Avertir le modérateur

10/11/2014

[« Insulte à l'autorité de l'État »] Le procès du Jura Libertaire

Vendredi 14 novembre 2014 à 13 heures se tiendra devant la 17e chambre correctionnelle de Paris le procès du Jura Libertaire, poursuivi suite à une plainte pour « injure et diffamation publiques envers la Police nationale », déposée en juillet 2010 par le ministre de l’Intérieur d’alors.


la suite sur le JL


amitiés et solidarité

22:54 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/02/2011

« Police d'agglo » :Hortefeux confirme les réorganisations

 

réorganisations_police.jpg

Fusion entre la brigade fluviale et le bureau des objets trouvés de Dunkerque

 

 

La police d'agglomération, testée à Paris, Lille et Lyon, est un succès. Et s'étend donc, malgré « quelques inquiétudes  », à l'ensemble du département du Nord, avant, bientôt, Marseille et Bordeaux. Voilà le message essentiel qu'est venu délivrer hier, dans la métropole lilloise, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, en visite à Lille, puis à Marcq-en-Baroeul. ...

 

Depuis 2009, les circonscriptions de police de Lille, Roubaix, Tourcoing et Armentières ne forment plus qu'une seule entité, « pour mieux correspondre aux zones de délinquance, être plus réactif ». Alors que « les violences aux personnes ont continué à augmenter de 2,5 % » en 2010 en France, « sur la même période, ces atteintes à l'intégrité physique des personnes ont reculé de 2,7 % sur le ressort de la police d'agglomération de Lille. C'est à l'inverse de la tendance nationale », s'est félicité le ministre.

« À armes égales »

« Parce qu'elle supprime les cloisonnements administratifs, la police d'agglomération permet aux forces de sécurité de lutter davantage à armes égales avec les délinquants. » Aussi, a-t-il confirmé les décisions annoncées ces derniers mois : l'ancienne circonscription de Bailleul rejoint la police d'agglo de Lille. Des fusions de circonscriptions sont opérées à Dunkerque, Maubeuge, Valenciennes et Douai et la circonscription de Fourmies basculera en zone gendarmerie « au plus tard au 1er juillet ». « Ces transformations suscitent encore quelques inquiétudes, mais je veille à ce que les équilibres gendarmerie-police soient maintenus. Et surtout, aucun territoire n'est négligé, aucun territoire n'est oublié. La délinquance, ce n'est pas une fatalité », a conclu le ministre, après avoir visité le centre de supervision urbaine de Marcq, qui pilote 65 caméras de vidéoprotection dans cette ville de 40 000 habitants.

 

piqué au tas sur www.lavoixdunord.fr - 18/02/2011

20:11 | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/10/2010

Oussama au secours d'Hortefeux

 

Oussama-Ben-Laden-1-2.jpg

"Si on n'a pas de Rolex à 50 ans, on a raté sa vie"

 

« Ces menaces sont la démonstration supplémentaire que ce qu’on avait dit et qui avait été corroboré par les services de renseignements français et des pays alliés était exact », confiait hier Brice Hortefeux au « Parisien  » - « Aujourd’hui en France ». Le ministre de l’Intérieur jugeait en septembre que la menace était « réelle » et assurait que la vigilance avait été « renforcée ». Dans l’entourage du chef de l’Etat comme du ministre de l’Intérieur, on indiquait hier soir « avoir déjà pris des mesures » face à une « menace terroriste élevée ». Pas question de surréagir à chaque communiqué, afin de « ne pas faire le jeu » des auteurs de ces menaces. « En l’état actuel de nos informations, soulignait Hortefeux, ces déclarations ne font que justifier le maintien de notre réponse face à la menace terroriste » avec le plan Vigipirate à son niveau rouge.

 

piqué au tas sur leparisien.fr - 28/10/2010

 

Or, comment le marché de la sécurité garderait-il son potentiel de profit, s'il n'entretenait pas lui-même les conditions objectives et subjectives qui le garantissent ? Pas de lutte contre la délinquance sans délinquance, pas de thérapie sans malades, pas de protection sans menaces. La logique mercantile exige que les fauteurs de rentabilité stimulent le champ social avec les galvanisations de la peur et la violence que les exorcise sans jamais y parer.

Raoul Vaneigem
(Pour l'abolition de la société marchande pour une société vivante, p.52, Rivages poche n°480)

12:53 | Lien permanent | Commentaires (0) |

20/10/2010

"Enquête au coeur de l'ultraviolence" - Elise Lucet sert la soupe à Brice Hortefeux...

France 3 s'est intéressée aux faits divers violents des cités qui fleurissent dans les journaux à travers le nouveau reportage de Pièces à conviction, baptisé Enquête au coeur de l'ultraviolence...[diffusé le 18/10/2010 à 20h35].

Les équipes de France 3 ont pu observer ce phénomène en Seine-Saint-Denis, à Clichy-sous-Bois ou encore dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, qui a connu des émeutes après la mort du premier braqueur présumé du casino d’Uriage-les-Bains en septembre dernier.

L'émission décrit le monde des agresseurs de plus en plus jeunes, qui souhaitent se faire entendre, ce qui semble fonctionner. Certaines de ces cités disposent désormais d'un gymnase neuf, d’une antenne de pôle-emploi, ou d’un commissariat, autant d'infrastructures réclamées depuis longtemps.

Mais, elle évoque également les victimes de ces délinquants. Terrorisées, elles se sentent aussi délaissées par les forces de l'ordre. L'émission prend ainsi l'exemple d'une mère de famille qui après avoir dénoncé les agresseurs de son fils et de son ex-compagnon, a subi des représailles sans n'avoir reçu aucune aide à ce jour.

Le reportage met ainsi en avant une inversion des rôles. Désormais, ce sont les forces de l'ordre qui craignent les jeunes de banlieue et leur rôle dissuasif est sérieusement remis en cause. Des représentants de la police seront sur le plateau ce soir, à 20h35, l'occasion de rappeler leur malaise face aux délinquants. Elise Lucet recevra également le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, qui tentera de répondre aux interrogations que posent ces émeutes [on n'en doute pas un instant].
http://probe.20minutes-blogs.fr/media/00/01/207844610.jpg

 

 

12:59 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/10/2010

Hortefeux lance le label Qualipref...

Lors de sa visite, hier, à Saint-Malo, le ministre de l’Intérieur a voulu rassurer les usagers sur l’efficacité de l’administration. « Notre société change. À l’heure d’internet, du téléphone portable, nous devons nous moderniser. » Brice Hortefeux rappelle qu’il a lancé l’an dernier une certification de qualité pour les préfectures et sous-préfectures, Qualipref, un peu à l’image de la norme Iso dans les entreprises. Avec des objectifs de rapidité, simplicité, proximité, sécurité et qualité.

Parmi les nouveautés attendues au plan national, la Carte nationale d’identité électronique sera lancée en 2011. L’administration songe aussi à dématérialiser les timbres fiscaux, ou encore à permettre l’inscription sur les listes électorales directement à partir de chez soi, sur internet.

piqué sur Ouest-fRance.fr - 12/10/2010

hortefeux_lave_plus_blanc.jpg

 

 

 

09:06 | Lien permanent | Commentaires (3) |

10/10/2010

Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, approché par près de 400 manifestants

Près de 400 manifestants ont débordé les cordons de sécurité en fin de matinée pour être stoppés à proximité du cinéma où se tenait le congrès, en présence de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, venu inaugurer le nouveau centre de secours de Meymac.

Réunis sur la place de l'hôtel de ville de Meymac, près de 400 manifestants ont débordé les cordons de sécurité pour être stoppés, à proximité du cinéma où se tenait le congrès, par une centaine de gendarmes mobiles.

« On va essayer de s'approcher du cinéma pour protester contre toutes les mesures du gouvernement, le discours de Sarkozy à Grenoble et la circulaire d'Hortefeux pour stigmatiser les Roms », a expliqué Erwin Bliesenick, le président de la section de Tulle de la Ligue des droits de l'homme, au départ de la manifestation, dans le centre de Meymac, vers 10 h 45. À l'appel d'une vingtaine de partis de gauche, associations et syndicats, elle a grossi petit à petit, avec des élus de gauche ceints de leur écharpe tricolore et pas mal de jeunes. La proximité de Tarnac doit également avoir joué dans la mobilisation.

Encouragés par leur nombre, les manifestants ont vite submergé le premier, puis le deuxième cordon de sécurité constitué par les gendarmes corréziens. Portant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Si t'as oublié Vichy, pas nous » ou « Hortefeux au lac », le grouillant et bruyant cortège s'est approché du cinéma Le Soubise, alors que le ministre arrivait. Il a fallu l'intervention tonitruante de sept fourgons de gendarmes mobiles pour contenir la manifestation.

Dans la bousculade qui a suivi, quatre manifestants ont été interpellés, dont le conseiller régional écologiste Marc Horvat. Ils étaient rapidement relâchés alors qu'un sit-in était organisé jusqu'à la sortie du ministre. La manifestation s'est déroulée sans violence et ne s'est pas poursuivie lors de l'inauguration du centre de secours.

Après le départ de Brice Hortefeux, le préfet a tenu « à condamner fermement cette manifestation qui a dépassé le périmètre autorisé et qui aurait pu gâcher le congrès des pompiers. Nous avions affaire à des individus organisés et désireux d'en découdre », a-t-il estimé.

piqué sur La Montagne.fr - 09/10/2010

 

10:04 | Lien permanent | Commentaires (1) |

08/10/2010

Fichier à caractère ethnique de la gendarmerie : Hortefeux mandate Bauer

Le quotidien Le Monde dans son édition datée du vendredi 8 octobre 2010 indique que l’office central de lutte contre la délinquance itinérante (O.C.L.D.I), office central relevant de la gendarmerie nationale, détiendrait « un fichier à caractère ethnique » sur les gens du voyage.

Le cabinet du ministre de l’intérieur, de l’outre mer et des collectivités territoriales a aussitôt réagi en affirmant   »qu’il n’a pas connaissance d’un tel fichier ».

« Le fichier généalogique, alors détenu par l’O.C.L.D.I, a été supprimé le 13 décembre 2007, conformément aux obligations de la loi » précise la place Beauvau. « Demeure seulement en vigueur la base de données de suivi des titres de circulation délivrés aux personnes sans domicile ni résidence fixe, base de données autorisée par un arrêté interministériel du 22 mars 1994 et après avis de la CNIL » souligne le ministère de Brice Hortefeux.

Le criminologue et professeur de droit proche de Nicolas Sarkozy, Alain Bauer a aussitôt été mandaté par le ministère pour  »procéder à un contrôle des éléments recueillis dans les bases de données de la gendarmerie nationale ».

Selon le ministère Alain Bauer devrait réunir ce groupe de contrôle dès la semaine prochaine.

Composée de personnels à statut militaire la gendarmerie nationale est désormais rattachée au ministère de l’intérieur depuis le vote de la loi du 3 août 2009.

piqué au tas sur Toulouse7.com - 08/10/2010

 

11:02 | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/09/2010

A Colombes, quand Hortefeux passe, les braqueurs se régalent

Mercredi après-midi, alors que les abords du commissariat de Colombes dans les Hauts-de-Seine étaient ultra sécurisés pendant la visite du ministre de l’Intérieur, Brice Horetefeux, les truands s’en sont donnés à cœur joie dans d’autre zones de la ville, pourtant fort peu éloignées. Une bijouterie a ainsi été attaquée à main armée à peine à quelques centaines de mètres du lieu de visite du ministre Un peu plus tard, c’est une station-service sur la même commune qui était braquée, peut-être par la même équipe. Un concours de circonstances qui "met un coup" au discours sécuritaire du gouvernement.
ici le son !

piqué sur www.rtl.fr - 04/09/2010

18:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/09/2010

Confusionisme statisticien : Brice Hortefeux, monsieur + 259%


Au delà de la confusion délibérée qu'elle établit entre Roms et Roumains, l'annonce du ministre de l'Intérieur d'une augmentation de 259% de la "délinquance roumaine" à Paris révèle l'existence de statistiques par nationalité, jusqu'ici inédites. Et issues des fameux fichiers Stic.

 

Lors d'une conférence de presse lundi 30 août sur les "évacuations de camps illicites" le ministre de l'Intérieur a affirmé que les actes de délinquance perpétrés par des Roumains à Paris ont augmenté de 259% en 18 mois.

"Il n'y a pas de statistiques sur la délinquance par communauté, mais il y a des statistiques par nationalité", a t-il tenu à justifier, indiquant comme origine de ces données "une étude des services de police". Décryptage de ces statistiques inédites.

Des statistiques peu fiables

En chiffrant la délinquance roumaine, le ministre prétend expliquer la réalité nationale de la politique d'expulsion des Roms. Or les statistiques ne concernent que l'agglomération parisienne. Mais surtout, délinquance roumaine et délinquance des Roms ne sont pas synonymes. Les Roms de France sont, pour la plupart, de nationalité roumaine ou bulgare. Tous les Roms ne sont pas roumains. Et tous les Roumains ne sont pas roms. Brice Hortefeux anticipe la confusion habituelle des deux termes par son auditoire.

L'étude provient par ailleurs des "services de police". Les statistiques sont soumises à une logique propre aux statistiques de la délinquance : elles dépendent des effectifs et des moyens consacrés à la lutte contre telle ou telle délinquance, comme l'analyse Maitre Eolas sur son blog :

"La méthode de récolement des données n’a rien de scientifique et n’a jamais eu la prétention de l’être (...). Le Gouvernement estime que l’opinion publique est particulièrement remontée contre les vols à la tire (les pickpockets) ou à l’arraché dans les transports en commun (...). Le commissaire de police va recevoir cette instruction et va redistribuer ses effectifs (...). Voilà la méthodologie qui préside à la confection de ces statistiques."

 

la suite ici

piqué sur www.lesinrocks.com - 01/09/2010

10:22 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/08/2010

Les super hélicos d'Hortefeux pour son plan anti-braquage

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a lancé jeudi à Lyon son plan pour lutter contre les vols à main armée, avec l’utilisation d’hélicoptères capables de transmettre au sol en temps réel des images de fuite et la création d’un «fichier sériel» sans éléments d’identité.

«Des hélicoptères C135 (le C 135 Stratolifter est un avion transporteur, ici il s'agit de l' EC 135 Eurocopter) équipés de caméras thermiques capables de filmer le conducteur et de lire la plaque d’immatriculation d’un véhicule» peuvent être utilisés à tout moment pour suivre l’itinéraire de fuite de malfaiteurs, a-t-il expliqué.

Ces appareils, qui volent «à une altitude et à une distance» de leur objectif telle «qu’on ne les entend pas» (encore moins que les sous-marin et la crevette de Morin ?), a précisé le ministre, appartiennent à la gendarmerie.

Par ailleurs, le ministre a fait part de sa volonté de prévoir, dans la future loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi), la création d’un «fichier sériel» pour les actes de délinquance graves tels que les braquages.

Ce fichier, «qui ne comprendra aucun élément d’identité», précise-t-on au ministère, ne recensera «que les profils et les modes opératoires» des crimes et délits concernés, ajoute-t-on de même source.

Enfin, Hortefeux va généraliser l’usage du système de lecture automatisée des plaques minéralogiques, le «Lapi», à bord des véhicules de police et de gendarmerie, un système jusqu’alors en cours d’expérimentation.

(Source AFP)

piqué sur www.liberation.fr - 12/08/2010

Les yeux de Delta Juliette

Embarquant un équipement d'avant-garde, dont une caméra thermique, Delta Juliette, le nouvel hélicoptère des gendarmes alsaciens vient de se poser à Meyenheim.

Les pilotes appellent leur appareil un « taxi ». Et la dernière livraison est selon le lieutenant-colonel Bloy, adjoint au groupement central des formations aériennes de la gendarmerie, « le plus beau des taxis ». Un engin qui met quand même la course à cinq millions d'euros. A ce prix là, on a toutes les options. En touchant l'EC-135, c'est comme si les gendarmes passaient de la Renault 4 à la Subaru, « une révolution ».

piqué sur dna.fr - 21/04/2010

http://arphotos.dna.fr/2010/N94/20100421_DNA030638.jpg

08:00 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu