Avertir le modérateur

12/04/2010

Grèce - Athènes : Arrestation de six personnes d'une soi-disante " organisation terroriste "

Arrestation de six membres d'une organisation terroriste

Six personnes ont été appréhendées et seront déférées devant le parquet pour participation aux activités du groupe terroriste "Lutte révolutionnaire", a annoncé dimanche après-midi le porte-parole de la police grecque.
Sur la base des données rassemblées jusqu'à présent au cours de l'enquête, les six personnes arrêtées sont N M, 39 ans, P R, 41 ans, E S, 32 ans, C K, 31 ans, S N, 32 ans et C G, 30 ans.
Selon le porte-parole de la police, une grande quantité de preuves possibles ont été retrouvées au cours des perquisitions et sont actuellement examinées par les services compétents de la police. La police a notamment retrouvé le disque dur d'un ordinateur avec des déclarations sur les attentats commis par le groupe "Lutte Révolutionnaire" ainsi que des projets de texte de revendication de futurs attentats et des croquis des endroits ou des attentats étaient prévus.
Le groupe "Lutte Révolutionnaire" a à son actif plusieurs attentats à la bombe dans la capitale.


#236| All 6 Arrested Persons are Anarchists

UPDATE 23:20 GMT+2 Despite the time, more that 300 people gathered chanting solidarity and anti-police slogans in front of the house of a comrade while the police was raiding it searching for ‘evidence’, in the Athens’ down-town quarter of Kypseli.

——

Information ‘leaked’ from the police suggest that the so called ‘Anti-Terrorist units’ are searching for ten more people to arrest.

At this moment (20:15 GMT+2) more than 500 people are holding an open assembly in the occupied Athens’ Polytechnic and they are deciding about the immediate solidarity actions.
Earlier during the day two solidarity gatherings took place outside two of the raided houses in Exarcheia and in Petralona, Athens, while the police was in ’searching for evidence’, minor clashes with the riot police took place in front of the two sites…

….Today, the news about the arrest of these people and the raids of their houses by the police dominate a great proportion of the Greek media…today, Sunday evening, the Greek government agreed to take a loan from IMF.

After the Greek Riot

 

Grèce: six membres présumés d'un groupe extrémiste arrêtés

ATHENES - La police grecque a arrêté six personnes, dont une femme, soupçonnées de liens avec le principal groupe radical d'extrême gauche grec, Lutte Révolutionnaire (EA), ont annoncé dimanche les autorités.

"Les suspects seront déférés devant le parquet pour participation aux activités du groupe terroriste Lutte Révolutionnaire", a déclaré à la presse le porte-parole de la police Thanassis Kokkalakis.

Il a ajouté qu'une "grande quantité" de possibles preuves avait été retrouvée au cours des perquisitions.

Dans un domicile, la police a mis la main sur un disque dur avec des déclarations sur les attentats déjà commis par le groupe ainsi qu'un projet de texte et des croquis sur de futurs attentats.

Cinq hommes âgés de 30 à 39 ans et une femme de 41 ans ont été appréhendés.

Lutte Révolutionnaire, qui a fait son apparition en 2003, est considéré comme le groupe extrémiste le plus dangereux de Grèce et figure sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne et des Etats-Unis.

La Grèce et les Etats-Unis ont offert une récompense de 2 millions de dollars au total (1,5 million d'euros) pour toute information sur le groupe.

En 2007, le groupe avait lancé une attaque à la roquette contre l'ambassade des Etats-Unis à Athènes qui n'avait fait que des dégâts matériels.

Lutte Révolutionnaire a aussi commis des attentats à la bombe contre la Bourse d'Athènes.

En mars 2009, l'organisation a fait exploser une bombe à l'extérieur d'une succursale de Citibank dans la banlieue d'Athènes qui avait provoqué d'importants dégâts matériels.

Le groupe avait affirmé à l'époque que son objectif était de fomenter la "révolution" et de se servir de la crise économique mondiale pour lutter contre le capitalisme.

"Nous devons nous débarrasser pour de bon de la vermine du pouvoir économique et politique afin que l'humanité se délivre des chaînes de ces criminels", ajoutait Lutte Révolutionnaire. "Nous devons créer ici et maintenant (un mouvement de masse) pour faire de la crise économique le tombeau du capitalisme", expliquait-elle.

Le groupe a aussi revendiqué une tentative d'attentat à la voiture piégée devant le siège de la banque américaine Citibank qui avait été déjouée par la police en février 2009 à Athènes.

La Grèce est confrontée à une vague d'attentats revendiqués par des groupes d'extrême gauche depuis la mort d'un adolescent de 15 ans tué par balle par un policier en décembre 2008, qui avait déclenché une série de manifestations et d'émeutes dans tout le pays.

Lutte Révolutionnaire est considéré comme le successeur de Novembre 17, une organisation extrémiste qui a tué 23 personnes entre 1975 et 200, avant de disparaître en 2002.

©AFP / 11 avril 2010 Romandie News

 

 

Grèce: Des militants d'extrême-gauche arrêtés

Sept militants d'extrême-gauche ont été arrêtés en Grèce, a annoncé dimanche la police grecque. Membres présumés du groupe Lutte révolutionnaire, ils sont accusés de "participation à une organisation terroriste". Les policiers ont découvert à la résidence de deux des personnes arrêtées un disque dur contenant des tracts revendiquant des attentats commis par Lutte révolutionnaire, ainsi que des documents écrits à la main au sujet d'attentats "terroristes" passés ou envisagés. Apparu en 2003, le mouvement Lutte révolutionnaire est responsable notamment de la tentative d'assassinat d'un ministre en 2006 et du lancement contre l'ambassade américaine à Athènes d'une roquette en 2007, qui n'avait pas fait de victimes.

Le JDD.fr 11/04/2010

08:47 | Lien permanent | Commentaires (0) |

31/03/2010

Vidéo Manif anticarcérale Prison de la Santé du 28 mars 2010

prise chez Indy

Les images vidéo de la manif que j’ai filmée (Debbio) jusqu’à 17H15, avant les interpellations, mais déjà encerclée par les CRS.


Manif devant la prison de la Santé : 110 arrestations

10:33 | Lien permanent | Commentaires (2) |

14/02/2010

Quelque 200 manifestants font du grabuge au centre-ville de Vancouver

VANCOUVER, B.C. — Quelque 200 manifestants qui s'opposent à la tenue des Jeux olympiques ont fait du grabuge et affronté les policiers au centre-ville de Vancouver, samedi.

LA PRESSE CANADIENNE/Nathan Denette

 

Selon ce qu'a fait savoir samedi le service de police de Vancouver, ces manifestants masqués ont causé du vandalisme dans les rues du centre-ville, s'en prenant notamment aux véhicules et aux commerces. "Les manifestants lancent des objets aux membres des forces policières, mettent de la peinture sur des véhicules, brisent des vitrines et intimident les piétons", a décrit la police dans un communiqué.

Des policiers de l'escouade anti-émeute sont intervenus, pendant que d'autres policiers en bicyclette ont interdit l'accès à certaines rues du centre-ville. Des arrestations ont eu lieu. L'une des manifestantes affirme avoir été arrêtée parce qu'elle portait un masque.

Alors que la tension montait et que les manifestants se rapprochaient de l'hôtel où sont installés plusieurs membres du Comité international olympique, les policiers ont manifesté leur force, postant des agents anti-émeute sur la route pendant qu'un hélicoptère militaire Sea King survolait les lieux.

Les policiers ont avancé vers les manifestants, frappant leur bouclier avec leur bâton et poussant les protestataires et les journalistes devant eux. Les manifestants se sont retrouvés coincés entre deux rangs de policiers, qui ont alors procédé à des arrestations.

Après plusieurs heures, les policiers ont confiné les manifestants dans une rue du centre-ville et ont accepté de les escorter à quelques coins de rue de là, en échange d'une promesse de se disperser. Un cri de joie s'est fait entendre dans la foule à l'annonce de cette entente.

Alissa Westergard-Thorpe, du Réseau de la résistance aux Olympiques, dissocie son groupe des gestes de violence et de vandalisme, décrivant la manifestation comme "une journée d'action autonome, par des groupes indépendants, avec différentes tactiques autour des Olympiques".

Elle ajoute qu'il y a eu un peu de dégâts, mais que ceux qui en sont responsables ne sont pas ceux qui ont été arrêtés. Elle considère la manifestation comme non violente tant que personne n'a été blessé, peu importe les dommages matériels qui ont été causés.

"Les personnes qui ont été arrêtées ne faisaient que marcher dans les rues en essayant de faire respecter leurs droits par les policiers. Les arrestations ont été inutilement violentes", a-t-elle déclaré.

Selon Mme Westergard-Thorpe, les gestes les plus violents ont été commis par les policiers pendant les arrestations.

Vendredi, des manifestants avaient contraint les organisateurs à modifier le tracé du relais de la flamme olympique. Plus de 1500 marcheurs opposés à diverses choses avaient manifesté à la fin du relais et avant le début de la cérémonie d'ouverture. La manifestation a cependant été plutôt pacifique; une seule arrestation ayant eu lieu après que deux policiers eurent été blessés pendant une confrontation.

Mme Westergard-Thorpe affirme qu'il y aura d'autres manifestations au cours des prochains jours. "Ce sera vraiment la police qui déterminera le type de violence que vous verrez. La vraie violence, la seule violence contre des humains vient de la police", a-t-elle avancé. De James Keller (CP)

The First full day of the Vancouver 2010 games was met with a protest that led to the destruction of downtown property and riot police being called in.Click here to watch the video
The First full day of the Vancouver 2010 games was met with a protest that led to the destruction of downtown property and riot police being called in.

09:35 | Lien permanent | Commentaires (1) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu