Avertir le modérateur

16/11/2012

Grève des mineurs 1948 - MOCH le menteur

La police lance des bombes lacrymogènes importées d'Allemangne...

Les mineurs aux mains nues ripostent avec ce qu'il peuvent...

11:49 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2012

Grève dans toute l'Europe le 14 novembre [2012] ?

La Confédération européenne des syndicats (CES) a appelé à "une journée d'action" en Europe le 14 novembre prochain pour dénoncer les mesures d'austérité en vigueur dans l'UE, a-t-on appris jeudi auprès de cette confédération.

© Belga

 

"Cette journée du 14 novembre prendra diverses formes: grèves, manifestations, rassemblements et autres actions", a précisé la CES. Un appel à la grève générale a été lancé à cette date au Portugal et des actions sont également prévues en Grèce et en Espagne. La CES, qui rassemble 85 organisations syndicales dans 36 pays européens ainsi que 10 fédérations sectorielles, s'est déclarée "fermement opposée aux mesures d'austérité qui font plonger l'Europe dans la stagnation économique, voire la récession, ainsi qu'au démantèlement continu du modèle social européen". 
"Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu'aggraver les déséquilibres et créer des injustices", a déploré la Confédération européenne qui soutient par ailleurs "l'objectif d'assainissement des budgets". Mais, insiste la CES, "on ne pourra mettre fin à la récession que par un assouplissement des contraintes budgétaires et la suppression des déséquilibres". 

Avec Belga 

piqué au tas sur levif.fr 18/10/2012

"assouplissements des contraintes"... 

11:13 | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/02/2011

Gendarme - Grève du zèle - un commandant chef d'escadron gaze des manifestants


violences des forces de l'ordre gratuites
envoyé par zimprod.

 

Vive la France !

12:23 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2010

Rétrospective sur les évènements qui se sont déroulés dans la semaine du 26/10/1960

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Débat sur le projet de force de dissuasion au Palais Bourbon. - Lancement du premier sous marin atomique à Barrow in Furness, Grande Bretagne, en présence de la reine Elizabeth. - Grève chez Renault à Billancourt suite à une compression de personnel. - La Mauritanie prépare son indépendance fin novembre. La capitale, Nouakchott s'édifie dans les sables. - Après ses déclarations fracassantes à l'ONU, retour de KHROUCHTCHEV à Moscou. - Accueil triomphal du sénateur John Fitzgerald KENNEDY et de sa femme à New York. - A Cuba, fermeture des magasins américains suite aux nationalisations décidées par Fidel Castro. - Arrivée triomphale à Sao Paulo du nouveau président du Brésil, Janio QUADROS DA SILVA - En Turquie : 500 anciens dirigeants turcs ont comparu devant un tribunal. - Devant l'ambassade d'Autriche à Rome : violentes manifestations anti-autrichiennes au sujet de la région du Haut Adige. - Arrivée en Belgique de la future reine FABIOLA de retour de MADRID.

20:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2010 - Les lycées lancent la journée d'action dans toute l'Alsace

La situation à 10h.

A Strasbourg : les portes du lycée Fustel-de-Coulanges, au centre ville à Strasbourg ont été bloquées ce matin à 8h. L'action s'est déroulée sans incident. Seuls les "prépas" ont pu se rendre en cours, nous a-t-on indiqué.

A 10h, un lycéen cadenassait les portes du lycée des Pontonniers, toujours au centre ville de Strasbourg. Pour entrer ou sortir de l'établissement, les lycéens enjambaient les grilles du portail.

A Mulhouse, plusieurs centaines de lycéens ont manifesté dès ce matin 8h. A 10h, ils étaient quelque 700 à jouer au chat et à la souris avec les forces de l'ordre. Des groupes de collégiens et de lycéens se rassemblaient au fur et à mesure de la manifestation.

A Sélestat, ce sont près d'un milliers de lycéens qui manifestaient ce matin.

A Saint-Louis, dans le Haut-Rhin, ce sont quelque 500 lycéens qui manifestaient ce matin.

 

La situation à 11h.

Strasbourg : peu après 10h un cortège de quelque 200 lycéen est parti des Pontonniers pour se diriger vers le lycée Jean-Rostand, boulevard de la Victoire. Le cortège était encacré par les policiers et la circulation du tram était perturbée. Les lycéens se sont brièvement arrêtés devant Jean-Rostand. Puis ils ont été rejoints par une centaine de lycéens de Marie-Curie. Le cortège s'est ensuite arrêté devant l'INSA. Pour finir 200 à 300 lycéens sont repartis vers 11h vers la place de la République. La manifestation est très inorganisée. Les lycéens qui ont lancé le mouvement ce matin se sont petit à petit désengagés.

A Wissembourg, ce sont plus de 300 lycéens qui se sont mobilisés ce matin.

Les lycées lancent la journée d'action dans toute l'Alsace

piqué au tas sur dna.fr - 19/10/2010

 

Alsace : les manifestations en direct

Les lycéens de Thann ont ouvert la marche ce matin vers 8h. Photo Arnaud Viry

 

Alsace : les manifestations en direct

Les manifestations contre la réforme des retraites se poursuivent aujourd'hui avec trois grands rendez-vous régionaux à Strasbourg, Colmar et Mulhouse. D'autres mobilisations ont eu lieu dès ce matin ailleurs en Alsace. Une journée à suivre minute par minute sur notre site internet en cliquant ici.

- 10h30. - Depuis tôt ce matin à Colmar, une centaine de lycéens du Camille Sée font le tour des établissements de la ville, les lycées Blaise Pascal et Bartholdi, pour tenter de rallier à leur cause les autres élèves colmariens. A 11h, ils rejoindront la grande manifestation qui partira de la Préfecture.

- 10h.-300 lycéens à Mulhouse, le tram bloqué. Les lycéens ont débuté dès ce matin 8h un tour des établissements mulhousiens et étaient bloqués vers 10 h dans la rue du Sauvage, en plein centre ville, par un barrage policier. Quelques bombes lacrymogènes ont ensuite été lancées par la police devant le centre porte Jeune.

- 9h30.- Opération escargot terminée entre Entzheim et Vendenheim. Les syndicalistes se sont retrouvés bloqués dans les bouchons des automobilistes un jour de grève.

- 8h.- les lycéens ont débuté la journée par des manifestations à Colmar, Mulhouse, Thann (NOTRE DIAPORAMA), Saint-Louis, Altkirch.

- 7h40.- Opération escargot sur l'A35. Dans l'est de la France, «des opérations escargot sont en cours» sur l'A35 (Bas-Rhin) en direction de Strasbourg dans le sens sud-nord et sur l'A31 (Moselle) en direction de Metz dans le sens nord-sud.

piqué au tas sur l'Alsace.fr - 19/10/2010

11:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/09/2010

Guerre des quotas de bâtonite à la CRS 57

Quarante-huit arrêts maladie quasi simultanés au sein d’une compagnie de CRS, en l’occurrence la CRS 57 de Carcassonne, pour un effectif de 160 fonctionnaires… Cette "épidémie" est visiblement révélatrice d’un profond malaise au sein de cette unité.

 

extrait :

Livrant le bilan d’activité de la CRS 57, troisième compagnie en terme d’activité parmi les dix implantées dans la zone Sud (Provence- Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et Corse), avec « 250 jours de déplacement annuel », le syndicat estime que ces chiffres « devraient suffire à témoigner de l’investissement » des policiers de la CRS 57.

« Mais non », déplore le syndicat, qui dénonce « la pression énorme exercée en continu par un élément de la hiérarchie (*), pression portée à son paroxysme au moment des notations individuelles, où seule la "bâtonite" prime, au détriment des qualités inhérentes au métier de CRS ».

piqué sur www.midilibre.com - 02/09/2010

 

batonite.jpg

Fumer en travaillant

photo piquée chez le JL avec camaraderie !

 

18:19 | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/06/2010

Grève sauvage de l'équipe des ouvriers de France - «Tous ensemble unis pour un nouveau rêve général (bleu)»

Les joueurs de l'équipe de France, sur la pelouse d'entraînement de Knysna, refusent de s'entraîner le 20 juin 2010

Les ouvriers de l'équipe de France, dans l'usine de Knysna, refusent de reprendre le travail - 20 juin 2010

 

07:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/04/2010

Jacques Prévert - Citroën

« Un poème de Prevert composé lors de la grève des travailleurs de Citröen en 1933. Alors que la société est bénéficiaire et que l’usine mère de Javel était remise à neuf afin d’en faire "la plus belle du monde", l’entreprise annonce une baisse de 18 à 20% des salaires. Les ouvriers de CITROËN se mettent en grève et plus tard s’allient avec leurs camarades de RENAULT. La repression sera violente et donnera lieu à des centaines d’arrestations et de lourdes peines de prisons. CITROËN finira par abandonné son projet de baisse de salaire. Le mouvements forcera l’entreprise RENAULT à abandonner les projets similaires qu’elle prévoyait.

 

 

 

Citroën

À la porte des maisons closes C’est une petite lueur qui luit… Mais sur Paris endormi, une grande lumière s’étale : Une grande lumière grimpe sur la tour, Une lumière toute crue. C’est la lanterne du bordel capitaliste, Avec le nom du tôlier qui brille dans la nuit.

Citroën ! Citroën !

C’est le nom d’un petit homme, Un petit homme avec des chiffres dans la tête, Un petit homme avec un sale regard derrière son lorgnon, Un petit homme qui ne connaît qu’une seule chanson, Toujours la même.

Bénéfices nets… Millions… Millions…

Une chanson avec des chiffres qui tournent en rond, 500 voitures, 600 voitures par jour. Trottinettes, caravanes, expéditions, auto-chenilles, camions…

Bénéfices nets… Millions… Millions…Citron… Citron

Et le voilà qui se promène à Deauville, Le voilà à Cannes qui sort du Casino

Le voilà à Nice qui fait le beau Sur la promenade des Anglais avec un petit veston clair, Beau temps aujourd’hui ! le voilà qui se promène qui prend l’air,

Il prend l’air des ouvriers, il leur prend l’air, le temps, la vie Et quand il y en a un qui crache ses poumons dans l’atelier, Ses poumons abîmés par le sable et les acides, il lui refuse Une bouteille de lait. Qu’est-ce que ça peut bien lui foutre, Une bouteille de lait ? Il n’est pas laitier… Il est Citroën.

Il a son nom sur la tour, il a des colonels sous ses ordres. Des colonels gratte-papier, garde-chiourme, espions. Des journalistes mangent dans sa main. Le préfet de police rampe sous son paillasson.

Citron ?… Citron ?… Millions… Millions…

Et si le chiffre d’affaires vient à baisser, pour que malgré tout Les bénéfices ne diminuent pas, il suffit d’augmenter la cadence et de Baisser les salaires des ouvriers

Baisser les salaires

Mais ceux qu’on a trop longtemps tondus en caniches, Ceux-là gardent encore une mâchoire de loup Pour mordre, pour se défendre, pour attaquer, Pour faire la grève… La grève…

Vive la grève !

Jacques Prévert

Vidéo prise chez Voix de faits, poème trouvé sur le net

08:04 | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/04/2010

Initiative : la grève s'invite sur le plateau de France 2 - Grève des chômeurs !


Intrusion en direct sur le plateau de "L'objet du scandale"

 

Hier soir, un groupe d'une quinzaine de personnes a investi en direct l'émission de Guillaume Durand «L'objet du scandale » sur France 2, pour « lancer un appel à la grève des chômeurs et des précaires » à partir du 3 mai. Invité de l'émission, le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand semble prendre l'intrusion beaucoup plus légèrement que le présentateur, qui, visiblement énervé, regrette « l'impression d'avoir vécu ça 15 fois ». Autorisés par Durand à lancer leur proposition « sans que cela dure une demi-heure», le groupe appelle à la grève et à la manifestation dans plusieurs grandes villes dont Paris, Rennes, Nantes et Brest.

« Ne tremblez pas comme ca, c'est moi qui devrait trembler ! »

Brandissant des banderoles, ils déclarent «en avoir marre de la cupabilisation et de la mise au travail forcée ». Moqueur, Guillaume Durand enjoint leur porte-parole à de ne pas trembler devant les caméras, soulignant « que c'est (lui) qui devrait trembler» étant donnée la situation. « Nous avons besoin d'inventer ensemble une grève des chômeurs et des précaires, continue la jeune porte-parole. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas d'usine ou se retrouver qu'on ne va pas s'orgnaniser. » Devant l'insistance du groupe, présentateur et ministre consentent à les laisser terminer. « Nous appelons tous les travailleurs précaires, les intérimaires en colère, les intermittants du spectacle [...], les licenciés, les volcans fraichement réveillés à se rencontrer », conclue la porte-parole.

Ouest-fRance - jeudi 22 avril 2010

 

Irruption en direct sur France 2 : Ni culpabilisation, ni emploi forcé, ni management, grève des chômeurs !

Ce mercredi 21 avril, l’émission "L’objet du scandale" sur France 2 (dont les lecteurs auront pu suivre le remarquable travail préalable de casting/formatage, voir Il est beau, mon chômeur, il est beau !) a été interrompue.

Le texte qui suit y a été lu en direct.

On en a marre de la culpabilisation et de la mise au travail forcée.

Nous avons besoin d’inventer ensemble une grève des chômeurs, une grève de tous les précaires. Nous appelons à commencer dès le 3 mai.

Ce n’est pas parce que nous n’avons pas d’usine où nous retrouver qu’on ne va pas s’organiser. Mais ce serait quoi une grève des chômeurs ? Ca commencerait par un mouvement de refus. Refus de nous laisser harceler, mobiliser, culpabiliser, insérer de force.

Les réformes de Pôle emploi ou du RSA cherchent à nous coincer, un par un, pour nous faire accepter des emplois de 10h par semaine payés une misère dans les secteurs les plus difficiles.

Il faudrait accepter n’importe quel travail sous peine de perdre une allocation de survie. Et qu’en plus nous soyons reconnaissants. Devrions-nous avoir honte de ne pas savoir nous vendre à n’importe quel employeur, honte de ne pas vouloir déménager pour un boulot, honte de ne pas accepter tout et n’importe quoi, de ne pas plier, en somme, devant la raison économique ?

Pas de honte qui tienne : franchement nous avons mieux à faire. Nous avons mieux à faire que chercher des emplois inexistants, mieux à faire que ce que l’on exige de nous. Voilà pourquoi nous refusons d’être suivis, contrôlés, managés, culpabilisés, radiés.
Pendant ce temps on renfloue les banques avec de l’argent public et on ose nous dire qu’il va falloir se serrer la ceinture.

Nous serons en 2010 un million supplémentaire de chômeurs sans droits. Une fois de plus nous servirons de prétexte à des débats d’experts sur les travailleurs pauvres, qui décideront, à notre place ce qui est bon pour nous.

La grève des chômeurs et précaires ce serait -dès maintenant- ne pas rester isolé, sortir des eaux glacées du calcul égoïste dans lesquelles on nous plonge. La grève des chômeurs et précaires ce serait décider ensemble d’enrayer une machine à précariser faite pour nous manager à mort.

Nous appelons tous les travailleurs précaires, les intérimaires en colère, les intermittents du spectacle et de l’emploi, les saisonniers, les stagiaires démotivés, les étudiants désorientés, les retraités en mal de revenu, les sans-papiers, les licenciés preneur d’otage, les travailleurs forcés, les volcans fraîchement réveillé à se rencontrer, à discuter dans les queue des CAF et des Pôle emploi, dans la rue, partout.

Déjà, à Rennes, Brest, Paris, Nantes, Montreuil, Tours et dans d’autres villes des précaires et chômeurs s’organisent.

Que mille collectifs fleurissent sur les décombres du plein emploi.

Inventons ensemble la grève des chômeurs et précaires.

La vidéo de cette prise de parole

Appel de la coordination des collectifs de chômeurs et précaires : tous en grève lundi 3 mai !

Appel au lundi 3 mai - collectif brestois en marche contre l’injustice sociale

Thèses sur la grève des chômeurs et précaires

Nous préférons... une grève des chômeurs - Cafards de Montreuil

Engageons dès maintenant une grève des chômeurs contre notre subordination à l’ordre économique (Mcpl, Rennes)

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère, Coordination des intermittents et précaires

La coordination des intermittents et précaires est menacée d’expulsion, signez, faites signer, la pétition en ligne en défense de l’existence de la Cip :

Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde

Face aux institutions, radiations, comptes et mécomptes, patrons, ne restons pas seuls :

Permanence CAP (pour les intermittents) : cap@cip-idf.org

Permanence précarité (pour les autres) : permanenceprecarite@cip-idf.org

Le lundi de 15h à 18h
à la coordination des intermittents et précaires
14 quai de charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou, ligne 7
Tel 01 40 34 59 74

Article du CIP-IDF

09:26 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/03/2010

Management - Le chômage et son cortège de misère

19:26 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu