Avertir le modérateur

07/06/2012

Propos sur Karachi : Morano et Hortefeux devant la justice

"Vous faites votre pub sur le dos du président de la République", avait lancé l'ex-ministre à l'avocat des familles des victimes de l'attentat.

L'ancienne ministre UMP Nadine Morano, poursuivie devant la justice par l'avocat des familles de victimes de l'attentat de Karachi qui a fait 15 morts en 2002, a été mise examen lundi 4 juin pour diffamation, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

La mise en examen de la personne poursuivie est automatique en matière de diffamation.

Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes, avait porté plainte fin octobre 2011 contre l'ancienne ministre de l'apprentissage qui avait accusé l'avocat de "se faire de la pub sur le dos" de Nicolas Sarkozy.

Lors d'un vif échange, le 22 septembre sur Canal +, alors que deux proches de Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert venaient d'être mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, Me Morice avait accusé l'ex-chef de l'Etat d'être "au coeur de la corruption, c'est-à-dire au coeur du système qui a été mis en place pour verser des commissions et surtout pour permettre le retour illicite" de rétrocommissions.

"Vous êtes en train de faire votre pub sur le dos du président de la République", avait répliqué Nadine Morano en accusant l'avocat de "ne pas défendre dignement les familles" des victimes.

Il "devrait être fracassé"

Dans sa plainte, Me Morice estimait qu'"il s'agit d'une accusation extrêmement grave à l'égard d'un avocat" et que l'ex-ministre a porté "une atteint majeure à l'honneur professionnel".

Simultanément, l'avocat avait porté plainte pour "menaces" contre Brice Hortefeux après que l'ex-ministre de l'Intérieur eut déclaré dans un hebdomadaire que Me Morice "devrait être fracassé". Le procès de Brice Hortefeux se tiendra le 18 octobre 2012.

L'attentat de Karachi, le 8 mai 2002, qui a fait 15 morts, dont 11 salariés français de la Direction des Constructions Navales (DCN), pourrait être lié, selon les enquêteurs, à l'arrêt, en 1996, du versement de commissions liées à des contrats d'armement.

Dans le volet financier de l'enquête, les enquêteurs s'interrogent sur l'existence de rétrocommissions qui auraient financé la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

piqué au tas sur le nouvelsobs.fr - 04/06/12

20:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/04/2010

Brice Hortefeux traîné devant la justice... par un policier

Philippe Pichon, policier de 41 ans, a été mis en examen en décembre 2008 pour avoir consulté et livré au site Bakchich info deux fiches de personnalités tirées du Système de traitement des infractions constatées (Stic). Suspendu de ses fonction par le ministère de l'Intérieur, le fonctionnaire assigne aujourd'hui son ministre de tutelle Brice Hortefeux en justice. Ce dernier l'empêcherait "de travailler depuis 15 mois en dépit d'une ordonnance d'un juge".

Après avoir été cité à comparaître devant le tribunal la semaine dernière pour répondre "d'injures raciales", Brice Hortefeux est de nouveau mis en accusation. Un policier du nom de Philippe Pichon l'a assigné en justice pour "voie de fait". L'audience en référé se tiendra le 19 mai prochain devant le tribunal de grande instance de Paris, selon Le Monde.

Contre le Stic
Philippe Pichon reproche à Brice Hortefeux de "l'empêcher de travailler depuis 15 mois en dépit d'une ordonnance d'un juge". Les ennuis de ce fonctionnaire de police de 41 ans avec le ministère de l'Intérieur remontent au mois de décembre 2008. A cette époque, on lui reprochait d'avoir consulté deux fiches tirées du Système de traitement des infractions constatées (Stic), celles de Johnny Hallyday et de Jamel Debouzze. Et de les avoir transmis au journal Bakchich Info.

"Un geste citoyen"
Il a été placé en garde à vue, a reconnu les faits, parlant "d'un geste citoyen" destiné à démontrer la fragilité du système. Mis en examen pour "détournement de données confidentielles" contenues dans le Stic et "violation du secret professionnel", Philippe Pichon a été mis en retraite d'office par le Ministère de l'Intérieur en mars 2009. La justice a annulé cette décision. le policier attend toujours sa réintégration.

Letelegramme.com - 20/04/2010

 

La haine des faibles n'est pas si dangereuse que leur amitié..jpg

22:00 | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/03/2010

Mesure de Brice Hortefeux : Dissolution de l'association de l'amicale des lanceurs de parpaing d'Epernay

macon_parpaing_oise_beauvais.jpg

Grand banditisme :

Michel Husson a reçu une pierre dans la tempe lors d'une intervention dans le quartier "Bernon" d'Epernay visant à interpeller un jeune homme circulant sans ceinture de sécurité.

Celui-ci, recherché depuis 2008 pour vol en bande organisée et qui avait quelques jours auparavant "menacé de mort des policiers", selon le ministre, a réussi à s'enfuir. "Entre une dizaine et une quinzaine d'individus" ont pris les policiers à partie et leur ont lancé "des morceaux de parpaings", a expliqué M. Hortefeux.

L'enquête, confiée au SRPJ de Reims et à la sûreté urbaine d'Epernay, mobilise "toute la brigade criminelle et, avec les techniciens, ce sont plus de vingt" membres de la PJ qui travaillent sur cette affaire, a confié une source proche du dossier.

Les enquêteurs comptent beaucoup sur les "éléments techniques et scientifiques" et la possibilité pour les témoins de s'exprimer "sous X" en se faisant domicilier au commissariat. Ils éviteront ainsi les risques de représailles.(extrait d'un article de Le Point)

A. BAUER : "La lecture de Architecte dans le Bâtiment, signé par B "suri" F., m'a parue d'un très grand intérêt. J'ai signalé et offert cet ouvrage à de nombreux journalistes et à un responsable policier, en soulignant son importance et sa qualité."

parpaing.jpg

18:37 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu