Avertir le modérateur

17/11/2013

Petit commerce : Alain Bonnet de Soral sur les traces de Darquier de Pellepoix

soral,alain,de bonnet soral,fascisme,antisémitisme,livre,littérature,écriture,

via Cairn

 


DELFEIL. Anne Darquier de Pellepoix... par LeNouvelObservateur


Extrait de l'article de l'interview de L'Express :

de pellpoix,antisémitisme,l'express,article,presse,1978


pdf en ligne ici : http://www.arte.tv/static/c3/bousquet/darquier.pdf

ou téléchargeable ici

15:20 | Lien permanent | Commentaires (0) |

31/05/2012

Le socialisme moins la gauche. Anticapitalisme,antisémitisme,national-populisme

Résumé
Issu de l'affaire Dreyfus, le socialisme du 20e siècle est traditionnellement associé à la gauche. Assez différent était le socialisme auparavant. À la fin du 19e siècle, le socialisme se présente comme un large courant de mécontentement anticapitaliste. Il inclut alors une composante socialiste nationale et se révèle quelquefois perméable à une réaction laïcisée et républicanisée qui a tout d'un national-populisme.

Extrait :

« II convient tout d'abord de revenir aux sources de ce nationalisme fin de siècle : le " parti national " des boulangistes de gauche, les idées hardies dont il s'inspira, ses liens avec le socialisme /.../ Plutôt que conservateur, je qualifierai ce nationalisme de nostalgique, qualificatif qui a l'avantage d'éclairer aussi ses origines. Car la nostalgie marquait autant
le socialisme fin de siècle que les mouvements réactionnaires »4.

Une nostalgie doublée d'un penchant pour le panache. Les socialistes du 19e siècle se regardent comme une minorité éclairée, une avant-garde audacieuse, voire une aristocratie morale prompte à secourir la veuve et l'orphelin. Pataud préfère Dumas à Marx et maints socialistes, de Morphy à Zévaco, signent des romans de cape et d'épée. En 1879, au congrès ouvrier de Châtellerault, Guesde s'applique à vulgariser le marxisme... « Clovis Hugues vint à son tour faire une conférence devant le même auditoire. Il glorifia la Révolution, excusa la Commune, récita un poème ». Résultat : le marxisme s'était complètement évaporé5. Séverine (la compagne de Vallès) se revendique « socialiste d'instinct et de tempérament » 6.
Beaucoup sont de genuine socialists7 et souscrivent à un « socia lisme instinctif », qui se conçoit comme « une formule énergique de mécontentement et de révolte ». D'ailleurs, la Commune :

« Se montre hésitante et timide en matière de propriété, ce qui lui donne un caractère petit-bourgeois plutôt que prolétarien /.../ Ces hommes représentaient un capharnaiim d'idées et de doctrines : jacobins fossiles, revenants de 1848, blanquistes conspirateurs éternels /.../ proudhoniens qui rêvaient de voir l'administration centralisée de l'État dissoute en communes indépendantes ; marxistes, en très petit nombre » '.


Citer ce document / Cite this document :
Crapez Marc. Le socialisme moins la gauche. Anticapitalisme, antisémitisme,national-populisme. In: Mots, juin 1998, N°55. pp.
74-94.
doi : 10.3406/mots.1998.2347
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mots_0243-6450_1998_num_55_1_2347

Anticapitalisme,antisémitisme,national-populisme,Crapez marc, la Commune,

"Une nostalgie doublée d'un penchant pour le panache"

Cette série bénéficia de la présence de Jean-Claude Drouot comme acteur principal, très charismatique, et également d'un thème musical approprié jouant de cors, et d'un rythme évoquant le galop d'un cheval. Les paroles de la chanson principale étaient également très bien choisies, quoiqu'un peu martiales.(wiki)

21:57 | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/03/2012

La tuerie de Toulouse à l’école Ozar Hatorah est un acte antisémite – n’ergotons pas !

« il s’agit d’un acte bar­bare, à l’inten­tion pro­ba­ble­ment antisé­mite » (Christian Picquet)

 

« Après les meur­tres de Montauban, ceux de Toulouse sem­blent indi­quer une dém­ence raciste des cri­mi­nels. S’il est trop tôt pour en être sûr, il est cer­tain que cela ajou­te­rait l’igno­mi­nie au crime. » (Jean-Luc Mélenchon)

 

C’est avec cons­ter­na­tion que l’on a pu lire les propos de mem­bres du Front de Gauche repro­duits ci-dessus.

 

La tuerie serait « pro­ba­ble­ment antisé­mite » pour Picquet, ces meur­tres « sem­blent indi­quer une dém­ence raciste », pour Mélenchon, encore plus pru­dent que son compère du Front de gauche et qui s’égare sur la piste de la « dém­ence », que cer­tains jour­na­lis­tes avaient déjà invo­quée à propos du tueur fas­ciste norvégien l’été der­nier.

 

Les fas­cis­tes sont des antisé­mites, très secondai­re­ment des « fous ». Plus exac­te­ment, on peut être fas­ciste et fou, fou et fas­ciste, on reste antisé­mite quand on tue des Juifs.

 

Hitler et cer­tains diri­geants du NSDAP étaient sans doute « fous », cela ne fait pas du nazisme une "dém­ence" expli­ca­ble et trai­ta­ble par le biais de la psy­chia­trie, mais un mou­ve­ment poli­ti­que qu’il faut com­bat­tre et éli­miner avec les armes quand il veut impo­ser sa ter­reur.

 

Un homme pénètre dans une rue étr­oite et peu fréquentée, entre dans une école privée juive. Il tire sur des adul­tes et des enfants juifs, les pour­chasse au sein même de l’école, en sachant évid­emment qu’il s’agit d’une école reli­gieuse juive.

 

Et mes­sieurs Picquet et sur­tout Mélenchon hésitent à qua­li­fier ouver­te­ment cet acte d’ « antisé­mite » ?

 

Que leur faut-il de plus ?

 

On com­prend leur volonté res­pec­ta­ble de ne pas récupérer poli­ti­que­ment une tragédie humaine, scru­pu­les que n’ont pas d’autres poli­ti­ciens. Mais on ne com­prend pas du tout cette rétic­ence à appe­ler un chat un chat. Quelles que soient les moti­va­tions poli­ti­ques, ou reli­gieu­ses, du ou des tueurs, il n’y a pas à chi­po­ter, ergo­ter.

 

IL S’AGIT D’UNE TUERIE ANTISEMITE.

 

Y.C. Ni patrie ni fron­tières 19/3/2011

via Même pas peur

 

 

07:26 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/10/2011

Grand Soir et gueule de bois

Quelques mois après l’affaire qui a opposé Le Grand Soir (LGS) à Article 11[1], on peut dire que la ligne éditoriale du site champion du copié-collé va de mal en pis. Si à l’époque, LGS avait proclamé n’afficher sur son site que moins de 1% d’articles d’auteurs douteux[2] (ce qui est déjà énorme, sans compter les nombreux cas non mentionnés par Article 11), force est de constater que ce taux a augmenté de manière exponentielle depuis, en particulier à l’aune des révolutions arabes, que LGS conspue comme étant des oeuvres de l’impérialisme occidental et qui lui ont donné l’occasion de multiplier les contributions suspectes.

Alors, à l’adresse de ceux qui continuent à le défendre, à l’adresse des associations de critique des médias qui lui envoient des droits de réponse honteux condamnant le travail de journalistes indépendants et militants sans rien connaître au sujet[3], à l’adresse de ceux qui préfacent les ouvrages de ses animateurs (n’est-ce pas Méluche[4] ?) et à l’adresse de ceux qui continuent de les inviter à la Fête de L’Huma[5], voici de nouveau un petit florilège des sources d’extrême droite et réactionnaires du Grand Soir, pour compléter la liste déjà fournie par Article 11. Bonne gueule de bois !

 

la suite sur Conspis hors de nos...

10:13 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu