Avertir le modérateur

07/02/2013

L’affaire du Forgeron soulève une question de constitutionnalité

forgeron,tarnac,sdat,dcri,justice,prélèvement ADN,refus,biologie,

piqué au tas sur grand-rouen.com

19:47 | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/08/2012

Soutien jeudi 23 août 2012 à 14h, tribunal de Laval, 13 place Saint Tugal


 

13:35 | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/12/2011

Grève de la faim d'Alexandre Glardon et appel à rassemblement

via legalteamstrasbourg

En grève de la faim depuis début octobre, Alexandre Glardon, président des enfants de Don Quichotte, a décidé d'y mettre fin. En effet, devant l'absence de réponses, le manque d'intérêt des élus des différentes assemblées (assemblée nationale, Sénat, parlement européen) face à sa démarche, il a préféré se donner les moyens de reprendre rapidement ses activités, notamment distribuer de la nourriture pour les plus démunis, s'occuper de son terrain du Neuhof et des animaux qui s'y trouvent.


Il souhaite remercier toutes les personnes ayant soutenu sa démarche, en venant lui rendre visite sous sa tente, en jeunant à ses côtés ou en étant présent devant le tribunal le 08 novembre dernier.

 

La lutte ne s'arrête pas ici pour autant, puisque le jugement a été mis en délibéré jusqu'au 13 décembre, que ses demandes restent les mêmes et qu'il risque jusqu'à deux ans de prison ferme.

 

Nous appelons donc à un rassemblement de soutien le mardi 13 décembre 2011 à partir de 8h30 devant le tribunal de grande instance de Strasbourg, quai Finkmatt.

 

La solidarité est une arme!

 

 

La Legal Team de Strasbourg

 

https://mensch.coop/legalteamstrasbourg

 

legalteam-strasbourg[at]effraie.org

 

 

12:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/11/2011

Procès d’Alexandre GLARDON le 8 nov. 2011 : Appel à rassemblement de soutien devant le Tribunal (TGI - Strasbourg)

Ce mardi 8 novembre à partir de 8h30 aura lieu un nouveau procès contre Alexandre GLARDON président des Enfants
de Don Quichotte.


Arrêté le 29 mai 2011 suite à des provocations policières, il sera jugé pour « outrages et rébellion » et risque de la prison ferme. Le contexte de son arrestation interpelle : il se rend ce dimanche 29 mai sur la place Kleber de Strasbourg pour récupérer un porcelet, prénommé Porki, qui doit servir lors d’une déambulation de théâtre de rue. (Alex. possède un terrain avec des animaux). A peine arrivé, des flics en vélo le reconnaissent et l’invectivent. Il craque, car c’est une énième provocation à son encontre de la part des forces répressives. Il sera blessé lors de son interpellation et fera sa garde à vue à l’hôpital.


Depuis qu’il est devenu, en 2007, président des Enfants de Don Quichotte (association qui se bat pour aider les personnes à la rue), il subit un véritable acharnement répressif.


Alex témoigne de manière complète, avec d’autres "anecdotes", à l’adresse suivante :


https://mensch.coop/legalteamstrasbourg

12:55 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/10/2010

Soutien concernant l'arrestation à la manif étudiante du 21/10/2010 à Strasbourg - (actualisé)

Salut,

Si le camarade ne sortait pas à 8h comme cela a été dit, il faut se préparer éventuellement à ce qu'il passe en comparution immédiate (CI) aujourd'hui. Habituellement les transferts du commissariat vers les geôles du tribunal se font vers 11H30 et la CI à partir de 14h00 donc rassemblement de soutien devant à confirmer : lisez vos mails dans la matinée ou consultez les sites www.alsaceenlutte.com ou https://mensch.coop/legalteamstrasbourg où nous publierons des nouvelles au fur et à mesure.
Nous avons deux avocats prêts à intervenir si besoin.

Important : qu'il passe ou refuse la CI, ou qu'il sorte simplement avec une convocation, il faudra des témoignages : écrivez sur un brouillon dès maintenant ce dont vous vous souvenez : Mais laissez votre brouillon à la maison ! Et ne le transmettez surtout pas par mail ! Envoyez simplement un mail à legalteam-strasbourg@effraie.org disant que vous pouvez apporter un témoignage : nous vous recontacterons pour se rencontrer de visu.
Idem pour vidéo ou photos (pas par internet).

 

le camarade vient d'être libéré

+ d'info par la suite



Conseil plus général par les temps qui courent : déterminez à l'avance le membre de votre famille (ou votre patron) que vous préviendriez en cas de GAV, prévenez ce proche et donnez-lui un ou deux numéros de téléphone de camarades qu'il devra contacter pour que le soutien s'organise rapidement.
Si vous avez votre propre avocat, pensez à écrire son numéro de téléphone sur votre bras.
Si vous n'avez pas d'avocat, acceptez celui d'office : Nous n'avons pas d'avocat pour le moment prêt à intervenir à tout moment en GAV. Mais nous pourrons au minimum agir de la même manière et intercepter avant la CI. Nous allons essayer de faire le point avec les avocats, de les "motiver" pour trouver une meilleure manière de fonctionner, mais ce n'est pas gagné...

Rappel en GAV : Ne rien signer ! Essayer de s'en tenir à "je n'ai rien à déclarer", et en tout cas ne citer aucun nom de camarade même pour en "dire du bien" (merci pour elles/eux). Dès la 1ère heure (et renouvelable toutes les 24 heures) : faire prévenir votre proche, demander avocat et médecin (insister pour que ce dernier note, si c'est le cas, que vous n'avez rien (pas de blessures, pas de douleurs, etc.) : ce qui pourrait prouver que vous auriez éventuellement subit par la suite des violences en GAV). Essayer de garder son calme et pensez à la solidarité qui s'organise dehors : vous n'êtes pas toutE seulE !
Mais le mieux : Lisez le guide juridique AVANT d'aller en manif/action.

 

Pense bête juridique LTS

08:55 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/08/2010

Boycott des produits israéliens: Cinq militants poursuivis à Mulhouse - Tribunal correctionnel de Mulhouse le 13 septembre 2010

Après avoir appelé au boycott des produits israéliens à l’hypermarché Carrefour d’Illzach, cinq militants de la cause palestinienne sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Mulhouse.

Ce sont eux qui l’annoncent, dans un communiqué diffusé hier : cinq membres du collectif Boycott 68 devront répondtribunal correctionnel Mulhouse,re, le 13 septembre prochain au tribunal correctionnel de Mulhouse, de provocation « à la discrimination, à la haine ou à la violence ». Il leur est reproché d’avoir participé, le 26 septembre 2009, à une action appelant au boycott des produits importés d’Israël dans les rayons de l’hypermarché Carrefour d’Illzach revêtus de T-shirts portant l’inscription « Palestine vivra, Boycott Israël » ( L’Alsace du 27 septembre 2009).

L’accusation est choquante […] Notre action vise à faire appliquer le droit

Les poursuites engagées font suite à une plainte du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), une émanation de différents conseils des communautés juives, qui sera partie civile au procès. Carrefour a-t-il aussi déposé plainte et sera-t-il partie civile ? Contacté par L’Alsace, le service juridique de Carrefour France — vers qui le magasin d’Illzach avait fait remonter les faits — n’était pas en mesure, hier, de l’indiquer, en raison de congés en son sein.

Les cinq militants convoqués au tribunal correctionnel de Mulhouse sont membres de différents mouvements politiques ou associatifs : Les Verts 68, le Parti communiste 68, Justice pour la Palestine Alsace, l’association Reda (Dynamique présence musulmane) et l’association France Palestine solidarité 68. Dans le texte diffusé hier, ils s’indignent contre leur mise en cause : « Ce procès est politique […] L’accusation est choquante parce qu’elle veut étouffer notre liberté d’expression. Elle est choquante parce qu’elle cherche à pénaliser une action légitime et à faire taire les militants de la cause palestinienne », estiment-ils.

« Notre action a été menée dans le cadre de la Campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), une initiative non-violente lancée par 171 organisations palestinienne et soutenue par des organisations israéliennes […] Elle vise à faire appliquer le droit international, le droit humanitaire et les droits de l’Homme en Palestine […] Cette campagne se veut une sanction de la politique israélienne pour faire cesser la colonisation des territoires palestiniens, lever le blocus de Gaza et défendre les droits d’un peuple qui vit sous l’occupation. Le boycott a été utilisé efficacement par Gandhi pour la décolonisation de l’Inde, par Martin Luther King contre la ségrégation envers les noirs américains et pour dénoncer l’apartheid qui sévissait en Afrique du Sud […] S’indigner devant le non-respect du droit est une liberté et à nos yeux un devoir », écrivent encore les cinq militants.

Le BNVCA estime de son côté que l’appel au boycott des produits israéliens lancé par les militants de la campagne BDS participe au développement de l’antisémitisme en France.

Ils importent un conflit. Ils échauffent les esprits

« Ils importent un conflit. Ils échauffent les esprits. S’ils pensent faire gagner la cause palestinienne par ce biais, ils se trompent », dit Sylvain Zenouda, vice-président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, joint hier par L’Alsace. Il fustige « d’autant plus » cet appel au boycott « que certains produits israéliens sont fabriqués avec le concours de Palestiniens », relève-t-il, voyant par ailleurs dans les actions menées en grandes surfaces « une atteinte à la liberté de circuler » des consommateurs. Et quand on évoque « l’atteinte à la liberté d’expression » mise en avant par les militants haut-rhinois poursuivis en justice, M. Zenouda répond : « Il y a des moyens démocratiques pour s’exprimer ».

Les poursuites engagées au tribunal correctionnel de Mulhouse ne sont pas les premières du genre en France. Le 10 février dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à 1 000 € d’amende, pour incitation à la haine raciale, une militante de la Ligue des droits de l’Homme qui avait apposé un autocollant « Boycott apartheid Israël » sur des jus de fruit provenant d’Israël dans une grande surface de Mérignac.

F.F.

piqué au tas sur www.lalsace.fr - 10/08/2010

 

Communiqué de soutien aux militants mulhousiens

Soutien aux militants du Collectif Boycott 68 convoqués au tribunal correctionnel de Mulhouse le 13 septembre

Cinq militants du Collectif Boycott 68 sont assignés en correctionnelle pour une action d’information des consommateurs du magasin Carrefour de Mulhouse le 26 septembre 2009 les appelant au boycott des produits exportés par Israël.

L’action qu’ils mènent en vue de faire respecter le Droit International est inscrite dans la campagne internationale « Boycott / Désinvestissement / Sanctions » initiée à la demande de la société civile palestinienne afin de faire cesser l’impunité dont jouit l’Etat d’Israël qui viole systématiquement le Droit International (Résolution du conseil de sécurité de l’ONU), le Droit Humanitaire (Conventions de Genève interdisant la colonisation, la spoliation et le déplacement de populations en  territoire occupé, siège et bombardements de la bande de Gaza) et les Droits de l’Homme (pratique de discrimination selon l’origine des citoyens, emprisonnements massifs de résistants).

Il est particulièrement choquant de voir mis en accusation, des militants pacifistes, non violents, luttant contre toute discrimination à l’égard d’un peuple quel qu’il soit et défendant le principe du Droit et de la Justice pour le peuple palestinien.

Nous constatons qu’à l’occasion de cette action de sensibilisation il n’y a eu aucune violence, dégradation ou pression sur les personnes. Nous constatons également à cette occasion que les autorités israéliennes violent, au vu et au su des autorités françaises,  le Droit Commercial de l’Union Européenne en pratiquant une fraude systématique quant à l’origine des produits, ceux issus des colonies en territoire palestinien occupé étant abusivement estampillés « made in Israël ».

Les organisations soussignées dénoncent avec la plus extrême gravité les pressions exercées par le pouvoir exécutif sur la Justice en vue de poursuivre systématiquement à Mulhouse comme à Bordeaux ou ailleurs des militants défenseurs du Droit, participant à cette campagne.

Nous exigeons que les cinq militants soient relaxés. Il en va de la possibilité de défendre en France les Droits du peuple palestinien comme de la défense de la liberté d’opinion et d’expression dans notre pays.

Premiers signataires :

  • Collectif Palestine 68
  • Collectif Boycott 68
  • Association France Palestine Solidarité (groupes AFPS Haut-Rhin et Nord Franche Comté)
  • Association CLEFS Colmar
  • Association Internationale de Préservation du Patrimoine Palestinien (AIPPP-Strasbourg)
  • Association Justice Immigration et Droits (JID)
  • Association La petite Vigne - Ribeauvilllé
  • Association Républicaine des Anciens Combattants du Haut-Rhin - (ARAC 68)
  • Association des Musulmans d’Alsace Lorraine (AMAL – Mulhouse)
  • Association REDA (de la dynamique Présence Musulmane) – Alsace
  • Collectif judéo arabe et citoyen pour la paix de Strasbourg
  • Comité BDS 67
  • CCFD – Terre Solidaire du Haut-Rhin
  • Confédération Paysanne du Haut-Rhin
  • Coordination de l’Appel de Strasbourg
  • Civimed Initiatives (Médiation Mediterr.)
  • Farrah-France (réfugiés)
  • Femmes en noir de Strasbourg
  • Handicap Solidarité (Strasbourg)
  • Institut d’histoire sociale de la CGT Alsace
  • Justice Pour la Palestine  Alsace
  • Les Amis de l’Emancipation Sociale (Belfort)
  • Les Alternatifs 68
  • Les Verts Alsace
  • Ligue des Droits de l’Homme  (sections Mulhouse, Colmar et comité régional Alsace)
  • Maison de la Citoyenneté Mondiale (MCM – Mulhouse)
  • Mouvement pour une alternative non violente du Haut-Rhin (MAN 68)
  • Parti Communiste Français Fédération du Haut-Rhin et du Bas-Rhin
  • Parti de Gauche du Haut Rhin et Bas Rhin
  • Parti Socialiste Fédération du Haut-Rhin
  • Union Départementale CGT Haut-Rhin
  • Union Juive Française pour la Paix Alsace
  • Union Locale des syndicats CGT de Colmar et environs
  • NPA 68

Liste complète des signataires mise à jour chaque jour

pris chez palestine68.canalblog.com

07:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/04/2010

Strasbourg - Rassemblement demain vendredi 23 avril devant le TGI à 13H30 pour soutenir les campeurs

Bonjour,

Il y aura bien une audience en référé d'heure en heure demain vendredi 23 avril 2010 au Tribunal de grande instance en salle 29 à 14 H

Nous appelons donc au rassemblement le plus large possible pour soutenir les campeurs assignés et dénoncer l'insuffisance et l'inadaptation de la politique d'hébergement en faveur des sans-abri de la part de l'État et de la municipalité.

Il est plus que temps que cesse cette politique de criminalisation de la misère et de persécution des personnes les plus fragiles de notre société.

A demain!

Engel Renaud
Trésorier des Enfants de Don Quichotte - Strasbourg - Quai Sturm

 

http://schlomoh.blog.lemonde.fr/files/2009/04/don-quichotte-madagascar-006.1240675967.JPG

16:09 | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/02/2010

Procès de l’incendie du centre de rétention de Vincennes... la comédie continue lundi au TGI de Paris

Le procès s’est poursuivi lundi 1er février sans les prévenus et sans les avocats de la défense et reprendra demain, mardi 2 février à 14h00, 16ème chambre.

Lundi 1er février 2010

Les avocats de la défense ont claqué la porte aujourd’hui du procès sur l’incendie en 2008 du centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes, en dénonçant des conditions "profondément inéquitables" de son organisation.

Ce procès devait initialement durer trois jours et se terminer mercredi dernier mais, avec les différentes suspensions d’audience qui ont émaillé les débats, il n’a pas encore pu vraiment débuter.

Le tribunal doit visionner une trentaine d’heures de vidéosurveillance, le principal élément à charge dans ce dossier.

A la reprise des débats, suspendus mercredi dernier après trois journées très agitées et émaillées d’incidents, les avocats ont demandé à la présidente de la 16e chambre correctionnelle, Nathalie Dutartre, de reporter le procès.

Mais après cinq minutes de suspension, Mme Dutartre a décidé que cet "incident" serait "joint au fond" (tranché à l’issue des audiences), et que les débats pouvaient donc se poursuivre, avec la projection vidéo. "Sans nous", ont alors lancé les six avocats de la défense, en quittant la salle.

L’audience a été levée à 19h30 et reprendra demain, mardi 2 février à 14h00, 16ème chambre.

Les avocats de la défense ne comptent pas en rester là, ils organisent une conférence de presse le mardi 2 février 2010 à 11H30 au siège de la Ligue des Droits de l’Homme, 138 rue Marcadet, Paris 18.


08:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30/09/2009

Solidarité avec Xavier et Patrice à Grenoble

Pris chez le Jura Libértaire du Mardi 29 septembre 2009

Soli !

Le délibéré du procès de Xavier et Patrice aura lieu le vendredi 2 octobre à 14 heures au tribunal de Grenoble (place Firmin-Gautier, derrière la gare de Grenoble).
Ils sont passés en procès le 4 septembre suite à une plainte déposée par les forces de police pour «rebellions», «coups et blessures sur agents» (sic), «refus de prélèvement d’ADN». Cela faisant suite à la manifestation du 1er mai 2009, à Grenoble, où la BAC, au parc Paul-Mistral, en fin de manifestation, a interpelé et violenté nos camarades.
Soyons nombreux : un coup contre l’un d’entre nous, est un coup contre tous ! Soyons solidaires !
Faites circuler l’information à vos camarades, compagnons !
UL CNT 38, 27 septembre 2009.


09:47 | Lien permanent | Commentaires (0) |

27/07/2009

Communiqué de presse de la Legale Team - Anti Répression - Strasbourg

Communiqué de presse de la Legale Team - Anti Répression - Strasbourg
Le 27 juillet 2009
En avril 2009, plus de 30.000 personnes se sont mobilisés contre le sommet de
l’OTAN pour dénoncer les modes d’action guerriers de cette structure militaroéconomique.
Pour étouffer toute contestation, un dispositif sécuritaire
disproportionné avait été déployé : la ville de Strasbourg était totalement assiégée.
Comme prévu, la présence massive policière et militaire a donnée lieu à une violente
répression débouchant sur des arrestations arbitraires et des procès de quelques
lampistes pour l’exemple.
A ce jour, nous comptons encore 7 prisonniers encore détenus pour avoir affirmé
leurs convictions par leur présence lors de cet évènement. Après une comparution
immédiate expéditive en avril, trois d’entre eux, Jan, Philippe et Mathias de
nationalité allemande, qui contestent leur condamnation, passent enfin en appel
respectivement les 29 juillet, 5 et 19 août, au Tribunal de Colmar. Ils ont déjà purgé
la presque totalité de leur peine.
Nous invitons tous les journalistes à être présents dans la salle d’audience et nous
appelons le maximum de personnes à se joindre à un casse-croûte de solidarité et
de soutien devant le Tribunal dès 9 heures !


adresse : Cour d'appel de COLMAR, 9 AVENUE RAYMOND POINCARE 68000 COLMAR

siteon0.jpg

 

CPlegaleteam.pdf

10:19 | Lien permanent | Commentaires (2) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu