Avertir le modérateur

21/08/2009

Brice "Not Nice" Hortefeux, nouveau DRH de la police...

Trahis par l'administration...avant même d'intégrer la police !!!

Brice Hortefeux a tenté de mettre fin mercredi soir à la controverse née de la décision de son ministère de reporter sine die l'incorporation des jeunes admis dans les écoles des cadets de la République en annonçant que 900 cadets seraient recrutés à partir du 1er octobre.

Après une réunion interministérielle mercredi à Matignon, «il a été décidé de procéder au recrutement de 900 cadets de la République à compter du 1er octobre», a annoncé le ministre de l'Intérieur dans un communiqué, précisant que «les engagements pris vis-à-vis de ces jeunes seront tenus».

Dans une interview au Figaro, le ministre est allé plus loin en dénonçant «une initiative purement administrative et comptable» et en disant «désavouer totalement» ses services.

Dans un premier temps,

1.050 garçons et filles âgés entre 18 et 25 ans, qui avaient réussi les tests pour entrer le 1er septembre dans les écoles de police afin de devenir cadets de la République, ont reçu fin juillet un appel téléphonique leur annonçant l'ajournement de cette formation. Raison avancée par l'administration: «contraintes budgétaires».

La nouvelle avait fait bondir les syndicats de police. «On met des jeunes, très motivés par le métier de policier, au chômage, c'est scandaleux», avait dénoncé le porte-parole du premier syndicat de gardiens de la paix, l'Union syndicale majoritaire, Yannick Danio.

Les cadets de la République ont été créés par Nicolas Sarkozy, lorsqu'il était ministre de l'Intérieur, pour favoriser la mixité sociale au sein de la police, en offrant à des jeunes non bacheliers une formation en alternance (payée 600 euros par mois) les préparant au concours de gardien de la paix, pour lequel le bac est exigé.

Tout n'est pas réglé

En désavouant son administration, le ministre Brice Hortefeux n'a pas tout résolu:

- Il a annoncé le recrutement de 900 cadets dès octobre sur les 1.050 ayant réussi les tests. Que deviennent ces 150 candidats? Contacté ce jeudi, le ministère «ne fait aucun commentaire».

- Au delà des cadets, des retards d'incorporation se posent aussi pour les gardiens de la paix et les adjoints de sécurité. Comme l'explique le secrétaire général du syndicat Alliance-police Jean-Claude Delage, «2.700 personnes qui ont réussi le concours de gardien de la paix attendent elles aussi d'être admises dans les écoles ainsi que 700 adjoints de sécurité».

Dans un communiqué publié ce matin, l'Union syndicale majoritaire précise que «huit centres de formation ont été fermés depuis le 1er janvier 2009.» Et d'ajouter: «L'ensemble de ces mesures nous laisse craindre le pire pour le service public police nationale.»

(Source AFP)

 

C'est la crise, ils vont manquer de flics...c'est balot...

 

Vive la France...

13:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu