Avertir le modérateur

09/06/2010

Quand Egalité et Réconciliation joue les infiltrés

Cette semaine aura été placée sous le symbole des tentatives d’infiltration d’Egalité et Réconciliation (l’association « politico-culturelle » (sic) d’Alain Soral) au sein de différents événements d’actualité.

 


Premier épisode : Mardi 1er Juin se tenait à la faculté Paris 3 une conférence sur les nouveaux visages de l’extrême droite organisée par la CNT et animée par le politologue spécialiste de l’extrême droite Jean Yves Camus ainsi qu’un certain nombre d’autres militant (Action Antifasciste Paris, FSQP…).

Malgré le service d’ordre mis en place, deux militants d’Egalité et Réconciliation crûrent bon de se rendre à cette conférence. Vite repérés, les pieds nickelés furent conduits vers la sortie fermement mais sans violence. Premier coup dans l’eau sans conséquence pour les amis d’Alain Soral mis à part quelques sueurs froides.

Deuxième épisode : Samedi 5 Juin à l’occasion de la manifestation « Solidarité Gaza » à Paris.
Combative et déterminée, la manifestation entendait protester contre le blocus imposé à la bande de Gaza et les récents assassinats perpétrés par l’armée israélienne sur des membres du convoi humanitaire Free Gaza. Une des rares occasions d’apparaître publiquement pour Egalité et Réconciliation qui mobilise ce jour là une trentaine de militants. Drapeaux français au vent, ils profitent du nombre important de manifestants pour se fondre dans le cortège de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) durant l’ensemble de la manifestation. Curieux mélange que cette nouvelle extrême droite où les polos Fred Perry aux couleurs du drapeau français côtoient les tee-shirts du Hezbollah mais qui n’aura pas échappé à la vigilance d’un certain nombre d’antifascistes prenant part à la marche.

Dès la fin de la manifestation, la trentaine de militants d’extrême droite sentant le vent tourner font bloc et se dirigent d’un pas pressé vers le métro, talonnés par d’autres manifestants farouchement opposés à leur présence dans le cortège. Quelques insultes fusent et le groupe s’engouffre dans le métro non sans avoir copieusement filmé certains cortèges particulièrement hostiles à l’association d’Alain Soral.

Troisième épisode : Depuis plusieurs jours, les marche de l’opéra Bastille sont occupées par des sans papiers réclamant leur régularisation. C’est dans ce contexte que, samedi soir, suite à la manifestation Gaza, plusieurs membres d’Egalité et Réconciliation se repliant probablement sur le théâtre de la Main d’Or tout proche (appartenant à Dieudonné) vont tenter de créer un incident au rassemblement des sans papiers. Suite à un échange houleux avec des antifascistes présents, les militants d’extrême droite tentent de trouver refuge auprès des CRS (non sans avoir tenté au passage d’embrigader les sans papiers afin de réinvestir les marches de l’opéra Bastille et ainsi semer la confusion). Ils se rabattent ensuite sur un bar adjacent avant d’être finalement exfiltrés sous la protection des policiers et les colibets d’un certain nombre de sans papiers ayant compris leur manège.

Dure semaine pour l’association d’Alain Soral qui se frotte une fois n’est pas coutume à l’épreuve de la rue. Ce ne sera pas faute d’avoir essayé, mais, cette fois ci encore, l’extrême droite n’aura pas réussi à tromper son monde. La vigilance antifasciste est plus que jamais d’actualité.

Action Antifasciste Paris

http://aafparis.over-blog.com/

consanguins mis en boîte

Photo piquée au tas sans demander chez fafbook

18:20 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu