Avertir le modérateur

06/08/2010

Le recul : action apportant précision sur les tirs contre des policiers à Auxerre et Villiers-le-Bel

http://www.simpsonspark.com/images/dossiers/modo/modo-15.jpg

Des policiers visés par des tirs à Auxerre et Villiers-le-Bel
(Le 5 août 2010)

Des policiers visés par des tirs à Auxerre et Villiers-le-Bel

Le Parisien | 05.08.2010, 17h43

Mardi soir à Auxerre, hier à Villiers-le-Bel. En deux jours seulement, des policiers ont été la cible de tirs d’armes à feu. Dans les deux cas, les tireurs ont utilisés des petits calibres. Mais c’est suffisant pour inquiéter les forces de l’ordre. Pour François Paillard, secrétaire du syndicat Alliance Police nationale Bourgogne et Franche-Comté , « on a franchi un pas qui, pour nous, est grave ».

Auxerre : des armes « de type 22 long rifle »

Une voiture de police a été visée par un tir d’ « arme à feu de petit calibre » et des projectiles dans la nuit de mardi à mercredi dans une cité sensible d’Auxerre, sans faire de blessé, et une enquête a été ouverte, relate la préfecture de l’Yonne. Selon le syndicat Alliance Police nationale, le véhicule de police aurait été impacté deux fois, « au niveau du pare-brise et de la carrosserie », par une arme « de type 22 long rifle ».

Les policiers en tenue, qui patrouillaient vers 2 heures du matin dans le quartier sensible de Sainte-Geneviève, à Auxerre, ont « entendu une déflagration » et « leur pare-brise a été étoilé », a précisé la préfecture. En outre, les fonctionnaires, une fois sortis de leur véhicule et après avoir reçu les renforts de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), ont essuyé « des projectiles » et « entendu des déflagrations », selon la préfecture. Cela correspondrait à des « tirs de plombs », selon Frédéric Paillard.

Ces incidents interviennent après qu’un jeune homme, « connu des services de police », ait échappé à un contrôle et se soit réfugié dans son quartier de Sainte-Geneviève plus tôt dans la journée, ont indiqué la préfecture et le syndicat. Un groupe d’une dizaine de personnes, « encagoulées et armées de bâtons et de pierres », a alors « empêché l’intervention de la police », selon Alliance Police nationale. Le jeune homme a finalement été interpellé. Une enquête est en cours, et deux personne ont été arrêtées pour outrages sur des policiers, a indiqué la préfecture.

Une quinzaine d’individus armés à Villiers-le-Bel

Des policiers, qui contrôlaient un véhicule, ont essuyé mercredi soir des tirs par arme à feu à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) sans qu’il y ait de blessés. « Vers 23h40, une équipe des UTEC (Unité territoriale de quartier) contrôlait un véhicule place du Bois Joli à Villiers-le-Bel lorsqu’une quinzaine d’individus se sont présentés. Ils étaient armés », a expliqué Audrey Vagner, du syndicat Alliance Val-d’Oise. « Il y a eu des tirs à deux reprises sur les policiers qui ont riposté par un tir de flashball. Il n’y a pas eu de blessé ni d’un côté, ni de l’autre », a-t-elle précisé.

« Les douilles retrouvées sur place permettent de dire qu’ils étaient armés de 12 mm » (calibre de carabine de jardin, ndlr), a ajouté Mme Vagner. La préfecture du Val d’Oise n’a pas souhaité faire de commentaire, « une enquête est en cours ». La sûreté départementale a été chargée de enquête.

Alliance Police Nationale « en appelle à toute la classe politique »

« Grenoble, Auxerre et maintenant Villiers-le-Bel (...). Ces tirs sont perpétrés par des criminels prêts à tuer pour empêcher l’interpellation d’un malfaiteur ! », a dénoncé Alliance Police Nationale. « Il est urgent que la Justice se fasse entendre et tape du poing sur la table en sanctionnant lourdement, avec la plus extrême des fermetés, en réponse à cet emballement criminel intolérable », déclare le syndicat. « Face à la recrudescence de ces actes extrêmement préoccupants, Alliance Police Nationale en appelle à toute la classe politique pour qu’elle se rassemble unanimement en faveur de l’action des forces de sécurité », conclut le syndicat.


Villiers-le-Bel : les tirs n’étaient pas destinés aux policiers(sources proches dossier)

06/08/2010-[11:11] - AFP

CERGY, 5 août 2010 (AFP) - Les tirs essuyés mercredi soir par des policiers qui contrôlaient un véhicule à Villiers-le-Bel (Val d’Oise) n’étaient pas destinés aux forces de l’ordre contrairement à ce qu’avait affirmé le syndicat Alliance, selon des sources proches du dossier.

"Le tirs n’étaient pas dirigés contre les policiers. Il s’agit d’une lutte entre bandes. Ils ont échangé des tirs et les jeunes qui se sont dirigés vers les policiers fuyaient", a expliqué une source à l’AFP. "Il y a eu des échanges entre jeunes. Certains se sont réfugiés auprès des policiers qui contrôlaient un véhicule", a confirmé une autre source. Jeudi, le syndicat Alliance, deuxième syndicat de gardiens de la paix, avait annoncé que des policiers des UTeQ (Unités territoriales de quartier), qui contrôlaient un véhicule, avaient essuyé mercredi soir des tirs par arme à feu à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) sans qu’il y ait de blessés. "Grenoble, Auxerre et maintenant Villiers-le-Bel (...). Ces tirs sont perpétrés par des criminels prêts à tuer pour empêcher l’interpellation d’un malfaiteur !", avait dénoncé Alliance Police Nationale. Contacté par l’AFP, le parquet n’a pas fait de commentaire. La sûreté départementale a été chargée de l’enquête.

piqué sur Brèves du désordre -06/08/2010

 

 

  • Rappel du positionnement du doigt sur la queue de détente :
    • C'est la partie la plus sensible de l'index qui doigt se trouver en contact avec la queue de détente.
    • Cette partie ce situe au niveau de la pulpe de la dernière phalange (confère schéma).

 

12:25 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu