Avertir le modérateur

21/08/2009

La réserve opérationnelle, des civils aux ordres...un goût amer d'un sombre passé

Le général Irastorza veut des réservistes aptes à remplir toutes les autres missions opérationnelles qui incombent à l’armée de Terre, telle que, par exemple, la surveillance des lieux publics dans le cadre du plan vigipirate.

 

Le voeu du général Irastorza rejoint ainsi celui des auteurs du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, publié en juin 2008, qui recommandaient « la constitution d’un socle de réservistes plus spécialisés, mieux formés et mieux intégrés dans le nouveau dispositif de défense et de sécurité ».

Ce souhait pourrait être exaucé si le modèle de la réserve opérationnelle, présenté en mai dernier par l’ancien secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens combattants, Jean-Marie Bockel (remplacé depuis par Hubert Falco), se met en place. Il est ainsi prévu de doter la réserve opérationnelle de 40.000 hommes (hors gendarmerie), pouvant être employés en moyenne 25 jours par an.

 

Vers une "armée" de 100 000 volontaires:

Concernant les réserves, la loi du 22 octobre 1999 sur la réserve et le service de défense conçoit la réserve à la fois comme un instrument de communication privilégié entre la défense et la société civile et comme un outil efficace intégré aux forces armées.

Cette loi crée deux types de réserve :

- la réserve citoyenne qui accueille les personnes désireuses de participer à la promotion de l’esprit de défense et soucieuses de mieux faire connaître l’outil militaire.

- la réserve opérationnelle, dont l’objectif est d’atteindre 100 000 personnes. Cette réserve permet notamment aux armées d’accéder à un véritable réservoir d’expertise de haut niveau dans les domaines essentiels des affaires civilo-militaires et de la santé, par exemple. Le concours de ces personnels est également nécessaire pour assurer des missions de sécurité et de protection du territoire. Enfin une journée nationale du réserviste a été créée.

 

Rôle de la réserve opérationnelle de l’armée de terre.

La réserve assure le renfort dans toutes les situations d’emploi des forces définies par l’état-major des armées :

en temps de crise grave (S3), pour accroître, après appel en vertu de l ‘article 17 de la loi 99-894, le réservoir des moyens susceptibles d’être engagés.

Article 18 (abrogé au 30 mars 2007) En savoir plus sur cet article...

En cas de troubles graves ou de menaces de troubles graves à l'ordre public, le ministre chargé des armées peut être autorisé par décret à faire appel, pour une durée déterminée, à tout ou partie des réservistes de la gendarmerie nationale soumis à l'obligation de disponibilité.

Dernière modification:

Article L4231-5

En cas de troubles graves ou de menaces de troubles graves à l'ordre public, le ministre de la défense ou le ministre de l'intérieur peuvent être autorisés par décret, pour les missions qui relèvent de leur autorité, à faire appel, pour une durée déterminée, à tout ou partie des réservistes de la gendarmerie nationale soumis à l'obligation de disponibilité.

 

troubles graves ou de menaces de troubles graves à l'ordre public,

troubles graves ou de menaces de troubles graves à l'ordre public,

troubles graves ou de menaces de troubles graves à l'ordre public,

troubles graves ou de menaces de troubles graves à l'ordre public...

17:28 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu