Avertir le modérateur

01/05/2009

Mai Disaster

 

http://www.youtube.com/watch?v=kwHoX5nmrAk

 

http://www.youtube.com/watch?v=Dss2_05zvQU

 

http://mai.blogsport.de/materialien/#karte

 

a href="http://mai.blogsport.de/"><img src="http://mai.blogsport.de/images/1mai09.gif" alt="Naziaufmarsch am 1. Mai in Mainz zum Desaster machen" /></a>

 

<a href="http://mai.blogsport.de/"><img src="http://mai.blogsport.de/images/securedownload2.gif" alt="Naziaufmarsch am 1. Mai in Mainz zum Desaster machen" /></a>

 

Nützliches zum Verhalten auf Demos und Aktionen

„Jetzt helfe ich mir selbst“ Naziaufmärsche verhindern, wie geht das?

„Was tun wenn’s brennt“ Ratgeber für Demonstrationen

Filmen auf Demos? Infoflyer der Antifa Koblenz und des AK Antifa Mainz

„Ruhig Blut! Selbstschutz und Erste Hilfe bei Demonstrationen und Aktionen“

„Bitte sagen Sie jetzt nichts!“ Broschüre der Roten Hilfe zum Thema Aussageverweigerung

Infos zur Nazi-Szene

Vier Nazi-Kader aus der Region Rheinhessen/ Mainz/ Wiesbaden
(Matthias Kairies, Sebastian Haasler, Mario Matthes, Ingo Helge)

NPD-Strukturen in Rheinland-Pfalz (von 2006!)

 

Des incidents violents ont opposé policiers et manifestants vendredi aux premières heures de la journée à Berlin et à Hambourg à l'occasion de la fête du 1er mai. A Berlin, 29 policiers anti-émeutes ont été blessés et 12 personnes ont été arrêtées cependant qu'à Hambourg, la police a fait état de trois blessés dans ses rangs. (Reuters/Johannes Eisele)

 

A Berlin, 29 policiers anti-émeutes ont été blessés et 12 personnes ont été arrêtées lors d'échauffourées au cours desquelles environ 200 protestataires scandant des propos anticapitalistes ont lancé des bouteilles et des pierres sur des tramways et des voitures. Les fenêtres en verre de certains abribus ont également volé en éclats.

A Hambourg, la police a fait état de trois blessés dans ses rangs lors d'affrontements avec les manifestants.

Après trois années de relative tranquillité, Berlin se préparait à une résurgence des violences quasi traditionnelles du 1er mai du fait de la crise économique et des tensions sociales qu'elle engendre.

Les manifestations de la Fête du travail ont souvent dégénéré dans Berlin entre forces de l'ordre et casseurs depuis 1987. Ces dernières années, la police berlinoise avait modifié sa stratégie, optant avec succès pour une approche en "désescalade" et de non-confrontation.

Mais la crise économique et ses conséquences sociales (chômage, ressentiment contre les disparités sociales notamment) font craindre un retour aux journées violentes.

Une série d'indicateurs abondent dans ce sens, dont les violences qui ont entouré le sommet de l'Otan, début avril à Strasbourg et dans la ville allemande de Kehl.

Selon des statistiques fédérales publiées en avril, les crimes et délits de nature politique ont crû de 11% en Allemagne en 2008.

En outre, le parti d'extrême droite NPD organise une manifestation ce 1er mai à Berlin. Les défilés de l'extrême droite débouchent souvent sur des affrontements avec des militants d'extrême gauche.

 

http://www.youtube.com/watch?v=QUzyUZcB4Jo

 

http://www.youtube.com/watch?v=k_ZNE6E3jJU

 

RULES OF ENGAGMENT

ANTIFA WILDEAST Rules of Engagement:

- fighting fascism under any disguise and in every part of life: point that is sef-explanatory. Doesn't matter if they are nazi skinheads, "elite" from blood&honour, Polish fascists such as NOP or ONR, pagan shitheads from Niklot or other kind of right wing, homophobic and racist scum they are all our enemy and a target.

- against any sort of discrimination: while fighting groups representing those ideas, discrimination should be also confronted in our own circles.

- ideological and physical confrontation: it means fighting on two levels. Fascists can never win control over streets, thats why physical confrontation is inevitable and neccessary, but its a mistake to concentrate only on this, forgetting about ideological struggle. Fascisms breeds often where no body gave better alternatives for the people and thats why they turned towards far right ideology. Countering their propaganda is as important as physical struggle.

- ABSOLUTELY NO CO-OPERATION police and secret services: this institutions are always our enemy and we cannot be fooled when they are arresting nazis, because next day it can be us. 100% ACAB!

- No co-operation with political parties: for them anti-fascism is only a fashionable slogan, bandwagon on which they can jump to get more influence. When shit hits the fan, they are nowhere around.

- Authoritarian left is not an ally: all sorts of Lenin followers, communists and pro-state socialists never were and never will be on our side. For them anti-fascism is a disguise in struggle for power and from the history we can learn how communist's allies end up when they are no longer needed.

- no activity of fascists can stay without reaction: you will leave them once, they will keep coming... - every group acts in full autonomy, without structures from above: there is no central committee, every antifa group acts as it sees fit, following only general rules.

- defense of our own people from the repression: militant anti-fascism is not a joke. Lots of our activities might break the law and you should bear in mind legal consequences. Every person taking part in actions must know, that it has all sorts of help and unconditional solidarity guaranteed.

 

 

 

 

 

 

 

16:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu