Avertir le modérateur

06/03/2013

Du vide entre les oreilles...

Jean-Yves Camus,ultra-gauche,terrorisme,pré-terrorisme,média,spécialiste,

Jean-Yves Camus,ultra-gauche,terrorisme,pré-terrorisme,média,spécialiste,

à lire ou relire sur REFLEXes

10:06 | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/02/2013

(En)quête de réabilitation... la sociologie policière en construction

David Dufresne,Journalisme,Magasin Général,Tarnac,média,construction,Michaël Meyer,Université de Lausanne,Laboratoire de Sociologie,

plan com autour de la maison poulaga sur le site httppolice-medias.net

avec en sus un n'article sur médiapart "Tarnac, magasin général, récit". Un cas d'école à démonter."

08:44 | Lien permanent | Commentaires (0) |

27/01/2013

Bourtzwiller... les champs où se produisent les discours (médiatique, politique et scientifique) et s’élaborent les décisions.

Bourtzwiller,violence urbaine,élément de language

Bourtzwiller,violence urbaine,élément de language

Presse Crédit Mutuel  (les Dernières nouvelles d’Alsace)


bourdieu,émeutes,violence urbaine

la suite ici : 

Les voies de la colère : « violences urbaines » ou révolte d’ordre « politique » ? L’exemple des Hautes-Noues a Villiers-sur-marne


20:45 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/11/2012

Confusion et amalgame du sycophante...

sycophante,diseur de figue,presse,média

08:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/09/2012

JUJITSU-POLITIQUE : LE CONTRE-STORYTELLING - article 11

Elle a beau avoir pour elle la puissance de feu, la machine médiatique a ses points faibles, ses défauts. Avec un peu de persévérance et une bonne dose d’imagination, il est même possible de la faire dérailler. Des collectifs – les Yes Men, Luther Blisset, etc. – s’y sont joyeusement employés, au carrefour du militantisme et de l’art. Retour sur quelques cas d’école de hacking des médias.

à lire sur article 11

Extrait :

UN STORYTELLING À CONTRE-COURANT

Les journalistes savent à quel point leur audience aime les histoires, surtout si elles sont bien enrobées et si elles valident un point de vue auquel on est acquis d’avance. Plusieurs groupes d’activistes savent autre chose : les journalistes aussi aiment les histoires, et surtout y croire.

Deux d’entre-eux se sont fait largement remarquer : RTMark2 (devenus Yes Men) et Luther Blisset. Leur mode opératoire ? Renverser l’objectif du storytelling en racontant des histoires aux « narrateurs » professionnels. Ils critiquent en acte le système médiatique se nourrissant de récits fabulés, et font jouer à plein les effets mythifiant des histoires. Ils s’approprient et détournent ce qu’on a appelé la « grammaire culturelle, qui désigne la totalité des codes esthétiques et comportementaux qui préside au bon déroulement de la vie en société, ainsi que les nombreux rituels que celle-ci impose à tous les échelons »3. En maîtrisant ces codes, ils parviennent à insérer leurs « coups » et canulars dans le flux médiatique.

RTMark, qui se présente comme une entreprise en lutte contre les abus des entreprises4, a axé sa démarche sur la correction d’identité, c’est-à-dire le fait d’amener une personne physique ou morale à dire ce qu’elle pense vraiment. Le collectif s’appuie sur une grande connaissance de la « communication » : création d’infos-hameçons pour journalistes, réalisation soignée de communiqués de presse, imitation crédible des apparences de la cible.

JPEG - 23.8 ko

13:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30/08/2012

Militer face aux Nouveaux chiens de garde : entretien avec le réalisateur Gilles Balbastre

Extrait :

Donc on nous a transformé de citoyens, même si j’aime pas ce mot, éclairé à consommateurs, y compris malins, qui allons picorer du Plan B, un peu d’internet, qui surfons, faisons un peu de Politis, du Monde diplo, du Canard, de l’Huma, et qui laissons aux beaufs, au peuple, TF1 et la merde... C’est la même population qui parfois va, bien sûr, aller chercher ses carottes râpées biologiques sans ONG, qui va savoir se situer, qui a de plus en plus une posture « bobo-iste » en terme politique, pour le droit au mariage des homosexuels, pour les carottes bio, et quand je dis cela, je suis pour le droit au mariage des homosexuels bien entendu, mais qui, au fond, essaye d’aménager son pré carré, qui n’a plus d’idées économiques, de construction politique, de haine contre l’aliénation, qui a souvent un genre de racisme envers le peuple, de plus en plus fort, car ils sont cons, ils sont beaufs, ils votent FN, contre le mariage homosexuel, bouffent pas des carottes bio et consomment TF1. On mesure là ce côté très consumériste, en quoi nous nous sommes transformés. Dans les salles, souvent les gens me posent des questions comme si je devais donner des A +, comme si j’étais une agence de notation : « et Mermet, il est bien ? Schneidermann il est bien ? Dites nous quels médias on peut ». La question était pas celle-là. La question est, au fond : quel renversement politique, quelle question politique il faut remettre dans les médias ? Comme les résistants en 1944 se sont saisis de l’information, au regard de ce qu’elle avait été dans l’entre deux-guerre (corrompue) et pendant la guerre (collabo) – il ne faut pas oublier que la profession de journaliste fut une des plus épurées après-guerre, ¾ des cartes déchirées, un grand nombre embastillé, voire fusillé ou banni... Le Conseil National de la Résistance pensait même, peut-être pas mettre l’information en dehors de la marchandisation, mais en faire un bien de service public, comme l’éducation et la santé. Donc, les débats ont soulevé cette problématique. Même les gens engagés refusent la mal-information comme la mal-bouffe ou le mal-logement mais n’ont pas peut-être pris assez conscience de cette posture dans laquelle ils sont. L’information est une vraie question politique, comme toutes les autres, même les carottes bio. Les carottes bio, il ne suffit pas de savoir où en acheter, d’aller bouffer AMMAP, mais de poser la question des champs pollués/ONG, etc qui bientôt feront qu’on ne pourra plus bouffer de carottes bio. De même, il y aura tellement peu d’infos bios ou alternatives, les autres auront tellement décerveler les cerveaux, qu’il n’y aura plus d’information alternative. La question n’est pas de savoir où est cette information alternative, même si, bien sûr, on a pas le choix, il faut y aller actuellement. Mais c’est nécessaire, pas suffisant. C’est vraiment un point à soulever.

la suite sur autrefutur

07:31 | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/06/2011

'Noise And Resistance: Voices From The DIY Underground'

In their angry and rousing documentary "Noise and Resistance", Francesca Araiza Andrade and Julia Ostertag
enter the centres of a vivid and vibrant, a rebellious and self-conscious scene. Be it squatters in Barcelona, anti-fascists in Moscow, Dutch trade unionists, the activists of England's Crass collective, queer trailer park inhabitants in Berlin, or Swedish girl punk bands, their music always expresses a collective self-assertion, a No! set to music whose slogan : Do it yourself! has become a strident 21st century "International".

"Noise and Resistance" is an inspiring journey through Europe's contemporary utopia, to subcultural places of desire where unity derives from autonomy along with the best punk sound you've heard for years.

http://www.indybay.org/uploads/2011/06/10/noiseresistklein.jpg

13:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/12/2010

Kalashnikov à Marseille - TF1 refait par le CSA ?

"La kalachnikov magique" de TF1 dans le collimateur du CSA

Le CSA se penche sur une mise en scène supposée de TF1 pour montrer l'arme retrouvée dans le coffre d'un 4x4 à Marseille.

C'est la parution d'un article épinglant TF1 dans le

C'est la parution d'un article épinglant TF1 dans le "Canard" qui a alerté le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Repro Cyril Sollier

"Bidouiller" sous les yeux des confrères, qui sont avant tout des concurrents, forcément, c'est risqué. Un jour ou l'autre, ça finit par se savoir… et on a droit à un bel "hommage" dans le Canard enchaîné. Mercredi dernier, le journal satirique épinglait "la kalachnikov magique de TF1". L'arme de guerre avait été retrouvée dans le coffre d'un 4X4, sur le Prado, à Marseille, lors d'opérations de contrôles tous azimuts déclenchées à la suite d'une série de fusillades dans les cités.

Prévenus, comme une bonne dizaine d'autres journalistes, par la préfecture de police que la pêche avait été bonne, les journalistes de TF1 étaient arrivés un peu à la bourre sur l'info. La kalach avait déjà été embarquée avec "l'heureux propriétaire". Mais, qu'importe. On n'est plus à une opération de com' près. On rappelle tout le monde et on refait la scène.

La séquence sera diffusée le lendemain, lors du JT de 13 heures, sans l'incrustation "reconstitution". Même si TF1 affirme n'avoir "jamais prétendu que cette scène avait été tournée sur le vif", l'absence de ce petit détail chagrine le Conseil supérieur de l'audiovisuel. "Interpellé" par l'article du "Canard", le CSA a décidé d'enquêter. "Nous allons voir si la chaîne a respecté la convention qui la lie au CSA, indique Nicolas Cizen du département du pluralisme et de la déontologie de l'info. Par exemple, s'il y a eu un manque de rigueur".

Ni la préfecture ni les journalistes ne seront entendus. "Nous ne sommes pas des détectives, glisse le CSA. Et pour nous, le responsable, c'est le président de la chaîne". Les investigations devraient durer deux mois puis les conclusions seront présentées en assemblée plénière. La chaîne pourrait alors être sanctionnée. La sentence peut aller de la simple mise en garde à la mise en demeure avec publication au journal officiel.

Laetitia SARIROGLOU

piqué sur Laprovence.com le 08/12/2010

12:21 | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/11/2010

La presse de l’Est de la France sous la coupe du Crédit mutuel

Nous publions ci-dessous un communiqué du SNJ-CGT (Acrimed)

Après la prise de contrôle en décembre 2009 du groupe Ebra, et après le rachat au groupe Hersant Média (L’Union, Paris-Normandie, La Provence, Nice-Matin, entre autres) de 29% du capital du groupe Est Républicain (L’Est Républicain, Vosges Matin, Les Dernières Nouvelles d’Alsace), le Crédit Mutuel vient de racheter 41% de parts détenues par Gérard Lignac. Le premier groupe de presse quotidienne régionale français appartient au Crédit mutuel.

Sans jamais exposer sa véritable stratégie aux salariés, la banque dite mutualiste détient désormais 90 % du capital du groupe Est Républicain et contrôle tous les journaux de l’est de la France, de la frontière luxembourgeoise jusqu’en Avignon.

la suite sur Acrimed

 

11:53 | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/10/2010

Meaux : un lycéen violent trahi par Youtube

C’est grâce à des images découvertes sur le site YouTube qu’un lycéen de Meaux (Seine-et-Marne), auteur d’une agression sur un policier, a été identifié. Jugé mercredi après-midi au tribunal correctionnel de Meaux, il a été condamné à deux mois de prison ferme, sans incarcération à l'issue de l'audience.

Le mardi 12 octobre, en marge des manifestations contre la réforme des retraites, alors que 150 jeunes empêchent l’accès au lycée Coubertin de Meaux, les forces de l’ordre interviennent pour débloquer le passage. Sur la vidéo, on aperçoit le jeune homme de 18 ans pousser violemment dans le dos un fonctionnaire, le faisant tomber à terre. Identifié grâce à la vidéo, il a été arrêté ce mercredi matin et jugé dans la foulée [notez le "dans la foulée"...].

piqué au tas dans Le Parisien.fr - 21/10/2010

13:29 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu