Avertir le modérateur

17/12/2010

COP 15 - La police danoise a été condamnée "pour privation illégale de liberté".

La police danoise condamnée pour arrestations abusives lors du Sommet de Copenhague

La police danoise a été condamnée jeudi 16 décembre pour avoir abusivement arrêté 250 manifestants en marge du sommet de Copenhague sur le climat en décembre 2009. Elle devra leur payer des indemnités "pour privation illégale de liberté durant le COP15 [conférence de l'ONU sur le changement climatique à Copenhague], a annoncé le tribunal de Copenhague.

Sur les 1 900 personnes détenues durant plusieurs manifestations qui se sont déroulées du 11 au 16 décembre 2009 en marge du sommet, ces 250 avaient porté plainte contre la police. Un groupe de 178 de ces plaignants, arrêtés au cours de la grande manifestation du 12 décembre à laquelle avaient pris part environ 100 000 personnes qui avaient tenté d'approcher du Bella Center où se tenait le sommet, ont reçu un dédommagement de 9 000 couronnes danoises – 1 200 euros – chacun.

ARRESTATIONS SANS MÉNAGEMENT

Ils faisaient partie des 905 personnes interpellées lorsqu'un groupe de manifestants, vêtus de noir, avaient commencé à jeter des pierres sur la police.
"La cour a estimé que (...) toutes les 905 personnes arrêtées étaient loin de faire partie de ce groupe" de fauteurs de trouble auquel aucune preuve ne liait les 178 plaignants.

Les arrestations s'étaient déroulées sans ménagement, la police obligeant les manifestant à notamment rester assis pendant des heures sur le sol gelé en attendant d'être transportés dans un centre de détention. "La cour a considéré que les conditions de privation de liberté étaient dégradantes et violaient pour ces raisons la Convention européenne des droits de l'homme", ajoute le communiqué pour justifier le montant élevé des dommages et intérêts.

Les 72 autres plaignants ont reçu chacun une compensation de 5 000 couronnes [environ 670.00€]. Un an après l'échec du sommet de Copenhague, 200 pays se sont mis d'accord samedi 11 décembre à Cancun (Mexique) sur une série de mécanismes favorisant lutter contre le changement climatique.

piqué au tas sur Lemonde.fr - 16/12/2010

14:48 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/12/2009

Combien de temps allons-nous nous laisser matraquer ?

07:23 | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/12/2009

Stop à la répression et aux violences policières à Copenhague !!!

Mercredi 16 décembre 2009 3 16 12 2009 17:51
Copenhague : Reclaim the power, la manifestation durement réprimée

Organisée par la coalition Climat Justice Action (CJA), la
manifestation «Reclaim the power» (reprenons le pouvoir) a rassemblé
des milliers de personnes à partir de 7 heures du matin aujourd’hui à
Copenhague. C’est aux cris de «C’est le système qu’il faut changer, pas
le climat» ou «Nous voulons la justice climatique» que les manifestants
— danois, français, allemands, italiens, espagnols… — ont convergé,
dans une ambiance très solidaire, vers le siège de la négociation
internationale alors que les négociations sont au stade de la confusion
la plus totale.


L’objectif était simple : passer les grilles de protection du centre
officiel des négociations climatiques pour faire du Bella Center le
lieu d’une assemblée populaire afin de «reclaim power». Les moyens
étaient humains : organiser plusieurs fronts. Après deux heures de
marche sous la neige, plusieurs milliers de manifestants sont arrivés à
quelques deux cent mètres de la zone rouge, symbolisée par des grilles
de protection. Autorisé, le rassemblement a été déclaré illégal par la
police «au nom de la reine» (sic) dès l’instant où les manifestants
sont arrivés devant les grilles. Décidé à résister, le cortège essuya
charges nombreuses et particulièrement violentes, gaz, matraques et
chiens policiers, pas très sensibles aux saucisses que leurs lançaient
quelques personnes, tout ça sous la surveillance des hélicoptères
infatigables depuis une semaine.

Comme à son habitude depuis une semaine, la police a encerclé la foule,
arrêtant tout ce qui bouge. Il est difficile à ce stade de connaître le
nombres des gardes à vue, toutefois le chiffre de 200 ne paraît pas
improbable. Depuis une semaine ce sont plus de 1800 personnes qui ont
connu la garde à vue dans ce que l’on appelle maintenant la «climat
Jail» c’est à dire le centre spécial de détention mise en place pour
les mobilisations.

Au delà de l’action de la police, il se passe à Copenhague
quelque-chose de neuf, on sent l’énergie, l’expertise et l’envie que
nous avions connu dans le mouvement altermondialiste au début des
années 2000, reste à savoir si nous saurons politiquement en faire
quelque chose…

À suivre…

Fred à Copenhague pour HNS-Info, 16 décembre 2009.

















21:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

14/12/2009

[Radiosterni] Ce soir, mardi et mercredi en direct de Copenhague !

Bonjour à tou-tes,

une fraction de Radio Sterni & co(llaborat-rice/eurs) est en déplacement
à Copenhague pour le contre sommet sur le changement climatique.

Radio Sterni prends donc part à la radio polyglotte d'indymedia pour
couvrir le contre sommet de la COP15 depuis Copenhague !

Le flux en direct à lieu tous les soirs de 20h à minuit.

- 20h - 21h : espagnol
- 21h - 22h : allemand
- 22h - 23h : anglais
- 23h - 23h30/0h00 : français !

Le premier essai francophone aura lieu ce soir (14 décembre) pour à
priori une demi-heure seulement !
Mardi (15) et Mercredi (16) ça devrait durer plus longtemps !

Le flux en mp3 n'est pas accessible à l'adresse habituelle, mais ici :
[url=http://live1.radiovague.com:8000/cop15radio.mp3]http://live1.radiovague.com:8000/cop15radio.mp3[/url]

Faites le savoir !

Les 3h30/4h polyglottes seront ensuite rediffusés en boucle jusqu'au
direct suivant !

à ce soir, demain soir et mercredi soir !

--
Radio Sterni
http://radiosterni.qsdf.org

18:24 | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/12/2009

Abats l'OMC

 

http://rebellyon.info/spip.php?action=acceder_document&arg=10048&cle=5e40d58ed9546bd1e8564d0e5febf9ae&file=jpg%2FantiomcA3.jpg

08:32 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/12/2009

Sortir du nucléaire" demande aux eurodéputés d'Europe écologie de revenir sur leur vote en faveur d'une résolution favorable au nucléaire

Communiqués de presse

01/12/2009
"Sortir du nucléaire" demande aux eurodéputés d'Europe écologie de revenir sur leur vote en faveur d'une résolution favorable au nucléaire



Seul José Bové n'a pas voté ce texte (ainsi qu'un autre eurodéputé qui était absent)


Le Réseau "Sortir du nucléaire" demande aux députés européens d'Europe écologie de faire le nécessaire pour rectifier leur vote en faveur d'une résolution, adoptée par le Parlement européen le 25 novembre 2009, qui est favorable à l'énergie nucléaire. (Cf http://bit.ly/5PpHjX )

Dans le groupe Europe écologie, seul José Bové (et Pascal Canfin qui était absent) n'a pas voté cette résolution qui affirme en particulier : "Une économie à faible intensité de carbone conférera à l'énergie nucléaire un rôle important dans le bouquet énergétique à moyen terme."

Certes, dans un premier temps, le texte ne comportait pas ce passage qui a été ajouté par amendement proposé par le PPE (la droite européenne), amendement contre lequel les députés européens d'Europe écologie ont voté.

Mais les eurodéputés d'Europe écologie, à l'exception notable de José Bové, ont voté ensuite pour la nouvelle version du texte, contenant l'amendement favorable à l'énergie nucléaire sous prétexte de "sauver" la planète face au péril climatique.

Alors que, dans la préparation du sommet de Copenhague, les autorités françaises multiplient en coulisse les manœuvres en faveur du nucléaire, le vote de cette résolution par la quasi-totalité du groupe Europe écologie est une faute politique qui doit être rectifiée au plus vite.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" continue d'animer la campagne internationale "Don't nuke the climate" (http://www.dont-nuke-the-climate.org ) dont le point d'orgue sera le 12 décembre avec de multiples manifestations dans de nombreuses villes et à Copenhague même.


Lien permanent vers ce communiqué: http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/communiques/affiche.php?aff=647

n'imprime pas cette page  ça pollue :(PROBE)

 

 

 

18:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Europe écologie vote POUR le nucléaire à Copenhague

Europe Ecologie vote pour le nucléaire, Bové s’abstient...
lundi 30 novembre 2009 (21h48)
4 commentaires

Le Mouvement Citoyen Lotois pour la sortie du nucléaire nous informe, dans une newsletter datée de ce jour, qu’une résolution du parlement européen, sur la stratégie à adopter par l’Union Européenne au sommet de Copenhague, a été votée jeudi dernier.

Dans cette résolution, dont vous trouverez le texte ci-dessous, il est à noter la réintroduction du nucléaire dans le bouquet énergétique (point n°36). En clair le lobby nucléaire français, très efficace, veut imposer la reprise du nucléaire dans toute l’Europe...Il existe pourtant d’autre solutions. Je vous engage à vous précipiter chez votre marchand de journaux pour acheter Le Lot en Action mag n°5 dont le dossier central explore une de ces pistes ! (ou commandez le par mail à l’adresse suivante : contact@lelotenaction.org)

Les députés d’Europe écologie, ainsi que les verts, ont tous voté pour cette résolution, à l’exception de José Bové qui s’est abstenu, et des trois euro-députés de GUE (Mélanchon, Hoarau, Hénin) qui ont voté contre (résultat du vote ici). José serait-il en train de se réveiller ?...

Résolution du Parlement européen du 25 novembre 2009 sur la stratégie de l’Union européenne dans la perspective de la Conférence de Copenhague sur le changement climatique (COP 15)

la suite sur Bellaciao

 

08:53 | Lien permanent | Commentaires (3) |

28/11/2009

Appel du réseau Seattle to Brussels, novembre 2009

 

 

Appel du réseau Seattle to Brussels, novembre 2009

OMC : La grande rupture – Plus de crise !

Changez le système commercial,

pas le climat

Du 30 novembre au 2 décembre 2009 – 10 ans après la “Bataille de Seattle » et seulement quelques jours avant le sommet crucial des Nations Unies sur le changement climatique à Copenhague, la 7ème ministérielle de l’OMC aura lieu à Genève. Elle vise à promouvoir l’extension des pouvoirs de l’OMC et du libre-échange comme solution aux crises globales que nous traversons.

Le modèle neolibéral en matière commerciale et d’investissements, incarné par les accords de l’OMC et par les nombreux accords de libre-échange bilatéraux, est une des causes de la crise financière globale, de la faim et des crises énergétique et climatique.

Pourtant, les gouvernements continuent de promouvoir la dérégulation et la libéralisation, l’Union Européenne et ses Etats-membres constituant l’une des forces motrices les plus agressives dans cette approche. Contrairement au mantra actuel de la régulation que l’Union Européenne récite, la pression pour conclure le Doha Round et toute une série d’accords bilatéraux et régionaux de libre-échange conduira à davantage de libéralisation et de dérégulation de la finance et de l’économie à travers le monde, servant une fois de plus les intérêts des multinationales.

Le libre-échange et l’OMC ont fermé l’opportunité d’améliorer leurs vies à des familles de paysans sur toute la planète. Ils ont empêché que les consommateurs aient tous accès à de la nourriture saine et abordable. Ils ont refusé aux travailleurs du Sud et d’Europe l’accès à des emplois plus nombreux et décents. Ils ont refusé aux citoyens à travers le monde l’amélioration de l’accès à des services essentiels de qualité. Et ils ont échoué à promouvoir un développement durable socialement et écologiquement. 

Pour surmonter les crises systémique et globale qui englobent la planète, nous appelons collectivement à la construction d’un nouvel ordre économique ; un ordre qui place la satisfaction des besoins humains de base en son cœur, ainsi que la mise en place et la garantie de tous les droits sociaux, économiques, culturels et politiques ; un ordre basé sur des modèles de production et de consommation qui respectent les limites des ressources naturelles de la planète ; qui promeuve une distribution équitable de ces ressources et qui utilise des énergies propres, sûres et renouvelables.

Pour y parvenir, nous devons mettre en place un modèle multilatéral alternatif en matière de commerce et d’investissements ; un modèle qui soit juste, durable, participatif et basé sur la solidarité.

Nous appelons les mouvements sociaux, les syndicats et les organisations de la société civile en Europe à nous rejoindre à Genève pour une semaine d’action qui débutera le 28 novembre pour dire « OMC : La grande rupture ! Plus de crise ! » et « Changez le commerce pas le climat ».

Réseau Seattle to Brussels

www.s2bnetwork.org

 

 

 

09:51 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu