Avertir le modérateur

23/07/2009

Wahid saberi (buzkashi)

Salut aux Tchoppendos et aux Cavaliers (ceux de Kessel).

 

L'administration américaine accusée de couvrir des crimes de guerre commis en Afghanistan

Le général Dostam a été l'un des plus proches alliés des Américains en 2001 pendant la campagne qui a conduit à la chute des talibans.
AFP/WEDA
Le général Dostam a été l'un des plus proches alliés des Américains en 2001 pendant la campagne qui a conduit à la chute des talibans.

L'administration de l'ancien président américain George W. Bush a tenté à plusieurs reprises de bloquer des enquêtes sur le massacre fin 2001 de centaines de prisonniers talibans impliquant le général Abdul Rashid Dostam, soutenu à l'époque par la CIA, rapporte le New York Times, vendredi 10 juillet.

Le général a été l'un des plus proches alliés des Américains en 2001 pendant la campagne qui a conduit à la chute des talibans. Le massacre en question avait eu lieu la même année, au mois de novembre. Plusieurs rapports accusent les miliciens du général d'avoir tué des centaines de prisonniers talibans, enfermés dans des containers. L'administration Bush craignait qu'une enquête sur ce chef de guerre ne nuise au tout jeune gouvernement du président afghan Hamid Karzaï, pour lequel M. Dostam travaillait.

"A la Maison Blanche, personne ne disait "non" à l'enquête, mais personne ne disait "oui" non plus", explique au journal l'ancien ambassadeur itinérant des Etats-Unis pour les crimes de guerre, Pierre-Richard Prosper. Aujourd'hui, l'administration Obama estime qu'il n'y a pas matière à enquête.

Abdul Rashid Dostam a été réinstallé le mois dernier dans ses fonctions de chef d'état-major du haut commandement des forces armées afghanes, après avoir été suspendu l'an dernier. Il aurait menacé avec une arme un adversaire politique. La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, et l'émissaire spécial américain pour l'Afghanistan et le Pakistan, Richard Holbrooke, avaient dit à M. Karzaï qu'ils étaient opposés à cette nomination, selon le journal, qui cite un haut responsable du département d'Etat.

19:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu