Avertir le modérateur

23/06/2010

Basse intensité, Marseille, un ancien journal, son site répertorié comme nuisible?!?

 

Le site Basse intensité est répertorié (encore) par google/firefox comme nuisible. Pourtant il a été nettoyé...

A Marseille, un journal de contre information existe depuis un bail. Il se nomme Basse Intensité. Le site qui le représente est presque inaccessible : il est simplement bloqué !! Le site a été piraté? vérolé?...

Les auteurs de Basse Intensité sont perplexes, mais perso je me demande s'ils ne se seraient pas trompé quant à l'origine de cette censure finale (*), et donc, que ce site soit répertorié comme étant nuisible non pas à cause d'un virus/code malveillant, mais pour des raisons différentes - cherchez bien... (le message suivant indique que non : des pages ont été modifiées)

Le site a été infecté (virus ou hacker ?) et certaines pages modifiées à notre insu. Pour cela, l'accès à ce site est interdit par certains moteurs de recherche pour une durée limitée. Tout a été réinstallé et cette version est nettoyée. Désolé si nous avons avons causé des désagréments...


Et donc, le site Basse Intensité est toujours répertorié comme nuisible alors qu'il ne l'est plus, (s'il l'a vraiment été un jour)....

Ce dont je doute : quand un site est nuisible, le plus souvent c'est à cause d'une personne malintentionnée, qui pratique le phishing. Cette personne envoie donc des milliers-ions de mails avec un lien à cliquer, menant vers une page page piratée, ou encore vers un hébergement gratuit anonyme, bref, vers une page contenant un code malveillant. Ce code récupérera pour le voleur, toutes les infos possible et imaginables présentes sur l'ordinateur de la victime. (mots de passes, nom et prénom, nom de l'ordinateur, etc etc...) Ou mieux! Capturera les infos que la victime tapera en toute confiance, via un faux formulaire (numéro et code confidentiel de CB, numéro de compte, etc) imité à la perfection.

Alors l'a-t-il vraiment été un jour (nuisible) ce site?
J'en doute! Pourquoi? Simple : ce genre de site est gênant pour l'état.

Jugez vous même : Basse intensité 2007 - 2009 (PDF, 52 pages - 8.93 Mo)

De toutes façon, le site a été nettoyé (voir plus haut) du header au pied de page! MAIS il est toujours répertorié comme un site nuisible. L'obstacle pour accéder au site est bien flippant.

J'insiste là dessus : le site de Basse Intensité a été nettoyé par le webmaster. Pourtant une page bien effrayante vient remplacer la page d'accueil. Il faut indiquer spécifiquement qu'on se fout de niquer son ordinateur, et qu'on veut quand même aller sur cette page. Pour l'internaute lambda c'est une raison quasi immédiate de ne pas finalement aller sur ce site. A chaque lien, le même manège recommence : site malveillant, etc...

Apriori, ces notifications se trompent pas souvent. Mais là, soit c'est un simple retard (vu que de toute façon le site a été corrigé), soit c'est du sabotage.

Toujours est il que c'est limite quand même. Surtout pour une plate forme de VRAIES informations. Non contrôlées par le gouvernement. Indépendantes. Réunies par des éléments du petit peuple. Pour le petit peuple. C'est ça qui les dérange!

Vous pouvez aller sur le site de Basse Intensité en toute confiance.
Anarzone s'en porte garant.


Informations à Marseille, non estampillées ETAT : http://basseintensite.internetdown.org/

(Sic!) Voilà, c’est fini... L’émission Basse Intensité s’est arrêtée ce 26 août 2009 après deux années de diffusion à Marseille. Rien de triste à cela. Rien, sinon l’annonce de nouvelles rencontres, envies et projets pour en finir avec... ce-monde-de-merde... Le site sera parfois alimenté de nos lectures et trouvailles. Les archives restent disponibles.

(*) Sans être parano, il s'avère que depuis quelques années, le gouvernement pense qu'il a tout intérêt à filtrer le net, et censurer les sites qu'il veut, sans préavis, ni prévenir le webmaster ou l'hébergeur (et si l'hébergeur est prévenu et/ou à l'origine de la censure, il y a encore quasi systématiquement possibilité qu'il ne prévienne pas le webmaster, surtout si l'hébergement est gratuit). Sans être parano, ça ne m'étonnera pas lorsqu'on me dira que tel FAI/hébergeur est complice de l'état, pour s'éviter une faillite soudaine et inexpliquée, par exemple, ou simplement pour montrer sa bonne volonté. Le message (citation ci-dessus) indique que des pages ont vraiment été modifiées à l'insu du pein gré du webmaster...

Lien direct pour l'article :

 

Idem, je suis allé sur Basse Intensité, no problemo (Probe).

14:52 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu