Avertir le modérateur

19/05/2010

OTAN - Strasbourg - Indemnisations et apéro facebook ...

Le préfet Pierre-Étienne Bisch a détaillé, hier, les indemnisations perçues par les Strasbourgeois ayant subi un préjudice lors du Sommet de l’Otan.

 

stras port du rhin 009.JPG
Photo PROBE

Malgré la décentralisation, le champ d’action des services de l’État reste vaste, comme l’a montré la conférence de presse, hier, du préfet de la région Alsace et du Bas-Rhin. Interrogé sur la probabilité qu’après celui de l’Otan, le Sommet du G 20 — la réunion des 20 pays les plus riches ou émergents — qui se tiendra en France en 2011, vienne à Strasbourg, Pierre-Étienne Bisch a indiqué que « la question est actuellement en discussion entre les sherpas des chefs d’État ».

300 000 € pour la CTS

Le préfet a précisé que 685 000 € ont été versés pour réparer des préjudices subis par des particuliers et des entreprises, en marge ou lors du Sommet de l’Otan. Ainsi, sur 90 dossiers présentés par des particuliers, 73 portant sur des dégradations de véhicules ou d’habitations ont été acceptés, pour un total de 85 000 €.

La partie la plus importante de l’enveloppe, soit 600 000 €, a été attribuée à vingt « professionnels », en compensation des pertes subies. La CTS (bus et tram) a empoché la moitié de cette somme. Ont aussi été dédommagées six entreprises qui avaient été obligées d’interrompre des chantiers, cinq restaurateurs et des professionnels du spectacle qui ont vu leur chiffre d’affaires diminuer. En revanche, les discussions avec les assureurs concernant l’Hôtel Ibis, détruit par incendie, et la pharmacie sont toujours en cours. Le préfet Bisch a rappelé que « la ville de Strasbourg bénéficie aussi de 14 M€ d’investissements publics… » négociés avec l’Élysée.

Apéritif géant

Autre sujet, l’apéritif géant annoncé sur « Facebook » pour fin mai, place Broglie à Strasbourg : « Si je n’ai pas d’interlocuteur, je n’autoriserai pas la manifestation », a tranché Pierre-Étienne Bisch, en évoquant « les risques non négligeables » liés à un tel événement. À l’entendre, il serait hautement souhaitable que le ou les organisateurs prennent contact avec la préfecture…

Interpellé sur la taxe poids lourds, il a précisé que « le processus de sélection de l’opérateur industriel était lancé pour aboutir fin 2010 ». Conformément à la loi votée par le Parlement, l’Alsace expérimentera la fameuse taxe, un an avant le reste de la France. De même, l’État a lancé le processus qui doit aboutir, d’ici un an, à la désignation du concessionnaire du futur Grand contournement ouest de Strasbourg. Mais le préfet « s’attend à des contentieux, à chaque étape… »

Si une demi-douzaine de sujets ont été balayés, Pierre-Étienne Bisch avait insisté d’emblée sur la situation économique et de l’emploi qui mobilise ses services. « Si nous avons connu une descente brutale en matière de destruction d’emplois, avec un taux de chômage qui a rattrapé la moyenne nationale, l’Alsace reste une des régions les plus prospères et les plus performantes pour les exportations », a-t-il noté. Tout en restant très prudent, il a relevé « des signes encourageants », comme le recours accru aux intérimaires, estimant par ailleurs important de mettre l’accent sur la formation par alternance.

Enfin, il a estimé à 2 608 le nombre d’emplois directs préservés grâce au plan de relance de l’État. Soit 103 M€ injectés dans les entreprises régionales et 100 M€ au bénéfice d’entreprises publiques, auxquels s’ajoutent 80 M€ au titre du remboursement anticipé de la TVA aux 250 collectivités locales qui ont participé à la relance.

Yolande Baldeweck

Journal L'Alsace - 19/05/2010

685 000 euros d'indemnisations

près le sommet de l'Otan, en avril 2009, l'Etat a versé 600 000 € d'indemnisations à vingt entreprises strasbourgeoises. La CTS a reçu la moitié de la somme pour compenser l'interruption du trafic des bus et trams en centre-ville, a révélé, hier, la préfecture. Cinq restaurateurs et des salles de spectacle, dont l'Opéra, ont été dédommagés. En outre, l'Etat a indemnisé 73 riverains du Port-du-Rhin et de la Ganzau pour un montant global de 85 000 €. A la suite des débordements survenus en marge des cérémonies, la majorité d'entre eux avaient subi « des dégradations de véhicules ». Des particuliers ont aussi reçu une compensation parce que leur voiture avait été conduite à la fourrière de façon « injustifiée », dixit la préfecture.P. W.

Article 20 minutes - 19/05/2010

see_you_next_time.jpg

 

18:13 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/05/2010

Equipe de France : l'inconnue de la défense demeure ...

 

équipe de france de football.jpg

un défenseur français tend un ballon dégonflé à un jeune afghan ...

10:14 | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/05/2010

Crash de Mirage dans les Landes ... blessés dans VAB Lemir et Black Hawk Down en Afghanistan ... OTAN de raisons pour arrêter de gaspiller l'argent public à Lisbonne les 19-20 novembre 2010

Otan: prochain sommet les 19-20 novembre 2010 à Lisbonne !

Et oui, amiE de lutte, il n'y a pas de plan de rigueur pour l'OTAN au "service de la défense" en ces temps de guerre ... pour preuve encore ces derniers jours où nos armées se distinguent, heureusement sans "dommages collatéraux" cette fois-ci :

surlignage PROBE

 


Crash du Mirage 2000 dans les Landes papa_tango_charlie.jpg

Le Mirage 2000 qui s'est crashé en milieu d'après-midi rentrait d'une mission d'entraînement. Il n'était pas armé. Son pilote, un commandant chevronné âgé de 34 ans, l'a dirigé vers une zone inhabitée avant de s'éjecter.

C'est lui, qui accroché à arbre et légèrement blessé, a prévenu la base aérienne 118 avec son téléphone mobile. Le centre de coordination et de secours de la base s'est aussitôt mobilisé immédiatement renforcé par gendarmes et pompiers.

Extrait d'un article de Sud Ouest - 11/05/2010 -

 

(C'est la crise, le journal Sud Ouest ne prend pas le temps de relire ses articles et l'armée de l'air n'a pas les moyens de garder contact avec ses avions de chasse) PROBE

 

 

 

Quatre sapeurs blessés par un EEI en Afghanistan

Quatre sapeurs français, servant un engin VAB Lemir, ont été blessés, hier dans le sud de la Kapissa, à la suite de l'explosion d'un engin explosif improvisé (EEI). Il s'agit d'engagés du 13ème et du 1er régiment du génie. L'un d'entre eux, un caporal, est en cours de rapatriement sanitaire vers la France.

Article du blog Secret défense - JM Merchet - 10/05/2010

 

Le pluche de PROBE :

Qu'est ce que le VAB Lemir ?

VAB_Lemir.jpg"Le LEMIR est un moyen de lutte contre les mines ou EEI (Engins Explosifs Improvisés) à pression, à déclenchement filaire ou à source de chaleur. Particulièrement modulable, il est livré sous la forme de kits réglables en longueur comme en largeur pour s’adapter à tous les types de véhicules, de conception française ou étrangère. Il se place à l’avant afin de déclencher à distance ou à pression les EEI, sans conséquence néfaste sur le véhicule et le personnel qu’il protège."

 

Mais ça c'est théorique ...

 

 

 

natchopperdown.jpgNATO chopper downed in Afghanistan

 

A NATO helicopter has crashed after being hit by the Taliban's fire in southern Afghanistan.

A NATO helicopter supporting Afghan and international troops in southern Afghanistan has been forced to make an emergency landing after being hit by the Taliban.

According to a NATO statement released on Monday, the crew of the MH-60 military helicopter was immediately picked up by additional aircrafts but the helicopter, itself, could not be recovered.

NATO said in the statement that the international forces destroyed the chopper where it lay after the crash in the Sangin district of Helmand province, a Taliban stronghold where British forces have suffered heavy casualties in the past.

Extrait article de Press TV -11/05/2010

 

 

Alliance de l'OTAN, de l'eau dans le gaz ?morin caque.jpg

 

"Dans un courrier, en date du 24 fevrier, adressé au secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, dont l'AFP a obtenu copie, Hervé Morin évoque les structures de l'Otan "trop marquées par le passé", le fonctionnement de son secrétariat international "pas optimal", la structure de commandement "trop territoriale et trop statique", les "redondances entre états-majors" ou encore "l'activité des multiples agences de l'Otan mal évaluée". Dans ce même courrier, le ministre de la Défense appelle à "une présentation sincère et actualisée de l'ensemble des budgets de l'Otan", alors que les membres de l'Alliance avaient dû combler dans l'urgence en février un trou budgétaire de quelque 640 millions de dollars. Ceux-ci doivent "s'assurer qu'une telle situation ne se reproduira pas à l'avenir", ajoute-t-il.

"Il faut que le secrétaire général de l'Otan présente des options pour une réforme en profondeur", exige le ministre, fixant une date butoir : la réunion des ministres de la Défense de l'Alliance, prévue les 10 et 11 juin à Bruxelles, l'ensemble devant être bouclé avant le prochain sommet de l'Otan, en novembre à Lisbonne.
Extrait d'un article du blog Secret Défense - JM Merchet - 12/05/2010





Lisbonne

08:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/05/2010

Notre peuple vaincra ...

08:25 | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/05/2010

technique de guerilla urbaine : comment ne pas se faire repérer à Athènes (ou Thessalonique...) par Abel Zacharia

 

" La police avait appris que le principal suspect avait séjourné à Thessalonique. A l’époque, les enquêteurs se demandaient bien pourquoi il y avait séjourné... "

 

09:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30/04/2010

Les raisons d’une colère

Degrés et fonctionnement de l’échelle « Bui-Trong »

 

1er degré : violence en bandes, dénuées de caractère anti-institutionnel (vandalisme, razzia dans les commerces, rodéos et incendies de voitures volées, délinquance crapuleuse en bandes, rixes, règlements de comptes).


2e degré : provocations collectives contre les vigiles, injures verbales et gestuelles contre les adultes, vandalisme furtif contre les biens publics.


3e degré : agressions physiques sur les agents institutionnels (pompiers, militaires, contrôleurs, vigiles, enseignants, travailleurs sociaux) autres que policiers.


4e degré : attroupements lors d’interventions de police, menaces téléphoniques aux policiers, lapidation de voitures de patrouille, manifestations devant les commissariats, chasse aux dealers.


5e degré : attroupements vindicatifs freinant les interventions, invasion du commissariat.


6e degré : agressions physiques contre les policiers, attaque ouverte du commissariat, embuscades, pare-chocages.


7e degré : vandalisme ouvert, massif (saccage de vitrines, de voitures, jets de cocktails Molotov) en un temps généralement bref, et sans affrontement avec les forces de l’ordre, de la part de 15 à 30 jeunes.


8e degré : guérilla, émeute, saccages massifs suivis d’affrontements avec les forces de l’ordre, répétition 3 à 5 nuits d’affilée, de la part de 50 à 200 jeunes.


« Sur quelques secrets de fabrication. Entretien avec Lucienne Bui-Trong », Les Cahiers de la sécurité intérieure, 33, 3e trimestre 1998, p. 217.

Lire la suite

19:03 | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/04/2010

Parution du premier tome du Guide d’autodéfense numérique

Beaucoup d’entre nous utilisent quotidiennement, et souvent avec une certaine insouciance, les technologies numériques. Pourtant, ce qui a motivé leur création et leur développement, tout autant que certaines affaires récentes, mérite qu’on apprenne à désamorcer le potentiel de surveillance et de répression dont elles sont toutes porteuses.

C’est pourquoi nous sommes quelques-un⋅e⋅s à nous être attelé·e·s à la rédaction (en français !) d’un « Guide d’autodéfense numérique », afin de comprendre ce qu’on risque en utilisant des ordinateurs, et de pouvoir choisir quand et comment le faire.

Le premier tome de ce guide vient de paraître sur Internet. Il est disponible pour une lecture en ligne, et comme brochure à imprimer (et faire circuler !) à l’adresse :

https://guide.boum.org/

Il s’attache à la question de l’usage des ordinateurs « hors connexions », étant entendu que les informations générales qu’il présente valent également comme préalable à toute idée d’utilisation des ordinateurs en réseau.

Ce dernier aspect, et donc les problèmes liés à Internet, seront abordés dans un second volume, qu’on espère voir sortir l’an prochain.

On trouve dans ce premier tome des éléments de compréhension de l’outil informatique et de ses failles, des éléments de réflexion permettant d’élaborer et de mettre en place des « politiques de sécurité », et des outils permettant à quiconque d’apprendre et de répandre des pratiques de protection des données numériques.

Pour se faire une idée, voici quelques exemples de questions qui trouveront leur réponses :

Pourquoi les fichiers supprimés continuent-ils à hanter nos disques durs ? Qu’est-ce qu’un logiciel malveillant ? Pourquoi utiliser des logiciels libres ne constitue pas une protection ? Comment faire le ménage sur un ordinateur après des années de pratiques insouciantes ? Comment travailler sur un document sensible ou archiver un projet achevé ? Quels outils pour chiffrer un disque dur ou partager un secret ?

Lire la suite

18:43 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/04/2010

C'est être médiocrement habile, que de faire des dupes.

fucking_pacifist.jpg

 

 

00:32 | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/04/2010

Brixton, avril 1981 ...

A_message_to_You_Ruddy.jpg
blackmarketclash.jpeg

00:35 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/04/2010

Relevé photographique : Strasbourg partout - Émeutiers debout

strasbourg_partout.jpg

Relevé photographique de slogans
apparus mercredi 15 avril ou jeudi 16 avril 2009
sur les murs de la ville d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine
)

Reportage photo pris chez le Jura Libertaire

 

16:41 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu