationale de Design de Toulon (CCIV) ont embarqué à bord du TCD Foudre. Cet échange entre le personnel de la Marine et de futurs créatifs a été riche d'enseignements : découverte des embarquements de chalands via le radier, ainsi que des exercices de « touch & go » d'hélicoptères jours et nuits, des alertes de sécurité incendie, des exercices "crash hélico"… L’embarquement à bord d’un navire TCD de la Marine en tant que stage d'intégration (design d'espace de niveau bac+4) a été l’occasion pour les élèves d’imaginer un futur carré officier marinier supérieur et de proposer divers projets.


Août 2007 : Transfert du dôme sonar du Rubis à Brest
La Foudre quitte Toulon le 10 août, cap sur Brest. Le bâtiment a embarqué un dôme sonar destiné au Rubis, endommagé lors d'une plongée en mars dernier. La pièce, impressionnante, a été chargée le 7 août sur le TCD, au quai d'honneur.


Novembre 2006 -Février 2007 : Mission Corymbe 87
Le 5 novembre 2006, le TCD Foudre appareille de Toulon pour la mission Corymbe 87 en Afrique de l'ouest. Le bâtiment prendra la suite du TCD Orage, parti de Toulon le 24 juillet. La relève est prévue le 12 novembre à Dakar. La Foudre assurera, durant un peu moins de quatre mois, la présence de la France dans le golfe de Guinée. Des exercices de coopération sont prévus avec les marines africaines.
La Foudre appareille le 5 janvier 2007 de Lomé (Togo). Cette seconde escale à Lomé est ponctuée par un exercice avec les patrouilleurs togolais Mono et Kara.


Mars 2006 : Exercice Skreo
De retour de mission Corymbe, la Foudre, a rejoint le BPC Mistral et l'aviso LV Lavallée le 27 mars au large de La Rochelle. Les bâtiments ont participé jusqu'au 30 mars à l'exercice Skreo avec les embarcations du 1er escadron amphibie du 519e régiment du train de La Palice.



Le Master Endeavour à son arrivée à Fort-de-France le 18 mars (photo Yvon Perchoc).
Février 2006 : Importante saisie de drogue
Le 27 février, une saisie de cocaïne est réalisée à 1300 km à l'ouest de Dakar sur un caboteur de 97 mètres le Master Endeavour, battant pavillon panaméen avec 14 hommes à bord.
Le TCD Foudre (qui sert de base à l'opération), les remorqueurs Rari et Tenace, un Atlantique II, une Alouette III, des commandos marine et des agents des Douanes françaises participent à cette opération. Le navire suspect qui transportait des blocs de marbre fait l'objet d'une inspection à bord par des équipes de visite, ce qui conduit à la découverte d'environ 1,5 tonnes de cocaïne dissimulée dans les structures du navire.
Le Master Endeavour, escorté par le Rari et le Tenace est dérouté vers Fort-de-France , où il arrive le 18 mars.

 

Novembre 2004 : En soutien de la mission Licorne en Côte d'Ivoire
Le TCD Foudre et la frégate La Fayette quittent Toulon le 10 novembre à destination de la Côte d'Ivoire. Tous deux devraient être sur zone d'ici au 20 novembre. La Foudre appareille avec à son bord 250 hommes du 1er RIMA d'Angoulême, du 2ème REP de Calvi et du 126ème RI de Brive, dont une partie avait décollé samedi de la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône). Ils accompagnent le matériel logistique qui n'avait pu être embarqué à Istres : des chars AMX 10 RC, des VAB (véhicules légers) et deux hélicoptères Puma et trois Gazelle de l'aviation légère de l'armée de terre. La frégate La Fayette relèvera sur zone l'aviso Lieutenant de Vaisseau Lavallée, qui poursuivra sa mission permanente au large des côtes africaines. Tous seront placés sous le commandement du général Poncet qui commande la force Licorne en Côte d'Ivoire. (Communiqué FAN)



Le TCD à la revue navale de Toulon.
Août 2004 : Revue navale à Toulon
Le 60ème anniversaire du débarquement de Provence, est marqué par une importante revue navale, le 15 août 2004 à Toulon. Vingt et un bâtiments français et huit bâtiments étrangers (trois algériens, deux britanniques, un américain, un marocain, un tunisien) participent à ces célébrations. La revue navale est également accompagnée d'un défilé aérien avec des avions de l'Armée de l'Air, 4 Rafale Marine, 9 Super-Etendard de la Marine.

Septembre 2003 : Le VAE Alain Dumontet commande l'Euromarfor
Le 16 septembre, à bord de la Foudre, le général Henri Bentegeat, Cema, a fait reconnaître le VAE Alain Dumontet, Alfan, comme nouveau commandant de l'Euromarfor, en présence des chefs d'état-major des marines espagnole, italienne, française, portugaise, du général d'armée Mosca Moschini, Cema italien et du VA Jean-Marie Van Huffel, Cecmed. Le VAE Alain Dumontet qui succède à l'amiral Quinto Gramellini, commandant en chef de la flotte.
Second temps de la cérémonie, le VAE Dumontet a fait reconnaître le CA Jacques Mazars au commandement du TG 460.01 de l'Euromarfor. Le jour-même, le TG, composé du Tourville, de la Somme, de la Santa Maria (Espagne) et de l'Espero (Italie) a appareillé et mis le cap sur Djibouti où il relèvera le TG 460.02. (Brèves MN)


Septembre 2003 : Corymbe 70 - Rénovation d'un orphelinat à Lomé
Poursuivant la mission Corymbe 70 et voulant marquer son escale de ravitaillement à Lomé par un geste caritatif, la Foudre a non seulement débarqué du matériel et du fret humanitaire mais l’équipage s’est
aussi investi dans la rénovation d’un orphelinat. A l’initiative d’une missionnaire française, Sœur Jeannine, ce foyer accueille des enfants et adolescents orphelins ou séparés de leur famille et réduits au vagabondage. Une vingtaine de marins ont repeint les lieux : plusieurs dortoirs, la cuisine du foyer, le réfectoire, la salle de repos des éducateurs et l’entrée du bâtiment vie. L’ambassadeur de France à Lomé, M. Valette, ainsi que le CV Christian Canova, commandant le TCD, étaient présents lors d’une cérémonie amicale de recette des travaux.


Décembre-janvier 2002 : Guerre civile en Côte d'Ivoire
Parti de Toulon le 18 décembre, le TCD est au coeur du dispositif français en Côte d'Ivoire. Le débarquement des 300 soldats (2ème REP, 8ème RPIMa de Castres, 2ème EEI, 2ème régiment de dragons de Fontevraud) et du matériel (2 Puma, 3 Gazelle, des 1er et 3ème régiment d'Etain et de Phalsbourg), embarqué à Bastia et Toulon dix jours plus tôt, s'est effectué en six heures à Abidjan. La capitale ivoirienne est alors en état de siège avec couvre-feu.
Profitant d'une trêve entre les belligérants, la
Foudre passe Nouvel-an en escale Accra (Ghana). Sa mission est désormais de faciliter le déploiement des forces africaines de la Cedeao (Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest) pour garantir le respect des accords de cessez-le-feu. Le TCD embarque alors à Freetown (Sierra Leone - 6 janvier) du matériel pour le délivrer au 1200 soldats de la Cedeao à Abidjan le 11 janvier. (Cols Bleus)


Septembre 2002 : Sortie d'IPER - escale à Frejus
Après plus d'un an d'indisponibilité pour entretien, la Foudre a mouillé à Fréjus. La dernière escale dans la ville marraine avait eu lieu en 1995. Un stage de remise en condition de 5 jours a également eu lieu, au cours duquel un missile d'autodéfense antiaérienne Mistral a été tiré, et un ravitaillement à la mer au large de Monaco effectué. (Cols Bleus n°2633 12/10/02)


Janvier 2001 : Exercice Catamaran 2001
Le 26 janvier à Toulon, 360 véhicules dont 100 blindés, une vingtaine d'hélicoptères et 1400 hommes du groupement interarmées embarqué (GIE) embarquent à bord des TCD Siroco, Foudre, Orage et Ouragan. Aux cotés de la composante de force amphibie sont déployés les frégates Suffren, Jean de Vienne et Surcouf, les commandos Marine, un groupe de plongeurs démineurs, deux CMT, des appareils de l'Aviation navale et de l'armée de l'Air, ainsi qu'un détachement de 250 hommes du commandement des opérations spéciales (Cos). L'exercice Catamaran a pour but de valider le concept national des opérations amphibies avec des répétitions de débarquement en Corse-du Sud précédant la mise à terre de l'ensemble de la force sur la plage de Racou (Pyrénées-Orientales) à partir du 2 février. (Cols Bleus
n°2561 du 10 février 2001)


Novembre-décembre 2000 : Mission Corymbe 55
Une semaine après son appareillage de Toulon, la Foudre accoste à Dakar. Ainsi débute la mission Corymbe 55 destinée à renforcer les liens que la France entretient avec ses amis africains. Le Togo et le Gabon (Libreville) sont aussi au programme des escales qui ont mené la Foudre jusqu'à l'Equateur. (Cols Bleus
n°2556 du 6 janvier 2000, n°2557 du 13 janvier 2001)


Octobre 2000 : Euronaval
En marge du salon de l'armement Euronaval 2000, le 23 octobre des délégations étrangères ont été invitées à découvrir à Toulon le CMT Persée, les avisos Cdt Birot et Cdt Ducuing, le SNA Rubis, les frégates Jean Bart, La Fayette et La Motte-Picquet, le PR Meuse, le TCD Foudre et le porte-avions Charles de Gaulle. (Cols Bleus n°2547 du 21 octobre 2000)


Septembre 2000 : Exercice de secours aux naufragés

Préparé depuis le début de l'année, l'exercice de secours aux naufragés Secnav 2000 a eu lieu le 26 septembre. Le ferry de la SNCM Ile de Beauté simulait un incendie consécutif à une explosion. Deux Lynx et un Dauphin ont procédé au treuillage des équipes de secours et du matériel médical à bord de l'Ile de Beauté, alors que et 200 figurants "naufragés" embarquaient dans des chaloupes pour être évacués du paquebot en flamme. Ces "naufragés" ont ensuite été récupérés par les TCD Foudre, le Dupleix, le Grèbe, la Carangue et une vedette des Douanes, tandis qu'un Atlantique de la 21F gérait les opérations aériennes autour du bâtiment en détresse. Une délégation de 45 observateurs de l'Union Européenne, du Maroc, d'Algérie et de Tunisie a assisté à l'ensemble de l'exercice. (Cols bleus n°2546 du 14 octobre 2000)


Mars 2000 : Un marin de la Foudre porté disparu en mer
Dans la matinée du 25 mars, la Foudre et le Jean de Vienne faisaient route vers le détroit de Messine et les bouches de Bonifacio quand l'absence du MT Pascal Biel, du détachement de la flottille amphibie, embarqué sur la Foudre, a été constatée. Toute la journée, des recherches coordonnées par le MRCC de Rome ont été conduites par les deux bâtiments, en coopération avec trois avions de patrouille maritime - un français et deux italiens - et une vedette garde-côtes italiennes, puis ont été poursuivies dans la nuit par le Patmar français. Elles sont malheureusement restées vaines. La Foudre et le Jean de Vienne sont arrivés à Toulon le 26 mars. Une enquête de Gendarmerie et une enquête militaire ont été diligentées à bord de la Foudre pour déterminer les circonstances de cette disparition. (Cols bleus n°2524 du 1er avril 2000)


Février 2000 : Exercice franco-émirien Golfe 2000 - escale à Abu Dhabi

Le Golfe a été le théâtre, du 31 janvier au 10 février 2000, d'un exercice franco-émirien rassemblant une douzaine de bâtiments des deux marines sous les ordres d'un commandement binational. Le scénario de l'exercice décrivait une crise qui conduit les Émirats Arabes Unis (EAU) à faire appel à la France. Un adversaire conduit plusieurs agressions sur des installations industrielles des Emirats et prend position sur une île au large d'Abu Dhabi. Les forces coalisées mènent alors des opérations afin de rétablir la souveraineté des EAU.
Sur les 5500 militaires français engagés, 3600 marins étaient répartis à bord du Foch, du Duquesne, de la Meuse, du Tourville, du Jean de Vienne, de l'aviso Commandant Blaison, de la Foudre, de l'Emeraude et d'un Atlantique 2. De son côté, avec 900 hommes engagés, la marine émirienne a mis en oeuvre les frégates Abu Dhabi et Al Emirat, la corvette Murageb, 3 patrouilleurs et 3 chalands de débarquement, deux Super Puma ASM et deux sections de fusiliers commandos. La partie lutte sous la mer a eu lieu du 6 au 8 février en mer d'Oman. Golfe 2000 s'est terminé le 9 février à bord du Foch à Abu Dhabi par une cérémonie militaire en présence de nombreuses autorités des deux pays. (Cols Bleus
n°2520 du 4 mars 2000)


Février 1999 : Embarquement de la PMM de Fréjus-St Raphaël

Du 8 au 12 février 1999, la PMM de Fréjus-Saint-Raphaël a été embarquée sur le TCD Foudre son bâtiment «parrain» pour y effectuer sa «période bloquée». Fait exceptionnel, c'est en mer que s'est déroulée cette période. L'embarquement a eu lieu dans de bonnes conditions, malgré une mer quelque peu agitée qui, le premier jour a fait se retourner quelques estomacs. Les jeunes se sont vite amarinés et les occupations leur ont fait oublier les mouvements du bâtiment. Deux stagiaires, Patricia Robart et Stéphan Marquier, ont parlé au nom de leurs camarades et nous ont dit : «Nous nous estimons privilégiés d'avoir pu séjourner à bord du TCD Foudre et d'y avoir passé cinq jours en mer. Nous avons participé à la vie courante du bord, aux travaux d'intérêt général (cuisine, plonge ... ), au rôle de propreté, nous avons fait du quart et occupé des fonctions en double dans différents services. Cette expérience nous a permis de voir ce qu'est la vie à bord d'un bâtiment de la Marine nationale, l'ambiance, les contraintes, les bons moments et les moins bons. C'est, bien sûr, avec le sourire que nous allons retrouver la terre ferme puis nos familles. Nous remercions les gens de tous grades qui ont permis la réalisation de cette expérience et souhaitons aux stagiaires des sessions futures de vivre une même aventure». (Cols Bleus n°2476 du 6 mars 1999 / Major Loliero Chef du Centre de préparation militaire de Fréjus, Saint-Raphaël)


Février 1999 : Mission opérationnelle à Thessalonique
Le 24 février, le TCD Foudre, qui avait quitté Toulon le 21, a débarqué à Thessalonique 400 hommes et 20 blindés en renfort des 1800 hommes de la force d'extraction prépositionnée en Macédoine. Les soldats appartiennent au 1er REC, au 8ème RPIMa, ainsi qu'aux armes du Génie et des Transmissions. 600 hommes ont également rejoint par voie aérienne le contingent français, qui est stationné dans le nord du pays, à Kumanovo, près de Skopje. (Cols Bleus n°2476 du 6 mars 1999)


Janvier 1999 : Visite du ministre de la défense.

Alain Richard, ministre de la Défense, a rendu visite vendredi 30 janvier aux marins de Toulon. Après un survol en hélicoptère des installations de l'aire toulonnaise, le ministre s'est entretenu une heure durant, à bord de la Foudre, avec une délégation de militaires et de civils appartenant aux forces, aux écoles et aux services de l'arrondissement. Le caractère impromptu et informel de cette visite a permis un échange très libre et spontané sur la plupart des questions qui intéressent les diverses catégories de personnels et qui apparaissent à la lecture des rapports sur le moral.
(Cols Bleus n°2473 des 6 et 13 février 1999; photo Marine nationale/SM Le Joncour)


Octobre 1998 : Exercice Jalibut 98 - escale à Doha

Des éléments du commando Trepel déployés au Qatar, des commandos qatariens, le TCD Foudre, la frégate La Fayette, un Atlantique de la 2lF, des hélicoptères de l'Alat, le CDIC Hallebarde et deux corvettes de la Marine qatarienne ont participé, sous la direction conjointe d'Alindien et de la Marine qatarienne, à l'exercice Jalibut 98. Cet exercice de grande ampleur, qui s'est déroulé au large des côtes du Qatar le mercredi 21 octobre 1998, comprenait deux phases : le débarquement de troupes et de matériel par chalands de transport et de matériel (CTM) et chaland de débarquement d'infanterie et de chars (CDIC) sur une plage, puis l'assaut combiné par hélicoptères et Hurricane du La Fayette. Un Evolex, sous l'oeil attentif d'un Atlantique déployé dans la zone, a conclu cet exercice dynamique.
La participation de la Foudre à l'exercice Jalibut 98 au Qatar avait des allures de première : en effet, pour la première fois, des troupes émiriennes ont mené, depuis un TCD français, un assaut d'une plage défendue par un parti hostile.
21 octobre : Jour-J. Le contre-amiral Jean-Louis Bat-tet, commandant de la zone maritime de l'océan Indien, embarque par hélicoptère. Quelques instants plus tard, le Super Frelon du détachement 33F de la Foudre se pose sur la plate-forme secondaire, avec à son bord une délégation d'autorités et de journalistes du Qatar. Un Sea King qatarien apponte alors sur la plate-forme principale : le brigadier général Ali AI-Attiyah, chef d'état-major des armées qatariennes, accom-pagné par S. E. M. Bertrand Besancenot, ambassadeur de France au Qatar, nous font l'honneur de leur présence pour assister au débarquement. Chacun peut y voir un signe éminent de l'importance qu'attachent les autorités qatariennes à notre coopération. Après une conférence de présentation des moyens mis en oeuvre, l'exercice d'assaut commence. Un stick des forces spéciales embarque dans les Puma du détachement Alat, qui décollent sans délai. Parallèlement, le radier de la Foudre est mis en eau. Dans le CDIC La Hallebarde et les CTM de Flophib, les véhicules qatariens (des VAB de fabrication française) ont fière allure. Le "Vert déradiage" est donné par le commandant, les engins de débarquement sortent vivement des flancs du TCD. Leur progression vers la plage, facilitée par les préparatifs de la veille est un succès. (Cols Bleus n°2466 déc 98)

http://www.netmarine.net/bat/tcd/foudre/actu.htm

 

http://images.google.fr/images?hl=fr&q=13+rdp&um=...

http://www.liendragonpara.net/13regiment.html

http://le.cos.free.fr/13rdp.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/13e_r%C3%A9giment_de_dragons...

10:58 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu