Avertir le modérateur

16/03/2011

Accès au Nucléaire Civil - 8 et 9 mars 2010 - OCDE/AEN - AIEA -

abri_101.jpg

Devant l'OCDE, Nicolas Sarkozy propose que les centrales vendues dans le monde soit évaluées en fonction de leur sûreté et de leur prix.

Nicolas Sarkozy a défendu aujourd'hui le développement du nuclaire civil dans le monde devant les pays de l'OCDE à Paris. Les questions de sécurité sont au coeur des discussions alors que les associations anti-nucléaire ont présenté ce week-end un document interne d'EDF pointant "des risques graves" sur l'EPR de Flamanville.

Le chef de l'Etat qui ouvrait les débats à l'OCDE a suggéré à l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) d'établir un classement des réacteurs nucléaires proposés à la vente sur le marché mondial en fonction de leur sûreté.

Prix et sécurité

"Je souhaite qu'un organe indépendant sous l'égide de l'AIEA établisse sur des bases scientifiques et techniques incontestables une grille d'analyse internationale et je demande, M. le directeur, que vous classiez les réacteurs proposés sur le marché selon le critère de la sûreté", a déclaré le chef de l'Etat.

"Aujourd'hui, le marché ne classe que selon le critère du prix, a poursuivi le chef de l'Etat. Que l'AIEA prenne la responsabilité de dire : voilà les différents réacteurs qui sont sur le marché, voilà leur classement sur le thème de la sûreté!". La proposition présidentielle trouve un écho dans la perte par la France du contrat de 4 centrales aux Emirats Arabes Unis (20 milliards de dollars) qui avaient préféré le projet sud-coréen nettement moins cher par rapport à l'EPR.

Le nucléaire a le vent en poupe

Bien qu'il reste faible dans la production d'énergie dans le monde, le nucléaire revient en force. Selon la World Nuclear Association, plus de 450 nouveaux réacteurs devraient être construits dans le monde d'ici à 2030, soit un marché de plusieurs centaines de milliards de dollars.

Le président américain a aussi déclaré qu'il souhaitait relancer les projets de centrales nucléaires depuis le grave accident de la centrale de Three Mile Island en Pennsylvanie (1979).

Pour le patron de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), le japonais Yukiya Amano, "l'électronucléaire peut apporter une contribution majeure au développement économique et aider à atténuer les changements climatiques". "Nous nous attendons à ce que 10 à 25 nouveaux pays mettent leur première centrale en service d'ici 2015", a-t-il précisé devant la conférence

Expertise dans le nucléaire

Pour favoriser l'essor du nucléaire, Nicolas Sarkozy a aussi annoncé lundi la création d'un institut international de l'énergie nucléaire regroupant les meilleurs enseignants et chercheurs français, dans le cadre d'un réseau international destiné à former des spécialistes du nucléaire civil dans le monde.

"J'ai décidé de passer à la vitesse supérieure en créant un Institut international de l'énergie nucléaire qui abritera une école internationale du nucléaire. Il concentrera les meilleurs enseignants et chercheurs pour offrir une formation de très haute qualité", a dit M. Sarkozy.

Cet institut fera "partie intégrante d'un réseau international de centres d'excellence spécialisés en cours de constitution", a-t-il ajouté, précisant qu'un "premier centre va être mis en place en Jordanie".

"D'autres centres de formation au nucléaire se développeront, avec le soutien de la France, comme l'institut franco-chinois de l'énergie nucléaire, en coopération avec l'université de Canton", a poursuivi le chef de l'Etat. "Nous voulons partager avec vous notre compétence", a-t-il insisté.

TV avec AFP

piqué au tas sur www.20minutes.fr - 08/03/2010

 

Lire la suite

08:57 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu