Avertir le modérateur

26/06/2009

Dimanche 28 juin l'Otan fête sa Victoire à Strasbourg


Comme le 28 Juin 1940 à Strasbourg, les magasins seront ouverts dimanche 28 juin 2009 !

jh stras.jpg

Le tribunal administratif a tranché: les magasins seront bien ouverts dimanche 28 juin dans la capitale alsacienne.

Les commerces seront bien ouverts dimanche à Strasbourg. Le tribunal a confirmé cet après-midi cette initiative. Il a rejeté le recours de la CFDT et de la CFTC contre l'arrêté préfectoral autorisant l'ouverture en compensation du préjudice subi par les habitants lors du sommet de l'OTAN.

Dans sa décision, le juge des référés estime "qu'aucun des moyens invoqués par les syndicats n'est de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de la décision de la préfecture".

La CFDT dénonce la banalisation du travail le dimanche. La prochaine étape, selon elle, sera peut-être sa généralisation.

 

Guerre_15 (Large).jpg

 

La situation de l’Alsace, après l’effondrement de 1940, est pire que celle du reste de la France, car, bien que non mentionnée dans les clauses de l’Armistice, elle subit immédiatement, non seulement une occupation, mais une annexion au IIIe Reich national-socialiste. Ville fantôme depuis septembre 1939, Strasbourg reçoit le 28 juin la visite d’Adolphe Hitler en personne ; après un long moment à la cathédrale, il déclare qu’il ne peut être question de rendre à la France ce joyau gothique germanique.
Le processus « d’intégration » commence sur le champ par un déchaînement de la propagande, la création plus efficace et la mieux organisée du nazisme. Le Gauleiter Wagner, chef du nouveau Gau «oberrhein» (Bade-Alsace) élimine tout souvenir du passé français : martelage des inscriptions, déboulonnage des statues de Kléber, de Lezay-Marnésia, de Pasteur, etc. La place Kléber prend le nom de Karl Roos, un nazi camouflé en autonomiste, que les Français avaient arrété, jugé et fusillé avant 1939. Les autorités ferment la cathédrale destinée à être transformée en mémorial au soldat et à la grandeur allemande ! Le parti National-Socialiste déploie ses pompes et ses fastes avec l’aide d’une poignée d’Alsaciens ou de demi-Alsaciens « ralliés » à la grande cause ; on les utilise, on les manipule sans trop leur faire confiance. Ainsi Hermann Bickler devient Kreisleiter de Strasbourg, plus tard ce sera le tour de Robert Schall d’abord Kreisleiter de Molsheim. Au Dr. Ernst est confié le poste de Haut Commissaire de Strasbourg (en quelque sorte le maire) avec autorité sur la ville qui fusionne avec huit communes des environs, y compris Kehl, pour former le Grand-Strasbourg.
Plus grave encore est l’introduction des lois, du système économique et de l’enseignement nazi. Dans la nouvelle Reichsüniversität les cours d’histoire régionale ne sont pas prévus : le particularisme alsacien doit disparaître. Toutes ces mesures, en dépit d’une résistance passive (ou active selon les cas) croissant ne découragent pas les nazis dans leur volonté de germaniser la ville et la province. Afin de donner l’exemple, ils multiplient les discours, les défilés militaires ou politiques. Les congrès locaux du parti, comme le «Kreistag» d’avril 1941, donnent lieu à des rassemblements gigantesques durant lesquels de hauts dignitaires du régime viennent porter la bonne parole. Strasbourg reçoit Frick, ministre de l’Intérieur (un des artisans de la victoire de 1933), Alfred Rosemberg, «l’idéologue» du Parti, Victor Lutze, le chef de la S.A., successeur de Röhm après la nuit des «longs couteaux» etc. Si l’incorporation de force des Alsaciens dans la Wehrmacht (1942) couronne cette sinistre mise en scène, elle clarifie en quelque sorte la situation aux yeux des Alsaciens face aux occupants.

029_parade_nazie.jpg

 

sarko-hitler-tout-devient-possible.jpg


BOYCOTTONS cette mascarade !

 

09:36 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu