Avertir le modérateur

04/11/2010

Le train « le plus radioactif du monde » doit passer dans la région

Selon Greenpeace, le plus important convoi de déchets nucléaires jamais organisé doit partir demain après midi de la Manche pour rallier l'Allemagne en passant par la région, où les écologistes se mobilisent.



SÉBASTIEN LEROY > sebastien.leroy@nordeclair.fr
Sur Internet, la galaxie écolo régionale mobilise contre le convoi d'Areva à grands coups de noms de code. Dans la nuit de vendredi à samedi, ils auront à coeur de freiner « le train de l'enfer » qui doit transporter 11 containers de déchets vitrifiés en route vers l'Allemagne, où ils doivent être entreposés. Les plus inspirés parlent depuis la fin de la semaine dernière d'une partie de « chasse au CASTOR », l'acronyme qui désigne les fûts en transit. Derrière les bons mots, l'enjeu n'est pas mince : selon les responsables du réseau Sortir du nucléaire, ce convoi concentre un potentiel atomique qui pourrait, en cas d'accident, libérer l'énergie de deux Tchernobyl. « Les populations françaises et allemandes doivent pouvoir savoir où et quand un convoi aussi dangereux passe près de chez elles », souligne Greenpeace, qui a joint le geste à la parole en donnant sur son site web le tracé supposé du train.
En attendant, les militants écologistes et antinucléaires comptent bien gêner au maximum le passage de ce train « le plus radioactif du monde » lorsqu'il empruntera les voies ferrées de la région, entre Arras et Fourmies via Douai, sur les coups de 2 h du matin. Officiellement, les partis et associations antinucléaires se contenteront de distribuer des tracts vendredi soir et samedi matin, dans les gares d'Arras et Douai notamment.


Mais en coulisses, quelques activistes entendent aller plus loin, dans la nuit, pour tenter de ralentir le train, comme cela avait déjà été le cas lors de précédents passages de convois, notamment au début des années 2000. Sans oublier toutefois que cette stratégie d'action avait tourné au drame le 7 novembre 2004 en Moselle. À l'époque, Sébastien Briat, jeune militant de 22 ans, avait trouvé la mort, percuté par un train transportant des déchets nucléaires dont il voulait bloquer le passage. La prise de risque s'annonce donc raisonnée pour le passage du « train de l'enfer ».
w

piqué sur nordéclair.fr - 04/11/2010

 

 

 

3977191329_66a0ca6315_z.1288810750.jpg

Ce sera le “convoi le plus radioactif au monde”. Greenpeace ne mâche pas ses mots : vendredi 5 novembre à 14 h 20, le train qui quittera la gare de Valognes, dans la Manche, à destination du centre d’entreposage intérimaire de Gorleben en Allemagne, transportera des déchets radioactifs de très haute activité, en provenance de l’usine Areva de La Hague.

 

Selon l’ONG, ce convoi contiendra 11 Castor (Cask for storage and transport of radioactive material, soit des containers de déchets hautement radioactifs) eux-mêmes constitués de 28 containers nommés “Canisters” dans lesquels ont été déposés les déchets vitrifiés, c’est-à-dire des éléments très radioactifs issus du retraitement des combustibles usés, fondus dans du verre.

Au final, selon les données de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) fournies à Greenpeace et basées sur l’analyse des radioéléments d’une durée de vie supérieure à un an, la radioactivité contenue dans le convoi s’élèverait à 3000 PBq (Peta Becquerel), soit dix fois plus que celle dégagée par la catastrophe de Tchernobyl en 1986, qui avait atteint 260 PBq.

L’ONG a aussi déposé une plainte contre Areva pour usage d’une installation nucléaire de base non déclarée, puisque des déchets nucléaires sont entreposés dans un lieu non prévu à cet effet.

capturer.1288803882.JPG

C’est pour pallier l’absence de transparence d’un secteur nucléaire dangereux que Greenpeace a conçu une carte des trajets possibles du convoi, ainsi qu’une cartographie complète du nucléaire français, recensant tous les sites de déchets radioactifs, centrales nucléaires, anciennes mines contaminées ou encore routes de transports des camions chargés de plutonium. Selon l’ONG, qui publie aussi les horaires précis de passage du train dans chaque gare française, le convoi de vendredi devrait passer par Valognes, Caen, Arras et Metz avant d’avoir ensuite trois options pour passer la frontière franco-allemande, par Lauterbourg, Forbach ou Kehl.

Ce transport fait scandale en Allemagne, où des élus écolos et de gauche, qui estiment que le centre de Gorleben n’est pas adapté pour recevoir ce type de déchets, appellent à bloquer les rues pour empêcher l’arrivée du convoi. Quelque 30 000 manifestants sont attendus cette semaine autour de la ville pour “organiser la résistance”.

 

Qu’en pensez-vous ? Estimez-vous que la société civile devrait être informée, voire avoir son mot à dire, quant au transport de déchets radioactifs ?

piqué sur ecologie.blog.lemonde.fr - 04/11/2010

 

Train d’enfer : transport La Hague-Gorleben (5-6 novembre 2010)
Un blog du Réseau "Sortir du nucléaire"
Dernier ajout – mercredi 3 novembre 2010

Liste des actions prévues sur le trajet du train

20 mobilisations sont prévues sur le trajet du train

 

 

 

15:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/11/2010

Alle Infos zum Castor ! - X-tausendmal quer Camp - actualisé

Grüne Jugend gegen Atomkraft

Protestfahrplan - Wendland - November 2010

  • Donnerstag 4.11. das große X-tausendmal quer Camp in Gedelitz bei Gorleben wird eröffnet, wir haben als Grüne Jugend einen eigenen Bereich darin, ihr könnt dort schlafen, essen, euch ausruhen und euch auf Aktionen vorbereiten (mehr zum Camp demnächst auf der Webseite www.x-tausendmalquer.de).
  • Freitag 5.11. der Castor-Transport startet im französischen La Hague.
  • ab Samstag nach der Demo Aktionsbereitschaft ab Camp in Gedelitz

 

Castoralarm November 2010

+++ Camp Gedelitz ab 4.11. +++ Großdemo Dannenberg 6.11. +++ Gewaltfreie > Sitzblockade der Straßenstrecke ab 7.11. +++ open end

X-tausendmal quer bereitet wieder eine große gewaltfreie Sitzblockade auf der Straßenstrecke vor. Wir werden ab Sonntag, 7. Nov. 2010, mit tausenden AtomkraftgegnerInnen die Straße bei Gorleben besetzen. Sei dabei!

Hier kannst du die Absichts- bzw. Solidaritätserklärung unterschreiben.

Zur gemeinsamen Vorbereitung bieten wir Aktionstrainings in vielen Städten und dann Anfang November auch während der Aktion an. Kommt möglichst frühzeitig ins Wendland. Unser Camp in Gedelitz ist ab Donnerstag (4.11.) geöffnet. Dort werden fast rund um die Uhr Trainings und Bezugsgruppenfindung angeboten. Wenn ihr uns bei den vielen Aufgaben unterstützen wollt, meldet euch bei → mitmachen(aet)x-tausendmalquer.de

x-tausendmal quer Infotelefon: 04231-957439

20:36 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Jon Anza : rassemblement aujourd'hui à Toulouse

lejpb logoslogan

 

Le collectif Jon Anza appelle à un rassemblement à Toulouse mardi prochain [02/11/2010], place Saint-Etienne, à 11 heures. Composé de différentes organisations toulousaines telles que La ligue des droits de l'homme, Europe Ecologie, Front de Gauche, ou encore Les Motivé-e-s, ce dernier, demande que «la vérité sur la mort de ce militant basque soit faite». L'enquête sur les circonstances troubles de sa disparition et de sa mort a été confiée à un juge d'instruction de Toulouse.

30/10/2010

 

Jon Anza : une plainte a été déposée pour tentative de meurtre

F.O.

«Lors de cette action pacifique, des choses anormales se sont passées» a dénoncé hier Filipe Aramendi, l'avocat de Xabier Tubal Abrisketa, qui a déposé plainte lundi auprès du procureur de Paris pour tentative de meurtre.

De jeunes militants avaient déployé une banderole sur l'Arc de triomphe à Paris en solidarité avec Jon Anza le 16 avril dernier, un mois après la découverte de son corps à la morgue de l'hôpital Purpan à Toulouse. Action durant laquelle X. T. Abrisketa avait chuté sur une vingtaine de mètres. Miraculeusement, le jeune homme s'en était sorti avec la douzième vertèbre tassée et une entorse à la cheville.

Filipe Aramendi demande l'ouverture d'une enquête «pour que la lumière soit faite sur les conditions dans lesquelles les policiers ont détaché la personne encordée avec Xabier Tubal Abrisketa, et causé la chute de ce dernier. L'enquête devrait porter sur deux possibles infractions : tentatives de meurtre ou violence volontaire aggravée en réunion».

16/10/2010

09:34 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/11/2010

train CASTOR-Transport aus Frankreich nach Gorleben startet voraussichtlich am 05.11.10

Voraussichtliche Abfahrt des Gorleben-CASTOR aus Valognes bei La Hague in Frankreich: Fr., 05.11.10 um 18:29 Uhr.
Voraussichtliche Ankunft des Gorleben-CASTOR in Dannenberg am Verladekran: So, 07.11.10
Voraussichtlicher Straßentransport des Gorleben-CASTOR in das 'Zwischenlager' Gorleben: Mo, 08.11.10
Unsere Informationsseite zum Gorleben-Transport 2010 mit Terminankündigungen für Norddeutschland und aktuellen Infos zum Stand der Dinge findet ihr auf unserer Rubrik Gorleben2010

20:19 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Colis "façon puzzle" pour Nicolas "Raoul" Sarkozy

http://dhukhon.bichat.org/img2/ltf2.JPG

"J'aurais pu aussi organiser un référendum. Mais j'ai préféré faire comme ça, pas d'objection ? Parce que moi, j'ai rien d'autre à dire."...

19:33 | Lien permanent | Commentaires (0) |

Loi Debré : la fabrique de l'immigré (Partie 1) - Charlotte Lessana

Un " amas de mesures "2, c'est ainsi que fut définie la loi Debré par ses défenseurs. Cette loi s'inscrit en effet dans la perspective d'une politique publique d'immigration conçue par l'adjonction de divers dispositifs légaux répondant à des problèmes épars. Ainsi, les dispositifs pratiques de la loi sollicitent à la fois l'ordonnance sur l'entrée et le séjour des étrangers3, une partie du code du travail et du code de procédure pénale sur les contrôles d'identité. De plus, ces agencements, qui impliquent des effets pratiques, sont portés dans le débat parlementaire par une série de discours sur la clandestinité, la jeunesse, l'intégration, la sécurité, la cohésion nationale et la construction européenne. Cette hétérogénéité des pratiques et des discours quant à l'immigration n'est pas nouvelle.

D'après le rapport d'enquête sur l'immigration clandestine, le bénéfice des lois Pasqua est d'avoir " sensiblement étendu les conditions du contrôle d'identité, à la fois dans le but de lutter contre les infractions à la législation sur les étrangers et la délinquance en général et dans celui de s'adapter au nouveau contexte créé par l'entrée en vigueur de la convention de Schenge

On le voit, la définition du statut des étrangers en France résulte d'un faisceau de pratiques issues d'une problématique très large où, au domaine sécuritaire (délinquance, fraude, contrôle des frontières et des identités) s'adjoignent les questions du travail et de l'intégration. Depuis la fin des années 80, les révisions législatives sur l'immigration engagent très souvent une modification du code du travail. De plus, émerge après le gouvernement de M. Rocard l'habitude d'évaluer l'urgence du contrôle des " clandestins " à l'aune d'une intégration dite, défaillante5.

lire l'article complet sur Cultures & Conflits

Charlotte Lessana, « Loi Debré : la fabrique de l'immigré (Partie 1) », Cultures & Conflits, 31-32, printemps-été 1998, [En ligne], mis en ligne le 16 mars 2006. URL : http://conflits.revues.org/index549.html. Consulté le 01 novembre 2010.

 

17:23 | Lien permanent | Commentaires (1) |

Programme 144 « Environnement et prospective de la politique de défense »

Commission de la défense nationale et des forces armées
Mercredi 13 octobre 2010
Séance de 17 heures
Compte rendu n° 9


Extraits :

M. Michel Voisin, président.

Nous nous retrouvons pour entendre M. Michel Miraillet, directeur chargé des affaires stratégiques au ministère de la défense.

Je vous prie d’excuser l’absence du Président Guy Teissier, qui est en ce moment reçu par le Premier ministre sur l’affaire des otages.

Vous allez, monsieur le directeur, nous exposer les grandes lignes du programme 144 « Environnement et prospective de la politique de défense », dont vous êtes responsable.

Vous aviez, l’année dernière, présenté de façon tout à fait précise et complète l’action de la délégation aux affaires stratégiques. Je voudrais, s’agissant des actions du programme 144, que vous mettiez surtout l’accent sur celle qui concerne la recherche et l’exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France, car les événements récents au Sahel, comme les inquiétudes actuelles sur une résurgence des attentats terroristes, nous montrent l’importance de ce volet.
pour info :[Le PMG8  "volet bilatéral" - Lancé sous l'impulsion des États-Unis par le G8 au Sommet de Kananaskis des 26 et 27 juin 2002, le "Partenariat mondial de lutte contre la prolifération des armes de destruction massive et des matières connexes", également appelé partenariat mondial du G8 contre la prolifération (PMG8) rassemble un ensemble de programmes et de projets multilatéraux et/ou bilatéraux de réduction de la menace nucléaire, biologique, radiologique et chimique. Le partenariat, qui concernait initialement la Russie, a été élargi à l'Ukraine. source : performance-publique.gouv.fr]

...

Le programme 144 assure également le financement des programmes « personnalités d’avenir défense », mais aussi le rayonnement « post-doctorats » pour un montant de 0,15 million d’euros.

Le programme « personnalités d’avenir » permet de sensibiliser de futures élites étrangères aux positions françaises en matière de sécurité et de défense et de créer des contacts entre ces jeunes cadres et les correspondants français partageant les mêmes centres d’intérêt dans une vraie dynamique d’influence. Ces personnalités d’avenir sont accueillies en petites délégations (quatre personnes maximum) ou individuellement pour un séjour d’étude d’une durée d’une semaine. Le programme prend en charge toutes les dépenses afférentes au séjour.

...

Le programme 144 est partie prenante de tous les travaux actuellement menés sur le renforcement de la fonction financière, qui constituent une des recommandations du Livre blanc.

Ces travaux et ces réflexions serviront à la refonte de la charte du programme, rendue nécessaire par la mise en œuvre du système d’information Chorus et le développement du contrôle interne budgétaire et comptable.

...

M. Yves Fromion

...
Pourrions-nous avoir des éléments sur l’agrégat relatif aux développements, qui n’est pas renseigné, du fait, nous dit-on, de la mise en place du système Chorus ?
...

M. Michel Miraillet.


Sur Chorus, il ne faut pas nier que sa mise en place pose des difficultés importantes au ministère de la défense et à la DAS en particulier... Mais il est clair que l’affaire Chorus est une croix lourde à porter pour tous les gestionnaires de crédits.

...

M. Christophe Guilloteau.

Nos capacités d’anticipation semblent avoir été prises en défaut au Sahel. Je n’exclus pas l’erreur possible de certains. Une zone aussi vaste présente des difficultés, en particulier si Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) étendait ses activités au sud du Sahara. Une mutualisation de nos actions n’est-elle pas envisageable ? Qu’en est-il de la coopération avec l’Algérie ?

M. Michel Miraillet.

Cette question est très délicate. En traçant l’axe Dakar-Kandahar, le Livre blanc pointait un élément qui va influer notre politique étrangère et de défense pour les années à venir. Il imposera une inflexion de l’évolution des crédits de la coopération de défense. Il est toujours nécessaire d’aider certains pays africains comme la Mauritanie, le Mali ou le Niger. Dans le même temps, il nous faut accompagner nos ventes d’armes et poursuivre nos actions de prospection dans d’autres régions du monde. AQMI, c’est le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), groupe qui a montré sa capacité à porter des coups importants. En matière de terrorisme ou d’action, la présence géographique des États n’est pas un rempart suffisant.

S’agissant des crédits dédiés aux études amont, le Livre blanc fixait un objectif d’un milliard d’euros. La contrainte financière a conduit à ramener cet objectif à 700 millions d’euros. Des efforts considérables sont nécessaires, en particulier de la part de la DGA, pour garantir ce plancher de dépense.

Le programme concernant les personnalités d’avenir consiste à faire venir tous frais payés pour une durée de huit à quinze jours des personnes d’une quarantaine d’années identifiées par les ambassades. Un cycle d’entretiens avec des personnalités de très haut niveau leur est organisé. Le budget consacré à la réception d’une vingtaine d’invités par an est limité : la moyenne de la dépense par candidat s’établit à environ 10 000 euros. Ces investissements permettent la création d’un réseau de liens qu’il convient d’entretenir. Les ambassades proposent les personnalités et justifient leur sélection ; la DAS choisit les invités parmi ces candidatures. Initié il y a deux ans, le projet, peu onéreux, fonctionne bien, mais il s’inscrit sur le long terme. Il a bénéficié, par exemple, à des collaborateurs de sénateurs américains ou des parlementaires néerlandais, dont un est devenu vice-président de la commission de la défense de son assemblée.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cdef/10-11/c1011009.asp#P6_283

Comptes rendus des réunions de la commission de la défense nationale et des forces armées

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cdef/10-11/index.asp

http://img23.imageshack.us/img23/9813/capturedecran20091027a1k.jpg

 

pour aller plus loin :

http://www.lenouveleconomiste.fr/vu-den-haut-avec-lamiral-laborde-nous-formons-a-la-prise-de-decisions-stategiques-1122/

IHEDN_Laborde3.png

09:58 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30M d'€ consacrés à la vidéoprotection en 2011

Trente millions d'euros seront consacrés" à la vidéoprotection [exit le terme vidéosurveillance] en  2011, a indiqué aujourd'hui [27/10/2010] le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux  en présentant les crédits 2011 de la mission sécurité aux commissions  des Lois, des Finances et de la Défense de l'Assemblée nationale.

"Le gouvernement avance sur ce sujet sans idéologie, mais avec  pragmatisme: c'est parce que la vidéoprotection démontre chaque jour son  utilité que nous en avons fait une politique", a assuré le ministre.

Le nombre de caméras subventionnées par l'Etat passera de "28.000 à  37.000" entre le début et la fin de 2010, a-t-il précisé, ajoutant que  "pour 2011, nous envisageons de maintenir cet effort et de financer  environ 9.000 caméras supplémentaires", hors Paris.

Pour la capitale, "le montage du projet est spécifique car la  répartition des responsabilités entre l'Etat et les communes est  différente des autres communes de France", a noté le ministre.Là, le financement est "principalement supporté par le budget du  ministère de l'intérieur (0,6 MEUR en 2011, 15 MEUR par an à terme), et  la ville de Paris contribue à hauteur de 5 millions d'euros par une  subvention d'investissement", a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il a souligné que 139 millions d'euros seront consacrés  aux équipements technologiques et à la police technique et scientifique"  en 2011.

piqué au tas sur lefigaro.fr - 27/10/2010

 

09:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu