Avertir le modérateur

01/05/2012

Entre Praxis, mythe et utopie : les Nationalistes Révolutionnaires et l’histoire.

Le terme de nationaliste-révolutionnaire a été popularisé au sein des néo-fascistes français après 1972. Il semble que cette périodisation soit en partie liée à la publication des Langages totalitaires de Jean-Pierre Faye.
Né dès 1934, le terme même de « néo-fascisme » recouvre une certaine ambiguïté. En la période qui nous concerne, les néo-fascistes ne se revendiquent que du programme de 1919 et de celui de Vérone (1943). C’est-à-dire que le néo-fascisme s’identifie au fascisme-mouvement, avant que celui-ci ne fut ce qu’il a été, et au fascisme-régime, lorsque Mussolini lui même refusa de qualifier son embryon d’Etat de « fasciste » estimant le terme « dépassé ». Evacuant la temporalité de la réalisation de l’expérience, le « néo » se réfère paradoxalement à un retour aux sources, aux premier, pré et après fascisme. Le rapport à l’histoire relève en conséquence moins de l’orthodoxie que de l’orthopraxie dans la militance, et plus encore, si on ose le barbarisme, d’une " ortho-œsthetica ".

histoire-sociale.univ-paris1.fr/Collo/LEBOURG.pdf

Lire la suite

09:44 | Lien permanent | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu