Avertir le modérateur

02/08/2013

STRASBOURG OTAN 2009... la répression continue

extrait :

La plainte:

« En Avril 2009 (j’ai oublié les dates), Mr X a déposé plainte pour vol et dégradation dans sa propriété en construction située rue de la Ganzau à Strasbourg, des personnes ont volé de nombreux éléments de mobilier et de construction, ont fait passer un lit par la fenêtre, et lorsque la victime (le propriétaire) est venue constater les faits vers 9H le matin, il a découvert des gens assis sur ses chaises et parlant français, allemand et anglais et ses biens servant de barricade empêchant tous véhicules d’accéder au camp Anti OTAN. Il a intercepté deux personnes qui partaient avec deux valises et il a pu en récupérer une.

Toutes les personnes présentes étaient cagoulées si bien qu’il n’a pu en identifier aucune, en parlementant avec certains, il a été conduit auprès des responsables (sic) qui lui ont assuré qu’ils garderaient sa maison pour que de tels évènements ne se reproduisent pas, il a constaté dès le soir que des affiches avaient été apposées sur sa propriété qui expliquaient que « lui, avait déjà assez pris », puis, en revenant le lendemain, que sa maison avait effectivement été gardée durant la nuit. »

Les suites… Je rigole intérieurement, je me suis fait arrêté comme bien d’autres le jeudi,et, placé en garde à vue, le temps d’en sortir, de passer faire ma déposition à la legal team et de rentrer à pied, je n’ai assisté à la barricade que depuis derrière les keufs, qui nous empêchaient de rejoindre le camp.

 

article complet sur lechatnoiremeutier

11:52 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/04/2013

Indymédia Athens et deux radios subissent la répression

indymédia,grèce,grec,répression,contre-information,

http://blog.occupiedlondon.org/2013/04/12/athens-indymedia-and-98-fm-under-repression-statement-by-the-indymedia-athens-collective/

http://fr.contrainfo.espiv.net/2013/04/11/athenes-repression-contre-indymedia-athenes-et-la-radio-98fm/

http://www.dewereldmorgen.be/artikels/2013/04/12/griekse-overheid-censureert-indymedia-en-twee-radiostations

http://news.infoshop.org/article.php?story=20130412153809606

 

 

12:49 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/03/2012

Etat sécuritaire, Etat suicidaire - Luc Boltanski promène Sherlock Holmes à Tarnac...

http://a4.ec-images.myspacecdn.com/images02/39/de3699734cf3445ab3620f9509c72b4c/l.jpg

(la photo ne fait partie de l'article, tu t'en doutes !)

 

 

Il y a quinze jours, "Le Monde des livres" saluait la parution du nouvel essai de Luc Boltanski, Enigmes et complots, où le sociologue part sur les traces de Sherlock Holmes pour explorer la fragilité et la paranoïa de nos démocraties. Or son enquête, Boltanski l'a rédigée en réaction à un fiasco politico-policier qui l'a révolté : l'affaire dite "de Tarnac", dont le principal inculpé, Julien Coupat, fut naguère son étudiant.

Deux semaines ont passé et voici cette affaire à la "une" de notre supplément. Tarnac, magasin général, l'ouvrage dont nous publions aujourd'hui les bonnes feuilles, paraîtra le 7 mars. La démarche de son auteur, David Dufresne, n'est pas sans affinité avec celle de Boltanski. Si le sociologue s'en remet aux récits policiers et aux romans d'espionnage, c'est parce que ces textes mettent en intrigue les contradictions qui minent l'Etat de droit. La littérature, ici, agit comme les mythes : plutôt que de chercher à résoudre la contradiction, elle préfère la retourner dans tous les sens possibles.

C'est précisément ce qui nous a d'emblée séduit dans l'enquête de David Dufresne : son investigation ne vise pas à trancher le noeud des énigmes qui rendent cette histoire inextricable ; au contraire, elle laisse intact l'écheveau des malentendus et des tensions. En cela, Dufresne s'inscrit pleinement dans la tradition des écrivains détectives. Non seulement parce qu'il tient la plume avec beaucoup d'art et de sensibilité, mais surtout parce que son dispositif narratif multiplie les paroles (accusés, policiers, magistrats...) sans jamais prétendre au dernier mot. En refermant ce livre, nous ne savons pas qui a fait quoi. Mais nous sommes capables de repérer les symptômes d'une démocratie qui file un mauvais coton (et détricote les fadettes). Tarnac, en ce sens, serait d'abord le nom d'un Etat souverain et suicidaire, en proie à ses pulsions sécuritaires. Un Etat qui se trahit lui-même quand il bazarde les libertés publiques et fait de l'exception son ordinaire.

Jean Birnbaum

piqué au tas sur lemonde.fr

 

13:32 | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/06/2011

Dialogue social à Corbeille-Essonnes : une fillette victime d'un flash-ball

La fillette dans le coma victime d'un flash-ball, dit son avocat

PARIS (Reuters) - Une fillette de neuf ans plongée dans le coma à la suite de heurts entre jeunes et policiers à Corbeil-Essonnes (Essonne) a été victime d'un tir de flash-ball, arme utilisée par les forces de l'ordre, a affirmé mardi l'avocat de sa famille.

La police dit attendre les résultats des analyses pour savoir si la fillette a été victime d'un jet de pierre de la part des jeunes ou d'un tir de la police lors des incidents survenus dimanche soir dans le quartier des Tarterêts.

Le parquet d'Evry a co-saisi l'IGPN, la police des polices, et la Sûreté départementale de l'Essonne pour déterminer les circonstances du drame.

"Je suis tout à fait dans l'incapacité de vous dire ce qui a occasionné sa blessure. Il y a une enquête judiciaire", avait dit lundi à des journalistes le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.

Mais selon Me Joseph Cohen Sabban, les constatations médicales déjà effectuées montrent que la blessure provient "nécessairement d'un tir policier".

"Il y a un impact rond régulier de 5 cm de diamètre: c'est un tir de flash-ball, ça ne peut rien être d'autre", a-t-il dit sur RTL et BFM TV.

L'avocat a souligné que les parents entendaient porter plainte contre X.

VALLS MET EN CAUSE LA MUNICIPALITÉ

L'enfant se trouvait au pied de son immeuble lorsque des affrontements ont éclaté entre jeunes et policiers.

Les policiers étaient intervenus aux Tarterêts pour appuyer des pompiers venus éteindre l'incendie de trois véhicules. Ils ont été pris à partie violemment par une trentaine de jeunes au visage dissimulé qui leur ont jeté des projectiles, notamment des pierres et des bouteilles de verre.

Les policiers, qui assurent avoir alors demandé aux riverains de "rentrer" les enfants jouant à proximité, ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes et de flash-ball.

Le député-maire d'Evry (Essonne), Manuel Valls, a demandé lundi au ministre de l'Intérieur une réunion de crise sur la situation des Tarterêts, qu'il dit aux mains d'un "système mafieux".

Invité mardi matin d'Europe 1, il a accusé la municipalité d'entretenir "une forme de complicité avec des individus connus des services de police".

"Quand vous employez des gens qui ensuite s'en prennent aux forces de l'ordre, c'est bien qu'il y a quelque chose qui ne va pas", a-t-il déclaré.

Il a persisté dans ses accusations au journal de 20 heures de TF1 en insistant sur la nécessité d'"élus exemplaires".

"On ne peut pas acheter la paix sociale, on ne peut être complaisant à l'égard d'individus qui mettent à sac des quartiers et qui font vivre un véritable enfer", a-t-il dit.

Le maire UMP de Corbeil-Essonnes, Jean-Pierre Bechter, a annoncé sur BFM TV son intention de porter plainte contre l'élu socialiste, candidat déclaré à la primaire du PS, pour des propos "diffamatoires".

"Il ne sait plus quoi faire pour faire parler de lui", a-t-il déclaré.

Gérard Bon et Sophie Louet

piqué au tas sur www.lepoint.fr - 07/06/2011

 

 

19:49 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/05/2011

Optique 2012 : Prison, un nouveau record en France !

JUSTICE - Depuis l'affaire Laetitia, des consignes ont été données pour que les peines soient exécutées...

C'est un record dont l’administration pénitentiaire se serait bien passée. La France compte officiellement le nombre le plus important de détenus qu’elle n’a jamais compté. Au 1er mai, 64.584 personnes étaient incarcérées dans les prisons françaises, a annoncé mardi l’administration pénitentiaire. Le précédent record - 64.250 détenus - datait de juillet 2008. Entre-temps, la France a découvert le visage de Laetitia Perrais, une jeune fille de 18 ans, sauvagement assassinée à Pornic. Elle a aussi découvert que Tony Meilhon, le principal suspect, était justement recherché par la police au moment des faits. «Des consignes ont été passées pour que les peines soient vraiment exécutées. Que les individus comme Tony Meilhon ne soient plus en liberté, assure une source à l’administration pénitentiaire. C’est clairement ce qui explique la hausse du nombre de détenus.»

Des juges plus «frileux»

Et aucune Direction interrégionale des services pénitentiaires n’y échappe. Celle de Lille compte 6,6% de détenus supplémentaires depuis janvier. Celle de Bordeaux, 9,5%, par exemple (voir notre infographie). Quant à Paris, le taux d’occupation des prisons est de 139%. «Les juges d’application des peines sont aussi plus frileux à prendre des décisions de libération conditionnelle, explique, de son côté, Christophe Marques, secrétaire général FO-Pénitentiaire. Dans les tribunaux, il y a évidemment une vague propice à condamner depuis l’affaire de Pornic.» Plus inquiétant, tous les indicateurs sont à la hausse. Notamment celui du nombre de prévenus en attente de jugement. Au 1er mai, 16.882 personnes étaient ainsi emprisonnées sans avoir été jugées. Soit une hausse de 7,5 % en quatre mois à peine. «Les conditions de détention n’en sont que plus mauvaises, avoue Jean-Michel Dejenne, premier secrétaire du Syndicat national des directeurs pénitentiaires. Et ça ne va pas aller en s’améliorant vu qu’il y a beaucoup plus d’entrées que de sorties…»

Vincent Vantighem

piqué au tas sur /www.20minutes.fr - 17/05/2011

http://2.bp.blogspot.com/_kfVbz6Hpqh0/TM7p7Mp5izI/AAAAAAAAAEE/MWYHeSUdZlM/s1600/plan+projet+de+prison+par+nicolas+Ledoux+creisson.jpg

 

18:11 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/12/2010

Répression des luttes de cet automne : discussion, et intervention de M.Rigouste

Le 14 octobre, alors que la lutte contre la réforme des retraites s’élargit, la répression monte d’un cran. Ainsi à Montreuil, la police tire à nouveau dans le tas, un jeune lycéen est atteint au visage. Des arrestations brutales ont lieu un peu partout.

A Saint-Denis, la police charge les lycéens et étudiants qui manifestent. *Certains sont arrêtés, placés en garde à vue et mis en examen pour rébellion.*Comme bien souvent, dans une logique qui malgré nos efforts nous échappe, l’honneur et l’avantage d’être victime de violences policières se payent devant des juges.

*Comment la police a-t-elle construit ses savoir-faire ?

*Politiques répressives, police, justice, médias : comment s’articulent pratiques et représentations de l’« ennemi intérieur » ?

*Comment la répression influe-t-elle sur la manière de contester ?

*Que faire de la peur en manifestation ?

Discussion avec

*Mathieu RIGOUSTE*,

auteur de /L’ennemi intérieur. La généalogie coloniale et militaire de l’ordre sécuritaire dans la France contemporaine/

*Mardi 7 décembre*

*10h*

*Salle A1 163 (studio de danse)*

Université ParisVIII - Saint Denis M°13 StDenisUniversité

piqué sur Indyparis http://paris.indymedia.org/spip.php?article4456

07:25 | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/10/2010

Strasbourg - Jeudi 21/10/2010 au Molodoï : Concert de Soutien aux inculpés du contre sommet de l'OTAN

 

18:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/10/2010

Bruxelles - Appel à manifester pour la défense des libertés d’expression et de manifestation 16 octobre – 15 heures – Porte de Hall

No Nord 16 oct.png

affiche pdf

23:04 | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/10/2010

La vérité sur l'Euro-Manif 2010 à Bruxelles (Truth about Euro-Demonstration 2010)

20:49 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/10/2010

La mobilisation s’intensifie contre le projet “Stuttgart 21”

Le mouvement de contestation avait démarré en novembre dernier, mais depuis la fin du mois d’août, les manifestations d’hostilité sont quasi quotidiennes.

“Stuttgart 21”, un projet d’aménagement ferroviaire, est devenu une véritable affaire politique en Allemagne, 6 mois avant l‘élection du nouveau parlement régional du Bade-Wurtemberg
qui s’annonce difficile pour la CDU, le parti de la chancellière Angela Merkel.

Concrètement, “Stuttgart 21” prévoit une refonte totale de l’actuelle gare, construite en cul de sac, pour en faire une sorte de plaque tournante ferroviaire en Europe, accessible aussi bien par le Nord que par le Sud. Une gare souterraine traversante devrait donc se substituer à l’ancienne, opération qui nécessite de raser une partie du centre, et implique aussi la destruction d’arbres souvent séculaires.

Les Verts et une partie de la gauche font front contre ce projet. Sans compter que le chantier devrait dépasser toutes les estimations prévues en terme de coût, passant de 4 à 18 milliards d’euros.

Selon les derniers sondages, la CDU pourrait perdre ce land qu’elle détient depuis 1953 au profit d’une alliance des Verts et du SPD en mars prochain.

piqué au tas sur euronews.fr - 26/09/2010

 

 

Stuttgart 21: Massive Police Violence, Solidarity Demonstration in Göttingen

Police attacked a several thousand person strong blockade in Stuttgart today. The people were protesting against the „S21″ project which aims to tear down a section of the existing main train station and replace it with a, very expensive, underground one. In this case concretely they were defending a city park and its trees from being felled to further construction of the project.

Police attacked the non-violent blockade, consisting of young people, students, and generally „ordinary citizens“ with water cannons and pepper spray. Unconfirmed reports speak of hundreds of injuries, several people with broken bones, and even one person as young as 8 years old injured. The worst of it is a man who had his eyes shot out by a water cannon (image here , but caution very graphic).

Demonstrations in solidarity with the demonstrators took place across Germany this evening. In Göttingen approximately 50 people demonstrated. A complete report (in German) can be found at Monsters of Göttingen.

(Image: Monsters of Göttingen)

At some point during the evening a police car had its windows smashed. This resulted in a „anquatschversuch“ aimed at an alleged demonstration participant on behalf of a local plainclothes cop. As the saying goes…Nobody Talks, Everybody Walks.

piqué chez fireandflames.blogsport.de

 

 

09:06 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu